Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

lundi 27 octobre 2014

SAVOIE, QUEBEC, CANADA, AUVERGNE, TULLE, COQ, SOCIALISME, DSK, BRIGITTE BARDOT, MIREILLE MATHIEU, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

EXCELLENT POÈME TRANSMIS PAR NOS "COUSINS"DU QUÉBEC
Comme une bénédiction, le pouvoir présidentiel
  Aiguise bien souvent, l’appétit sexuel.
  L’Élysée, ce palais, est une cage dorée,
  Et pour s’en échapper, il a voulu ruser.
  
 Voilà que, titillé par une envie pressante,
 Grassouillet est allé retrouver son amante.
 Hélas ! Un photographe par le scoop alléché,
 Du haut de son balcon, a pris quelques clichés.
  
 Ainsi, on a pu voir pépère emmitouflé,
 A l’arrière d’un scooter, négligemment casqué.
 La France est médusée, les Français sont perplexes,
 Il est donc lui aussi un abonné du sexe ?
  
 On avait échappé aux frasques de D.S.K.
 Voila que l’Élysée nous offre un autre cas ....
 Il n’a pas, on le voit, l’allure d’un Apollon,
 Mais l’efficacité d’un fougueux étalon.
  
 Tous ses vibrants discours n’étaient que du bidon,
 La posture du dindon cachait un Cupidon.
 Entre deux « commissions » il s’en allait baiser,
 Le monde, pendant ce temps, nous ridiculisait.
  De Tulle jusqu’à Paris, de Paris jusqu’à Tulle
 Elles se sont succédées pour que Monsieur copule.
   
 Maîtresses d’un instant, elles ne perdent pas au change,
 Favorites pour un temps, ensuite elles engrangent.  
 Ségolène, à la banque, est bien sûr à l’abri,
 Il a casé Anne à la mairie de Paris.
 Finie la vie en rose avec sa Valérie,
 Il faudra lui trouver un juteux petit nid.
 Un carmel, un couvent, une belle abbaye ?
 Afin d’éliminer une encombrante furie.
      Il est parti à Rome, prendre l’avis d’un sage,
 Et pour aussi, bien sûr, redorer son image.

BRAVO à LILIANE DE LIMOGES ......
UN POEME ECRIT PAR UNE VRAIE LIMOUSINE.....
 
Le  p’tit coq nain de TULLE est venu jeudi soir
Nous dire qu’il était NUL, qu'on s'était fait avoir
Que si le blé manquait, c'était pas de sa faute
Que tout son poulailler dansait d'une patte sur l’autre  ,
Grattait de ci de là, pondait des coquilles vides
Plaçait tous leurs copains inutiles et avides
De ne jamais rien faire, à part un peu de lard
Que si l’on voulait bien, il n'était pas trop tard
Pour mettre notre pays au niveau de la GRECE
Et que de toute façon nous l'aurions dans… les fesses.

 
Le  p’tit coq nain de TULLE est venu jeudi soir
Les plumes en bataille, toujours reteintes en noir
Nous dire: bande d'imbéciles, ne perdez pas espoir
Jai coulé la CORREZE, je n'en tire nulle gloire.
Patientez, patientez car je suis-là maintenant
Pour couler la FRANCE aux bons emplacements.
J'ai pas beaucoup à faire, on m'aide constamment
Les quarante inutiles s'appliquent à tous moments.
Et pendant ce temps-là, je m'occupe des poules
Qui tournent autour de moi, vraiment, il y a foule !

   Le  p'tit coq nain de TULLE est venu jeudi soir
   Dressé sur ses ergots du haut de son perchoir
Fustigeant les rapaces, ses vils prédécesseurs
L'empêchant lui et ses copains de faire leur beurre !
Le jabot de travers toujours évidemment
Il aurait bien voulu se faire croire compétent.
Bien d'accord sur ce mot, en le coupant en deux
Sachant depuis longtemps qu'il nous restait les yeux
Pour pleurer sur la FRANCE, vidée, exsangue et nue
Par tous ces incapables, vivants comme des sangsues.

  Le  p'tit coq nain de TULLE est venu jeudi soir
  Il peut lisser ses plumes, vous vous êtes faits avoir.
Si l'important pour lui, ce n'est pas le chômage
Il a bien trop à faire pour bouffer le fromage
En s'occupant des gay, des drogués, et puis des émigrés
Il faut bien sûr maintenant taxer les retraités
Ceux qui ont voté pour lui, c'est bien pour leur malheur
Il en a rien à foutre de tous les électeurs
Maintenant qu'il a la place, il y met tout son coeur
Pour vivre sur notre dos, comme toujours en douceur
  Le  p'tit coq nain de TULLE est venu jeudi soir
Il dit qu'il nous enfume, qu’on est de bonnes poires
Qu'ils allaient nous presser comme de vulgaires citrons
C’est bien fait pour notre gueule puisqu'on est assez con
Pour croire toutes les promesses qu’il ne veut plus tenir
Il n'y avait pas de crise, il la pas vu venir…

   Le  p'tit coq nain de TULLE est un triste vautour
Il s'est bien déguisé sous de jolis atours.
Il voudrait nous faire croire qu’il était SOCIALISTE,
Quand lui et ses copains sont tous CAPITALISTES.
Alors, n'attendez rien de ces tristes fumistes
Que des IMPOTS nouveaux ajoutés à la liste.
Un conseil pourtant : gardez quelques écus,
Achetez de la vaseline et planquez votre cul !
 CONCLU-SION
                    Manu dit Valse crie son amour éternel pour Usraël.
                    Manu dit Valse veut changer le nom du Parti Socialiste= P.S.
                    Manu dit Valse veut revenir au vrai nom à l'origine du P.S., crée par des Jérusalistes?, c'est à dire
                                   Parti Sioniste.
                   Car, il faut cliquer sur:      
                    Blumcheim Issac - Le droit de la race superieure. 1934.pdf
  et
                            anous la france.pdf

dimanche 26 octobre 2014

BRUNO GOLLNISCH, EUROPE, EI, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER



Bruno Gollnisch à propos de comabattants de l'EI venus d'Europe
Bruno Gollnisch

Facebook Like Button Tweet Button
Regardez et commentez cette vidéo sur le Blog de Bruno Gollnisch.
http://youtu.be/64co_mJczok

vendredi 24 octobre 2014

MASARU EMOTO, JAPON, PENSEE, SAVOIE


Masaru Emoto,  décédé le 17 octobre 2014.
Arigato Monsieur.







Cliquez sur tous les liens, ci-dessous, merci.
http://www.etreplus.fr/pages/annonce.php?id=29713&from=0&nb=&t=a&l=l&i=0&s=0&PHPSESSID=4df3fda020010a5441e8eb233ed5a7de


Masaru Emoto — Wikipédia


Masaru Emoto (江本 勝, Masaru Emoto), né le 22 juillet 1943 et mort le 17 octobre 2014, est un auteur japonais connu pour sa théorie sur les effets de la pensée ...‎



Les extraordinaires découvertes de Masaru Emoto | Urantia ...

www.urantia-gaia.info/.../les-extraordinaires-decouvertes-de-masaru-emo...




PPT]diaporama - Retrouver son Nord







Masaru Emoto message de l'eau esoterisme 1 - YouTube

et

www.youtube.com/watch?v=1Ra_7Li1ZBM

Frédéric BERGER, qui remercie BLUE 
Arigato Blue
                   

jeudi 23 octobre 2014

WEB, NUMERIQUE, CERVEAU, MEMOIRE, ORDINATEUR, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Le numérique nous fait-il perdre la mémoire ?

Nous confions de plus en plus le soin à des appareils d’enregistrer les informations à notre place. Le fait de se reposer sur les technologies numériques pourrait permettre à notre cerveau de se consacrer à d’autres tâches. Mais cela ne risque-t-il pas, à terme, d’affaiblir notre mémoire ? Enquête auprès de spécialistes du sujet. 
 
Extraordinairement inventive, notre mémoire est aussi terriblement fragile. D’où les multiples « prothèses » physiques (parois de grottes, os, cailloux, tablettes d’argile ou de cire, peaux animales traitées, rouleaux de papyrus, parchemins, papiers, microprocesseurs…) utilisées par les sociétés humaines, au fil des siècles et des innovations technologiques, pour démultiplier la puissance et pallier les défaillances de cette fonction cognitive qui nous permet d’enregistrer, synthétiser, conserver et récupérer des informations. « Tout au long de son histoire, l’homme a fait appel à des supports externes pour consolider et amplifier sa mémoire interne », résume le neuropsychologue Francis Eustache, directeur de la plateforme d’imagerie Cyceron, à Caen.

Examen neuropsychologique de la mémoire. Plateforme Cyceron à Caen
Toutefois, depuis l’irruption d’Internet et des technologies du numérique, « la mémoire nous échappe, commente le philosophe Bernard Stiegler, directeur de l’Institut de recherche et d’innovation du Centre Georges-Pompidou et président de l’association Ars Industrialis. De plus en plus souvent, nous nous dépossédons d’éléments de notre mémoire (numéros de téléphone, adresses, règles d’orthographe et de calcul mental…) que nous confions à des machines presque toujours à portée de nos mains et dont les capacités doublent tous les dix-huit mois pour le même prix, selon la loi de Moore. »

Le Web, super-mémoire du monde

Surtout, ordinateurs, smartphones et tablettes permettent d’accéder en un clin d’œil à la super-mémoire du monde qu’est devenu le Web et d’y treuiller à tout moment des savoirs « copiables et collables » qu’il n’est plus indispensable d’apprendre par cœur. Depuis la fin du XXe siècle, le processus d’extériorisation de la mémoire humaine, jadis lent et progressif, s’est donc brusquement accéléré et massifié. Jamais notre mémoire ne s’est trouvée à ce point hors de nos têtes. Un disque dur externe de quatre téraoctets coûtant moins de 200 euros, « tout un chacun ou presque peut désormais tenir entre ses mains un équivalent numérique de la Bibliothèque nationale de France (BNF), laquelle contient environ 14 millions d’ouvrages, indique Jean-Gabriel Ganascia, professeur d’informatique à l’UPMC et chercheur au LIP61. Le volume total du Web, qui vient de franchir la barre du milliard de sites, a quant à lui été évalué en 2012 à 2,8 milliards de téraoctets, soit à peu près 200 millions de BNF. Et les choses ne feront qu’augmenter. Dès 2015, la Toile représentera un demi-milliard de BNF ! Notre époque est la première à disposer de si gigantesques capacités de stockage et de traitement des données », à tel point que la mémoire, au cœur de l’activité d’entreprises comme Microsoft, Apple, Google ou Facebook, est devenue l’un des principaux enjeux industriels du XXIe siècle.
Jamais notre mémoire ne s’est trouvée à ce point hors de nos têtes.
Mais les appendices technologiques qui nous épargnent de fastidieux efforts d’archivage nous permettent-ils de nous adonner à des tâches plus valorisantes et d’avoir « la tête bien faite plutôt que bien pleine », comme le souhaitait Montaigne ? À l’inverse, ces artefacts, en privant la mémoire interne d’informations à synthétiser, ne risquent-ils pas de l’affaiblir et, à terme, de porter atteinte à notre façon de penser et à notre libre arbitre ? Pour Francis Eustache, impossible de répondre par oui ou par non à ces questions majeures de société, faute de recul.

Quelles conséquences pour notre cerveau ?

Mais, de toute évidence, les mémoires externes de plus en plus puissantes et intrusives qui nous environnent ne sont pas complètement neutres. « On peut se réjouir de voir la machine libérer notre cortex de certains exercices de gavage, commente notre expert. Mais on peut aussi imaginer que, dans un système où notre cerveau déléguerait une majorité d’informations à des dispositifs techniques, le juste équilibre à maintenir entre mémoire interne et mémoire externe se trouverait rompu. Cela porterait très certainement atteinte à notre réserve cognitive, c’est-à-dire au capital de savoir et de savoir-faire que chacun d’entre nous doit se construire, tout au long de sa vie, pour mieux résister aux effets négatifs de l’âge et retarder l’expression de maladies neurodégénératives comme celle d’Alzheimer. » Pousser à l’extrême la numérisation de nos mémoires ne semble donc pas le meilleur moyen de ralentir l’érosion des neurones.
Non moins important : vivre dans un monde toujours plus rempli d’informations de surface, comme celles que l’on trouve en surfant sur Internet, « stimule une mémoire du passé immédiat ou, dans le meilleur des cas, une mémoire de travail surdimensionnée capable de traiter simultanément de multiples informations (textes, images, sons…), commente Francis Eustache. Ce type de mémoire à court terme s’exerce au détriment d’une réflexion sur notre passé et notre futur, sur notre relation aux autres, sur le sens de la vie… Or les travaux en neurosciences cognitives montrent que l’un de nos réseaux cérébraux (le réseau par défaut), indispensable à notre équilibre psychique, s’active lorsque nous nous tournons vers nos pensées internes, que nous nous abandonnons à la rêverie, à l’introspection, ce que ne favorise pas le recours intensif à des béquilles mnésiques. Enfin, mémoriser des chansons, des poèmes, etc., nourrit le partage et la solidarité, renforce le lien social, améliore la qualité du vivre ensemble. »
Toute technique
est à la fois
remède et poison,
émancipation
et aliénation.
Réfléchir aux conséquences de l’externalisation de la mémoire humaine ne date pas d’hier. Au Ve siècle avant notre ère déjà, Socrate, le père de la philosophie, traitait du sujet dans le Phèdre, un dialogue écrit par Platon. « Dans ce texte fameux, Socrate évoque un mythe égyptien, celui du dieu Theut qui aurait inventé l’écriture, laquelle serait à l’origine de la puissance des Égyptiens, explique Bernard Stiegler. Lorsque Theuth présente son invention au roi Thamous, celui-ci lui répond que cette mémoire artificielle va affaiblir la mémoire véritable, celle par laquelle l’homme pense par lui-même et invente, et qu’elle va produire une illusion de savoir, l’apparence de la sagesse. En fait, Socrate ne dit pas qu’il ne faut pas fréquenter les livres, bien au contraire, mais que les livres peuvent être toxiques si l’on n’en a pas une pratique raisonnée. »

Pas de pensée sans mémoire biologique

Vingt-cinq siècles plus tard, la leçon, appliquée au numérique, vaut toujours, estime Bernard Stiegler. Toute technique, depuis que l’homme a commencé à devenir homme en taillant des silex, « est en effet ambivalente comme un pharmakon (un médicament, en grec). Toute technique est à la fois remède et poison, émancipation et aliénation ». Ainsi, les mémoires artificielles offertes par les actuelles technologies de l’information remédient aux failles de notre mémoire biologique, mais nous font entre autres désapprendre l’orthographe avec les systèmes d’auto-complétion.
Thot, dieu de la lune, du calendrier et de la chronologie. Relief Deir el-Medinah (Thèbes-ouest, Egypte) ; période ptolémaique, 3e-2e siècle av. J.C.
Surtout, le travail de la mémoire est le terreau de la pensée. Un savoir n’est acquis et fertile que s’il est intériorisé. « Seule cette inscription dans la mémoire permet d’organiser les connaissances », insiste Bernard Stiegler qui, loin de rejeter les technologies numériques qui transforment aujourd’hui très profondément notre mémoire psychique, invite à « les critiquer, au sens grec du terme, c’est-à-dire développer une réflexion sur leur mode de fonctionnement et leurs limites. Ce n’est qu’en mobilisant le corps des philosophes, des épistémologues, des anthropologues, des mathématiciens, des historiens…, que l’on y parviendra, pour le bienfait de tous les sujets du savoir : chercheurs, professeurs, enseignés, citoyens ».

mercredi 22 octobre 2014

SAVOIE, SILENCE, SAVOIE INDEPENDANTE, FREDERIC BERGER


           
 
 
Le gouvernement français recule, recule, profitez-en!
 

"Le silence valant accord"

Le secrétaire d’État chargé de la réforme de l’État et de la simplification a présenté les projets de décrets mettant en œuvre le « silence vaut accord » au sein des administrations d’État, véritable révolution administrative au profit des particuliers et des entreprises qui ne verront plus leurs droits limités par l’inertie administrative.

Le conseil des ministres du 22 octobre 2014 marque ainsi l’aboutissement d’un ambitieux chantier, placé au cœur du choc de simplification voulu par le Président de la République au printemps 2013.

Cette « révolution juridique » du « silence vaut accord » a pour ambition de rétablir le lien entre les citoyens et leur administration, en accélérant les délais de réponse à leurs demandes. Ce principe se substituera à la règle « silence valant rejet », vieille de 150 ans. L’absence de réponse de l’administration sera désormais créatrice de droits. La règle nouvelle ne dispensera pas l’administration de son devoir de répondre dans les meilleurs délais aux demandes qui lui sont adressées. Le principe du « silence vaut accord » permettra en revanche d’assurer que les éventuels retards de l’administration ne préjudicieront plus aux demandeurs.

La mise en œuvre de cette réforme a nécessité de réaliser une revue exhaustive de l’ensemble des procédures d’autorisations prévues par des textes législatifs ou règlementaires dans tous les ministères. 3 600 procédures ont ainsi été recensées dont environ 1 900 procédures d’autorisation éligibles. Hors exceptions fondées sur la Constitution et les engagements internationaux, ce sont maintenant près des deux tiers des régimes d’autorisation qui sont désormais soumis à la règle du « silence vaut accord », soit près de 1 200 procédures. Des procédures aussi concrètes que la procédure de validation des acquis de l’expérience, l’inscription en première année à l’université ou encore l’immatriculation au répertoire des métiers entrent désormais dans le champ du « silence vaut accord ».

Ce recensement permettra en outre d’identifier celles des procédures qui peuvent être supprimées, ou au moins allégées.

Le nouveau principe « silence valant accord » entrera en vigueur le 12 novembre 2014 pour l’État et ses établissements publics. C’est un an plus tard, le 12 novembre 2015, que la réforme sera applicable pour les collectivités territoriales, les organismes de sécurité sociale et les autres organismes chargés d’une mission de service public.

Au service des particuliers, comme des entreprises, le principe du « silence vaut accord » marque une avancée importante dans les relations entre les Français et leur administration, et constitue ainsi un puissant outil de réforme administrative et de modernisation de l’action publique. Au-delà de l’aspect quantitatif qui montre le caractère systématique et volontariste de la démarche de simplification menée par le Gouvernement, il s’appliquera au quotidien à des procédures qui ont un impact réel sur la vie des Français et des entreprises et témoigne, concrètement et sur une très grande diversité de champs, des avancées de la simplification.

mardi 21 octobre 2014

SAVOIE, JERUSALEM, ROTHSCHILD, VOL MH370, UKRAINE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


                              LES JERUSALISTES


L’Écho des Montagnes, dans le légitime but de vous informer, continue d'essayer
de vous éclairer sur le comportement criminel des jérusalistes.

Après avoir frôler le danger de devenir un état bis d'Usraël, la Savoie, grâce à la vigilance de Frédéric Berger, président de Savoie Indépendante, est libérée de la dictature jérusaliste.

Pour mémoire, cliquez sur: 

SAVOIE, JERUSALEM, MOSSAD, JUIF, TALMUD, FRANC-MACONNERIE, NAPOLEON, SATAN, LUCIFER, AVOCAT,HITLER, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, PLS,




Les jérusalistes sont des criminels depuis 4 000 ans au moins!

Voici une preuve supplémentaire:

Rothschild s’est Débarrassé du Vol MH370 de Malaysia Airlines pour Obtenir les droits d’un Brevet de Semi-Conducteurs

http://www.nouvelordremondial.cc/2014/03/26/rothschild-sest-debarrasse-du-vol-mh370-de-malaysia-airlines-pour-obtenir-les-droits-dun-brevet-de-semi-conducteurs/


Il faut bien que tout le monde le sache et commence non à se poser la question du trop, c'est trop, mais : Qui? va rendre la justice, la vraie, celle des peuples floués ?
 C'est par celle-ci qu'il faut commencer.

NOTA BENE
            


Mes Amies et mes Amis, si vous voulez comprendre pourquoi la France, la Savoie  et le monde entier,

sont dans la situation catastrophique à ce jour, 30 août 2014

alors lisez le livre suivant et diffusez le, merci:

http://dl.free.fr/tKHUdOXa9
 

ET AUSSI

     Blumcheim Issac - Le droit de la race superieure. 1934.pdf



Frédéric BERGER

dimanche 19 octobre 2014

SAVOIE, JERUSALEM, MOSSAD, JUIF, TALMUD, FRANC-MACONNERIE, NAPOLEON, SATAN, LUCIFER, AVOCAT, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, PLS,



                                    
                                     LA SAVOIE JERUSALISTE ?

Voila les conclusions des différents articles concernant le gourou FABRIQUE BONNARD
et ses complices.

Cliquez sur les liens suivants pour mémoire:




Sa maman est sympa... mais jérusaliste, d'un fils coopté par le Mossad + les deux filles qui ont accompli le RETOUR?
(Dans la 3ème G mondiale (2022), le nucléaire..(Lucifer!) il est question de faire "sauter" Is -Ra- El....et les juifs du retour....dans cette lumière...= vive la Sav-voie....! (du verbe sauver et voie :route  ).

 C'est pour le coup qu'il y aurait une vraie Shoah (catastrophe), de juifs, mais aussi un holocauste final, un vrai, au dieu...du feu et lumière.(fils de Ra)

  La drogue , l'héroïne  que prend Bonnard, n'explique pas tout, sauf celui de chercher l'oubli......
Il est tenu par le Mossad certes, par le FM, les filles aussi?


 Il n'y a pas plusieurs raisons pour cela.
Soit quelque chose de grave les oblige, et la maman soit ne sait rien et ne comprend rien, ou elle  passe de la crème pour cacher le problème.(pour lequel le fils se shoot et les filles sont "planquées". ce pourrait-être une histoire de fm et leurs saloperies pour obliger leurs cooptés....( il est avocat ! sous l'Ordre sectaire de la magistrature (merci Napoléon FM).


FM oblige..."meurtres  initiatique ou autres saloperies, partouzes... satanisme, de quoi te droguer......( je te tiens par la barbichette.....) rappelez-vous  de l'affaire des enfants Roche.. Roche  :magistrat, tu te rebelles, la prochaine partouze, c'est toi qui y passe !


D'où le nom camouflé de Pour Le Sexe au lieu de Pour La Savoie .(P.L.S.)

  Bonnard est prisonnier, condamné à la drogue pour oublier, il a peur, il est lâche. il ne fuit pas hors de la vue du Mossad, il va se cacher chez ses maîtres et ramper devant eux. Il a honte donc se drogue.
 

De quelle juiverie est-il? quelle famille? 
 Il ne faut pas oublier que les jérusalistes.. se servent des juifs, le peuple qu'il ont soumis et dans lequel ils se cachent. Is-ra-êl n'est pas "juif.", le Mossad n'est pas juif. ils sont zion-istes et vous connaissez le grand maître de Jéru-Salem (ville de paix), de la famille d’Hitler.... le banquier des banquiers.....le 'financier' des guerres pour que le pétrole de schiste ou pas coule dans ses poches..... ça vaut bien la sous-mission d'un bonn-ard pour assurer sa nouvelle capitale de Save -voie.



Frédéric BERGER, rédacteur en chef savoisien

 



 





samedi 18 octobre 2014

SAVOIE, CHEMTRAILS, ALUMINIUM, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, POTAGER


             POTAGERS ET CHEMTRAILS

Pilotes,scientifiques et docteurs dénoncent les Chemtrails en Californie 

Comprenez-vous maintenant pourquoi vos potagers n'ont rien donné cette année?

Cliquez sur le lien suivant, merci:

http://www.youtube.com/watch?v=zQAwcrODu8w

Frédéric BERGER

jeudi 16 octobre 2014

KURDE, IRAK, EI, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, LUCIFER


  FEMMES KURDES AU COMBAT

A quand les Savoisiennes?

Cliquez sur les photographies, merci. [Image][Image][Image][Image][Image]

[Image][Image][Image][Image][Image][Image]


[Image] 
Frédéric BERGER

mercredi 15 octobre 2014

ZIAD MEDOUKH, GAZA, PALESTINE, POESIE, PAIX, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Ziad Medoukh reçoit son  premier Prix poétique à Gaza


Ziad Medoukh, directeur du département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza en Palestine, poète et écrivain d’expression française, a finalement reçu  à Gaza son premier Prix  de poésie au Concours Europoésie 2014 et le premier prix de la Francophonie.
Le premier prix poétique envoyé par les organisateurs et apporté par une solidaire française en visite dans la bande de Gaza, se composait de deux coupes, une médaille, un diplôme et plusieurs livres de poésie.
Ziad Medoukh,  qui a gagné le premier Prix de poésie au Concours international organisé par  l’association "Rencontres Européennes-Europoésie", pour son poème « A la mère palestinienne », devait recevoir son prix en personne  à Paris en  mai dernier lors d'une cérémonie  organisée dans la capitale française. Mais il n'a pas pu sortir  à cause du blocus israélien et de la fermeture des passages qui relient Gaza à l’extérieur.
Lors de la cérémonie officielle en mai dernier à Paris, le lauréat palestinien était bloqué dans sa prison à ciel ouvert, comme toute la population civile de cette région sous blocus israélien depuis plus de sept ans. C’est Nicole Blondeau de l’université Paris 8 qui a lu le poème récompensé et le mot de l'auteur qui a été très apprécié par l'auditoire.
Le poème écrit par Ziad Medoukh en mars dernier et dédié à toutes les mères palestiniennes, rend hommage à leurs sacrifices  et salue leur résistance dans le combat du peuple palestinien pour la liberté et pour la justice.
Ce combat  de nos mères courageuses a été de nouveau démontré  lors de la dernière offensive israélienne sur la bande de Gaza en été dernier.
Ziad Medoukh  a déjà publié trois recueils de poèmes en français sur Gaza et la Palestine, deux en France et un au Québec.
Ses poèmes sont considérés comme un cri libre et intense qui s’élève au-dessus des murs et du blocus de la honte. Ses mots sont universels de vérité et de sagesse. C’est la plume palestinienne de la paix  qui montre la dignité et le courage d’un peuple résistant.
Cette récompense est certes une reconnaissance de son talent poétique, mais aussi, celle de son engagement auprès des jeunes de Gaza, et surtout, celle de la noblesse de la cause palestinienne.

 Elle montre l’importance de la poésie et de la culture dans la résistance en Palestine.


mardi 14 octobre 2014

SAVOIE, SAINT JEAN DE LA PORTE, FEU, SATAN, BONNARD FABRICE, GIROLLET, SAVOIE INDEPENDANTE, PLS, CNES, SIONISME, ISRAËL


           LES TRIBULATIONS D'UN AVOCAT JERUSALISTE EN SAVOIE

                           (suite et pas faim)


   Hier nous vous avons publié la décision du Conseil des Sages (et non des Ministres, écrit par erreur) de l’État de Savoie, de publier les tribulations de FABRICE BONNARD and CO, afin que le pays souverain de Savoie ne se laisse plus abuser par ce gourou et sa bande de Pour Le Sexe (=PLS?). ou Pour Les Sous (=PLS?).

Voici le lien pour mémoire: SAVOIE, TIGRE, SAVOIE INDEPENDANTE, FABRICE BONNAR...

Décidément à PLS et au CNES, ils sont obnubilés par le Feu, ce qui prouve leur appartenance
satanique.

Voici dans la vidéo suivante, une des autres prouesses du Bon-à-Rien and CO.

   Cliquez sur:  http://youtu.be/nwpn_2oV-Jk 

Curieusement certains membres du clan Girollet de Saint Jean de la Porte, admirent encore le gourou escroc de Bonnard and Co, normal leur dénominateur commun est l'Union Pour la Magouille (UMP) . Oui ils en pincent pour GAY-MARRE, leur Dieu opusien:

          




Frédéric Berger, président de Savoie Indépendante 

                           





vendredi 10 octobre 2014

SUISSE, OR, FRANCOIS DE SIEBENTHAL, REFERENDUM, USA, ALLEMAGNE, SAVOIE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


   FRANÇOIS DE SIEBENTHAL



"D'abord ils nous ignorent, ensuite ils se moquent de nous, puis ils nous combattent, et enfin nous gagnons! "(Mahatma Gandhi 1869-1948)

Source: 



Votons oui au retour de l'or suisse en Suisse

Cliquez sur les croquis, superbe!

NDLR:  La France a 2435,4t d'or, dont 1 000t appartiennent à l’État Souverain de Savoie!
L'or a plus de valeur que le papier imprimé ou des comptes bancaires sans limites.

Les USA refusent de rendre l'or allemand... et le suisse ?

Dette "officielle" US, 122 trilliards de billets de 100 $ US.

Suisse : Le référendum sur l’or sauvera-t-il le système financier ? Par Egon Von Greyerz

Suisse : Le référendum sur l’or sauvera-t-il le système financier ? Par Egon Von Greyerz

Le 30 novembre 2014, les citoyens suisses auront l’opportunité de déterminer non seulement le destin de leur système financier, mais aussi d’agir comme catalyseur pour le retour à une monnaie saine dans le monde occidental. 

Référendum sur le « Gold Initiative », le 30 novembre 2014

Le 30 novembre, les Suisses voteront sur :
1. Le rapatriement de leur or détenu à l’étranger.
2. L’obligation pour la Banque Nationale Suisse de détenir 20% de ses actifs en or physique.
3. L’interdiction de toutes ventes futures d’or. 
Alors, pourquoi ce référendum est-il si important ? Parce que la Suisse, depuis des centaines d’années, a été un bastion de politiques monétaires saines et d’inflation modérée. Mais tout cela a changé, progressivement, lors des 100 dernières années, depuis la création de la Réserve fédérale (Fed), aux États-Unis, et surtout ces 15 dernières années, aprés que le gouvernement suisse ait supprimé en douce l’adossement obligatoire de 40% à l’or lors de la révision de la Constitution fédérale adoptée par un vote populaire en 1999.
Aucune monnaie papier n’a survécu à travers l’histoire dans sa forme originale. Et le franc suisse, qui a toujours été une monnaie forte, est en train d’être détruit lentement par les politiques récentes de la Banque nationale Suisse, la SNB.
Depuis 2008, le bilan de la SNB a quintuplé, passant de 100 milliards de francs suisses à 500 milliards CHF. Donc la Suisse a imprimé environ 400 milliards de francs suisses lors des 6 dernières années afin de garder sa devise basse vis-à-vis de l’euro et des autres devises. 400 milliards CHF, c’est environ 2/3 du PIB.
Ceci signifie que la Suisse a imprimé plus de monnaie, relativement, que tout autre pays important dans le monde, au cours des six dernières années. 

Pourquoi ce changement de politique ?

Pendant très longtemps, le franc suisse s’est apprécié vis-à-vis la plupart des autres devises, et la Suisse a prospéré avec une économie forte, une devise forte, et une inflation plus faible que les autres pays. Il est bien sûr illusoire de croire qu’une monnaie faible aide un pays, alors que la Suisse a prouvé que le contraire était vrai.
Entre 1970 et 2008, le franc suisse s’est apprécié de 330% vis-à-vis du dollar et de 57% vis-à-vis du deutschemark/euro. Donc, pendant près de 40 ans, une devise suisse très forte est allé de pair avec une économie forte. Et, malgré ce succès avéré, la nouvelle garde de la SNB a décidé d’abandonner les politiques qui ont eu du succès et a commencé à imprimer de la monnaie comme les autres pays.
Lier le franc suisse à une monnaie faible comme l’euro et à un espace économique aussi faible que la zone euro ne peut mener qu’au désastre. Aligner son pays sur des expériences politiques et économiques qui ont failli ne peut que mener à l’échec.

Les banques suisses sont fortement endettées

Il n’y a pas que la SNB qui suit des politiques malsaines; les autres grandes banques suisses le font également. Les banques suisses sont passées d’un ratio dettes/fonds propres de 15-20%, il y a 100 ans, à 2-3,5% aujourd’hui (note: il est difficile d’effectuer une comparaison exacte car les bases de calcul ont changé après 2007). Cela signifie que les banques suisses ont un ratio d’effet de levier de 30-50. Ainsi, une perte de 2-3% dans leurs portefeuilles de prêts pourrait suffire à les détruire complètement. Il est virtuellement certain que, lorsque les taux d’intérêt grimperont, les banques suisses auront des pertes sur leurs bilans ou sur les instruments dérivés qui dépasseront largement les 2-3%.
La SNB et les banques suisses sont déjà « too big to save » par rapport à la taille de l’économie Suisse. Une expansion continue des bilans de la SNB et des banques suisses mettront sans doute la Suisse et sa devise dans une position très vulnérable. Si une crise comme celle de 2007-09 arrivait, la SNB aurait alors à imprimer des quantités infinies de monnaie, ce qui détruirait la valeur du franc suisse et engendrerait une inflation élevée, voire de l’hyperinflation. La SNB et les banques suisses sont sur une pente dangereuse, mais la Suisse a maintenant l’opportunité unique de retourner à un système financier sain, comme cela a été sa « marque de fabrique » depuis des siècles.

Référendum sur l’or de la Suisse – une opportunité unique

Une victoire du Gold Initiative permettrait à l’économie et la devise de la Suisse de ne pas suivre toutes les monnaies fiduciaires dans leur course vers le bas. 
 Déjà, en 1729, Voltaire disait : « Toutes les monnaies de papier retournent à leur valeur intrinsèque – ZÉRO. ».
Pour éviter ce sort, la Suisse a maintenant l’opportunité de devenir le premier pays au monde à voir sa devise être partiellement adossée à l’or. Une devise adossée à l’or empêcherait le gouvernement et la banque centrale de manipuler la devise comme bon leur semble et d’imprimer des bouts de papier sans valeur qu’ils appellent "monnaie". Cela stabiliserait la valeur réelle et le pouvoir d’achat du franc suisse. Une devise qui maintient un pouvoir d’achat stable engendre des prix stables et encourage l’épargne et l’investissement, plutôt que les dépenses et l’endettement. Officiellement, la Suisse, comme la plupart des pays, a une inflation faible, mais, pour les gens ordinaires, les prix à la consommation pour la nourriture et autres besoins ne cessent de croître.
Même si le taux officiel d’inflation en Suisse est bas, il y a de l’inflation massive dans quelques secteurs, comme l’immobilier et les actifs financiers. L’impression monétaire en Suisse, combinée avec des taux d’intérêts maintenus artificiellement bas, a créé une grosse bulle immobilière. Les prix des maisons en Suisse sont maintenant trop élevés pour la plupart des Suisses, par rapport à leurs revenus, et entrent dans une bulle insoutenable. Une augmentation des taux hypothécaires en Suisse, qui tournent autour de 1-2% par an, à des taux plus normaux d’environ 4% pourrait mener à de nombreux défauts de paiement et à un effondrement du secteur immobilier.
Les Suisses, depuis longtemps, convertissent une partie de leurs économies dans le Vreneli, la pièce d’or de 20 francs suisses. Dernièrement, comme la norme a été de dépenser à crédit plutôt que d’économiser, les Suisses ont acheté moins d’or mais, en dépit de cela, ils ont plus d’affinités avec l’or que n’en ont les citoyens des autres pays occidentaux. L’industrie de l’or occupe également une place significative, puisque que près de 70% de tous les lingots d’or du monde sont raffinés en Suisse.
Bien sûr, ceux qui économisent le plus en or sont les Indiens, surtout avec la joaillerie. Mais, ces dernières années, c’est la Chine qui a acheté le plus d’or. Il y a un mouvement constant d’or de l’Ouest vers l’Est, ce qui a créé une pénurie d’or en Occident.

La Suisse a vendu de l’or alors que le marché était au plus bas

La Suisse possédait plus de 2,600 tonnes d’or, mais elle en a vendu près de la moitié entre 2000 et 2005 alors que le marché était presque au plus bas, tout comme l’avait fait le Royaume-Uni. Cela a coûté aux Suisses 27,5 milliards CHF, au prix actuel de l’or.
Un vote OUI au référendum sur le Swiss Gold Initiative signifierait que la Suisse aurait à acheter 1,700 tonnes d’or au prix courant, soit $70 milliards (67 milliards CHF). Cela représente plus de 70% de la production aurifère mondiale annuelle. Le marché de l’or-papier est environ cent fois plus grand que le marché de l’or physique. La SNB dispose de 5 ans pour acquérir ces 1,700 tonnes. Si elle décide d’attendre, elle ne pourra sans doute pas acquérir 1,700 tonnes avec ses 67 milliards CHF.
De plus, la SNB devra rapatrier 300 tonnes d’or qui se trouvent actuellement au Royaume-Uni et au Canada. S’il n’y a pas de réclamations sur cet or, la Suisse devrait pouvoir le récupérer immédiatement. Mais on a vu que l’Allemagne, récemment, a vécu une tout autre expérience. L’Allemagne a demandé le rapatriement de 674 tonnes d’or depuis la Fed, aux États-Unis, mais elle n’en a reçu que cinq tonnes ! De là à penser que l’or ne s’y trouve pas, il n’y a qu’un pas. La Fed l’a, soit vendu, soit loué. Il est tout à fait probable que la plupart des banques centrales occidentales qui ont prêté de l’or à la Fed ou à d’autres banques centrales auront des difficultés pour le récupérer. C’est pourquoi il est critique, pour la Suisse, de détenir l’or sur son territoire.

Un vote « oui » : bénéfique pour l’économie Suisse et le Franc Suisse

Rapatrier l’or et adosser partiellement le franc suisse à l’or sera extrêmement bénéfique pour la prospérité à long terme de l’économie Suisse et du franc suisse. Le fait d’avoir instauré une monnaie saine attirera le respect du monde entier. Cela pourrait également donner l’exemple et pousser d’autres pays à faire la même chose. Donc, un vote positif, le 30 novembre, sera bénéfique, non seulement pour la Suisse, mais aussi pour l’économie mondiale. Cela pourrait aussi avoir un effet immédiat sur le prix de l’or, déprimé et manipulé. Les détenteurs d’or-papier s’inquièteront et exigeront la livraison d’or physique pour leurs certificats. Et, vu qu’il n’existe qu’une infime fraction de l’or physique nécessaire pour couvrir ces réclamations, il ne serait pas surprenant de voir le prix de l’or grimper de façon significative.
Au mois de mai de cette année, Lukas Reimann, Nationalrat (membre du parlement suisse) a tenu le discours suivant devant le parlement : 

Une réelle opportunité

La Suisse a maintenant l’opportunité unique d’écrire l’Histoire en guidant le monde vers un retour à des politiques monétaires saines, et j’implore mes compatriotes suisses de supporter le « Gold Initiative », le 30 novembre.


Dollar, moins 97% face à l’or


Depuis la fin de Bretton-Woods, le Dollar a perdu 97% de sa valeur face à l’or…
À l’époque, l’or valait 35$ Actuellement, il vaut 1300$ environs, soit une once d’or de 1971 vaut 0,027 onces d’or de maintenant.
Mais où est donc passé l’or de l’Allemagne ?

Mais où est donc passé l’or de l’Allemagne ? et de la Suisse ?


04/08/2014 – 07H00 Berlin (Breizh-info.com) -
 Pendant la guerre froide, l’Allemagne qui craignait une éventuelle invasion de son territoire par l’armée soviétique avait choisi de mettre à l’abri l’essentiel de sa réserve dans des pays alliés jugés plus sûrs. Cette réserve qui est aujourd’hui de 3391 tonnes d’or et qui vaut environ 100 milliards d’euros est stockée pour 45% aux États-Unis, 13% en Grande-Bretagne et 11% en France ; le reste étant à Francfort dans les coffres de la Bundesbank.

 A la fin de 2012, une polémique a vu le jour en Allemagne concernant cet or à l’initiative de divers groupes et personnalités qui ont exigé son retour immédiat à Francfort. Pour y mettre un terme, Angela Merkel avait donc demandé le rapatriement immédiat de l’or stocké en France, ce qui lui fut accordé, et aux États-Unis. Les Américains s’opposèrent totalement à cette demande et proposèrent un plan de rapatriement partiel (portant sur 270 tonnes seulement) s’étalant jusqu’en  2020 ; cette contre-proposition était pour le moins surprenante.

 Depuis le début de 2013, les Américains ont usé de toute leur force de persuasion pour amener la Chancelière à infléchir sa position jusqu’à ce qu’au mois de juin 2014, Angela Merkel ait pris la décision, pour ne pas froisser ses pressants interlocuteurs américains, de ne pas rapatrier l’or stocké aux États-Unis sous prétexte que le transport et les assurances seraient trop coûteux, d’une part, et qu’il était parfaitement en sécurité à New-York, d’autre part.

Il est possible de tirer deux conclusions de ces péripéties :

- l’or allemand n’est sans doute plus présent dans les coffres de la Federal Reserve (sinon, ses dirigeants n’auraient pas tergiversé et l’auraient rendu comme l’a fait la France), ce qui peut signifier que les réserves d’or américaines sont au plus bas comme le laissent penser certaines rumeurs mettant en cause l’authenticité des réserves de Fort-Knox (selon William Kaye, gestionnaire de hedge fund à Honk-Kong, l’or de la Fed et celui de l’Allemagne sont désormais en Chine).

- en se couchant devant les Américains, Angela Merkel a montré qu’elle est totalement inféodée aux États-Unis comme l’a écrit très récemment Paul Craig Roberts qui fut sous secrétaire au Trésor dans l’administration Reagan.
mais_ou_est_passé_l'or_de_
Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.
Source: Goldswitzerland

 

mercredi 8 octobre 2014

SATAN, LUCIFER, FRANC-MACON, SIONISME, JESUS, DIEU, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


 

BHL avoue être un adorateur de Satan/Lucifer 

  Par Frédéric BERGER

Cliquez sur la vidéo:

 
http://youtu.be/gRS3EiQ1rQU

BHL, sioniste et maçonnique, reconnait ainsi que la franc-maçonnerie n'est qu'une secte sioniste, adoratrice de LUCIFER (lux, lumière, ferra, qui porte la lumière).

En effet la Lumière est le fondement de la secte maçonnique, c'est à dire LUCIFER et 

BHL, pardon B.HEIL.L roule pour SATAN/LUCIFER.

N'oubliez pas non plus, que "SS" signifie "Saint Siège", le patron de HEINRICH HIMMLER, REICHSFÜHRER était le Vatican!

Preuve:  cliquez sur:  VATICAN, SAINT SIEGE, SS, HEINRICH HIMMELR, ADOLF ...

Souvenez -vous de ces paroles "et le diable rit avec nous"....



Moi, je crois en DIEU:

   http://youtu.be/FcLF5wopyjo?list=UU9LpTX_36Bwv7ButEB3dETw 

Frédéric BERGER

lundi 6 octobre 2014

SAVOIE, UMP, PLS, SAVOIE INDEPENDANTE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


                                    UMP ET PLS: MÊME COMBAT


UMP: Sarkozy visé par une information judiciaire pour "abus de confiance"
PLS: BONNARD and CO° visé aussi par le juge d'instruction suisse pour "abus de confiance"
       
 
Une information judiciaire est ouverte ce lundi pour "abus de confiance", "complicité" et "recel" du délit présumé du paiement des pénalités, infligées à Nicolas Sarkozy après la campagne présidentielle 2012, mais réglées par l'UMP.  
 
 
La menace des affaires ne cesse de se rapprocher de l'ancien président. Le Parquet de Paris a ouvert une information judiciaire, ce lundi, pour "abus de confiance", "complicité" et "recel" après le paiement de pénalités réglées par l'UMP alors qu'elles étaient infligées à Nicolas Sarkozy après la campagne présidentielle 2012.

Décryptage: comprendre sur la nouvelle enquête qui vise Sarkozy et ses comptes de campagne.
En juillet dernier, une enquête préliminaire avait été ouverte après une dénonciation des commissaires aux comptes de l'UMP. La somme prise en charge par le parti est d'environ 400 000 euros.
 Ses comptes de campagne pour sa réélection avaient été rejetés pour dépassement du plafond autorisé.

Concrètement, l'annulation bloquait la dotation publique prévue de 11 millions d'euros mais prévoyait également à une amende à hauteur du dépassement estimé alors à 363 615 euros.
Alors que le Conseil constitutionnel avait rejeté un recours de Nicolas Sarkozy, l'UMP avait lancé une collecte Sarkothon auprès de ses sympathisants fin 2013.

vendredi 3 octobre 2014

DIEUDONNE, TAUBIRA, FRANC-MACON, SIONISME, GORILLE, GEORGES BRASSENS, ECHOS DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER



                         Incroyable réponse de Dieudonné à Taubira -

 Il va être condamné aux travaux forcés, en GUYANE à Cayenne.
  
Résumé douceur coton:

 


​Cette vieille salope de TAUBIRA , si elle est encore au gouvernement c'est parce qu'elle tient HOLLANDE par les couilles !!!​



Cliquez sur le lien suivant, ski vous plait:

    www.youtube.com/embed/Af2N4hkviRs?feature=player_detailpage

et

Cliquez sur les photographies suivantes, ski vous plait:

  


et cliquez sur le lien suivant ou recopier le dans votre navigateur, sans perdre la boussole:

http://youtu.be/QSAzyMceCOA 

Frédéric BERGER