Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mardi 30 juillet 2013

CFR, BOHEMIAN CLUB, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

                      C.F.R. et Bohemian Grove

L’Écho des Montagnes, dans le légitime but de vous informer, vous révèle les noms et adresses de 1350 membres de l'infâme Council Foreign Relations et la liste complète des Bohémian-Grove.
Pour les connaître, cliquez sur le lien suivant, car c'est eux qui vous préparent la 3ème guerre mondiale, pour très bientôt, en commençant par la SYRIE:
http://cryptome.org/2013/07/guccifer-cfr-spies.pdf
et
pour le tout complet des Bohémian-Grove:
2013-0855.pdf      

Frédéric BERGER   

lundi 29 juillet 2013

NICOLE BEAUCOURT, SEQUESTRATION, TUTELLE, CLINIQUE, AVOCAT, JUGE, PROCUREUR, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

                     SÉQUESTRATION


L’ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre les informations, comme promis, concernant le scandale de l'assassinat de Monsieur BEAUCOURT pour spolier ses biens, par l’intermédiaire des tutelles.
Donc Madame Nicole Beaucourt continue son combat et à porter plaintecontre le directeur et le médecin de la clinique CLINALLIANCE/REPOTEL.


La première plainte a traîné pendant 5 années (bravo la justice maçonnique)
.Elle a été classée par la demande sournoise de l'avocat Edouard P. à qui MADAME BEAUCOURT a payé des honoraires de 6 000 euros pour la faire prospérer.
Trois autres avocats, dont la propre nièce ont fait obstacle à la manifestation  de la vérité. L'avocat EDOUARD P. m'a fracturé le poignet. Nicole BEAUCOURT porte plainte au commissariat avec IPP de 31 jours et sa déposition n'est jamais parvenu au tribunal.

Voici donc la plainte de Madame Nicole Beaucourt

.Que cette plainte puisse servir aux victimes de la clinique CLINALLINACE/REPOTEL à  FONTENAY AUX ROSES!

plainte nicole ok contre clinique

 Frédéric BERGER

dimanche 28 juillet 2013

NICOLE BEAUCOURT, CLINIQUE REPOTEL, TUELLE, JUGE, AVOCAT, FRANC-MACON, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

L’Écho des Montagnes, dans le légitime but de vous informer, continue le dossier de spoliation des époux Beaucourt.
Cette spoliation en dit long sur les pratiques jésuisto-maçonnniques de l'in-justice française, corrompu jusqu'à la moëlle du "maillet" (symbole maçonnique) du Grand Maître des débats!
avocats003
Pour renseignement:
Selon la symbolique maçonnique, le maillet (du latin malleus) est le symbole de l'intelligence qui agit et persévère ; il dirige la pensée et anime la méditation de celui qui, dans le silence de sa conscience, cherche la vérité. C'est le symbole du maître au cours des tenues maçonniques.
Le maillet est en bois de buis ; choisi du fait de sa dureté, le buis symbolise la fermeté et la persévérance.
Dans notre temple, le Maillet est une des lumières du Vénérable ; il n’est pas l’outil de commandement, mais une invitation au travail.
Le maillet est donc associé à la volonté agissante. C'est pourquoi il est remis au vénérable et aux deux surveillants. Il est utilisé au cours du rituel pour annoncer l'ouverture et la fermeture des travaux, et pour demander la parole. Au cours de la cérémonie d'initiation, le vénérable pose l'épée sur l'épaule du récipiendaire puis frappe la lame de son maillet. Le maillet est le symbole du maître opérant comme la foudre lors de l’admission d’un candidat.
Ce marteau de bois est un symbole de la puissance de l’énergie directrice du travail.
.
Pour mémoire, cliquez sur le dossier,déjà publié de NICOLE BEAUCOURT:
NICOLE BEAUCOURT, ANVEDJ, JUGE, AVOCAT, PROCUREUR, HERITAGE, NOTAIRE, MAFIA, FRANC-MACON, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER
Attention la suite de ce dossier est honteux, accrochez-vous aux spatules, c'est en France que cela se passe!
Écoutons Nicole Beaucourt:
"Voici l'information que je voudrais passer pour la clinique repotel.
 Suite à une intervention chirurgicale mon époux a été transféré à la clinique REPOTEL de rééducation pour trois semaines.
  Maltraité et séquestré après les 3 semaines, il y a séjourné du 4 avril au 16 juin 2003.
 Un signalement mensonger a été écrit par le docteur SHARGHI et son directeur Philippe PONS pour mettre  mon compagnon sous leur tutelle afin de le dépouiller de tous ses biens;
 Jean-Pierre BEAUCOURT est  décédé suite aux  mauvais traitements infligés par la Clinique
 A avez vous  subit des mauvais traitements  ?
 AVEZ VOUS ÉCHAPPER A LA TUTELLE?"

Lisez, ski-vous-plait, le dossier scandaleux suivant:
en cliquant sur le lien:

Frédéric BERGER
 

samedi 27 juillet 2013

JUIF, RUSSIE, HOLODOMOR, CRIF, LICRA, SOS RACISME, CHRISTINE LAGARDE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Holodomor 7 millions de chrétiens exterminés par les juifs

Publié le 01/12/2012 à 14:23 par konigsberg


.

80ème anniversaire du début du génocide des chrétiens ukrainiens par les juifs soviétiques.
Lesquels juifs viennent donner des leçons de morale chaque jour aux Européens.


http://25.media.tumblr.com/tumblr_ljr6bzSBgz1qbvx8lo1_500.jpg

Nous reproduisons un article du journaliste politique Sever Plocker, qui  fit couler beaucoup d’encre lors de sa récente publication, car Plocker, qui travaille pour le journal hébreu Yediot Ahronot, déchaîna à la suite de ce texte un torrent de commentaires injurieux à son encontre,  déclenchant, bien que juif lui-même, un tombereau d’insultes diverses et variées.On le  félicitera cependant d’avoir courageusement brisé le silence…
.

.
.
.
« Les Juifs de Staline »
Quelques uns des pires meurtriers
des temps modernes étaient Juifs
Sever Plocker
.

Léon Bronstein dit « Trotsky »

Un événement historique est particulièrement passé sous silence,  etpourtant nous ne devons pas oublier qu’il y a environ 90 ans, entre le 19 et le 20 décembre 1917, au cœur de la révolution bolchevique et de la guerre civile, Lénine signa un décret créant la Commission Panrusse pour la Répression de la Contre-révolution et du Sabotage, plus connue sous le nom de Tchéka.




En peu de temps, la Tchéka devint l’organisation de sécurité d’Etat la plus importante et la plus répressive. Son organisation et sa structure évoluèrent régulièrement, tout comme son nom : de Tchékaà GPU, puis à NKVD, et plus tard à KGB. Il est impossible de connaître avec certitude le nombre de morts dont la Tchéka fut responsable d’une manière ou d’une autre, mais il s’évalue probablement autour de 20 millions, incluant les victimes de la collectivisation forcée, des famines, des purges, des expulsions, des déportations, des exécutions et des tueries de masses dans les goulags.
.


.
.
Des pans entiers de la population furent éliminés: fermiers indépendants, minorités ethniques, membres de la bourgeoisie, officiers supérieurs, intellectuels, artistes, militants syndicalistes, « membres de l’opposition » à la définition très aléatoire, et un nombre incalculable de membres du parti communiste lui-même. Dans son dernier livre, qui recueille beaucoup de suffrages, The War of the World, l’historien Niall Ferguson écrit qu’aucune autre révolution dans l’histoire de l’humanité n’a dévoré ses enfants avec le même appétit insatiable que la révolution soviétique. De même, le Dr. Igal Halfin, de l’université de Tel Aviv, indique dans son livre sur les purges staliniennes que la violence y fut unique en ce qu’elle fut dirigée vers l’intérieur.



Mais Lénine, Staline, et leurs successeurs n’auraient pas pu mener à bien leurs objectifs sans une large coopération de la part d’”officiers de la terreur” disciplinés : enquêteurs cruels, mouchards, bourreaux, gardiens, juges, pervers, et de beaucoup d’idéalistes membres de l’aile gauche progressiste, abusés par le régime soviétique de terreur au point de lui décerner un certificat casher.


http://24.media.tumblr.com/tumblr_ljim4hfG9b1qgl35do1_400.jpg
.




Genrikh Yagoda le fondateur juif du NKVD
.
Genrikh Yagoda, fut le plus grand meurtrier juif du XXe siècle, chef adjoint de la GPU et fondateur-dirigeant du NKVD. Yagoda a consciencieusement exécuté les ordres de Staline pendant la collectivisation, et est responsable de la mort d’environ 10 millions de personnes. Ses employés juifs ont mis en place et géré le système des goulags. Après être tombé en disgrâce auprès de Staline, Yagoda fut dégradé et exécuté, puis remplacé en tant que chef des bourreaux, en 1936, par Yezhov, le « nain sanguinaire ».



Beaucoup de juifs ont vendu leur âme au diable de la révolution communiste et ont du sang sur les mains pour l’éternité. Nous n’en mentionnerons qu’un de plus : Leonid Reichman, dirigeant du département spécial du NKVD et interrogateur en chef de l’organisation, qui était un sadique particulièrement cruel.  En 1934, selon des statistiques publiées, 38,5% des officiels détenant les postes les plus élevés dansl’appareil de sécurité soviétique étaient d’origine juive. Eux aussi, naturellement, furent graduellement éliminés dans les purges successives. Lors d’un cours fascinant à une convention de l’université de Tel Aviv cette semaine, le Dr Halfin décrivait les étapes de la terreur soviétique comme un carnaval de meurtres de masse, un feu d’artifice de purges et l’adoration du mal. Il apparaît que les juifs aussi, quand ils sont fascinés par une idéologie messianique, peuvent devenir de grands meurtriers, parmi les plus grands de notre histoire moderne.
.
.

Lazar Kaganovitch, l’exterminateur juif de l’Ukraine

Les juifs actifs dans l’appareil officiel de la terreur communiste (en Union soviétique et ailleurs), et qui l’ont parfois dirigé, ne l’ont évidemment pas fait en tant que juifs, mais plutôt en tant que staliniens, communistes, et « camarades soviétiques ». En conséquence, il nous est facile d’ignorer leur origine et de jouer les innocents: qu’avons-nous à voir avec eux ? Si ce n’est de les oublier. Mon opinion est différente.
« Je pense qu’il est inacceptable qu’une personne puisse être considérée comme un membre de la communauté juive quand elle réalise de grandes choses, mais en être exclue quand elle commet des actes particulièrement méprisables. »
.
.
Abram Aronovich Slutsky, un des dirigeants juifs du GPU
.
Même si nous le nions, nous ne pouvons pas échapper au judaïsme de « nos bourreaux » qui ont servi la Terreur rouge avec application et loyauté envers ses dirigeants. De toutes façons, d’autres nous rappelleront toujours leur origine.
Sever Plocker



Commémoration de l’Holodomor en Ukraine

Chaque année, le quatrième samedi de novembre est le jour de commémoration des victimes de l’Holodomor (famine), orchestré par l’Union Soviétique en 1932et 1933. Dans cet article, je décrirai principalement la carte présentée ci-dessous.


http://www.info-news.com.ua/wp-content/uploads/2012/11/Holodomor.jpg

Clic droit pour agrandir


Lieu : Ukraine Soviétique. Date : printemps 1933. Problème : chaque minute, 17 Ukrainiens sont morts de faim à cause de la collectivisation forcée par le gouvernement soviétique basé à Moscou.
Sur la carte, vous pouvez aussi voir la région de Kouban (Russie) en 1926, essentiellement peuplée par : des Ukrainiens – 915 000, des Russes – 498 000. En 1939, Ukrainiens – 150 000, Russes : 2 754 000. Il apparait effectivement que le but principal de Moscou était l’extermination des Ukrainiens.


http://25.media.tumblr.com/tumblr_m7k73sWgNc1r47p12o1_500.jpg


Regardons de plus près le tableau ci-dessous (groupes ethniques vivant en URSS en 1926 et 1937)

Nationality 1926 1937
Russians 77,791,124 93,933,065
Ukrainians 31,194,976 26,421,212
Belarusians 4,738,923 4,874,061
Uzbek 3,955,238 4,550,532
Tatars 3,029,995 3,793,413
Kazakhs 3,968,289 2,862,458
Jews 2,672,499 2,715,106
Azerbaijani 1,706,605 2,134,648
Georgians 1,821,184 2,097,069
Armenians 1,568,197 1,968,721




La reconnaissance de l’Holodomor en tant que génocide des Ukrainiens est encore en cours. Malheureusement – et comme d’habitude – la Russie fait obstacle et influence les Etats étrangers pour les inciter à ne pas reconnaitre le génocide comme tel. Cependant, la Verkhovna Rada (le Parlement ukrainien) a reconnu l’Holodomor en tant que génocide en 2006. Les pays suivants le reconnaissent également comme tel : Andorre, Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chili, Colombie, République Tchèque, Equateur, Estonie, Géorgie, Hongrie, Italie, Lettonie, Lithuanie, Mexique, Paraguay, Pérou, Pologne, Slovaquie, Etats-Unis d’Amérique,Vatican.
Etant donné que cette extermination de masse a eu lieu au XXème siècle, nous devons la garder en mémoire et empêcher toute autre tentative au XXIème siècle par n’importe quel Etat.


.





http://25.media.tumblr.com/tumblr_m4bg905HxK1qk6uvyo4_1280.jpghttp://25.media.tumblr.com/tumblr_m4bg905HxK1qk6uvyo6_1280.jpg
http://25.media.tumblr.com/tumblr_m4bfgcIF3H1qk6uvyo7_1280.jpghttp://25.media.tumblr.com/tumblr_m4bg905HxK1qk6uvyo7_1280.jpg
.

Commentaires (13)

L'ancien observateur le 01/12/2012
Du 3 au 14 décembre, les représentants des 193 pays membres de l'UIT (Union internationale des télécommunications, émanation des Nations Unies ) se réuniront à Dubaï pour débattre du contrôle de l'Internet. .


En dépit de la culture du secret de l'organisation, de nombreuses fuites indiquent qu'un nouveau traité international émergerait de propositions des gouvernements autoritaires visant la censure de l'Internet.

Sont également à l'ordre du jour, l'instauration d'une sorte de taxe frontalière entre les opérateurs et l'attribution du contrôle de l'internet aux Nations Unies.


Claire le 01/12/2012
Pour le Parlement européen, l'Holodomor est une famine artificielle, qu'il qualifie de « crime contre le peuple ukrainien et contre l'humanité »

Le rôle des juifs dans la révolution bolchevique et les debuts du regime sovietique
http://fr.novopress.info/7462/les-juifs-de-staline/
Un article du journaliste politique Sever Plocker, paru fin décembre 2006 sur le site a fait couler beaucoup d’encre. Il figure ci-après, en traduction.
www.ynetnews.com
Sever Plocker, qui travaille pour le journal hébreu Yediot Ahronot, a déchaîné à la suite de son article un ******* de commentaires qui valent le détour. A 95%, environ, il se fait couvrir, bien que juif lui-même, d’un tombereau d’insultes diverses et variées, qui s’étendent également au site, menacé de représailles, allant jusqu’au retrait de toute publicité! Pour les 5 % restants, environ, il est félicité d’avoir courageusement brisé le silence. En tout cas, il n’a pas laissé indifférent !
A vous de juger, à présent :
Nous ne devons pas oublier que quelques uns des pires meurtriers des temps modernes étaient Juifs. Il s’agit d’un événement historique particulièrement souvent passé sous silence : il y a environ 90 ans, entre le 19 et le 20 décembre 1917, au cour de la révolution bolchevique et de la guerre civile, Lénine signa un décret créant la Commission Panrusse pour la Répression de la Contre-révolution et du Sabotage, plus connue sous le nom de Tchéka.
En peu de temps, la Tchéka devint l’organisation de sécurité d’Etat la plus importante et la plus répressive. Son organisation et sa structure évoluèrent régulièrement, tout comme son nom : de Tchéka à GPU, puis à NKVD, et plus tard à KGB.
Il est impossible de connaître avec certitude le nombre de morts dont la Tchéka fut responsable d’une manière ou d’une autre, mais il s’évalue probablement autour de 20 millions, incluant les victimes de la collectivisation forcée, des famines, des purges, des expulsions, des déportations, des exécutions et des tueries de masses dans les goulags.
Des pans entiers de la population furent éliminés : fermiers indépendants, minorités ethniques, membres de la bourgeoisie, officiers supérieurs, intellectuels, artistes, militants syndicalistes, « membres de l’opposition » à la définition très aléatoire, et un nombre incalculable de membres du parti communiste lui-même.
Dans son dernier livre, qui recueille beaucoup de suffrages, The War of the World, l’historien Niall Ferguson écrit qu’aucune autre révolution dans l’histoire de l’humanité n’a dévoré ses enfants avec le même appétit insatiable que la révolution soviétique. De même, le Dr. Igal Halfin, de l’université de Tel Aviv, indique dans son livre sur les purges staliniennes que la violence y fut unique en ce qu’elle fut dirigée vers l’intérieur.
Mais Lénine, Staline, et leurs successeurs n’auraient pas pu mener à bien leurs objectifs sans une large coopération de la part d’officiers de la terreur disciplinés : enquêteurs cruels, mouchards, bourreaux, gardiens, juges, pervers, et de beaucoup d’idéalistes membres de l’aile gauche progressiste, abusés par le régime soviétique de terreur au point de lui décerner un certificat casher.
Tous ces faits sont bien connus, à des degrés différents, même si les archives de l’ancienne Union soviétique n’ont pas été entièrement ouvertes au public. Mais qui est au courant de ce qui suit ? Au **** de la Russie, très peu de personnes ont été portées devant la justice pour leurs crimes commis sous les ordres du NKVD ou du KGB. Aujourd’hui, le discours public russe ignore totalement la question du « Comment cela a-t-il pu nous arriver, à nous ? ». Contrairement aux nations d’Europe de l’Est, les Russes n’ont pas réglé leurs comptes avec leur passé stalinien.
Et nous, les Juifs ?
Un étudiant israélien termine le lycée sans avoir jamais entendu prononcer le nom de Genrikh Yagoda, le plus grand meurtrier juif du XXe siècle, chef adjoint de la GPU et fondateur-dirigeant du NKVD. Yagoda a consciencieusement exécuté les ordres de Staline pendant la collectivisation, et est responsable de la mort d'environ 10 millions de personnes. Ses employés juifs ont mis en place et géré le système des goulags. Après être tombé en disgrâce auprès de Staline, Yagoda fut dégradé et exécuté, puis remplacé en tant que chef des bourreaux, en 1936, par Yezhov, le « nain sanguinaire ».
Yezhov n'était pas juif, mais était marié à une femme juive très active. Dans son livre Staline : la cour de l'étoile rouge, l'historien juif Sebag Montefiore écrit que pendant les périodes les plus noires de la terreur, quand la machine communiste à tuer fonctionnait à plein régime, Staline était entouré de belles et jeunes femmes juives.
Parmi les fidèles et proches associés de Staline, on compte Lazar Kaganovich, membre du Comité Central et du Politburo. Montefiore le décrit comme le premier stalinien, et ajoute que les victimes de la famine en Ukraine, une tragédie humaine sans équivalent dans l'histoire de l'humanité exception faite des horreurs nazies ou de la terreur maoïste en Chine, ne le touchaient nullement.
Beaucoup de juifs ont vendu leur âme au diable de la révolution communiste et ont du sang sur les mains pour l'éternité. Nous n'en mentionnerons qu'un de plus : Leonid Reichman, dirigeant du département spécial du NKVD et interrogateur en chef de l'organisation, qui était un sadique particulièrement cruel.
En 1934, selon des statistiques publiées, 38,5% des officiels détenant les postes les plus élevés dans l'appareil de sécurité soviétique étaient d'origine juive. Eux aussi, naturellement, furent graduellement éliminés dans les purges successives. Lors d'un cours fascinant à une convention de l'université de Tel Aviv cette semaine, le Dr Halfin décrivait les étapes de la terreur soviétique comme un carnaval de meurtres de masse, un feu d'artifice de purges et l'adoration du mal. Il apparaît que les juifs aussi, quand ils sont fascinés par une idéologie messianique, peuvent devenir de grands meurtriers, parmi les plus grands de notre histoire moderne.
Les juifs actifs dans l'appareil officiel de la terreur communiste (en Union soviétique et ailleurs), et qui l'ont parfois dirigé, ne l'ont évidemment pas fait en tant que juifs, mais plutôt en tant que staliniens, communistes, et « camarades soviétiques ». En conséquence, il nous est facile d'ignorer leur origine et de jouer les innocents : qu'avons-nous à voir avec eux ? Si ce n'est de les oublier. Mon opinion est différente. Je pense qu'il est inacceptable qu'une personne puisse être considérée comme un membre de la communauté juive quand elle réalise de grandes choses, mais en être exclue quand elle commet des actes particulièrement méprisables.
Même si nous le nions, nous ne pouvons pas échapper au judaïsme de « nos bourreaux » qui ont servi la Terreur rouge avec application et loyauté envers ses dirigeants. De toutes façons, d'autres nous rappelleront toujours leur origine. »
Traduit par Anne Kling http://france-licratisee.hautetfort.com
Mark Weber



Caton l'Ancien le 01/12/2012
Les juifs actifs dans l'appareil officiel de la terreur communiste (en Union soviétique et ailleurs), et qui l'ont parfois dirigé, ne l'ont évidemment pas fait en tant que juifs, mais plutôt en tant que staliniens, communistes, et « camarades soviétiques ». En conséquence, il nous est facile d'ignorer leur origine et de jouer les innocents : qu'avons-nous à voir avec eux ? Si ce n'est de les oublier. Mon opinion est différente. Je pense qu'il est inacceptable qu'une personne puisse être considérée comme un membre de la communauté juive quand elle réalise de grandes choses, mais en être exclue quand elle commet des actes particulièrement méprisables.
Même si nous le nions, nous ne pouvons pas échapper au judaïsme de « nos bourreaux » qui ont servi la Terreur rouge avec application et loyauté envers ses dirigeants. De toutes façons, d'autres nous rappelleront toujours leur origine. »
Traduit par Anne Kling http://france-licratisee.hautetfort.com
Mark Weber
Commissaires du Peuple (Ministres) Noms Nationalité
Président V.I. Ulyanov (Lénine) Russe
Affaires Etrangères G.V. Tchitherin Russe
Nationalités J. Diougashvili [Staline] Géorgien
Agriculture Protian Arménien
Conseil Economique Lourié (Larin) Juif
Ravitaillement A.G. Schlikhter Juif
Armée et Marine L.D. Bronstein (Trotsky) Juif
Contrôle d'Etat K.I. Lander Juif
Terres d'Etat Kaufmann Juif
Travail V. Schmidt Juif
Aide Sociale E. Lilina (Knigissen) Juif
Education A. Lunacharsky Russe
Religion Spitzberg Juif
Intérieur Apfelbaum [Radomyslski] (Zinoviev) Juif
Hygiène Anvelt Juif
Finances I. E. Gukovs [et G. Sokolnikov] Juif
Presse Voldarski [Goldstein] Juif
Elections M.S. Uritsky Juif
Justice I.Z. Shteinberg Juif
Réfugiés Fenigstein Juif
Réfugiés Savitch (Assistant) Juif
Réfugiés Zaslovski (Assistant) Juif

Sur ces 22 membres du «Sovnarkom», résume Wilton, il y avait trois Russes, un Géorgien, un Arménien, et 17 Juifs.

Le Comité Central Exécutif , continue Wilton, était composé des membres suivants:

Y. M. Sverdlov [Solomon] (Président) Juif
Avanesov (Secrétaire) Arménien
Bruno Letton
Breslau Letton [?]
Babtchinski Juif
N. I. Bukharin Russe
Weinberg Juif
Gailiss Juif
Ganzberg [Ganzburg ] Juif
Danichevski Juif
Starck Allemand
Sachs Juif
Scheinmann Juif
Erdling Juif
Landauer Juif
Linder Juif
Wolach Tchèque
S. Dimanshtein Juif
Encukidze Géorgien
Ermann Juif
A. A. Ioffe Juif
Karkhline Juif
Knigissen Juif
Rosenfeld (Kamenev) Juif
Apfelbaum (Zinoviev) Juif
N. Krylenko Russe
Krassikov Juif
Kaprik Juif
Kaoul Letton
Ulyanov (Lenin) Russe
Latsis Juif
Lander Juif
Lunacharsky Russe
Peterson Letton
Peters Letton
Roudzoutas Juif
Rosine Juif
Smidovitch Juif
Stoutchka Letton
Nakhamkes (Steklov) Juif
Sosnovski Juif
Skrytnik Juif
L. Bronstein (Trotsky) Juif
Teodorovitch Juif [?]
Terian Arménien
Uritsky Juif
Telechkine Russe
Feldmann Juif
Fromkin Juif
Souriupa Ukrainien
Tchavtchévadzé Géorgien
Scheikmann Juif
Rosental Juif
Achkinazi Imeretian [?]
Karakhane Karaim
Rose Juif
Sobelson (Radek) Juif
Schlichter Juif
Schikolini Juif
Chklianski Juif
Levine-(Pravdine) Juif

Ainsi, conclut Wilton, sur 61 membres, cinq étaient Russes, six étaient Lettons, un était Allemand, deux étaient Arméniens, un était Tchèque, un était Imeretian (?), deux étaient Géorgiens, un était un Karaïm, un était Ukrainien, et 41 étaient Juifs.

La Commission Extraordinaire de Moscou (la Tchéka), la police secrète soviétique, ancêtre du GPU (Guépéou), du NKVD et du KGB, était composée comme suit:

F. Dzerzhinsky (Président) Polonais
Y. Peters (Vice-Président) Letton
Chklovski Juif
Kheifiss Juif
Zeistine Juif
Razmirovitch Juif
Kronberg Juif
Khaikina Juif
Karlson Letton
Schaumann Letton
Leontovitch Juif
Jacob Goldine Juif
Galperstein Juif
Kniggisen Juif
Katzis Letton
Schillenkuss Juif
Janson Letton
Rivkine Juif
Antonof Russe
Delafabre Juif
Tsitkine Juif
Roskirovitch Juif
G. Sverdlov (frère du Président du Comité Central Ex.) Juif
Biesenski Juif
J. Blumkin (assassin du Comte Mirbach) Juif
Alexandrovitch (complice de Blumkin) Russe
I. Model Juif
Routenberg Juif
Pines Juif
Sachs Juif
Daybol Letton
Saissoune Arménien
Deylkenen Letton
Liebert Juif
Vogel Allemand
Zakiss Letton

Sur ces 36 fonctionnaires de la Tchéka, un était Polonais, un Allemand, un Arménien, deux Russes, huit Lettons, et 23 étaient Juifs.

«En conséquence» conclut Wilton, «il n'y a pas de raison d'être surpris du rôle prépondérant des Juifs dans l'assassinat de la famille impériale. C'est plutôt le contraire qui aurait été surprenant.»


Disciple de CVV le 01/12/2012
Les anciens pays socialistes de l’Europe doivent rendre aux Juifs la propriété volée au cours de l’holocauste ou bien leur payer les récompenses, estime le président du congrès juif mondial Ron Lauder. Selon des experts, il s’agit des milliards d’USD.

Ron Lauder a rappelé que les pays de l’Europe de l’Est ne sont pas pressés à dédommager les Juifs. Ainsi, la Pologne a suspendu le processus de la modification de la législation visant à la création de la base juridique pour effectuer ces paiements. La bureaucratie roumaine est à freiner le processus de dédommagement. Mais la situation la plus déplorable est dans les pays Baltes. Ainsi, en Lettonie il n’y a pas de loi concernant les récompenses aux Juifs qui ont souffert dans les années 1940. Et en même temps, Riga est à calculer combien lui doit la Russie pour la période durant laquelle les pays Baltes faisaient partie de l’URSS, dit le directeur des programmes de recherches du Fonds « Mémoire historique » Vladimir Simindéy.

« Les élites dans les pays Baltes se font passer pour des victimes, car leurs pays seraient sous l’occupation soviétique. Mais beaucoup de leurs compatriotes étaient les complices des atrocités nazies en tuant les Juifs et les Slaves. Et cela, les élites préfèrent passer sous silence ».

Le montant des biens perdus par les Juifs durant l’Holocauste en Europe de l’Est se chiffre aux milliards d’USD. Mais il ne s’agit pas que de l’argent, explique le président de l’institut du partenariat oriental d’Israël Avraam Chmoulevitch.

« En fait, ce sont les assassins des Juifs qui se sont emparés de leurs biens. Il y a un proverbe juif qui dit : « celui qui a tué, hérite ». C’est ce qui s’est passé. Naturellement, au nom de la justice notre devoir national devant les parents et les ancêtres est de récupérer ces biens ».

Et en Europe occidentale cette question est résolue depuis longtemps. Non seulement en Allemagne dont les leaders ont initié à l’époque l’Holocauste. Ainsi, la Norvège a payé en 1998 450 millions de couronnes aux Juifs, leurs proches et aux organisations juives, victimes de la guerre. La Belgique a payé à la communauté juive du pays 110 millions d’euros. Les banques suisses ont payé 1 milliard 250 millions d’USD aux descendants des victimes de l’Holocauste qui avaient les comptes en Suisse.


Vlassov le 01/12/2012
Selon les derniers statistiques, dans le monde entier on recense au moins 14 millions de Juifs, dont 7,750 vivent en Israël. Pendant plusieurs siècles, les populations autochtones avaient une attitude ambiguë envers les Juifs qui n'avaient pas leur propre Etat. Les mécanismes de la propagande antisémite lancés au XX siècle ont engendré des problèmes sérieux, pas seulement pour les Juifs.

Certains experts sont persuadés que le danger principal vient de l’ultra-droite qui remporte stablement les législatives en Europe. Depuis quelques années cette tendance prend de l'ampleur sur l'avant-scène politique de la France, de la Norvège, de l’Écosse, des Pays-Bas et de la Hongrie. Cependant, il ne serait injuste d'affirmer que ce sont les principaux vecteurs de l'antisémitisme, selon le célèbre politologue israélien Avigdor Eksin qui est persuadé que la plus grande menace vient de l'islam.

La notion de « mouvement national arabe », issue de l'islam et qui s'est retrouvé en dehors de l'islam, est apparue au début du XX siècle. Le nationalisme arabe se basait sur les idées fascistes et il a revêtu des traits hitlériens. C'est par exemple le cas du mufti de Jérusalem Hadzhamin Al Hussein, qui était un leader à la fois religieux et nationaliste. Il a formé la division de Waffen-SS Handschar, composée de musulmans de Bosnie. L'idéologie nazie était bien implantée dans des milieux musulmans, parfois il est difficile de distinguer le wahhabisme, l’extrémisme musulman et le néoazisme.

Il est important de noter que les autorités des pays où autrefois on tuait et persécutait les Juifs, sont aujourd'hui leurs principaux défenseurs. Il s'agit avant tout de l'Allemagne, dont la chancelière Angela Merkel a été reçu récemment le prestigieux prix Heinz Galinski, qui a été décerné pour sa contribution au développement de la compréhension mutuelle entre la communauté juive et la société. L'antisémitisme au niveau national est étranger à la Russie, disent les rabbins de Moscou en citant à titre d'exemple que depuis quelques années 60 mille Juifs vivant en Israël sont revenus en Russie. Cependant, le président russe Vladimir Poutine ne cache pas que les manifestations d'antisémitisme dans la vie quotidienne ne sont pas encore éradiquées.

Malgré la consolidation des forces politiques contre les manifestations de xénophobie, l'antisémitisme est assez répandu en Europe. Un séminaire consacré à l'interprétation des problèmes de l'antisémitisme dans les médias, réunissant des journalistes d'Europe Orientale, s'est tenu il n'y a pas longtemps.


Vlassov le 01/12/2012
Chers amis !

A partir du 1e décembre la Russie prend la présidence au G20, une association informelle des plus grandes économies du monde. Pour nous, c’est avant tout une possibilité d’offrir à nos partenaires un programme positif et substantiel qui traite des problèmes communs qui concernent le monde entier. Nous comptons utiliser efficacement notre présidence pour répondre à nos objectifs nationaux à long terme et renforcer la position de la Russie dans la sphère de gestion de l'économie mondiale.

Créé en 2008, le « groupe des 20 » est devenu un instrument important pour réagir aux crises. Grâce aux efforts concertés des pays participants, l’organisation a réussi à freiner le déclin de l’économie et renforcer le contrôle des systèmes financiers nationaux. En outre, le G20 a permis de commencer la transformation systémique de l'architecture financière et de l’économique internationale conformément aux défis et les demandes du 21e siècle. Le groupe a pu commencer la mise en place des mécanismes qui peuvent aider à s'assurer contre les risques, renforcer la confiance mutuelle et donner une impulsion durable et équilibrée à l'économie mondiale.

Pour nous, l’objectif de la présidence russe au G20 – c’est de concentrer les efforts des pays membres afin d’élaborer les mesures visant à encourager la croissance économique et la création d'emplois. Que faut-il faire dans ce but ? Pour nous, la réponse est évidente – il faut stimuler les investissements, instaurer la confiance et la transparence des marchés et une réglementation efficace. C'est avec ces priorités que nous pourrons discuter de tous les sujets traditionnels qui sont à l'ordre du jour au programme du G20. Parmi ces priorités - l'état de l'économie mondiale et la mise en œuvre d’un Accord-cadre pour assurer la croissance soutenue et équilibrée, promouvoir l'emploi, la réforme du système monétaire, la réglementation et la supervision financière, la stabilité des marchés mondiaux de l'énergie, l’aide au développement international, le renforcement du système commercial multilatéral, et la lutte contre la corruption.

En outre, dans le cadre du programme financier à l'ordre du jour, nous proposons d’aborder deux thèmes nouveaux: « Le financement des investissements comme base pour la croissance économique et la création d'emplois» et « La modernisation des systèmes nationaux de gestion de la dette publique et de la dette souveraine ».

Ainsi, la présidence russe veillera à ce que les engagements pris dans le cadre du « Groupe des 20 » précédemment soient réalisés et garantira la continuité des problèmes à l’ordre du jour. Et dans le même temps, la Russie proposera son approche pour l’étude de ces problèmes.

Je noterai que la Russie est prête pour une interaction élargie et la coopération pour relever les défis auxquels est confronté le G20. Pour améliorer l'efficacité, la transparence et la confiance pour son travail, nous avons l'intention de mener des consultations élargies avec tous les intervenants – des pays non-membres du « Groupe des Vingt », mais aussi avec les organisations internationales d’experts, des organisations syndicales, l’entreprenariat, la société et la jeunesse. Comme le montre la pratique, les mesures globales ne sont efficaces que si elles sont fondées sur les opinions et prennent en compte les intérêts des différents groupes.

Nous espérons que la présidence de la Russie dans le « Groupe des Vingt » permettra de consolider les efforts déployés par les pays participants pour atteindre des objectifs communs - résoudre les problèmes urgents de l'économie mondiale et assurer un développement durable au bénéfice de la communauté mondiale. Nous espérons que notre présidence aidera à améliorer la vie de millions de personnes sur la planète.

La Russie est ouverte au dialogue et au travail créatif commun.

Vladimir Poutine


Shmuel le 01/12/2012
Comment oser vous parler d'un génocide des ukrainiens ; des russes blancs, des allemands, pourquoi pas des arméniens, des cambodgiens, des vendéens.
Seul compte le génocide du Peuple Elu, nous les Juifs


Aryana le 01/12/2012
Voilà un des génocides commis par les juifs contre les blancs européens et contre les chrétiens !

Voilà un des génocides parmi d'autres depuis que les juifs se sont emparrés de la Russie par une révolution soviétoide sanguinaire et tout ca pour quoi ?

Satisfaire la haine juive qui ne recule jamais à toutes les pires bassesses pour infliger des crimes contre l'humanité partout où la juiverie s'empare d'ue nation et d'un gouvernement !

Regardez aujourd'hui goldman sachs qui a l'intention d'affamer la Grèce , l'Italie , l'Espagne, le Portugal et bientot la France, avec la complicité active de cette meme gochiasserie criminelle qui trouvait normal d'affamer les ukrainiens ,et martyriser partout sur terre par idéologie dogmatique ne servant que de parade pour déverser des meurtres par millions sur des petites gens innocents et vulnérables pendant que l'hypocrite amérique regardait ailleurs ,ainsique l'angleterre qu ont refusé de faire la guerre réelle contre les soviétiques afin de laisser les génocidaires juifs continuer leur carnage criminel contre des européens et des contre des chrétiens, contre des paysans et contre des écrivains !

Aujourd'hui , cette juiverie coupable et responsable de dizaines de millions de gens assassinés industriellement par la juiverie , refuse que les merdias parlent de ces crimes inouis cotre l'humanité !

Car pour les juifs, l'humanité n'est que bétail au service du juifs "élu" , et seul lejuif a droit de se pavaner à la télé pour faire croire que RIEN ni PERSONNE n'est plus important que lui seul ,et donc le monde est sommé de pleurnicher sur la moindre égratignure juive , le moindre mot qui ne peut etre toléré d'etre entendu par les juifs !


Assassins, ! Juifs ,assassins ! voleurs , escrocs !

Virons ces vampires juifs de goldman sachs hors d'Europe sinon les goulags recommencerons , les enfants mourront de faim pendant que le juif ricane dans les palais européens !


Aryana le 01/12/2012
Vlassov : cette propagande mondialiste n'a aucun interet vital pour l'avenir des nations et des peuples du monde !

Le G20 n'est qu'une énième mascarade pour des enrichir les banksters juifs comme Goldman sachs !

Plutot que de trimer pour des clopinette au profir de la racaille juive mondialiste , faisons la grève et la révolution pour extirper les vampires juifs qui ruinent l'Occident !

Je dis donc merde au G20 , qu'il aille en enfer et ses larbins à youpins avec ! basta !


Druide le 02/12/2012
Jewish-bolshevik massacre of the Ukrainians
http://www.youtube.com/watch?v=cQlqMJRfIOc

Judeo Bolshevik Christian Killer
Genrikh Yagoda
https://www.youtube.com/watch?v=fqDZ91mVSsA


lecteur le 02/12/2012
Rappel historique excellent
commentaires excellents

malheureusement une photo se superpose au texte au milieu de l article
pagination à revoir


CVV le 02/12/2012
Bien dit Aryana ! à quand le mea culpa des Français pour ce qu'ils ont fait aux Allemands, leurs frères francs chrétiens, manipulés tout deux par par zog à plusieurs reprises au lieu de suivre Pétain et Pie XII ?
Sans la Catholicité et la résurgence de l'Ordre militaire teutonique pour la dernière et seule grande Croisade, aucun espoir possible ! la WW2 n'est pas finie... et à la fin nous aurons la victoire totale par le Dieu des armées qui va soutenir son peuple élu les Germains et pas cette ignoble race usurpatrice


Dedefensa le 09/12/2012
Holodomor en Ukraine

Le mot Holodomor (“extermination par famine”) est employé pour la Grande Famine d’Ukraine, des années 1930, qui reste une des plus terribles périodes du stalinisme, avec un bilan qui se compte en millions de morts. Comme on a vu par ailleurs (notre F&C du 26 novembre 2012), un chercheur et historien russe, également économiste et démographe, Boris Borisov, développa une thèse, en 2008, traçant un parallèle entre cet événement tragique de la Grande Famine d’Ukraine et celui de la Grande Dépression aux USA, du point de vue des pertes humaines attribuées aux pressions de la situation économique (Borisov recense 7,5 millions de morts aux USA, entre 1932 et 1937, qu’il attribue à la crise économique).

On l’a déjà écrit, dans notre texte référencé, combien cette thèse de Borisov constitue une affirmation extrêmement audacieuse, sinon sacrilège par rapport aux conceptions économiques et historiques, par rapport à l’approche idéologique exigée dans l’historiographie du bloc BAO. Le passage auquel nous faisons allusion, portant à la fois sur cet aspect “sacrilège” d’une telle comparaison pour l’historiographie conforme du bloc BAO, et d’autre part sur l’actualité indirecte de cette comparaison par rapport à la situation économique, sociale, humaine et aussi idéologique présente est celui-ci :

«Il y a toute une école, qu’on qualifierait de complotiste pour faire bref mais sans nécessairement de nuance péjorative dans cette occurrence, pour estimer que le Système, sous la forme de l’une ou l’autre officine ou organisation globaliste du genre, prépare, ou réalise déjà, une forme de génocide, notamment par l’alimentation restreinte ou hors de prix et la forme de l’alimentation, pour diminuer radicalement la population et ainsi ne mettre aucunement en péril grave la marche de la doctrine économique dominante. On comprend combien cette comparaison entre la Grande Dépression et la Grande Famine d’Ukraine des années 1930 constitue pour ce genre de thèses un argument de premier choix. D’autre part, cette même comparaison constitue évidemment, pour la bonne réputation du Système une idée monstrueuse, abominable, sacrilège, etc. Par ailleurs, il faut observer que la logique et les développements de Borisov laissent en général une grande impression de sérieux. Le fait que l’économiste et démographe russe et sa thèse aient pratiquement disparu des références (notamment, référence-Système dites sérieuses) lorsqu’on consulte Google, avec ce qu’on sait de Google et de ses liens avec le Système, n’est pas particulièrement rassurant. On sait que le silence est la meilleure arme du Système lorsqu’il s’agit d’écarter une forme de pensée gênante.»

Il faut également préciser que la thèse de Borisov est apparue alors que la polémique centrale à propos de la Grande Famine d’Ukraine était née et faisait rage. Cette polémique porte moins sur le crime lui-même que sur la cause et l’objet du crime. L’Ukraine estime que la Grande Famine, événement favorisé et même organisé par l’OGPU (ex-Tchéka), était destinée à détruire la nation ukrainienne, tandis que le courant général officiel en Russie est de nier cette dimension génocidaire spécifique : selon ce second point de vue, la Grande Famine d’Ukraine s’inscrit dans le vaste mouvement de “dékoulakisation”, ou “industrialisation forcée”, entrepris par Staline à la fin des années vingt, et qui conduisit effectivement à des victimes par millions, dont ceux de la Grande Famine. (Voir, par exemple, Russia Today du 12 décembre 2008, sur ce sujet de la polémique. Sur le sujet de la “dékoulakisation” incluant la Grande Famine d’Ukraine selon la thèse russe, avec un total de pertes humaines de 8,5 millions pour l’ensemble, voir l’analyse de l’historien Krill Alexandrov, le 22 novembre 2008.)

Cette polémique n’est certes pas le centre de notre propos, mais elle confirme combien ces famines “artificielles” ont en grande partie à voir avec une conception et une doctrine économique, ce qui rend encore plus pertinente l’initiative de Borisov de faire un parallèle avec la Grande Dépression. Il est évident qu’il y avait, du côté des forces capitalistes et idéologiques US, une attaque contre la population déshéritée et pauvre, notamment au nom de conceptions suprématistes et social-darwinistes, qui a largement alimenté les terribles conditions faites à cette population, et les pertes humaines allant avec. Le climat à cet égard était très extrémiste dans les années 1920 et 1930 aux USA. L’intérêt du propos est bien entendu que l’on retrouve aujourd’hui cette même tendance, dans les mêmes USA (avec extension dans le monde, comme cadeau pour la modernité), avec l’opposition fameuse des “1% versus les 99%”.

Dans cette perspective, il nous paraît intéressant de mettre en ligne ce qui semble être le texte original de Boris Borisov, en date du 4 avril 2008. Il s’agit ici de l’édition par Russia Today, le 15 octobre 2012. Les détails donnés par Borisov, notamment les efforts faits par les autorités diverses aux USA pour masquer les disparités importantes dans les décès, – tout cela rappelle les élections démocratiques aux USA, – contribuent à renforcer l’idée qu’on doit avoir de la complète virtualisation, ou “potemkinisation” des USA, pour cette période comme pour toutes les autres. Les USA ne sont pas pour rien l’“empire de la communication”. Le texte de Borisov, qui est présenté par Russia Today sous la seule responsabilité de l’auteur, permet, à notre sens, d’explorer plusieurs domaines à la fois historiques, sinon métahistoriques, et à la fois d’une complète actualité, – simplement en considérant le fait, selon nous tout à fait acceptable, de la validité de la thèse présentée.

• La puissance que peut éventuellement prendre l’entreprise faussaire générale des USA, et, d’une façon plus générale, de la modernité& et du Système. A partir de là, on doit pouvoir mesurer l’extraordinaire puissance éventuelle, et même assurée à notre sens, des falsifications de l’histoire courante, notamment et essentiellement sous l’empire du Système, c’est-à-dire depuis le phénomène du “déchaînement de la Matière.

• La capacité de destruction, de déstructuration et de dissolution, qui caractérisent les doctrines économiques et, d’une façon plus générale, ce qu’on pourrait nommer l’“économisme”, en tant que tendance à tout considérer d’un point de vue économique et à tout faire évoluer selon le point de vue économique. Dans le cas envisagé, nous sommes avec deux doctrines économiques qui se font face, qui sont toutes les deux quasiment d’essence religieuse, ou plutôt de pseudo-essence religieuse, avec tous les vices possibles des religions (passion, aveuglement, intolérance, etc.), mais bien sûr sans leurs vertus fondamentales. Et voilà que ces deux doctrines se retrouveraient à agir exactement de même, dans la façon de faire évoluer les choses par l’élimination et l’extermination. Effectivement, le cas historique devient très actuel…

(Le titre du texte de Boris Borisov, “Golodomor ad usum externum”, signifie : Holodomor, applied externally, – “‘extermination par famine’ pour application extérieure”.)

JESUS, CHINE, RUSSIE, ORTHODOXE, FRANCOIS DE SIEBENTHAL, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

 Poutine: pour le Christ en Russie et dans le monde.

Alors que les dirigeants européens se refusent obstinément à reconnaître les racines chrétiennes de notre continent – souvenez-vous de la pitoyable déclaration de Jacques Chirac –, quand ils ne s’efforcent pas de les arracher les unes après les autres, le Président Vladimir Poutine, lui, non seulement les reconnaît pour la Russie mais il les exalte…
Voyez cet article d’hier de Ria Novosti. Il y a encore un grand pays, à l’Est du continent, qui n’est pas prêt à participer au concert christianophobe en Europe…
La Russie est devenue une grande puissance grâce à l’adoption de la foi chrétienne, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine dans un message adressé au Patriarche de Moscou et de Toutes les Russies Cyrille pour le 1025ème anniversaire de la Russie.
« L’adoption de la foi chrétienne a marqué un tournant décisif dans l’histoire de notre pays qui est devenu une partie intégrante de la civilisation chrétienne et une grande puissance mondiale. C’est la foi chrétienne orthodoxe qui a donné une impulsion au développement de la culture et de l’enseignement en Russie. Elle a libéré des forces créatrices colossales, a encouragé le peuple russe et l’a soutenu pendant des périodes difficiles
. L’Église orthodoxe russe a toujours été avec son peuple », est-il indiqué dans le message rendu public par le service de presse du Kremlin. Le président a également mis en valeur le rôle du Patriarcat de Moscou dans le renforcement de la coopération internationale et le développement du dialogue avec les Églises orthodoxes d’autres pays. Des festivités consacrées au 1025ème anniversaire de la christianisation de la Russie se déroulent sur l’ensemble du territoire canonique de l’Église orthodoxe russe, en Russie et à l’étranger. Y participent les chefs des Églises orthodoxes du monde entier, y compris huit Patriarches.
Source : ria novosti
http://www.christianophobie.fr/breves/poutine-cest-le-christianisme-qui-a-fait-de-la-russie-une-grande-puissance?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Christianophobie+%28Observatoire+de+la+christianophobie%29#sthash.08NT5axC.dpuf

Tchetnik
26 juillet 2013
Il y a encore 20 ans, les guébistes disaient que « le régime Soviétique, c’est pour toujours »…
L’Église a fini par gagner la partie, même si les choses ne sont pas parfaites. On peut aussi observer comment elle agit à sa place retrouvée en construisant, finançant, animant écoles, hôpitaux, oeuvres sociales, orphelinats…d’une manière dont l’efficacité n’a rien à envier à l’Euroland.
On peut mettre cette déclaration en parallèle avec:
 CHINE: "Je veux que mon pays soit chrétien"
 
Nous reprenons ce post car l'AFP vient de sortir une dépêche qui le complète parfaitement, avec exactement un an d'intervalle. Voici ce lien: Un prélat chinois alarmé de l'opportunisme de certains catholiques chinois
............................................
Marc Nuttle, auteur du livre « Un moment de vérité » raconte ses conservations avec Jiang Zemin, le leader la République Populaire de Chine.

Celui-ci a exprimé le souhait de voir la Chine devenir un pays chrétien. A la question "Pourquoi ?" Le président chinois a donné une réponse d’une franchise stupéfiante: " Il se trouve que pendant vingt ans un groupe d’experts chinois a cherché à établir les raisons du retard systématique de la Chine par rapport à l’Occident dans l’ensemble des domaines de la science, de l’industrie et de la culture. A la suite d’une analyse approfondie ces experts sont venus à la conclusion que l’Occident doit ses réalisations à son patrimoine chrétien.
Au départ l’hypothèse avancée a été celle de la supériorité militaire, puis celle d’un système politique plus efficace, puis d’une organisation économique plus rationnelle. En définitive nous sommes venus à la conclusion que c’est la religion chrétienne qui est à la source de tous les succès du monde occidental.

 
Ce sont les fondements moraux du christianisme qui ont favorisé l’apparition du capitalisme qui a par la suite permis la démocratie. Comme l’a précisé Jiang Zemin ce n’est pas liberté économique seule qui a favorisé l’épanouissement économique de l’Occident et de l’Amérique mais essentiellement la foi biblique.
La Chine s’appuie de plus en plus dans son développement sur le respect des libertés, puissant moteur économique"

Commentaire de Larissa : surprenante analyse dialectique dans la bouche du dirigeant d’un pays qui continue à persécuter les religions, les catholiques non assermentés en particulier. Pour mémoire, c’est il y deux ans qu’a été ouverte en Chine la première paroisse orthodoxe. Elles avaient toutes été interdites dès 1949 sans parler de la terreur qui a accompagné la révolution culturelle.

Sedmitza.ru
http://www.egliserusse.eu/blogdiscussion/CHINE-Je-veux-que-mon-pays-soit-chretien_a974.html
Au fait, les Orthodoxes sont catholiques. Comme on l’était aussi en Occident avant le XIième siècle.


Signification des armoiries:chapelle de Gstaad, St Niklaus.
 
Mettons le dragon qui est en chacun de nous sous 7 verrous.


http://desiebenthal.blogspot.com/2011/05/pour-un-capital-social-local-le.html
 

jeudi 25 juillet 2013

FRANCE, SAVOIE, INCINERATION, LIGUE SAVOISIENNE, PATRICE ABEILLE, RETRAITE , N.O.M., CHRISTIAN FONTANNEAU, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Nouvelle loi française

La rentrée sera chaude, augmentation en tous genres,
nouvelles taxes, nouveaux impôts, dîme sur l'air, sur l'eau,
taxe sur la sépulture chrétienne (les jérusalistes ne seront pas taxés et toucheront une subvention de 1 million d'euros, confirmé par le Rabbin Yasmina YOUTYUSMA), méga taxe pour les sépultures musulmanes!


Nouvelle Loi suite à une prise de conscience du gouvernement Français d'Occupation de la Savoie.


Elle s'appelle "Nouvelle loi" du "Nouvel Ordre Mondial" et elle porte le matricule infra 075 888  444  11.FR/CE

Loi parue au J.O de la République maçonnique-satanique sous le numéro: J.O / 25 07 2013/ 666/11/3.

Le Gouvernement Français, via son Ministère de de PONCTIONNAIRES,  de l' Énergie et des Transports , a adopté une nouvelle loi qui entrera en vigueur le 1er Septembre 2013,
à minuit! 

Cette nouvelle loi fait en sorte qu’à partir de cette date, tous les ponctionnaires et assimilés actifs ou en retraite qui décèdent, devront obligatoirement être incinérés. 


Leurs cendres seront, par la suite, récupérées pour être mélangées à du béton ou à la pâté de votre chien ou chat, et aux plats préparés surgelés avec accord de la Commission Européenne..






Le but de cette loi est d’empêcher le béton de réfléchir, de se révolter, de ........travailler.

Le but de cette loi est de vous faire avaler de la merde pour vous rendre malade, afin de vous hospitaliser et de vous faire la piqûre (en douceur de KOUCHNER!), pour que votre mort subite se fasse à domicile et non à l'hôpital, et ensuite vous serez incinéré vite fait bien fait, pour effacer toutes preuves d'assassinat par empoisonnement, comme pour Christian Fontanneau, Patrice Abeille et bien d'autres victimes des jérusalistes!

Revoir l'article de Christian Fontanneau:
 

CHRISTIAN FONTANNEAU, CHRISTIAN INTEGRITE, LIMOGES, SUICIDE, CREMATION, FRANC-MACON



On dira (gendarmes  et maires y compris avec médecin légiste, évidemment ) que c'est une mort naturelle, comme pour  PATRICE ABEILLE, chef de la LIGUE SAVOISIENNE.
source: Manon

mardi 23 juillet 2013

DIEU, SATAN, ADOLF HITLER, ILLUMINATI, STALINE, ROTSCHILD, JUIF, ILLUMINATI, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


Il s’agit de faits connus des initiés et des descendants de russes blancs.
Les Rothschild mènent la "Symphonie Rouge" rothschild-hitler


Aussi incroyable et bizarre que cela puisse paraître, l’humanité est vraiment victime d’une conspiration diabolique.


Les guerres, les dépressions et les génocides du siècle passé n’étaient pas accidentels ou inévitables mais le résultat d’un dessein malveillant.
Une preuve choquante est un interrogatoire de 1938 mené par la police stalinienne (N.K.V.D.) de l’un des fondateurs de l’Internationale Communiste, Christian G. Rakovski, 65 ans, qui était menacé d’exécution pour un complot visant à renverser Staline.

La transcription des 50 pages de son interrogatoire, surnommée «La Symphonie Rouge», n’était pas destinée à devenir publique. Il confirme que les Rothschild-Illuminati avaient prévu d’utiliser le Communisme pour établir une dictature mondiale des super-riches.
C’est peut-être le document politique le plus explosif de l’histoire moderne. Il révèle pourquoi les Illuminati ont créé Hitler et ensuite cherché à le détruire, et pourquoi Staline fit un pacte avec Hitler en 1939.

Christian Rakovski était un ancien initié Communiste. Né Chaim Rakeover en 1873, il étudia la médecine en France avant de devenir un révolutionnaire. Il était le leader d’un groupe terroriste qui attaquait les officiels gouvernementaux.
En 1919, Lénine le mit en charge du gouvernement de l’Ukraine Soviétique. Il défendit avec succès la zone pour les bolchéviques pendant la guerre civile. Staline le nomma ambassadeur de Russie à Paris en 1925.
Rakovski appartenait à la puissante faction Trotskiste qui prenait ses ordres auprès des Rothschild. Beaucoup des membres de ce groupe ont été abattus par Staline en 1937 lors de la purge du Parti Communiste.
 
L’INTERROGATOIRE NOCTURNE

Les circonstances de l’interrogatoire dans la nuit du 26 janvier 1938 furent très dramatiques.
Que pouvait bien dire Rakovski pour sauver sa vie?
Rakovski semble avoir utilisé la tactique de «tromper en disant la vérité.» Il gagne la confiance en révélant la vérité, mais il en omet suffisamment. Il essaye d’impressionner son interrogateur sur le fait que lui et Trotsky représentent une puissance invincible qu’il appelle «Internationale Financière Capitaliste-Communiste.»
Il confirme que le "mouvement révolutionnaire" a été conçu pour gagner du soutien en prétendant servir les idéaux moraux et collectif de l’humanité. Le but réel est cependant de donner un pouvoir mondial total aux banquiers en divisant la société et en sapant l’autorité établie.

La "Révolution" signifiait vraiment le «renversement» de la Civilisation Occidentale.
«La chrétienté est notre seul véritable ennemie puisque les phénomènes politiques et économiques des états bourgeois n’en sont que ses conséquences», déclare Rakovski. (Griffin, 247)

La paix est «contre-révolutionnaire» puisque c’est la guerre qui ouvre la voie à la révolution.
Rakovski, dont la langue a été assouplie par une drogue douce mise dans son vin, se réfère aux Illuminati par «ils» ou «eux». Il en est membre bien qu’il ne fasse pas partie du cercle intérieur.

Il explique que les «Illuminati» sont une société secrète maçonnique vouée à l’accomplissement du Communisme. De manière significative, son fondateur Adam Weishaupt prit le nom de «la seconde conspiration anti-Chrétienne de cette ère, le gnosticisme.» (249)
COMMENT CE TÉMOIGNAGE CAPTIVANT NOUS EST PARVENU
L’interrogateur était un des plus habiles agents de Staline, Gavriil Kus’min connu sous le nom de "Gabriel".
En dehors de lui et un technicien fiable caché, le docteur José Landowski était la seule autre personne présente.
Enrôlé par le N.K.V.D. pour l’aider «à délier les langues des détenus», le Dr. Landowski était écœuré par les nombreuses tortures dont il avait été témoin.
L’interrogatoire de Rakovski, cependant, fut cordial. Le Dr. Landowski doutait que le doux euphorisant qu’il avait versé dans le verre de Rakovski ait beaucoup d’effet.
L’interrogatoire, mené en français dura de minuit jusqu’à 7 heures du matin, Kus’min ordonna à Landowski de traduire l’entrevue en russe et d’en faire deux copies.
Le contenu était tellement ahurissant que Landowski en fit un carbone de plus pour lui-même. «Je ne suis pas fâché d’avoir eu le courage de faire ça», écrit-il. (279) (Les bolchéviques avaient tué le père de Landowski, un colonel tsariste, lors de la révolution de 1917.)

Un volontaire fasciste espagnol trouva plus tard le manuscrit sur le cadavre de Landowski dans une cabane sur le front de Petrograd pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il le ramena en Espagne où il fut publié sous le titre «Sinfonia en Rojo Mayo» En 1949.
Peter Myers a mis le texte complet de «The Red Symphony» en ligne. http://users.cyberone.com.au/myers/red-symphony.html
La transcription a été publiée en anglais en 1968 sous le titre «The Red Symphony : X-Ray of Revolution» (La Symphonie Rouge : une radiographie de la Révolution). Vous pouvez la trouver dans l’ouvrage de Des Griffin «Fourth Reich of the Rich» (1988) (Le quatrième Reich des riches). Je recommande ce livre et tout ce que cet homme brillant a écrit.

LES RÉVÉLATIONS

Rakovski donne à son interrogateur une vision étonnante de l’histoire moderne afin de prouver que ses commanditaires contrôlent le monde.
nazisme=communisme
«L’argent est la base du pouvoir», dit Rakovski et les Rothschild le fabriquent grâce au système bancaire.

Le «Mouvement Révolutionnaire» était une tentative de Mayer Rothschild et de ses alliés de protéger et d’étendre ce monopole en établissant un Nouvel Ordre Mondial totalitaire.
Selon Rakovski, «les Rothschild n’étaient pas les trésoriers mais les chefs secrets de ce premier Communisme… Marx et les plus hauts chefs de la Première Internationale… étaient contrôlés par le baron Lionel Rothschild [1808-1878] dont le portrait révolutionnaire fut réalisé par Disraeli le Premier Ministre anglais d’alors, qui était aussi sa créature, et nous fut transmis [dans le roman de Disraeli 'Coningsby.']» 250)

Nathaniel (1840-1915), le fils de Lionel, avait besoin de renverser la dynastie Chrétienne des Romanov. A travers ses agents Jacob Schiff et les frères Warburg, il finança les japonais dans la guerre russo-japonaise, et une insurrection infructueuse à Moscou en 1905. Puis il fut l’instigateur de la Première Guerre mondiale (Trotski était derrière l’assassinat de l’archiduc Ferdinand) et finança la Révolution Bolchévique de 1917. Rakovski dit qu’il fut personnellement impliqué dans le transfert de fonds à Stockholm. (251-252)
Le mouvement ouvrier juif ou «Bund» fut l’instrument de Rothschild. La «faction secrète» du Bund infiltra tous les partis socialistes en Russie et en assura la direction pour la Révolution Russe. Alexandre Kerenski, le Premier ministre menchévik en était un membre secret. (253)
Léon Trotski était censé devenir le leader de l’U.R.S.S. Trotski, un Juif, a épousé la fille de l’un des plus proches collaborateurs de Rothschild, le banquier Abram Zhivotovsky et était devenu un membre du «clan».

Malheureusement, les Communistes «nationaux» comme Lénine (un quart juif) croisèrent sa route. Lénine rejeta Trotski et fit la paix avec l’Allemagne (traité de Brest-Litovsk en 1918). Ce n’était pas le plan de Rothschild.

La Première Guerre mondiale était censée prendre fin de la façon dont la Seconde Guerre mondiale s’est terminée. La Russie était censée envahir l’Allemagne en 1918 et aider les révolutionnaires locaux à établir une «république populaire».
Trotski fut responsable d’une tentative d’assassinat de Lénine en 1918 mais Lénine survécut. Quand Lénine eut une attaque en 1922, Trotski chargea Levin, le médecin juif de Lénine, d’en finir avec lui.

À ce moment critique, l’inattendu se produisit. Trotski tomba malade et Staline fut en mesure de prendre le pouvoir. A ce moment crucial, les trotskistes prétendirent soutenir Staline et infiltrèrent son régime dans le but de le saboter.
Rakovski caractérise Staline comme un «bonapartiste», un nationaliste par opposition à un international Communiste comme Trotski.
«Il est un tueur de la révolution, il ne la sert pas, mais l’utilise à son service, il représente l’impérialisme russe le plus ancien, juste comme Napoléon s’identifiait avec les Gaulois… » (257)
CONTENIR STALINE
Afin de contrôler Staline, la finance internationale fut amenée à créer Hitler et le parti Nazi. Rakovski confirme que les financiers juifs soutinrent les Nazis alors même qu’Hitler n’était pas au courant de cela.
«L’ambassadeur Warburg [James Warburg] se présenta sous un faux nom et Hitler ne devina même pas sa race… Il mentit aussi sur qui il représentait… Notre but était de provoquer une guerre et Hitler était la guerre… [Les nazis] ont reçu… des millions de dollars envoyés par Wall Street, et des millions de marks par des financiers allemands par le biais de Schacht ; [subvenant] à l’entretien de la S.A. et des S.S. ainsi qu’au financement des élections…» (Pages 259-260)
Malheureusement pour les banquiers, Hitler s’est aussi montré rebelle. Il a commencé à imprimer sa propre monnaie!
«Il a pris pour lui-même le privilège de fabriquer la monnaie et non pas seulement la monnaie physique, mais aussi les outils financiers, il s’est approprié l’appareil de falsification encore intact pour le mettre à travailler pour le bénéfice de l’état… Etes-vous capable d’imaginer ce qu’il serait advenu… s’il avait gangrené un certain nombre d’autres Etats et conduit à la création d’une période d’autarcie [de règne indépendant absolu, remplaçant celui des banquiers]. Si vous le pouvez, imaginez alors ses fonctions contre-révolutionnaires … » (263)
Hitler était devenu une menace plus grande que Staline qui n’avait pas touché à l’argent. La mission actuelle de Rakovski était de convaincre Staline de signer un pacte avec Hitler et de retourner l’agression d’Hitler contre l’Occident. L’objectif était que l’Allemagne et les pays occidentaux s’épuisent les uns les autres avant qu’un autre front ne soit ouvert à l’Est.
[Selon Walter Kravitski, le chef du renseignement militaire soviétique en Europe qui fit défection à l'Ouest et fut plus tard assassiné en 1941, Staline était déterminé à faire un pacte avec Hitler dès 1934. Il n'avait aucun désir de combattre les Nazis. Est-il possible que Rakovski et ses commanditaires ne sachent pas cela? Kravitsky dans Au service secret de Staline (1939)]

Rakovski a exhorté les Russes à utiliser la tactique de «tromper en disant la vérité.» Les Russes devaient impressionner Hitler avec leur véritable désir de paix. Hitler ne devait pas soupçonner qu’il était en train d’être piégé et entrainé vers une guerre sur deux fronts.
Il fut donné un choix à Staline. S’il acceptait de partager la Pologne avec Hitler, l’Occident ne déclarerait la guerre qu’à un seul agresseur, l’Allemagne. S’il refusait, les banquiers aideraient Hitler à se débarrasser de lui.

Kus’min exigea quelque confirmation de haut niveau. Rakovski lui dit de voir Joseph Davies, l’ambassadeur américain à Moscou, un camarade franc-maçon et représentant de l’administration Internationale Communiste de Roosevelt.
Quelqu’un fut envoyé auprès de Davies qui confirma que «beaucoup serait à gagner» si Rakovski obtenait une amnistie. Le 2 mars 1938, un puissant message radio fut envoyé à Moscou par l’intermédiaire de son ambassade à Londres.
«Une amnistie ou le danger Nazi va grandir», disait-il. Davies assista au procès de Rakovski et lui fit un salut maçonnique. Le même jour le 12 mars 1938, Hitler marchait sur l’Autriche.
La condamnation à mort de Rakovski fut commuée. Certains croient qu’il vécu jusqu’à la fin de sa vie sous un faux nom. Une autre source indique qu’il fut tué en 1941.
Des négociations secrètes furent engagées avec Hitler. Le résultat fut le pacte Ribbentrop-Molotov signé en août 1939, juste une semaine avant l’invasion de la Pologne.
L’interrogatoire semble avoir créé un accord entre Staline et les Illuminati.

LA RUSSIE LUTTE ENTRE LES GRIFFES DE ROTHSCHILD

L’Europe et les États-Unis ont depuis longtemps succombé au contrôle Illuminati de Rothschild. En Russie, il y a encore quelques spasmes avant la mort.
En 2003, Vladimir Poutine a fait arrêter Mikhaïl Khodorkovski, à la tête de la plus importante compagnie pétrolière russe "Ioukos" et "l’homme le plus riche de Russie."
Poutine a annoncé que la Russie allait saisir ses 12 milliards de dollars correspondant à 26% du capital de la compagnie pétrolière, l’un des nombreux actifs nationaux pillés au cours de la réorganisation du Communisme il y a 15 ans.

Ensuite, nous avons appris que les parts avaient déjà été transférées vers nul autre que Jacob Rothschild en vertu d’un «arrangement précédemment inconnu jusqu’alors» prévu pour une telle circonstance. Les deux compères se connaissaient depuis des années «par leur amour commun des arts.»

Rakovski avait dit à Kus’min que les Illuminati ne prennent jamais de positions politiques ou financières. Ils utilisent des «intermédiaires».
jacob

«Les banquiers et les politiciens ne sont que des hommes de paille… même s’ils occupent des places importantes et paraissent être les auteurs des plans qui sont menée… » (248-249)

Évidemment, Khodorkovski est un «intermédiaire» pour Rothschild. Tels sont aussi Richard Perle, Henry Kissinger et Ariel Sharon qui chacun s’exprimèrent contre l’action de Poutine. Perle, l’architecte de la guerre en Irak, a appelé à l’expulsion de la Russie du Groupe des Huit. Sharon exprima son inquiétude sur «la persécution des hommes d’affaires juifs». Khodorkovski est juif comme l’est Simon Kukës son successeur. Ainsi que Perle et tout comme Kissinger.

Beaucoup de juifs servent les Illuminati et c’est une des causes de l’antisémitisme. Mais Tony Blair et George W. Bush les servent aussi et ne sont pas juifs. La composition du groupe de Bilderberg et des Skull and Bones n’est la plupart du temps pas juive. Les Illuminati sont une alliance entre les Rothschild, et les super riches du monde unis par la franc-maçonnerie, dont le Dieu est SATAN.

L’humanité, la magnifique expérience de Dieu, a été détournée et compromise. Du soldat américain en Irak, jusqu’au contribuable qui paie la dette nationale, nous sommes tous des pions.