Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

vendredi 31 décembre 2010

VOEUX 2011, SAVOIE, SAVOIE INDEPENDANTE, FREDERIC BERGER, ECHO DES MONTAGNES, LIBERTE, FRANC-MACON, JERUSALISTE, SIONISTE, CREDIT MUTUEL, PAIX,

L'ECHO des MONTAGNES vous demande avec insistance de cliquez sur le lien ci-dessous, pour pouvoir lire intelligemment ce qui suit et ne pas être emmerder par les jérusalistes:

LIBERTE DE LA PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, LIBERT...

SPOLIATIS ARMA SUPERSUS

Cliquez sur l’horloge :

Calendrier et horloge de l'EdM


Masse

Censurez l'Echo des Montagnes en cliquant sur la masse de l'Inquisition

Page Index



Frédéric BERGER, rédacteur en chef de votre journal préféré, vous remercie de votre fidélité, amies (é)lectrices et amis (é)lecteurs tout au long de l'année 2010.
C'est pourquoi nous vous souhaitons de la SANTE à profusion, du bonheur à la pelle (pas celle du 18 juin), de la joie (pas l'hymne à la joie) et beaucoup de livres savoisienne pour 2011.

Que 2011 soit l'année de la RENAISSANCE de la SAVOIE.

Que 2011 soit l'année de l'expulsion des forces d'occupation, par les armes s'il le faut: la BRIGADE de SAVOIE veille!

SAVOIA!
ARDI, ZEFANS, GRE PENNA!

TOT DRET



VOEUX 2011 DE LA SAVOIE INDEPENDANTE
envoyé par SAVOIEINDEPENDANTE. - L'info internationale vidéo.

ET





dimanche 26 décembre 2010

BETHLEEM, HEBRON, PALESTINE, CISJORDANIE, JERUSALISME



L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer vous montre comment les palestiniens manifestent pacifiquement contre la construction d'un mur de la honte d'occupation.





Ambiance de Beit Jala à Al Walaja, en passant par Béthleem et Hebron

Publié le 26-12-2010


Superbe reportage photos de Jean-Christophe Peres, participant au groupe actuellement en Palestine, à l’initiative de CAPJPO-EuroPalestine

SEANCE BDS AU SEIN DE L’ECOLE DE SHUAFAT

Une petite chorégraphie BDS qui plait beaucoup aux enfants du camp

MANIF CONTRE LE MUR A AL WALAJA

Après les arrestations de 7 Palestiniens à Al Walaja, près de Béthléem, où les Israéliens construisent un nouveau mur d’annexion, une délégation d’EuroPalestine, de camarades britanniques et d’anticolonialistes israéliens, se rend sur place pour dire "FREE PALESTINE !" (Palestine Libre !)

Leila relate : "La police était au courant de notre présence et a installé des checkpoints volants. Grâce à la réactivité des organisateurs palestiniens, nous avons réussi à contourner la police en passant par des petites routes. Nous avons finalement rejoint le départ du cortège de la manifestation, comptant environ 150 à 200 participants.

Celle-ci s’est déroulée dans le calme, a franchi la tranchée délimitant le tracé du mur en construction, et a ensuite longé le futur tracé du mur. De nombreux slogans ont été chantés pour protester contre la construction de ce mur illégal, accompagnés de plusieurs discours, dont celui du maire du village et de Sheerin, une de ses habitantes d’Al Waladja, engagée dans le mouvement de résistance non-violente.

L’armée israélienne n’a pas fait de démonstration de force, contrairement à ce qui s’est passé le même jour dans le village de Bilin. Et elle a relâché les 7 Palestiniens."

Traduction : - "Tout ce que je demande au Père Noël c’est BDS"
- "Ne buvez pas l’eau sale. Boycottez MEKOROT ! "
- "Plus de murs ni de ghettos. Libérez Béthéem !"
- "Le Père Noël ne livre pas de produits israéliens"

A BEIT JALA ET LE LONG DU MUR

A HEBRON, APRES AVOIR VU :

- les colons pavoiser armés dans les rues devenues désertes

- les colons se promener dans des champs d’oliviers palestiniens auxquels les Palestiniens n’ont pas accès

- les enfants palestiniens condamnés à s’enfermer derrière des barreaux pour se protéger des agressions des colons

- la mosquée d’Ibrahim avec des tourniquets à l’entrée gardée par des soldats israéliens, demandant aux Musulmans de leur réciter la Fatiha pour les laisser éventuellement entrer à certaines heures !!!

...MANIFESTATION POUR LA LIBERTE DE CIRCULATION !

LA PROCHAINE FOIS VENEZ TOUS AVEC NOUS !

CAPJPO-EuroPalestine

samedi 25 décembre 2010

MAFIA, JUIF, SIONISTE, JERUSALISTE, HERVE RYSSEN, CRIME, AFFICHE, GENEVE



L'ECHO des MONTAGNES vous demande avec insistance de cliquez sur le lien ci-dessous, pour pouvoir lire intelligemment ce qui suit et ne pas être emmerder par les jérusalistes:

LIBERTE DE LA PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, LIBERT...


SPOLIATIS ARMA SUPERSUS

Cliquez sur l’horloge :


Calendrier et horloge de l'EdM


Masse

Censurez l'Echo des Montagnes en cliquant sur la masse de l'Inquisition

Page Index



LA MAFIA JUIVE



Enquête du chercheur Hervé Ryssen sur la mafia juive, un sujet quasi-jamais abordé.

« Lorsque l’on évoque la mafia, c’est d’abord à l’univers de la Sicile que l’on pense en premier lieu. Tout le monde a entendu parler de la mafia sicilienne : c’est la plus médiatisée, celle que l’on voit le plus au cinéma.
Au début des années 1990, après l’effondrement de l’Union soviétique, on nous parlait aussi régulièrement de “mafia russe”, de “mafia tchétchène” et de “mafia albanaise”.
La mafia juive, elle, n’existe pas ; les médias occidentaux n’en parlent pas. A la radio, à la télévision et dans la grande presse, le silence est total sur cette question. C’est un sujet tabou. A Hollywood, pareillement, la judéité des criminels et des trafiquants n’apparaît presque jamais ; et il n’est guère difficile de comprendre pourquoi.
La mafia juive est pourtant sans aucun doute la mafia la plus puissante du monde. La plus dangereuse, aussi. Quelques journalistes trop curieux ont déjà été assassinés.
»


CAMPAGNE D'AFFICHAGE



Des affiches au cœur de Genève. Alertée samedi, la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (Cicad) précise que les mêmes placards ont été vus à Paris en novembre, provoquant de vives réactions et leur retrait par les autorités. «Nous connaissions les tags et les papillons dans les boîtes aux lettres, mais c’est la première fois que de telles affiches fleurissent à Genève», déplore Johanne Gurfinkiel, secrétaire général de la Cicad.

Découvertes à la rue de Carouge,les affiches reproduisent en noir et blanc la couverture d’un livre,La mafia juive d’Hervé Ryssen, «bien connu pour son antisémitisme», précise la Cicad. En rouge sont listés tous les maux imputables à la communauté israélite. Du racket au blanchiment en passant par le meurtre, le trafic d’armes et de drogue, la pornographie…

Le conseiller administratif Pierre Maudet, en charge de l’Environnement urbain et de la Sécurité, a dépêché son unité de «gestion des incivilités». Les affiches avaient déjà été partiellement arrachées. Le reste a été enlevé. «Nous restons très vigilants et ne laisserons passer aucun propos raciste», assure Caroline Widmer, porte-parole.

Le jour de noël, a CICAD a dénoncé par courrier, au Procureur général de Genève, les affiches antisémites découvertes à la Rue de Carouge qui reproduisaient la couverture du pamphlet de Hervé Ryssen : « La Mafia Juive ».


CORSE, PRISONNIER POLITIQUE, ANTOINE CIOSI, MICHEL MERCIER, SAVOIE, ECHO DES MONTAGNES, PASCAL PAOLI, BORGU, FRESNES, ASSOCIU SULIDARITA,

L'ECHO des MONTAGNES vous demande avec insistance de cliquez sur le lien ci-dessous, pour pouvoir lire intelligemment ce qui suit et ne pas être emmerder par les jérusalistes:

LIBERTE DE LA PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, LIBERT...

SPOLIATIS ARMA SUPERSUS

Cliquez sur l’horloge :

Calendrier et horloge de l'EdM

Masse

Censurez l'Echo des Montagnes en cliquant sur la masse de l'Inquisition

Page Index

LE SCANDALE DES PRISONNIERS POLITIQUES CORSES





Les prisonniers politiques de Fresnes en grève de la faim et de la soif le jour de noël


Depuis des mois et notamment depuis la rencontre entre les élus de l’Assemblée de Corse et le Ministre Garde des Sceaux en septembre dernier, les prisonniers politiques de Fresnes qui se sont regroupés en Collectif entament les actions les unes après les autres, afin que le rapprochement familial soit enfin une réalité.

Dans le dernier courrier en date du 22 décembre, ces patriotes corses annoncent une grève de la faim et de la soif pour ce 25 décembre, jour de noël. La mobilisation de ses prisonniers politiques va crescendo.

Dernièrement sur la dizaine de personnes rapprochés à Borgu, aucun politique n’étaient dans la liste.

en fin d’article la lettre manuscrite.

Simonpoli Anthony

Voici la lettre des « Patriotti incarcerati in Fresnes »

Parce que indifférence sinon le mensonge tiennent lieu de seule politique, alors que depuis des mois nous n’avons pas cessé, par différentes actions et au prix de notre santé, d’informer et d’alerter toutes les consciences de Corse, Nous entamerons une nouvelle fois, pour la journée du samedi 25 décembre (NOËL), une grève de la faim et de la soif.

Quotidiennement, nous souffrons de la séparation engendrée par l’exil carcéral.

Loin de tous les nôtres, de nos familles, de nos enfants, de nos ami(e)s.

Soumis à un régime d’exclusion.

Victimes de traitement d’exception.

Tous nous pourrions naturellement bénéficier du droit au rapprochement.

Certains d’entre nous, compte tenu de leurs dossiers, pourraient même bénéficier d’une remise en liberté (condition permise par l’article 71 de la loi pénitentiaire de 2009).

L’éloignement et le maintien en détention sont les seules réponses de l’autorité judiciaire sous la responsabilité du gouvernement actuel.

Nos corps sont notre seule arme. Faut-il que l’irréparable intervienne pour comprendre que nous sommes des « sans droit » alors que les promesses ont été tenues par le Ministère concerné ?

Que depuis des mois aucune de nos demandes personnalisées n’a été humainement appréciée ?

Nous gardons l’espoir que la raison l’emportera sur l’arbitraire. Et que pour la Corse se dessinent enfin les voies de l’apaisement politique. Mais que nul ne doute de notre détermination car jamais nous ne baisserons la tête devant l’injustice.

Nous remercions toutes celles et ceux où qu’ils se situent et qui oeuvrent pour le respect des droits de l’homme. Nous remercions l’association « Sulidarità » pour le travail et le soutien journalier.

LIBERTÀ !

Le collectif des patriotes incarcérés à Fresnes

L’Associu Sulidarità en quelques infos

Posted in Associu Sulidarità, Infurmazione by admin on 9 décembre 2009 No Comments yet

L’Associu Sulidarità Aiacciu se situe 19 rue Paul Colonna d’Istria, 20090 Aiacciu. L’Associu peut être jointe de 17h à 19h du lundi au mercredi au local au 04 95 23 22 18. Pour joindre l’Associu Sulidarità sur Internet : carcorsica@hotmail.fr. (en dehors des horaires, laissez nous un message sur le répondeur)

Les soirées et activités officielles de soutien aux prisonniers politiques sont indiquées dans les articles ci dessous et/ou sur la page à droit et/ou sur nos outils facebook. L’information peut être reprise et diffusée sans modération.

En ce qui concerne la boutique de produits « U Ribellu » il se trouve directement sur ce lien :

http://www.boutiquesulidarita.org/


LIBERTA PER TUTTI I PATRIOTTI

TUTTI E SUBITO


jeudi 23 décembre 2010

CREDIT MUTUEL, ALSACE, BARTHOLDI, COLMAR, NOËL,JACQUELINE CLEMENT, PONT A MOUSSON, MOSELLE, ECHO DES MONTAGNES,

L'ÉCHO des MONTAGNES vous demande avec insistance de cliquez sur le lien ci-dessous, pour pouvoir lire intelligemment ce qui suit et ne pas être emmerder par les jérusalistes:

LIBERTE DE LA PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, LIBERT...

SPOLIATIS ARMA SUPERSUS

Cliquez sur l’horloge :

Calendrier et horloge de l'EdM

Masse

Censurez l'Echo des Montagnes en cliquant sur la masse de l'Inquisition

Page Index



L'ECHO des MONTAGNES vous a déjà parlé de l'affaire scandaleuse de JACQUELINE CLEMENT du crédit mutuel de PONT à MOUSSON!
Cliquez sur ce lien pour rafraîchir le cerveau à la veille de NOËL:

CREDIT MUTUEL, MICHEL LUCAS, XPF, ALSACE, JUSTICE,...

et

CREDIT MUTUEL, DETTE, CHRISTINE LAGARDE, MICHEL LU...
Et maintenant que vais-je faire du CRÉDIT MUTUEL avec ce scandale BARTHOLDI? L’affaire de la Caisse de Crédit Mutuel Bartholdi de Colmar confronté à la justice révèle les aberrations comme pour l’affaire du Crédit Mutuel des Professions de santé de Nancy et son directeur François Steinmetz, les aberrations de l’organisation du Crédit Mutuel Centre Est Europe et de l’irresponsabilité de sa direction qui défie les lois et les juges au détriment des clients du Crédit Mutuel dont les efforts alimentent les caisses de la puissante association à but idéal, gestionnaire du système.

Cet État dans l’ Etat fonctionne dans l’opacité la plus totale et bénéficie d’une immunité judiciaire de fait.

L’affaire Bartholdi est le dernier avatar d’un système « hors la loi » à bout de souffle

Lire ces documents révélateurs :

· Affaire de la fédération de Picardie révélée par le Canard Enchaîné où le Président achète le silence d’un directeur et le reconnaît !

www.assvictimescreditmutuel.com/20003.html

· Affaire du Crédit Mutuel des Professions de Santé de Nancy

www.assvictimescreditmutuel.com/CMPS54.html

le licenciement du directeur : arrêt de la Cour d’Appel

www.assvictimescreditmutuel.com/CMPSJUGSTEINMETZ.pdf

· Informé par un sociétaire l’AVCM avait dénoncé les curieuses pratiques de la Caisse Bartholdi de Colmar

www.assvictimescreditmutuel.com/banquetbartholdi.html

Les DNA – le 30 août 2007

Faits divers
Colmar / Le Crédit Mutuel Colmar Bartholdi devant le tribunal correctionnel

Envoyer à un ami

Simple banquier ou gérant de fait ?

La caisse de Crédit Mutuel Colmar Bartholdi et son ancien directeur comparaissaient hier devant le tribunal correctionnel de Colmar pour des faits de banqueroute sur une société civile immobilière (SCI) dont ils avaient financé une opération en 1993.

Il a fallu plus de huit heures au tribunal pour entendre toutes les parties et tenter de démêler l'épineux dossier. Car l'affaire, particulièrement technique, mêle droit pénal, droit commercial et fiscalité des SCI.
Constituée en 1991 par Gérard Hollinger, un entrepreneur local, et son fils, la SCI Les Tyroliens se lance dans un projet immobilier à Châtel (Haute-Savoie). Deux chalets de 19 logements chacun doivent sortir de terre, en deux tranches. La SCI fait appel à la CMDP Bartholdi pour le financement de la première tranche, estimée à 11 M€. « Au départ, l'opération était parfaitement montée », assure Pierre Perny, directeur de la caisse à l'époque.
Un événement va pourtant précipiter la ruine du projet. En octobre 1993, le gérant de la SCI décède subitement, laissant son fils inexpérimenté seul aux commandes. Ce dernier a beau s'entourer d'amis de son père rompus aux affaires, l'opération dégringole. « J'étais une marionnette dans cette histoire, j'ai été mal conseillé », explique à la barre Emmanuel Hollinger, également prévenu.

Dépôt de bilan virtuel

En cessation de paiements dès le mois d'août 1993, la SCI ne dépose pas le bilan. Mais les entreprises continuent les travaux, bien que les appartements de Châtel ne trouvent pas tous acquéreur. Et fin 1993 interviennent les premières traites impayées.
« La banque a parfaitement joué le jeu et débloqué le crédit de 8,6 M€, indique calmement l'ancien directeur qui ne fait plus partie du Crédit Mutuel. Je n'ai jamais eu de document comptable digne de foi me permettant de dire que la SCI était virtuellement en dépôt de bilan. » Un argument qui laisse sceptique la présidente du tribunal Elisabeth Mehl : « Vous dites que vous ignoriez la situation financière catastrophique de la SCI fin 1993. Votre rôle de banquier n'était-il pas de faire un point financier ? »
Pour les parties civiles, au contraire, la caisse est la véritable gérante de la SCI. « M. Perny décidait pour le compte de la SCI ce qu'il payait et ce qu'il ne payait pas », lance Me Bettcher, relevant que le seul employé de la SCI ne percevait plus son salaire depuis la fin 1993. Fustigeant le « cynisme » de l'ancien directeur, l'avocat s'étonne du comportement d'une caisse qui « continue de percevoir des intérêts tout en rejetant les demandes de paiement des entreprises ». Son confrère Me Giraud n'hésite pas à parler de « banquier voyou ». En réparation du préjudice, les parties civiles réclament 1 M€ de dommages-intérêts.

La relaxe requise

« Je n'ai pas eu le temps de lire les 1 500 cotes du dossier. Je n'en ai pris connaissance qu'hier (lundi, ndlr). » L'aveu de la vice-procureure Marie-Claude Weiss provoque la colère des parties civiles. « Je suis scandalisé », lâche Me Lamotte qui quitte l'audience après les réquisitions du ministère public. Réquisitions dans lesquelles la magistrate n'estime pas établie la gestion de fait de la CMDP, ni les autres éléments qualifiés de banqueroute (détournement d'actif, augmentation frauduleuse du passif).
Pour la défense, l'occasion est trop belle. Me Bresch salue l'éthique de la représentante du parquet et demande, avec elle, la relaxe de son client Emmanuel Hollinger. Relaxe qui s'impose aussi aux yeux de Me Paulus, avocat de la CMDP : « Lorsqu'un banquier défend ses intérêts propres, il n'y a pas d'immixtion, pas d'acte de gestion de fait. »
L'affaire a été mise en délibéré au 22 novembre.

Antoine Bonin

Édition du Mer 29 août 2007

Des francs, pas des euros

Une erreur s'est glissée dans notre compte rendu de l'audience correctionnelle de Colmar paru hier. Dans l'affaire mettant en cause à l'époque la CMDP Bartholdi, représentée par son président Pierre Hussherr, l'ancien directeur de la caisse Pierre Perny et Emmanuel Hollinger, gérant de SCI, tous prévenus du chef de banqueroute, les sommes relatives à l'opération immobilière litigieuse étaient en francs, et non en euros : le projet immobilier d'un montant de 11 millions de francs a été financé par la CMDP Bartholdi à hauteur de 8,6 millions de francs.

Édition du Jeu 30 août 2007

JUGEMENT APRÈS 14 ANS DE PROCÉDURE, cliquez sur la photographie pour lire la condamnation du CRÉDIT MUTUEL: