Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

lundi 31 octobre 2011

SAVOIE, AMIANTE, MICHEL LANGINIEUX, SORBONNE, CENSIER, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER,

L’ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, continue sa guerre avec MICHEL LANGINIEUX, contre l'AMIANTE.


Vous venez de lire l'article:


    
MICHEL LANGINIEUX, AMIANTE, SORBONNE, CENSIER, BOI...





Voici le suite:



FRANCE DE L’INJUSTICE ET DE LA HONTE : LORSQUE LES VICTIMES DE L’AMIANTE DOIVENT PAYER POUR REMBOURSER UNE PARTIE DE LEUR INDEMNISATION !











Chers amis,


Une fois de plus, l’Injustice française a frappé ! Et ce qui suit est absolument répugnant et révoltant.

Incapable, incompétente et REFUSANT de juger les hommes politiques reconnus comme des criminels notoires (cf. Dominique Strauss-Kahn contre Tristane Banon), incapable et REFUSANT de prendre au sérieux les dires des petites victimes de pédophiles (cf. http://www.wikistrike.com/article-castres-comment-la-justice-a-nie-la-parole-des-enfants-pendant-10-ans-87235756.html ), CETTE « JUSTICE » DE PLEUTRES ET DE CORROMPUS S’EN PREND DÉSORMAIS… AUX VICTIMES !

L’ARTICLE CI-DESSOUS CONCERNE LES VICTIMES DE L’AMIANTE (une substance cancérigène qui a continué d’être utilisée trop longtemps dans la construction, et pour laquelle les indécrottables criminels de l’industrie et du gouvernement n’ont pas pris les mesures qui s’imposaient afin de protéger la santé des gens du peuple)…

LES PERSONNES QUI SONT VICTIMES DE L’AMIANTE EN FRANCE VONT, SUITE À UNE DÉCISION INIQUE DE LA MALFAISANTE COUR D’APPEL DE DOUAI, DEVOIR REMBOURSER UNE BONNE PARTIE DE LEUR INDEMNISATION, PARCE QUE, SOI-DISANT, « ON LES INDEMNISAIT TROP » !

DONC, EN PLUS D’AVOIR LE CANCER OU DES PROBLÈMES DE SANTÉ LIÉS AUX DÉGÂTS PROVOQUÉS PAR LES MICROFIBRES D’AMIANTE ET QUI NECESSITENT DES SOINS COÛTEUX, CES PERSONNES – QUI RECEVAIENT UNE INDEMNISATION SUITE À LEUR MALADIE – VONT DEVOIR REMBOURSER, PER CAPITA, UNE SOMME ALLANT DE 5000 À 15000 EUROS !


CETTE DÉCISION INJUSTE ET ABJECTE CONCERNE À PEU PRÈS 300 PERSONNES ET FAMILLES. ELLE VA CERTAINEMENT FAIRE JURISPRUDENCE EN FRANCE, ET ÊTRE APPLIQUÉE À L’ENSEMBLE DES VICTIMES DE L’AMIANTE.

Comme il est « étrange » de constater que ce genre de mesure, qui fera économiser de l’argent à l’Etat, SURGIT JUSTE AU MOMENT OÙ DES MESURES D’AUSTÉRITÉ ÉCONOMIQUES SONT SUR LA TABLE… mesures d’austérité qui, comble des combles, servent à entasser les populations et à recapitaliser les banques criminelles qui sont à l’origine de cette crise économique qui dure depuis 2008 (USA et subprimes) !

Je prédis aussi que la mauvaise foi et que l’injustice que nous avons pu observer dans le dossier de l’amiante, seront sans doute également appliquées pour le problème des nanoparticules, qui elles aussi, malgré leur taille infime, peuvent être extrêmement toxiques pour la santé. MALGRÉ le fait que l’on CONNAISSE déjà leurs effets toxiques, ces nanoparticules CONTINUENT d’être développées et produites, non seulement dans des buts financiers, mais aussi à des fins de DÉPOPULATION CRIMINELLE !

Avec un gouvernement de dictateurs et une « justice » si corrompue, les malheureux Français sont encore loin s’être sortis d’affaire…

A QUAND UNE RÉVOLUTION EN BONNE ET DUE FORME CONTRE CE SYSTÈME PUTRIDE QUI PRIVILÉGIE LES VOLEURS, L’ÉLITE ET LES RICHES, ET CONDAMNE LES INNOCENTS ET LES VICTIMES ?

Car c’est l’ENTIÈRETÉ du système qu’il faut désormais remplacer !

L’article choquant, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : on ne peut pourtant pas dire que les citoyens français n’ont pas tout fait afin d’attirer l’attention sur le problème de l’amiante, tant au niveau français qu’au niveau européen ! J’en veux pour preuve ce courrier d’un Français combattant en faveur des victimes de l’amiante et dénonçant l’immobilisme des autorités françaises, ainsi que les multiples incohérences et décisions ahurissantes prises au niveau du dossier sur l’amiante, en France. Ce courrier fut envoyé à l’odieuse commissaire européenne à la « Justice », Viviane Reding : http://www.medias-france-libre.fr/index.php/chroniques/8-infomations-diverses/715-amiante-michel-langinieux-a-mme-redingue-crime-societal-en-france.html .

P.P.S. : vous remarquerez aussi comment les putes de la presse dénigrent déjà les actions de protestation (manifestations) qui seront mises en oeuvre par les victimes de l'amiante suite à cette décision abominable... La peste soit de ces "presstitués" au service du pouvoir !







Source : http://www.francesoir.fr/actualite/societe/amiante-dans-nord-une-double-peine-pour-victimes-151584.html



Publié le 28 octobre 2011 à 13h50



AMIANTE DANS LE NORD : UNE DOUBLE PEINE POUR LES VICTIMES



La cour d'appel de Douai a décidé jeudi de revoir à la baisse l'indemnisation des victimes de l'amiante. En conséquence, 300 PERSONNES DU NORD-PAS-DE-CALAIS DEVRONT, TRÈS PROBABLEMENT, REMBOURSER DES SOMMES ALLANT DE 5.000 À 15.000 EUROS.



La cour d'appel de Douai a décidé jeudi que les victimes de l'amiante devraient rembourser une partie de leurs indemnisations MaxPPP/Sami Belloumi



Un long parcours judiciaire vient de s'achever. Et LA SENTENCE EST DOULOUREUSE POUR LES VICTIMES. BRUTALE MÊME. LA COUR D'APPEL DE DOUAI (NORD-PAS-DE-CALAIS) A DÉCIDÉ, JEUDI, DE REVOIR À LA BAISSE L'INDEMNISATION DES PERSONNES EXPOSÉES À L'AMIANTE.

APRÈS DE NOMBREUX REBONDISSEMENTS JUDICIAIRES, IL APPARAÎT QUE 300 PERSONNES DE LA RÉGION VONT CERTAINEMENT DEVOIR REMBOURSER DES SOMMES ALLANT DE 5 000 À 15 000 EUROS. Une décision choc relayée par le quotidien La Voix du Nord (cf. http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2011/10/28/article_environ-trois-cents-victimes-de-l-amiant.shtml ).

« On a perdu. C'est un arrêt très décevant. POUR L'INSTANT, IL CONCERNE 17 VICTIMES DE L'AMIANTE MAIS ÇA VA FAIRE JURISPRUDENCE. AU TOTAL, ENVIRON 300 PERSONNES VONT DEVOIR RENDRE ENTRE 5 000 ET 15 000 EUROS » s'inquiète Me Jean-Louis Macouillard, avocat des associations de famille des victimes.

Et pour rendre sa décision, la cour d'appel s'est appuyée sur un arrêt de la Cour de cassation, daté d'automne 2009. SAISIE PAR LE FONDS D'INDEMNISATION DES VICTIMES DE L'AMIANTE (FIVA), LA JURIDICTION AVAIT DÉCIDÉ DE DIMINUER DE MOITIÉ LE BARÈME DES INDEMNISATIONS. UN JUGEMENT QUI OBLIGE DONC LES PERSONNES EXPOSÉES À L'AMIANTE ET COMPENSÉES AVANT CETTE DATE À REMBOURSER UNE PARTIE DE L'ARGENT QU'ILS ONT REÇU.



Décision définitive


DEPUIS CETTE DÉCISION LES DIVERSES ASSOCIATIONS DE VICTIMES S'INSURGEAIENT. ILS AVAIENT DONC FAIT APPEL DE CET ARRÊTÉ. UN APPEL QU'ILS ESPÉRAIENT GAGNANT. SAUF QUE LA COUR EN A DÉCIDÉ AUTREMENT, CE JEUDI. ET L'ORDONNANCE EST IRRÉVOCABLE CETTE FOIS.

Verdict : il va falloir rembourser. Difficile à digérer. Notamment pour Pierre Pluta, président de l'Association régionale de défense des victimes de l'amiante. « C'EST DRAMATIQUE POUR DE NOMBREUSES VICTIMES QUI ONT ATTENDU DES ANNÉES POUR UNE INDEMNISATION JUSTE. ELLES VONT SE RETROUVER DEVANT DE GRANDES DIFFICULTÉS FINANCIÈRES EN PLUS DE LEURS PROBLÈMES DE SANTÉ » affirme-t-il, sous la colère.

Pour Martine Lecerf, du Comité amiante prévenir et réparer, la déception est immense. « C'EST AHURISSANT ! COMMENT FAIT-ON POUR ANNONCER CELA AUX VICTIMES ? ON NE SAIT PAS ENCORE DANS COMBIEN DE TEMPS LE FIVA VA LEUR DEMANDER DE REMBOURSER. TOUT CE QUE L'ON SAIT C'EST QU'ON DIVISE LEURS INDEMNISATIONS PAR DEUX, JE BOUS DE COLÈRE ET DE HAINE » DÉCLARE-T-ELLE AUX BORDS DES LARMES.

Pour faire part de leur incompréhension et exprimer leur mécontentement, les victimes devraient prochainement organiser diverses MANIFESTATIONS. Pas sûr que cela ne change grand chose pour autant.

Déclaration Universelle des Droits de l'Homme:

Article 19: "Tout individu a droit à la liberté d'opinion
et d'expression, ce qui implique le droit
de ne pas être inquiété pour ses opinions
et celui de chercher, de recevoir et de répandre,
sans considérations de frontières,
les informations et les idées
par quelque moyen d'expression
que ce soit." 




MICHEL LANGINIEUX, AMIANTE, SORBONNE, CENSIER, BOIS DE BOULOGNE,PROCUREUR, JUGE, CHASSEURS, MARQUISE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

NOMS : Censier la Sorbonne. Le lieu d'où l'on regarde. Suzy Halimi. Anne Ubersfeld.
Pierre Frantz. Maîtrise du 25 juin 1996. Merleau-Ponty. Copeau. Beckett. Novarina.
Spinoza. Pascal. Dubillard. Shakespeare. Jourdain. Corvin. Pilori. Frédéric Berger.
Amiante. Le Fou du Rien. Michel Langinieux. Point zéro.

 

Le plus grand apport de Michel Langinieux pour sa Faculté Censier la Sorbonne fut la présentation de son texte sur la
"perception directe" : La Place Unique du Spectateur face à son spectacle, au monde, à l'univers [sa position, sa distance, sa réalité].
Pour soutenir ce mémoire perceptif [incompréhensible à la mentalité bureaucrate d'école primaire
qui régnait dans l'UFR théâtre à l'époque], il fallut faire appel au professeur émérite Anne Uberfeld qui,
d'emblée, s'écria du haut de ses 80 ans : "Je suis votre homme !" Et le prouva. 
Elle connaissait les cheptels du lieu. Elle savait de quoi certains notables se montraient capables.
Il fallut agir impérativement, sous la protection de Mademoiselle Suzy Halimi, Présidente de Paris-III,
afin de soutenir le mémoire de l'étudiant langinieux dans les règles : 
le 25 juin 1996, de 14 heures à 17 heures d'introduction, d'exploration, vers un "théâtre initial", devant un public d'une vingtaine
de personnes, professeurs, personnels, étudiants, amis, avec en entrée 30 minutes de spectacle révélateur "Le Fou du Rien"
ou "Qui sommes-nous derrière nos masques"? joué internationalement pendant 17 ans.
Un mois plus tard, Michel Langinieux abordait son deuxième apport concernant la défense de la vie humaine
à Censier la Sorbonne, devant les problèmes très cachés d'amiante, de mensonges, de maladies et de mort en Fac.
Combat actuellement en cours qui dure depuis 15 ans, sous les nigauderies hypocrites, la désinformation, les meurtres autorisés
et l'aveuglement persistant des élites de ce pays, défendus par l'avocate Anne Willié qui gagne, depuis pratiquement 14 ans,
des centaines de milliers d'euros sur la vie des étudiants, des riverains et des personnels.
Cela maintenant, pour 40 années, la période de latence.
La raison d'une telle monstruosité dégueulasse : outre le lucre et les inexactitudes sucrées de l'avocate Willié :
cumuler des macchabées !!!!!
Sont impliqués 93 - quatre vingt treize - magistrats, 30 ministres, deux chefs d'Etat, le tout à la bonne franquette du crime sociétal
frranchouillard banalisé, normalisé, éludé ...
QUE CELA SE SACHE !
"Langinieux le Monde" sur Google.
"Censier amiante" sur Google.
"Sorbonne Nouvelle amiante" sur Google.
"Jean-Louis Debré". "Jean-Louis Leutrat". "Jean-Louis Nadal". "Bernard Dhooge". "Françoise Chiezal".
"Bruno Cotte". "Bernard Bosredon"."Jacques Degrandi". "Jean Tibéri", "Catherine Korba", "Marie-Hélène
Gibert", "Yves Hubert", etc. Suivis du mot "amiante" sur Google.


Voila ils étaient donc, en réalité 93 magistrats, 30 ministres et 2 chefs d’État, dans le lit de la marquise:
Quelle santé, la GUEUSE!!!






LES TROMPO-FOLIES DU BOIS DE BOULOGNE : "La... par Robert_Hautlecoeur

SAVOIE, PALESTINE, UNESCO, ONU, ANTI-GOYIM, GAZA, ISRAËL, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER



Les Palestiniens sont admis à l'UNESCO

Cette fois c'est fait: les Palestiniens sont officiellement devenus membres à part entière de l'UNESCO. Israël a déclaré que cette admission éloigne tout accord de paix.

KEYSTONE

Les Palestiniens ont enregistré à Paris une victoire diplomatique aussi symbolique que significative sur la voie de la reconnaissance de leur État, en obtenant le statut de membre à part entière de l’UNESCO, l’une des principales agences de l’ONU.

"La Conférence générale (qui réunit l’ensemble des États membres, ndlr) décide de l’admission de la Palestine comme membre de l’UNESCO", dit la résolution adoptée par 107 voix pour, 52 abstentions et 14 voix contre, parmi les pays présents au siège de l’Unesco à Paris.
"L’entrée de la Palestine porte le nombre d’Etats membres de l’Unesco à 195", a déclaré l’organisation dans un communiqué.
La quasi-totalité des pays arabes, africains et latino-américains se sont prononcés pour l’adhésion des Palestiniens, de même que la France qui avait pourtant émis de sérieuses réserves ces derniers jours sur la démarche palestinienne.

"L’Unesco, ce n’est ni le lieu ni le moment. Tout doit se passer à New York", jugeait encore vendredi le ministère français des Affaires étrangères.


"Contreproductif et prématuré"
Car beaucoup d’Occidentaux estimaient que la candidature à l’UNESCO ne pouvait précéder l’aboutissement de la démarche entreprise par les Palestiniens auprès de l’ONU à New York.
Le président palestinien Mahmoud Abbas avait solennellement demandé le 23 septembre à l’ONU de reconnaître l’Etat palestinien. Cette demande doit être examinée le 11 novembre par le Conseil de sécurité, où elle pourrait être frappée d’un veto américain.

"Nous pensons que c’est contreproductif. C’est une mesure prématurée", a répété devant la Conférence générale de l’UNESCO la sous-secrétaire américaine à l’Education, Martha Kanter.
Les Etats-Unis, l’Allemagne et le Canada ont voté contre, tandis que parmi les Européens, l’Italie et le Royaume Uni se sont abstenus.


"Ce vote permettra d’effacer une infime partie de l’injustice faite au peuple palestinien", a déclaré devant la Conférence générale le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne, Riyad al-Malki.

Il a assuré que la demande palestinienne était déconnectée de ses démarches à l’ONU à New York et précisé que les Palestiniens avaient besoin de l’aide de l’UNESCO pour protéger leur patrimoine historique et culturel.


Embarras pour les Américains, condamnation des Israéliens

Cette admission palestinienne embarrasse particulièrement les Américains, qu’elle place dans une position délicate vis-à-vis de l'UNESCO. La pleine adhésion des Palestiniens, qui bénéficiaient jusqu’à présent du statut d’observateur, devrait provoquer l’arrêt immédiat de leur contribution financière à l’organisation, soit 70 millions de dollars (61 millions de francs) et 22% de son budget.
Les Américains sont tenus par deux lois du début des années 1990 qui interdisent le financement d’une agence spécialisée des Nations unies qui accepterait les Palestiniens en tant qu’Etat membre à part entière, en l’absence d’accord de paix avec Israël.
L’admission de la Palestine à l’UNESCO éloigne les perspectives d’un accord de paix, a estimé pour sa part le gouvernement israélien, en condamnant une "manœuvre unilatérale" des Palestiniens.


"Israël rejette la décision de l’Assemblée générale de l’UNESCO (...) acceptant la Palestine comme Etat-membre de l’organisation", indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères.
                              
"Il s’agit d’une manœuvre palestinienne unilatérale qui ne changera rien sur le terrain mais éloigne davantage la possibilité d’un accord de paix", souligne le communiqué.
"Cette décision ne transformera pas l’Autorité palestinienne en un véritable État mais place des obstacles inutiles sur le chemin de la reprise des négociations", ajoute-t-il.



samedi 29 octobre 2011

SAVOIE, GENOCIDE, AMIANTE, MICHEL LANGINIEUX, SORBONNE, CENSIER, JUSTICE, PROCUREUR, ELYSEE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

FRANCE DE L’INJUSTICE ET DE LA HONTE : LORSQUE LES VICTIMES DE L’AMIANTE DOIVENT PAYER POUR REMBOURSER UNE PARTIE DE LEUR INDEMNISATION !











Chers amis,


Une fois de plus, l’Injustice française a frappé ! Et ce qui suit est absolument répugnant et révoltant.

Incapable, incompétente et REFUSANT de juger les hommes politiques reconnus comme des criminels notoires (cf. Dominique Strauss-Kahn contre Tristane Banon), incapable et REFUSANT de prendre au sérieux les dires des petites victimes de pédophiles (cf. http://www.wikistrike.com/article-castres-comment-la-justice-a-nie-la-parole-des-enfants-pendant-10-ans-87235756.html ), CETTE « JUSTICE » DE PLEUTRES ET DE CORROMPUS S’EN PREND DÉSORMAIS… AUX VICTIMES !

L’ARTICLE CI-DESSOUS CONCERNE LES VICTIMES DE L’AMIANTE (une substance cancérigène qui a continué d’être utilisée trop longtemps dans la construction, et pour laquelle les indécrottables criminels de l’industrie et du gouvernement n’ont pas pris les mesures qui s’imposaient afin de protéger la santé des gens du peuple)…

LES PERSONNES QUI SONT VICTIMES DE L’AMIANTE EN FRANCE VONT, SUITE À UNE DÉCISION INIQUE DE LA MALFAISANTE COUR D’APPEL DE DOUAI, DEVOIR REMBOURSER UNE BONNE PARTIE DE LEUR INDEMNISATION, PARCE QUE, SOI-DISANT, « ON LES INDEMNISAIT TROP » !

DONC, EN PLUS D’AVOIR LE CANCER OU DES PROBLÈMES DE SANTÉ LIÉS AUX DÉGÂTS PROVOQUÉS PAR LES MICROFIBRES D’AMIANTE ET QUI NECESSITENT DES SOINS COÛTEUX, CES PERSONNES – QUI RECEVAIENT UNE INDEMNISATION SUITE À LEUR MALADIE – VONT DEVOIR REMBOURSER, PER CAPITA, UNE SOMME ALLANT DE 5000 À 15000 EUROS !


CETTE DÉCISION INJUSTE ET ABJECTE CONCERNE À PEU PRÈS 300 PERSONNES ET FAMILLES. ELLE VA CERTAINEMENT FAIRE JURISPRUDENCE EN FRANCE, ET ÊTRE APPLIQUÉE À L’ENSEMBLE DES VICTIMES DE L’AMIANTE.

Comme il est « étrange » de constater que ce genre de mesure, qui fera économiser de l’argent à l’Etat, SURGIT JUSTE AU MOMENT OÙ DES MESURES D’AUSTÉRITÉ ÉCONOMIQUES SONT SUR LA TABLE… mesures d’austérité qui, comble des combles, servent à entasser les populations et à recapitaliser les banques criminelles qui sont à l’origine de cette crise économique qui dure depuis 2008 (USA et subprimes) !

Je prédis aussi que la mauvaise foi et que l’injustice que nous avons pu observer dans le dossier de l’amiante, seront sans doute également appliquées pour le problème des nanoparticules, qui elles aussi, malgré leur taille infime, peuvent être extrêmement toxiques pour la santé. MALGRÉ le fait que l’on CONNAISSE déjà leurs effets toxiques, ces nanoparticules CONTINUENT d’être développées et produites, non seulement dans des buts financiers, mais aussi à des fins de DÉPOPULATION CRIMINELLE !

Avec un gouvernement de dictateurs et une « justice » si corrompue, les malheureux Français sont encore loin s’être sortis d’affaire…

A QUAND UNE RÉVOLUTION EN BONNE ET DUE FORME CONTRE CE SYSTÈME PUTRIDE QUI PRIVILÉGIE LES VOLEURS, L’ÉLITE ET LES RICHES, ET CONDAMNE LES INNOCENTS ET LES VICTIMES ?

Car c’est l’ENTIÈRETÉ du système qu’il faut désormais remplacer !

L’article choquant, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : on ne peut pourtant pas dire que les citoyens français n’ont pas tout fait afin d’attirer l’attention sur le problème de l’amiante, tant au niveau français qu’au niveau européen ! J’en veux pour preuve ce courrier d’un Français combattant en faveur des victimes de l’amiante et dénonçant l’immobilisme des autorités françaises, ainsi que les multiples incohérences et décisions ahurissantes prises au niveau du dossier sur l’amiante, en France. Ce courrier fut envoyé à l’odieuse commissaire européenne à la « Justice », Viviane Reding : http://www.medias-france-libre.fr/index.php/chroniques/8-infomations-diverses/715-amiante-michel-langinieux-a-mme-redingue-crime-societal-en-france.html .

P.P.S. : vous remarquerez aussi comment les putes de la presse dénigrent déjà les actions de protestation (manifestations) qui seront mises en oeuvre par les victimes de l'amiante suite à cette décision abominable... La peste soit de ces "presstitués" au service du pouvoir !







Source : http://www.francesoir.fr/actualite/societe/amiante-dans-nord-une-double-peine-pour-victimes-151584.html



Publié le 28 octobre 2011 à 13h50



AMIANTE DANS LE NORD : UNE DOUBLE PEINE POUR LES VICTIMES



La cour d'appel de Douai a décidé jeudi de revoir à la baisse l'indemnisation des victimes de l'amiante. En conséquence, 300 PERSONNES DU NORD-PAS-DE-CALAIS DEVRONT, TRÈS PROBABLEMENT, REMBOURSER DES SOMMES ALLANT DE 5.000 À 15.000 EUROS.



La cour d'appel de Douai a décidé jeudi que les victimes de l'amiante devraient rembourser une partie de leurs indemnisations MaxPPP/Sami Belloumi



Un long parcours judiciaire vient de s'achever. Et LA SENTENCE EST DOULOUREUSE POUR LES VICTIMES. BRUTALE MÊME. LA COUR D'APPEL DE DOUAI (NORD-PAS-DE-CALAIS) A DÉCIDÉ, JEUDI, DE REVOIR À LA BAISSE L'INDEMNISATION DES PERSONNES EXPOSÉES À L'AMIANTE.

APRÈS DE NOMBREUX REBONDISSEMENTS JUDICIAIRES, IL APPARAÎT QUE 300 PERSONNES DE LA RÉGION VONT CERTAINEMENT DEVOIR REMBOURSER DES SOMMES ALLANT DE 5 000 À 15 000 EUROS. Une décision choc relayée par le quotidien La Voix du Nord (cf. http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2011/10/28/article_environ-trois-cents-victimes-de-l-amiant.shtml ).

« On a perdu. C'est un arrêt très décevant. POUR L'INSTANT, IL CONCERNE 17 VICTIMES DE L'AMIANTE MAIS ÇA VA FAIRE JURISPRUDENCE. AU TOTAL, ENVIRON 300 PERSONNES VONT DEVOIR RENDRE ENTRE 5 000 ET 15 000 EUROS » s'inquiète Me Jean-Louis Macouillard, avocat des associations de famille des victimes.

Et pour rendre sa décision, la cour d'appel s'est appuyée sur un arrêt de la Cour de cassation, daté d'automne 2009. SAISIE PAR LE FONDS D'INDEMNISATION DES VICTIMES DE L'AMIANTE (FIVA), LA JURIDICTION AVAIT DÉCIDÉ DE DIMINUER DE MOITIÉ LE BARÈME DES INDEMNISATIONS. UN JUGEMENT QUI OBLIGE DONC LES PERSONNES EXPOSÉES À L'AMIANTE ET COMPENSÉES AVANT CETTE DATE À REMBOURSER UNE PARTIE DE L'ARGENT QU'ILS ONT REÇU.



Décision définitive


DEPUIS CETTE DÉCISION LES DIVERSES ASSOCIATIONS DE VICTIMES S'INSURGEAIENT. ILS AVAIENT DONC FAIT APPEL DE CET ARRÊTÉ. UN APPEL QU'ILS ESPÉRAIENT GAGNANT. SAUF QUE LA COUR EN A DÉCIDÉ AUTREMENT, CE JEUDI. ET L'ORDONNANCE EST IRRÉVOCABLE CETTE FOIS.

Verdict : il va falloir rembourser. Difficile à digérer. Notamment pour Pierre Pluta, président de l'Association régionale de défense des victimes de l'amiante. « C'EST DRAMATIQUE POUR DE NOMBREUSES VICTIMES QUI ONT ATTENDU DES ANNÉES POUR UNE INDEMNISATION JUSTE. ELLES VONT SE RETROUVER DEVANT DE GRANDES DIFFICULTÉS FINANCIÈRES EN PLUS DE LEURS PROBLÈMES DE SANTÉ » affirme-t-il, sous la colère.

Pour Martine Lecerf, du Comité amiante prévenir et réparer, la déception est immense. « C'EST AHURISSANT ! COMMENT FAIT-ON POUR ANNONCER CELA AUX VICTIMES ? ON NE SAIT PAS ENCORE DANS COMBIEN DE TEMPS LE FIVA VA LEUR DEMANDER DE REMBOURSER. TOUT CE QUE L'ON SAIT C'EST QU'ON DIVISE LEURS INDEMNISATIONS PAR DEUX, JE BOUS DE COLÈRE ET DE HAINE » DÉCLARE-T-ELLE AUX BORDS DES LARMES.

Pour faire part de leur incompréhension et exprimer leur mécontentement, les victimes devraient prochainement organiser diverses MANIFESTATIONS. Pas sûr que cela ne change grand chose pour autant.


Par Maxime Ricard

VATICAN, SAVOIE, OPUS DEI, ONU, ILLUMINATI, NOM, ANTI-GOYIM, FRANC-MACON, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


 Encore une fois nous avons la preuve que le Vatican ouvre pour les Illuminati-sionistes-reptiliens-satanistes, dont il est l'un des sièges mondiaux avec l''ONU,, en réclamant pour la énième fois, l'instauration du Nouvel Ordre Mondial.

De quoi se mêle-t-il ? On croyait qu'il existait la séparation de l'église et des états !

Une preuve de plus que nous l'on berne depuis des millénaires et que tout est lié, et que les religions sont des instruments politiques qui ont été inventés de toutes pièces par les Illuminati-sionistes-reptiliens-satanistes pour diviser les peuples, instrumentaliser les guerres de religions, s'accaparer tous les pays sous couvert de les convertir à la foi chrétienne ou autre, et instaurer le Nouvel Ordre Mondial de Dictature.

Quand l'humanité va-t-elle se réveiller et ne plus confondre la Foi en un Dieu créateur et les croyances dans les religions et les faux dogmes religieux ?

La Foi en l'existence de Dieu est indéfectible, et l'on peut croire à de fausses croyances dont les religions qui auraient été soi-disant créées par Dieu. Ah bon ? depuis quand Dieu a-t-il décidé de nous diviser en inventant les religions quand son message est celui de nous demander de ne tendre que vers l'UNI-TE et de ne faire qu'UN, et que la règle UNI-VERSELLE est celle du Libre-arbitre ?

Et si le Vatican s'occupait de dévoiler ses archives secrètes sur les vraies Lois Divines et cosmiques, sur l'existence des Extraterrestres et qu'il levait le voile sur le secret maçonnique pour que nous apprenions que le monde est mené depuis des millénaires par les reptiliens avec sa complicité active ?Ce ne serait pas mieux pour l'humanité ?


lundi 24 octobre 2011


Le Vatican propose une autorité supranationale sur l'économie [un nouvel ordre mondial]

* Fallait s'y attendre, ça fait partie de l'agenda!  Là où ça devient doublement intéressant est cette  explication donnée par le Vatican: "une réforme qui devrait trouver un certain écho chez les "indignés" du monde entier qui protestent contre les dérives du système économique actuel.".  Est-ce là le motif des Nations-Unies d'être dissimulées derrière le mouvement "Occupy Wall Street"?  Récupérer cette grogne populaire, créée de toutes pièces, vers la nécessité de créer une gouvernance mondiale, seul espoir des nations?   Voir cet article sur le lien entre "Occupy Wall Street" et les Nations Unies: http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/10/pourquoi-le-mouvement-du-15-octobre.html

Ais-je besoin d'ajouter que cette déclaration du Vatian est littéralement prophétique?

Une telle autorité devrait prendre comme référence l'Organisation des Nations unies pour gagner ensuite en indépendance. (L'ONU avec le Vatican sont les deux sièges mondiaux du Nouvel Ordre Mondial).

Dans un document intitulé "Pour une réforme du système financier international dans la perspective d'une autorité publique à compétence universelle", le Vatican a appelé lundi à la création d'une "banque centrale mondiale" pour réguler les institutions financières dans la période actuelle de tourmente et d'incertitudes. (Reuters)

Le document de 18 pages, intitulé "Pour une réforme du système financier international dans la perspective d'une autorité publique à compétence universelle", devrait trouver un certain écho chez les "indignés" du monde entier qui protestent contre les dérives du système économique actuel.

"La crise économique et financière que traversent les pays interpelle tout le monde - les personnes comme les peuples - à effectuer un discernement approfondi des principes et des valeurs culturelles et morales qui sont à la base de la vie sociale en commun", indique le Conseil pontifical pour la Justice et la Paix dans une note.

Le Vatican met en garde contre "l'idolâtrie du marché" et "l'idéologie néo-libérale" selon laquelle les problèmes actuels seraient exclusivement d'ordre technique.

"La crise a révélé des attitudes d'égoïsme, de cupidité collective et d'accaparement des biens sur une vaste échelle", poursuit-il, ajoutant que les économies mondiales devaient assumer une éthique de la solidarité entre pays pauvres et riches.

"Si aucun remède n'est apporté aux différentes formes d'injustice, les effets négatifs qui s'en suivront au plan social, politique et économique seront de nature à engendrer un climat d'hostilité croissante et même de violence, jusqu'à miner les bases mêmes des institutions démocratiques, celles qui sont également considérées comme les plus solides et les plus sûres", peut-on lire dans le document.

Le Saint-Siège appelle à la mise en place d'une autorité supranationale à dimension planétaire et à une juridiction universelle chargée de guider les politiques et décisions économiques.

Une telle autorité devrait prendre comme référence l'Organisation des Nations unies pour gagner ensuite en indépendance.

STRUCTURES EFFICACES

A la question de savoir si ce document pourrait devenir le manifeste des "indignés", le cardinal Peter Turkson, président du Conseil pontifical Justice et Paix, a déclaré :"Les gens à Wall Street doivent s'asseoir et réfléchir avec discernement pour savoir si leur gestion actuelle des finances mondiales sert les intérêts de l'humanité et l'intérêt général".

Nous appelons l'ensemble des groupes et organisations à s'asseoir et à repenser la situation", a-t-il dit lors d'une conférence de presse lundi.

Le Fonds Monétaire International (FMI) a perdu sa capacité à réguler la création globale de monnaie et de veiller sur le montant du risque de crédit que le système assume, estime le Conseil Pontifical.

"En matière économique et financière, les difficultés plus importantes proviennent de l'absence d'un ensemble efficace de structures capable de garantir, en plus d'un système de gouvernance, un système de gouvernement de l'économie et de la finance internationale."

Le monde a besoin "d'un corpus minimum, partagé, de règles nécessaires à la gestion du marché financier mondial."

"On voit, sur le fond, se dessiner en perspective l'exigence d'un organisme assurant les fonctions d'une sorte de 'Banque centrale mondiale' réglementant le flux et le système des échanges monétaires, à la manière des banques centrales nationales", note le document.

Le Conseil pontifical reconnaît que la mise en place de ces deux instances prendra des années et se heurtera à une résistance de la part des acteurs mondiaux.

"Cette transformation s'effectuera au prix d'un transfert, graduel et équilibré, d'une partie des attributions nationales à une Autorité mondiale et aux Autorités régionales, ce qui s'avère nécessaire à un moment où le dynamisme de la société humaine et de l'économie, ainsi que le progrès de la technologie, transcendent les frontières qui se trouvent en fait déjà érodées dans l'univers mondialisé."

Source:

INDIGNE, STEPHANE HESSEL, FMI, CHRISTINE LAGARDE, SUISSE, SAVOIE, FRANCOIS DE SIEBENTHAL, WALL STREET, DOLLAR, EURO, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Occupy Wall Street a commencé son deuxième mois de protestation avec un soutien qui ne faiblit pas, bien au contraire. Ce mouvement sans mégaphone a fini par recevoir l’appui de bon nombre d’ONG et de syndicats qui se sont ralliés au mouvement. Mais les indignés américains tiennent pourtant à rester indépendants, et pas seulement politiquement.

Sans l’argent de Soros, sans la logistique des syndicats

 

C’est souvent par le biais de plusieurs emails d’organisations diverses que les sympathisants ou curieux reçoivent des informations sur Occupy Wall Street. Dans une newsletter de l’organisation MoveOn.org, on pouvait lire :
Au risque de prononcer une évidence, ces occupations ne sont pas organisées par MoveOn.[...] mais tout le monde doit mettre du sien et aider.
La semaine dernière, c’est un des deux plus grands syndicats américains,AFL-CIO, qui a apporté son soutien au mouvement. Mais les acteurs de la vie associative et politique américaine semblent avoir été pris de court. « Ce mouvement a été mis en place en dehors des partis politiques, des ONG et des syndicats, et ça les a pris par surprise », explique Andrew Sabl, professeur associé de politiques publiques et sciences politiques à l’université de UCLA.

Certains supposaient sans fondement que George Soros et son Open Society Institute étaient derrière le mouvement. En réalité, c’est une fondation et un magazine anticonsumériste et artistique canadien,Adbusters qui en sont l’origine.
« Depuis 1968, je rêvais qu’un mouvement global puisse avoir lieu. Après la Tunisie et l’Egypte, je me suis dit qu’un Tahrir américain était possible, explique Kalle Lasn, rédacteur en chef d’Adbusters. Nous avons juste eu l’idée d’occuper le coeur du capitalisme, Wall Street, puis nous avons appelé ça « Occupy Wall Street », nous avons créé le poster qui a lancé l’appel, choisi la date du 17 septembre, et c’était parti. »
C’est grâce à Twitter et à son fameux hashtag #OccupyWallStreet, ainsi qu’au soutien d’Anonymous, le groupe de désobéissance civile sur internet, que les choses se sont enchaînées. « Après, ce sont les gens sur le terrain qui ont tout organisé et ramené du monde. Le mouvement a pris, et nous sommes passés dans les coulisses », commente Kalle Lasn.

Ce n’est que bien plus tard qu’ONG, syndicats et groupes politiques se sont ralliés au mouvement. Les soutiens se font d’ailleurs dans les deux sens. Le 23 septembre 2011, des membres d’Occupy Wall Street ont interrompu les enchères chez Sotherby’s, par solidarité avec le syndicat Teamsters Local 184 alors en pleine dispute salariale avec la salle des ventes.

« Un compliment et une leçon politique » pour les ONG

Le 5 octobre, John Samuelsen, président de TWU Local 100, un syndicat qui représente les métiers du transport à New York, s’est ainsi exprimé dans l’émission Countdown :
Les gens de Wall Street ont fourni l’étincelle à la main-d’oeuvre syndiquée. [...] Avec nous c’était toujours la même vieille chanson : parler aux hommes politiques dans les couloirs à Albany ou à Washington D.C. Ça n’a tout simplement pas marché pour les travailleurs. Alors que descendre dans la rue [...], ça marche.
Pour certains comme Bill Dobbs, membre du comité relations publiques d’Occupy Wall Street, porte-parole de l’ONG United for Peace and Justice et activiste de longue date :
C’est un compliment et une leçon politique. Cela montre que les ONG ou les syndicats peuvent être corrompus par les politiciens. Nous avons sonné l’alarme et les gens ont commencé à écouter. Le slogan ‘We are the 99%’ (ndlr : nous sommes les 99%) fait maintenant partie de l’imaginaire collectif.

Mais c’est surtout l’indépendance du mouvement qui semble être son point fort. Pour l’expliquer, Bill Dobbs fait le parallèle entre les ONG actives dans la lutte contre le SIDA dans les années 80, et dont il faisait partie au sein d’Act Up.
Beaucoup d’ONG avait été mises en place pour faire face au SIDA. Elles ont fait un travail incroyable mais le traitait comme un simple problème médical, justement parce qu’elles avaient peur de perdre leurs financements et avaient donc peur des dimensions politiques plus larges du problème. Elles ne remettaient pas en cause le système. C’est là que l’activisme, le volontariat ont commencé à se mettre en place, en 1987. Les quatre vérités ont enfin été dites. C’est la même chose avec Occupy Wall Street. Avant tout, ce sont des bénévoles, et c’est ça qui fait la différence.
Mais la question qui taraude tout le monde est de savoir comment un tel mouvement peut faire valoir ses revendications sans porte-parole ni demandes précises.
Pour Andrew Sadl, ce type de mouvement aurait par le passé eu besoin du soutien d’organisations, de syndicats ou de groupes religieux. « A l’âge d’internet, les questions d’infrastructure, de financement, de participation et de distribution de l’information n’ont pas autant besoin d’être institutionnalisées », explique-t-il. « Quant à négocier avec le gouvernement, on ne voit plus un grand syndicaliste serrer la main du Président pour sceller la résolution d’un conflit comme par le passé. Il n’y a pas forcément besoin de quelqu’un pour négocier au sommet », rajoute-t-il.

L’AG pour seul tête… mais jusqu’à quand ?

Le Tea Party, qui refuse d’avoir de porte-parole, a par exemple beaucoup de poids dans la politique américaine. « Mais leur influence vient du fait qu’ils réussissent à faire peur aux hommes politiques », commente Andrew Sadl pour qui l’allergie d’Occupy Wall Street aux politiques électorales finira par freiner les indignés.
En effet, accepter de rentrer dans le jeu électoral demeure un grand moyen de pression et de négociation aux Etats-Unis. Les grands partis dépendent des groupes, associations, syndicats, et petits partis pour leur campagne, que ce soit en termes de réseau, de main d’œuvre ou de financement. Les difficultés rencontrées par les Républicains et les Démocrates, respectivement dans l’Utah et l’Arkansas, lors des dernières élections législatives ont montré qu’une perte de soutien au niveau de ces groupes pouvait faire basculer leurs campagnes.
Pour le moment, les seuls liens officiels qu’Occupy Wall Street entretient avec d’autres ONG sont d’ordre pratique. Alliance for Global Justice, une organisation qui vise à atteindre plus de justice par le biais d’un mouvement de base internationalisé, s’occupe de reverser aux indignés les dons que ceux-ci ne peuvent pas encore recevoir directement. Les indignés ne disposent pas encore de statut fiscal et juridique leur permettant de récolter de l’argent. Se décider à remédier à ce problème pourrait aussi symboliquement leur servir à se définir.

L’affiliation avec les syndicats et les organisations pourrait comporter un risque de reprise du mouvement. Dans l’émission Countdown, John Samuelsen affirmait ainsi que les syndicats étaient le pendant des indignés (la « force »des premiers complétant « l’enthousiasme » des derniers), en fournissant les ressources dont le mouvement ne dispose pas.
Les indignés sont cependant déterminés à rester sans leadership – en tous cas autre que celui des assemblées générales organisées chaque jour – et encore moins à lâcher les rênes du mouvement à des organisations plus institutionnalisées. Pour Kalle Lasn, c’est sans appel : « ce serait le baiser de Judas ! Ce serait un coup fatal si on s’acoquinait avec les syndicats, voire avec les groupes démocrates, car ce serait se lier avec une structure de pouvoir existante. Nous devons rester indépendants si on veut restructurer un système politique corrompu. »
D’autres, comme Andrew Sadl, sont plus prudents : « je pense qu’Occupy Wall Street va finir par une scission, comme ça a été le cas avec le parti vert en Allemagne au tout début. Une partie restera autonome, sans demande formelle ou codifiée, et l’autre sera plus pragmatique et acceptera de rejoindre des groupes progressistes. Je pense que le choix se fera au moment des élections de 2012. Il faudra choisir de s’impliquer, ou pas. »

Article publié à l’origine sur le site Youphil sous le titre Occupy Wall Street, la révolte sans leader.
Retrouvez le dossier d’OWNI Occuper Wall Street et son esprit et tous les articles consacrés à ce mouvement sur notre site.
Illustrations et Photos via Flickr par Paternité david_shankbone ; PaternitéPas d'utilisation commercialePartage selon les Conditions Initiales waywuwei.
---
http://pavie.ch/file/capital-local.pdf

http://www.union-ch.com/file/Speeches_and_workshops_of_the_03_04_.pdf


https://docs.google.com/document/d/1MRXDMGi4zbTYwFiKI8qpqFeAg3ayEkLaufWq4OrlQ0o/edit?hl=fr&authkey=CLrT-IwK


Comment créer et partager les surplus:

https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=explorer&chrome=true&srcid=1Kxlo32UKwGx0fVhNYmkul1mr0oKs6RyIIdzKOUAlcWVv6n83Z-Cnr8lc-EHs&hl=fr

Avec mes meilleurs voeux notamment pour une bonne santé

Une bonne idée reçue. A l’origine de tout message,  il y a un homme ou une femme, qui a pris le temps et la peine de nous écrire. Il nous est très agréable de lui confirmer l’avoir bien reçu. Autrefois, cela se faisait par une poignée de main ou un sourire de remerciement.

François de Siebenthal

Economiste MBA HEC Lausanne et lic. és sc. iur.
14, ch. des Roches
CH 1010 Lausanne
Suisse, Switzerland
http://apps.facebook.com/causes/292012/64515042?m=200ef49e
Admiration.
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

Krach ? Solutions...

Local Exchange Systems in 6 languages
www.easyswap.ch
http://pavie.ch/?lng=en
http://michaeljournal.org
http://desiebenthal.blogspot.com/
00 41 21 616 88 88
021 616 88 88  FAX: 616 88 81
http://m-c-s.ch et  www.pavie.ch
http://ktotv.com/
Please, subscribe to be kept informed.
Un abonnement nous encourage.  Pour la Suisse, 5 numéros par année de 16 pages par parution: le prix modique de l'abonnement est de 16 Sfr.- par année (envois prioritaires)
Nous vous prions de nous envoyer votre adresse postale pour l'abonnement au journal.
http://www.michaeljournal.org/abonnement.htm
merci.
www.familiaplus.com

à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.



Votre journal préféré, l’Écho DES MONTAGNES, rajoute les photographies suivantes provenant de notre envoyé spécial. Cliquez sur les photographies, impressionnant d'horreur!

                                                                                     

SUISSE, SAVOIE, NANOPARTICULE, CERVEAU, AMIANTE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


Les nanoparticules, notamment de dioxyde de titane, sont présentes dans les peintures, les cosmétiques, les dentifrices, les crèmes solaires, les fumées d'incinérateurs et de moteurs diesel ou les revêtements autonettoyants. Le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) a publié le 16 octobre une étude qui révèle que ces particules sont capables d’altérer ou de briser la barrière hémato-encéphalique qui protège notre cerveau.

L’exposition chronique à ces nanoparticules « pourrait entraîner leur accumulation dans le cerveau avec un risque de perturbation de certaines fonctions cérébrales », précise le CEA. Et la présence de nano-TiO2 peut provoquer « une inflammation cérébro-vasculaire ».
Des études ont déjà montré la capacité des nanoparticules d’oxyde de titane à traverser la paroi cellulaire, endommager l’ADN et réduire les capacités cellulaires à réparer ces dommages. Une étude a mis en évidence que l’inhalation prolongée de nanoparticules de titane endommage l’ADN des cellules des poumons. Ces nombreuses études ont conduit l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (AFSSET) à recommander en 2010 d’« agir sans attendre au nom du principe de précaution » pour réduire les risques liés aux nanomatériaux, et notamment à limiter l’exposition du public aux produits contenant des nanoparticules de dioxyde de titane.

« Le dioxyde de titane nanométrique, dont on produit deux millions de tonnes par an dans le monde, pour en truffer les crèmes solaires, le dentifrice, les peintures murales, le béton et les vitrages autonettoyants, fait en ce moment son chemin dans des millions de cerveaux », conclut le collectif Pièces et Main d’œuvre. De nombreux autres nanomatériaux présentent un risque avéré pour la santé. Comme les nanotubes de carbone, utilisés dans le secteur des BTP. Les nanomatériaux sont pourtant de plus en plus utilisés dans de nombreux secteurs, comme dans l’alimentation, sans véritable contrôle ou étiquetage.

Comme auparavant l’industrie nucléaire ou les OGM, les nanotechnologies se sont peu à peu imposées sans véritable débat démocratique, et en dépit du principe de précaution. Les conclusions du Commissariat à l’énergie atomique invitent pourtant, une fois de plus, à se demander pourquoi les autorités publiques mettent tant de temps à réagir.
Lire le communiqué du CEA et l’étude publiée

FRANCOIS DE SIEBENTHAL, EVA JOLY, LES VERTS, EUROPE, EURO, DOLLAR, ANTI-GOYIM, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BEGER, SAVOIE,

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous donne un aperçu de la campagne présidentielle qui se déroule en FRANCE.
La SAVOIE n'est pas concernée par cette élection des colonisateurs français-maçonniques.
Donc votez SAVOIE.

Eva Joly, projet d'EELV pour la présidentielle ..Les écologistes souhaitent la mise en place d’un revenu universel, inconditionnel, individuel.

Voilà ce qu'on peut lire dans le projet ligne 705 page 19 :
Les écologistes proposent :
" ... et à terme un Revenu Universel. Les écologistes souhaitent la mise en place d’un revenu universel, inconditionnel, individuel."

Une solution, définie par trois revendications principales :
  1. Qu'un « Bureau de crédit national », fédération des cercles de création de capitaux locaux, calcule sur une base statistique le nombre de crédits sans intérêts ou argent social ou encore monnaie sociale qui doit circuler dans l'économie ;
  2. Un mécanisme d'ajustement de prix qui reflète le vrai coût de la production (rabais compensés ou escomptes compensés) ;
  3. Qu'un « dividende national » donne un revenu de base garanti à tous sans tenir compte du fait qu'ils aient ou non un emploi.
L'ingénieur C.H. Douglas affirme que cette dernière demande est urgente puisque la technologie a réduit le nombre de travailleurs nécessaires pour produire les biens ainsi que le nombre d'heures qu'ils doivent travailler. ( moins de travail d'humains, plus de revenus des robots à distribuer ).

http://pavie.ch/file/capital-local.pdf
http://www.union-ch.com/file/Speeches_and_workshops_of_the_03_04_.pdf
https://docs.google.com/document/d/1MRXDMGi4zbTYwFiKI8qpqFeAg3ayEkLaufWq4OrlQ0o/edit?hl=fr&authkey=CLrT-IwK


Comment créer et partager les surplus:
https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=explorer&chrome=true&srcid=1Kxlo32UKwGx0fVhNYmkul1mr0oKs6RyIIdzKOUAlcWVv6n83Z-Cnr8lc-EHs&hl=fr

Avec mes meilleurs voeux notamment pour une bonne santé

Une bonne idée reçue. A l’origine de tout message,  il y a un homme ou une femme, qui a pris le temps et la peine de nous écrire. Il nous est très agréable de lui confirmer l’avoir bien reçu. Autrefois, cela se faisait par une poignée de main ou un sourire de remerciement.

François de Siebenthal
Economiste MBA HEC Lausanne et lic. és sc. iur.
14, ch. des Roches
CH 1010 Lausanne
Suisse, Switzerland
http://apps.facebook.com/causes/292012/64515042?m=200ef49e
Admiration.
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

Krach ? Solutions...

Local Exchange Systems in 6 languages
www.easyswap.ch
http://pavie.ch/?lng=en
http://michaeljournal.org
http://desiebenthal.blogspot.com/
00 41 21 616 88 88
021 616 88 88  FAX: 616 88 81
http://m-c-s.ch et  www.pavie.ch
http://ktotv.com/
Please, subscribe to be kept informed.
Un abonnement nous encourage.  Pour la Suisse, 5 numéros par année de 16 pages par parution: le prix modique de l'abonnement est de 16 Sfr.- par année (envois prioritaires)
Nous vous prions de nous envoyer votre adresse postale pour l'abonnement au journal.
http://www.michaeljournal.org/abonnement.htm
merci.
www.familiaplus.com

à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

vendredi 28 octobre 2011

SAVOIE, WIKILEAKS, JULIAN ASSANGE, MASTERCARD, PAYPAL, LONDRES, SUEDE, CIA, ANTI-GOYIM

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre des documents secrets, concernant JULIAN ASSANGE, fondateur de WIKILEAKS!

WikiLeaks: Julian Assange fixé sur son extradition mercredi

Documents secrets |

La Haute Cour de Londre rendra mercredi prochain sa décision sur une éventuelle extradition du fondateur de WikiLeaks Julian Assange vers la Suède.

KEYSTONE

La Haute Cour de Londres a annoncé qu’elle rendrait mercredi prochain sa décision sur une éventuelle extradition du fondateur de WikiLeaks Julian Assange vers la Suède, pays qui le réclame pour une affaire de viol et agressions sexuelles présumés.
"La Haute Cour rendra son jugement (...) à 9h45 mercredi 2 novembre" (11h45 en Suisse), indique un communiqué.

L’Australien, âgé de 40 ans, a été arrêté en décembre 2010 au Royaume-Uni, où il est depuis en liberté conditionnelle. Il est accusé par deux Suédoises d’avoir eu des relations contraintes et non protégées en août 2010, ce qu’il dément.

En première instance, en février dernier, la justice britannique avait donné son feu vert à l’extradition du fondateur de WikiLeaks. Ce dernier ayant fait appel de la décision, une deuxième audience s’est tenue en juillet, dont le verdict est attendu mercredi.
Les avocats de Julian Assange avaient à l’époque prévenu qu’ils étaient prêts à tous les recours, jusqu’à la Cour suprême.
Julian Assange dénonce une machination politique, voyant dans la procédure suédoise la mainmise des Etats-Unis après la divulgation par WikiLeaks de documents secrets, de rapports de l’armée américaine sur les guerres en Afghanistan et en Irak, ainsi que de télégrammes diplomatiques américains.

Suspension temporaire

Le site internet WikiLeaks a annoncé lundi "la suspension temporaire" de la diffusion de documents secrets, par manque de moyens financiers.
En raison du "blocus" instauré contre WikiLeaks par les deux géants des cartes bancaires Visa et Mastercard notamment, le site "est aujourd’hui contraint de suspendre temporairement ses activités de publication" et doit se lancer dans "une collecte active de fonds", selon un communiqué de presse de WikiLeaks publié à Londres.
"Depuis le 7 décembre 2010, une blocus financier arbitraire et illégal a été imposé par Bank of America, Visa, Mastercard, Paypal et Western Union. L’attaque a détruit 95% de nos revenus", a affirmé M. Assange.
"Du coup, WikiLeaks a fonctionné ces onze derniers mois sur ses réserves de liquide. L’organisation a perdu des dizaines de millions de dollars, sous forme de dons, en raison du blocus", a-t-il estimé.
"Le blocus est entré en vigueur dans les dix jours qui ont suivi le lancement de la publication" de câbles diplomatiques, dans le cadre d’une "attaque concertée, politique et à l’initiative des Etats-Unis", a-t-il souligné.

jeudi 27 octobre 2011