Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

lundi 28 juin 2010

GAZA, PALESTINE, PARTI ANTI SIONISTE, YAHIA GOUASMI, CRIF, TSAHAL, MOSSAD, MAHMOUD DARWICH, PARIS

L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre les sionistes, qui appliquent les Protocoles de TORONTO et de SION .

.Votre rédacteur, Frédéric BERGER, en chef aura du travail pour vider la poubelle des sionistes assassins du peuple palestinien!

LIBERTE d'EXPRESSION, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, CENSURE, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GENDARMERIE, JUSTICE, COLUCHE, RESTO DU COEUR,

Voici donc le communiqué du Président du parti antisioniste,YAHIA GOUASMI:



Tintamarre autour du soldat Shalit

L’agression en haute mer contre la flottille humanitaire destinée à Gaza a encore
dégradé l’image d’Israël aux yeux de l’opinion française, à supposer que cela soit encore
possible, après les massacres à Gaza.
C’est pourquoi, le CRIF cherche à « redorer le blason » de l’entité sioniste, en
relançant une campagne autour du soldat israélien Gilad Shalit. Ce dernier est un
binational franco-israélien et tout indique que sa vraie patrie est Israël. D’ailleurs, il servait
dans l’armée sioniste et non dans l’armée française. Et c’est en servant Tsahal, armée
d’occupation de toute la Palestine, qu’il a été fait prisonnier par la résistance
palestinienne : le Hamas. Il s’agit donc d’un prisonnier de guerre d’une armée occupante,
comme l’aurait été un soldat allemand fait prisonnier par la résistance française autrefois.
Si nous considérons, au sens strict, sa double nationalité franco-israélienne, la France a un
prisonnier de guerre servant dans une armée étrangère (Tsahal) et impliqué dans une
guerre où la France, officiellement, n’est pas engagée. Nous disons « officiellement »
parce que le soutien total et permanent du gouvernement Sarkozy à Israël peut donner
l’impression que les Français sont aussi en guerre contre les Palestiniens. A nouveau, le
problème de la bi nationalité franco-israélienne est posé.

Pour contrebalancer l’effet produit par l’agression israélienne auprès de l’opinion,
le CRIF tente de faire du soldat israélien Shalit, une cause nationale française
(manifestations à Paris et en Province, lettre à M. Fillon : 1er ministre, etc.).
Il faut le dire clairement, le sort du soldat Shalit ne concerne exclusivement
qu’Israël, le sionisme et son armée d’occupation en Palestine (Tsahal). Quand les sionistes
français ou établis en France se démènent au profit d’un des leurs, cela ne concerne en
aucune manière, le peuple français. Ce dernier, qui a connu l’Occupation, sait très bien
faire la différence entre une armée d’occupation et la résistance. Les Français savent
parfaitement qui possède l’arme nucléaire, qui exproprie les Palestiniens et détruit leur
maison, qui bombarde les camps de réfugiés et qui assassine les patriotes palestiniens dans
le monde entier.

Enfin, pour ceux qui rêvent encore de « Paix équitable » entre l’occupant sioniste
et les Palestiniens, nous rappellerons seulement une simple statistique : 1 soldat israélien
prisonnier pour 11 000 patriotes résistants palestiniens incarcérés en Israël. Voilà la
réalité ! La solidarité des Français doit aller naturellement vers ces milliers de Palestiniens
détenus. C’est sans doute ce qui déplaît tant au CRIF. D’où tout ce tintamarre autour du
soldat sioniste Shalit.

Peut-être est-ce pour faire oublier tout le reste ? Mais cela sera difficile.

Le Président,
M. Yahia Gouasmi

Voici un message, un texte, poignant de YAHIA GOUASMI, pour son ami poète Mahmoud DARWICH.

Une Place Mahmoud Darwich à Paris
Ce 14 juin 2010, a été inauguré à Paris, près de l’Académie française, une place à
la mémoire du poète palestinien disparu : Mahmoud Darwich, en présence de Mahmoud Abbas,
chef de l’Autorité Palestinienne et de nombreuses personnalités françaises, dont M .Delanoë, Maire
de Paris.
M. Mahmoud Darwich est ce grand poète palestinien qui a si bien chanté les souffrances
de son peuple qui se confondent avec sa vie. Né en 1941 en Palestine, son village natal a été
entièrement rasé par les occupants sionistes et sa famille contrainte à l’exil. Revenus
clandestinement un an après dans leur ancien village, ils purent constater qu’il avait été remplacé
par un nouveau village juif.

Son drame et son exil sont décrits, de façon poignante, par M. de Villepin dans le livre « Hôtel de
l’insomnie », où il évoque avec émotion leur rencontre au Quai d’Orsay.
Nous ne pouvons que nous réjouir de constater que Paris, avec sa longue tradition de
résistance à l’oppression, honore à travers ce poète la souffrance et la lutte du peuple palestinien.
Mais cette joie est teintée d’amertume et de colère quand on sait que l’attribution du nom de
Mahmoud Darwich à une place, provient d’un désir de prétendu « équilibre » de la part du Maire
de Paris et de son Conseil Municipal, après l’inauguration d’une esplanade Ben Gourion.
Il vient de suite à l’esprit une simple question. Qui a chassé Mahmoud Darwich encore
enfant et sa famille de leur village natal ? Qui a fait raser ce village ? Qui a conçu et dirigé cette
vaste opération d’épuration ethnique qu’a été la création de l’entité sioniste en 1948 ? C’est M.
Ben Gourion, dont le nom insulte la ville de Paris. Ainsi, croyant faire bonne mesure, M. Delanoë
et le Conseil Municipal de Paris totalement sionisés, mettent le bourreau et la victime sur le même
plan. Ou plutôt, donnent la préférence au bourreau Ben Gourion, la place Mahmoud Darwich
venant un peu comme un prix de consolation, la fausse fenêtre pour la symétrie.
Nous n’acceptons pas la comparaison insultante entre un dirigeant raciste et sanguinaire -
en un mot, sioniste !- et une victime parmi des centaines de milliers d’autres, qui a su par son talent
de poète nous faire partager la souffrance de son peuple. Cette manœuvre est typique de la gauche
française soumise au sionisme (PS, PCF, Verts, NPA qui ont voté à l’unanimité pour l’esplanade
Ben Gourion) : pleurer du bout des lèvres les victimes palestiniennes pour mieux honorer les
assassins de Tel-Aviv, dont Ben Gourion a été l’inspirateur, le dirigeant et le maître d’œuvre.
Toute la gauche parisienne a perdu, en honorant Ben Gourion, le peu de crédit moral qui
lui restait encore.

Quant aux Parisiens qui déambuleront sur la Place Mahmoud Darwich, qu’ils aient une pensée
pour les milliers d’enfants, de femmes et de vieillards jetés sur les routes de Palestine par les
occupants sionistes, chassés de leur patrie par Ben Gourion, l’ami de Delanoë et de son Conseil
Municipal.

Le Président,
M. Yahia Gouasmi
Site Web: www.partiantisioniste.com



samedi 26 juin 2010

TORONTO, PROTOCOLES DE TORONTO, JUIF, FRANC-MACON, SIONISTE, SATAN, CHEMTRAILS, VACCINS, CREDIT MUTUEL, NUCLEAIRE, IRAN


L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre les politichiens francs-maçons, du moins ceux oublieux de leurs idéaux.




Votre rédacteur, Frédéric BERGER, en chef aura du travail pour vider la poubelle des politichiens et de la mafia-gistrature francs-maçons, oublieux de leurs idéaux, sans oublier la banque fédérative du CRÉDIT (pas) MUTUEL de PFLIMLIN, paradis fiscal, grâce à CHRISTINE LAGARDE de BILDERBERG.

LIBERTE d'EXPRESSION, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, CENSURE, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GENDARMERIE, JUSTICE, COLUCHE, RESTO DU COEUR,


L'ÉCHO DES MONTAGNES poursuit sa croisade contre les adeptes francs-maçonniques des protocoles de TORONTO:
clic sur le lien suivant pour te rafraichir la mémoire:

HOLOCAUSTE, LICRA, SIONISTE, PROTOCOLE DE QUEBEC, PROTOCOLE DE TORONTO, NAZISME, HITLER


et sur celui-ci, merci:

G8, G20, GESTAPO, PROTOCOLES DE TORONTO, FRANC-MACON,NOUVEL ORDRE MONDIAL, HITLER, STALINE, BUSH, SIONISTE

Voici donc un reportage photographique, concernant ce G20, reportage que les télévisions et journaux sionistes-maçonniques sataniques ne vous montreront pas, car ces journaleux juifs sionstes vont à la soupe pas populaire.

Sans commentaire, en date du samedi 26 juin 2010 pour le début du G20.
La photo du G8 a été prise la veille.
Clic sur les photos pour les agrandir:



G8, G20, GESTAPO, PROTOCOLES DE TORONTO, FRANC-MACON,NOUVEL ORDRE MONDIAL, HITLER, STALINE, BUSH, SIONISTE


L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre les politichiens francs-maçons, du moins ceux oublieux de leurs idéaux.




Votre rédacteur, Frédéric BERGER, en chef aura du travail pour vider la poubelle des politichiens et de la mafia-gistrature francs-maçons, oublieux de leurs idéaux!

LIBERTE d'EXPRESSION, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, CENSURE, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GENDARMERIE, JUSTICE, COLUCHE, RESTO DU COEUR,


L'ÉCHO DES MONTAGNES poursuit sa croisade contre les adeptes francs-maçonniques des protocoles de TORONTO:
clic sur le lien suivant pour te rafraichir la mémoire:

HOLOCAUSTE, LICRA, SIONISTE, PROTOCOLE DE QUEBEC, PROTOCOLE DE TORONTO, NAZISME, HITLER



LE G8 s'est réuni vendredi 25 juin 2009 à HUNTSVILLE, un coin paradisiaque pour mafieux dans un coin cachée du CANADA.Les 8 criminels mondiaux des chemtrails, des vaccins, des OGM MONSANTO, des crises bancaires volontaires et planifiés, des guerres coloniales, étaient invités par STEPHEN HARPER (CANADA) et les nominés sont: Barack OBAMA, DMITRI MADVEDEV, NICOLAS SARKÖSY de NGY-BOCSA, ANGELA MERKEL, SILVIO BERLUSCONI et les 2 nouveaux du groupe franc-maçonnoqie martiniste NAOTO KAN (Japon) et DAVID CAMERON pour le COMENWEALTH.

Huntsville se trouve à 288 km au nord de TORONTO.
Cette bourgate huppée a été choisi pour le symbole maçonnique des Protocoles de TORONTO!
Six chefs d'état africains et trois de pays d'Amérique centrale et du sud les ont rejoint dans l'après-midi.

Le sommet du G20 se trient ce samedi et dimanche 27 juin 2010 à TORONTO.




Pourquoi l'appellation "G" 8 et "G" 20, car ce "G" est un symbole maçonnique satanique pervers et signifie "G" comme grand architecte. C'est la preuve qu'ils sont membres des illuminati, qui dirigent le monde par le NOUVEL ORDRE MONDIAL.
Ces maçons illuminati sont aussi des juifs-sionistes.

Regardez et sauvegardez cette vidéo avant censure: elle contient beaucoup de symboles illuminati-maçonniques sataniques pervers des martinistes!



Quel est le but du G8 et du G20?

Massacré 80% de la population mondiale!

C'est leur objectif, non atteint par HITLER, non atteint par STALINE, non atteint par les khmers rouges, non atteint par MAO TSE TOUNG, non atteint par les BUSH.

Leur but:



lundi 21 juin 2010

PEDOPHILIE, DANIEL COHN-BENDIT, APOSTROPHES, MAI 68, PRESIDENTIELLE, EUROPE ECOLOGIE,


L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre les politiques et juges francs-maçons, du moins ceux oublieux de leurs idéaux.




Votre rédacteur, Frédéric BERGER, en chef aura du travail pour vider la poubelle des pédophiles sionistes - francs-maçon, oublieux de leurs idéaux!

LIBERTE d'EXPRESSION, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, CENSURE, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GENDARMERIE, JUSTICE, COLUCHE, RESTO DU COEUR,


L'ÉCHO DES MONTAGNES poursuit sa croisade contre les pédophiles et notamment le patron d'Europe ÉCOLOGIE, le sioniste de FRANKFURT-am-MAIN, le mal nommé DANIEL COHN-BENDIT, qui ose donné des leçons à tout le monde.

Ce juif sioniste montre son vrai visage, celui d'un monstre, qui veut se présenter à la présidentielle en FRANCE!!!
Gare au GORILLE, gare aux enfants!

Visionnez cette vidéo et faites circuler: ce monstre parle de fille de 5 ans qui vous déshabille..............etc!!




NICOLAS SARKOSY, ERIC WOERTH, FLORENCCE WOERTH, PATRICK DEVEDJIAN, NUILLY, CLYMENE, DE MAISTRE, L'OREAL, PHILLE GAUCHER, UBS,


L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre les politiques et juges francs-maçons, du moins ceux oublieux de leurs idéaux.Eric WOERTH doit démissionner ainsi que son épouse, et PATRICK DEVEDJIAN et bien sur NICOLAS SARKOSY.




Votre rédacteur, Frédéric BERGER, en chef aura du travail pour vider la poubelle des politiques et procureurs sionistes - francs-maçon, oublieux de leurs idéaux!

LIBERTE d'EXPRESSION, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, CENSURE, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GENDARMERIE, JUSTICE, COLUCHE, RESTO DU COEUR,

L'ECHO DES MONTAGNES vous a déjà parlé de l'affaire BETTONCOURTGATE.

Voir:


EVA JOLY, ERIC WOERTH, NICOLAS SARKOSY,BETTENCOURTGATE , LILIANE BETTENCOURT, MARC TREVIDIC, KARACHI, ELYSEE,


Voici le système CLYMENE:

Mme florence woerth

Societe financiere clymène

Renseignements juridiques


Activité

Gestion de fonds - 6630Z


Siège social

29 Rue des Poissonniers - 92200 NEUILLY SUR SEINE


SIRET

43197769300024


Forme juridique

société par actions simplifiée


Capital social

170.000.000,00 EURO


Immatriculation

28-06-2000


Nationalité

France

Visualisez le réseau d'influence des dirigeants de "CLYMENE"

Clic sur la photo pour l'agrandir et tu verras la patronne LILIANNE BETTENCOURT qui gère tout un empire et a donc toute sa tête et tous ses esprits, ce qui dérangent l'ELYSEE!


PrésidentMme BETTENCOURT Liliane née SCHUELLER, DGM. DE MAISTRE Patrice, ami d'ERIC WOERTH!!


Dépôt légal - Sources : INPI, Greffes des Tribunaux de commerce*
mise à jour en temps réel


14-04-2010

Changement de commissaire aux comptes


29-07-2005

Statuts mis à jour


29-07-2005

Transfert du siège dans le ressort du Tribunal de Commerce


03-09-2003

Augmentation de capital


03-09-2003

Acte modificatif


03-09-2003

Statuts mis à jour


03-09-2003

Certificat de dépot des fonds


23-05-2001

Augmentation de capital


23-05-2001

Statuts mis à jour


12-02-2001

Augmentation de capital


12-02-2001

PV d'Assemblée


12-02-2001

Statuts mis à jour


28-06-2000

Statuts


28-06-2000

Formation de société

La face cachée d'Eric Woerth, ministre du travail:

"Éric Woerth est un homme politique français, né le 29 janvier 1956 à Creil (Oise). Eric Woerth est actuellement ministre du BUDGET, des Comptes publics et de la Fonction publique dans le gouvernement François Fillon (reconduit dans le gouvernement François Fillon 2 le 19 juin 2007). Il est un ancien élève d’HEC Paris et de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po).

Il fut dirigeant du cabinet Arthur Andersen où il s’est spécialisé dans l’audit d’entreprises.

La société Andersen, longtemps connue sous le nom d’Arthur Andersen, était une société basée à Chicago spécialisée dans l’audit, les services fiscaux et juridiques, le corporate finance et le conseil. Elle faisait partie des grands réseaux mondiaux d’audit financier et comptable, appelés aussi à l’époque Big Five.

Elle fut démantelée en 2002 suite au scandale Enron. De l’entreprise de plus de 9 milliards de dollars de chiffre d’affaires, il ne reste désormais plus qu’une petite structure à Chicago chargée d’apurer les conflits juridiques existants et chargée de sa propre liquidation.

Son épouse Florence Woerth est responsable de la gestion de la fortune de Liliane Bettencourt, une des plus grandes fortunes du monde, depuis la fin de l’année 2007 au sein d’une structure financière appelée Clymène."

Quand Woerth aimait les comptes en Suisse

Ce 23 mars 2007, Eric Woerth, alors trésorier de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, était venu en ami à Genève. Patrick Devedjian, à l’époque député des Hauts-de-Seine, l’accompagnait. Cette visite en Suisse avait un but: récolter de l’argent pour financer l’«effort de guerre» du candidat de la droite, opposé à sa rivale socialiste, Ségolène Royal. Le comité de soutien UMP Suisse avait vu grand pour accueillir les émissaires de Sarkozy: une réception à l’Hôtel Crowne Plaza en début de soirée, suivie d’une réunion au Caviar House, dans la très chic rue du Rhône, avec le «premier cercle», autrement dit, les donateurs les plus fortunés.

Banquier français amer

«Eric Woerth ne cherchait pas alors à savoir si les chèques qu’on lui remettait étaient prélevés sur des comptes suisses non déclarés au fisc français», raconte un banquier français opérant dans une banque genevoise. S’il parle au «Matin Dimanche» aujourd’hui, c’est qu’il est dégoûté par les «techniques peu glorieuses» employées en ce moment par le même Woerth pour faire plier les évadés fiscaux.

En 2007, les Français ayant placé illégalement leur fortune en Suisse, «pouvaient espérer qu’une fois élu, Nicolas Sarkozy ferait voter une amnistie fiscale, poursuit le banquier désenchanté. Mais le président de la République préfère écouter la rue, qui lui demande de punir les riches. »

Quelque chose aurait pourtant dû alerter notre banquier: prévu pour début 2007, un déplacement du candidat UMP en Suisse avait été annulé suite au tohu-bohu provoqué en France par le déménagement fiscal, à Gstaad, en 2006, de Johnny Hallyday, l’un des nombreux «amis» que compte Nicolas Sarkozy dans le show-biz.


Des habitués de Genève

Avant de devenir président de la République, Nicolas Sarkozy fut, notamment, avocat d’affaires. A ce titre, il accompagnait des clients à Genève et les introduisait auprès de financiers, rapporte le site Rue89 en date du 2 avril 2009. Voir aujourd’hui Nicolas Sarkozy en procureur Fouquier-Tinville des fraudeurs du fisc, cela ne manque pas d’étonner dans la Cité de Calvin.

Quant à Eric Woerth, il est marié à Florence Woerth, gestionnaire de patrimoine au sein de la structure financière Clymène. Depuis 2007, l’épouse du ministre veille aux intérêts de Liliane Bettencourt, l’héritière du groupe L’Oréal, filiale de Nestlé. Liliane Bettencourt: 17e fortune mondiale en 2008 selon le magazine Forbes, la plus grande de France.

Florence Woerth, lit-on dans Le Monde du 23 janvier 2009, récupère la gestion du portefeuille d’actions de Liliane Bettencourt. Clymène décide de transférer 280 millions d’actifs de sa cliente sur un compte UBS. Il n’est bien entendu pas responsable des activités de sa femme, mais il serait étonnant que l’un et l’autre n’aient pas échangé leurs vues sur les pratiques des banques suisses.

Comme l’affirme notre banquier français installé à Genève à propos de Nicolas Sarkozy et Eric Woerth, «ce sont des gens qui ont une certaine expérience».

L’existence du Cercle de France. L’organisation serait chapeautée par Eric Woerth.

« Le Cercle de France » est une « sorte de banque privée au sein de l’UMP ». « Une organisation secrète, au service de Sarkozy.

Philippe GAUCHER, dirigeant de Delta Finance, est membre fondateur de l’association Cercle France Patrimoine.
Cette association a été fondée par une quinzaine d’indépendants de la Gestion de Patrimoine, répartis sur tout le territoire. Ils se rencontrent et se côtoient depuis une dizaine d’années lors de diverses rencontres professionnelles : formations, réunions, syndicats, etc. L’association a pour but la recherche, l’échange, le partage et la mise en commun de moyens. Elle est basée sur la complémentarité des expériences et des spécialisations individuelles, tout en respectant l’indépendance de chacun.


"Deta finance" travaille avec les partenaires suivants:



  • UBS(France) SA (partenariat signé en 1999)

  • L’UBS est le leader mondial de la gestion privée avec 428 milliards de capitaux sous gestion. En tant que banque, cet établissement possède la deuxième meilleure note au niveau mondial (noté AA par Standars). Un vaste choix de solution nous est proposé, avec l’appui de compétences spécifiques, de haut niveau.
  • Cardif. (partenariat signé en 1991)

  • Filiale de BNP Paribas, cette compagnie d’assurance nous offre un contrat permettant de réunir les meilleurs gestionnaires mondiaux tels que Fidélity, Morgan Stanley, et nationaux tels que Financière de l’Echiquier, Richelieu Finance, etc...
  • Robeco Gestion (partenariat signé en 1991)

  • L’un des leaders européens indépendants nous offre un contrat d’assurance-vie, intégrant toute la gamme des fonds du Groupe Robeco, dont le fonds Robeco NV, créé en 1933 et précurseur des Sicav.
  • Groupe Alain Crenn (partenariat signé en 1991)

  • Ce groupe est spécialisé dans l’immobilier de défiscalisation ; nous sélectionnons chez notre partenaire les produits les plus performants, en fonction des besoins de notre clientèle.
  • et également Generali, AIG Vie, CPR On Line, ...et également Generali, AIG Vie, CPR On Line, ...Generali appartient au copain d'ERIC WOERTH (encore) ETIENNE PFLIMLIN , président du paradis fiscal, dénommé banque fédérative du crédit mutuel; dont le directeur général, MICHEL LUCAS est patron du CIC et de la banca polare, le tout proche de l'OPUS DEÏ!

CONCLUSION:


Lorsqu 'ERIC WOERTH déclare qu'il ne connait rien à l'activité de la gestion BETTENCOURT, il ment!

Non seulement il connait et surtout la BANQUE UBS en SUISSE.


En SAVOIE souveraine un dicton savoisien dit ceci:

"On attrape plus vite un menteur, qu'un boiteux"


EVA JOLY, ERIC WOERTH, NICOLAS SARKOSY,BETTENCOURTGATE , LILIANE BETTENCOURT, MARC TREVIDIC, KARACHI, ELYSEE,


L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre les politiques et juges francs-maçons, du moins ceux oublieux de leurs idéaux.




.Votre rédacteur, Frédéric BERGER, en chef aura du travail pour vider la poubelle des politiques et procureurs sionistes - francs-maçon, oublieux de leurs idéaux!

LIBERTE d'EXPRESSION, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, CENSURE, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GENDARMERIE, JUSTICE, COLUCHE, RESTO DU COEUR,

L'ECHO DES MONTAGNES vous a déjà parlé du juge MARC TREVIDIC, juge anti-corruption qui est indignée par l'affaire KARRACHI et BETTENCOURT:

Clic sur le lien suivant pour relire:

BEN LADEN, JUGE d'INSTRUCTION, MARC TREVIDIC, PETIT POIS, FRANC-MACON

Voici le "BETTENCOURTGATE" , affaire qui réclame la démission de NICOLAS SARKÖSY de nAGY-BOCSA, d'ERIC WOERTH et MADAME WOERTH:






Voici l'indignation de Me EVA JOLY:

"Si ce que disent les enregistrements est vrai, et personne ne conteste leur authenticité, c'est un énorme scandale. Car on y voit mises en scène les relations inappropriées entre l'exécutif, le président de la République au premier rang, et les procureurs. Ces enregistrements montrent bien cette connivence, notamment quand on entend que le conseiller justice de Sarkozy, Patrick Ouart, annonce le 21 juillet la date et le résultat d'une décision de justice (ndlr: l'irrecevabilité de la plainte déposée par la fille de Liliane Bettencourt, prononcée le 3 septembre). C'est insupportable de voir une telle intervention directe de l'Elysée dans une affaire judiciaire! A la lecture des autres extraits, on comprend que tout le monde a intérêt à ce que Liliane Bettencourt soit reconnue juridiquement capable, tant elle est une source de cadeaux envers un grand nombre de gens, parmi lesquels des représentants du pouvoir!

Plus le temps passe, et plus je suis convaincue que Karachi était la raison de la suppression du juge d'instruction, une décision prise directement par l'Elysée, puisqu'on a bien vu que la chancellerie et Rachida Dati alors garde des Sceaux n'étaient pas au courant. Il y avait alors urgence à réduire davantage encore l'indépendance de la justice. Ce que nous avons appris depuis interroge gravement, par exemple l'attitude du procureur Jean-Claude Marin, refusant de délivrer réquisitoires supplétifs au juge Trévidic (Ndlr l'autorisation d'étendre son enquête à de nouveaux faits). Ce qui indique bien l'étendue du dysfonctionnement actuel. Si on rapproche les deux affaires, les masques sont tombés. Je le répète, c'est insupportable, et nous n'allons plus le supporter".


La démission des auteurs du BETTENCOURTGATE s'impose, d'autant plus qu'ERIC WOERTH est trésorier de l'Union des Magouilleurs Professionnels!

dimanche 20 juin 2010

FÊTE DE LA MUSIQUE, CARLA SARKOSY, CARLA BRUNI, GEORGES BRASSENS

L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre les sionistes, qui appliquent les Protocoles de TORONTO et de SION et censurent à tour de bras, sauf si vous êtes juif-sioniste!!!

.Votre rédacteur, Frédéric BERGER, en chef aura du travail pour vider la poubelle des sionistes censeurs!

LIBERTE d'EXPRESSION, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, CENSURE, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GENDARMERIE, JUSTICE, COLUCHE, RESTO DU COEUR,



Découvrez une chanson de la femme du président français, Nicolas Sarkösy de Nagy-Bocsa. Chanson a été interdite à la radio, censure!!!!

Et dire que cette vidéo a été prise alors qu’elle était déjà l'épouse du dit président!



samedi 19 juin 2010

BEN LADEN, JUGE d'INSTRUCTION, MARC TREVIDIC, PETIT POIS, FRANC-MACON


L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre les juges francs-maçons, du moins ceux oublieux de leurs idéaux.

Pour la première fois, l'ECHO DES MONTAGNES prend défense du juge MARC TREVIDIC et vous dresse son portrait à travers 2 reportages!

.Votre rédacteur, Frédéric BERGER, en chef aura du travail pour vider la poubelle des sionistes et des juges francs-maçons, oublieux de leurs idéaux!

LIBERTE d'EXPRESSION, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER, CENSURE, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GENDARMERIE, JUSTICE, COLUCHE, RESTO DU COEUR,




LE JUGE D'INSTRUCTION A DEUX CENTS ANS,

(Discours de Marc TREVIDIC, Président de l'AFMI, à la buvette du Palais de justice de PARIS lors du bicentenaire du juge d'instruction le 20 avril 2010)
Récemment, sur Canal Plus, Madame la Garde des Sceaux nous a fait part des inquiétudes de ses électeurs de Saint-Jean-de-Luz. Parfois, ceux-ci seraient confrontés à des juges politisés, syndiqués, francs-maçonisés, rotarysés. Les membres du Ministère public seraient quant à eux à l'abri de toutes les pressions, beaux, bronzés, surfant sur les belles vagues de la côte basque sans plonger dans les eaux troubles où se complaient les Juges d'instruction avant d'aller se livrer le soir à quelques orgies sataniques.

Madame la Garde des Sceaux a été d'autant plus surprise par ces confidences de justiciables que le Président de la République lui avait assuré que nous n'étions pas des êtres humains mais des petits pois.

16/02/2010 : Portrait de Marc TREVIDIC, Président de l'AFMI, dans Le Monde Marc Trévidic, juge de combat

par Alain SALLES

Sur l'ordinateur de son bureau, dans la galerie Saint-Eloi, au dernier étage du Palais de justice de Paris, qui abrite confortablement les juges antiterroristes, Marc Trévidic a affiché l'autocollant de la révolte des juges : "Assis, debout, mais pas couché." Dans les enquêtes comme dans les débats, il ne se couche pas et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Il a un sens de la formule, efficace dans les débats. Dans les enquêtes, il fait preuve d'une ténacité bretonne qui l'empêche de dévier de son cap, quand certaines sirènes voudraient l'attirer vers des contrées moins dangereuses.

C'est la nouvelle image du juge d'instruction, une profession peut-être en voie de disparition. En quelques interventions dans les débats ou les médias, Marc Trévidic, quadragénaire élégant, policé, mais qui ne mâche pas ses mots, s'impose comme l'ultime figure de ces juges enquêteurs dont le président de la République a signé la fin. Après Thierry Jean-Pierre, Eva Joly, Renaud Van Ruymbeke, rien ne prédisposait pourtant un juge antiterroriste - avec les relents de justice d'exception qui entourent cette fonction - à représenter aujourd'hui le combat contre la suppression du juge d'instruction.

TREVIDIC , KARACHI , les moines de TIBEHIRINE et le RWANDA:

L'ECHO DES MONTAGNES vous a déjà parler de l'assassinat commandité par le pouvor algériens de nos frères de TIBEHIRINE, dont le responsable est MICHEL BARNIER: clic sur les liens suivants, merci:

ABBAYE DE TAMIE, MOINES DE TIBHIRINE, MICHEL BARNIER, NICOLAS SARKOSY

et

MOINE DE TIHEBIRINE, ABBAYE DE TAMIER, ASSASSINAT, BARNIER MICHEL, ALGER,


Depuis septembre 2009, il est président de l'Association française des magistrats instructeurs. Et il ne ménage pas sa peine à ferrailler pour défendre leur survie, tout en menant des dossiers complexes, dans lesquels il explore de nouvelles pistes qui font parler de lui, comme l'attentat de Karachi (Pakistan) en 2002 et l'assassinat des moines de Tibéhirine, en Algérie en 1996, car elles ne vont pas dans le sens des intérêts du pouvoir en place ou de la diplomatie française. "Il permet de changer le visage du juge d'instruction. Il a des dossiers sensibles ; quand il évoque les tensions avec le pouvoir politique, il sait de quoi il parle", explique Paul Huber, président de l'Association des jeunes magistrats.

Marc Trévidic a repris une partie des dossiers du juge Jean-Louis Bruguière en les lisant avec un oeil neuf. Et il creuse. Dans l'enquête sur l'affaire de Karachi, il explore la piste du financement des réseaux balladuriens, au moment de la guerre entre Jacques Chirac et Edouard Balladur, alors secondé par Nicolas Sarkozy, en 1995.

Pour les moines de Tibéhirine, il explore la responsabilité des militaires algériens. Il intervient aussi sur le dossier rwandais, et fait mettre en détention une proche du président Kagamé, Rose Kabuyé, libérée après appel du parquet.

Les parties civiles ne tarissent pas d'éloges sur son action, d'Olivier Morice, avocat des victimes de l'attentat de Karachi, à Patrick Baudoin, conseil des familles des moines de Tibéhirine et président de la Fédération internationale des droits de l'homme, qui ne s'imaginait pas faire l'éloge d'un juge antiterroriste. "Quand il a chaussé les bottes de Jean-Louis Bruguière, je n'avais pas de préjugés très favorables, car il a été parquetier au pôle antiterroriste. Il s'est plongé dans les dossiers et s'est rendu compte que la direction était discutable. En écoutant les parties civiles, il a vu que des choses ne collaient pas. Il se pose des questions et prend en compte les droits de la défense et des parties civiles. Il ne se contente pas du travail de la DCRI (direction centrale du renseignement intérieur)." Même l'avocat de Rose Kabuyé, Léon-Lef Forster, salue son "objectivité exceptionnelle".

Les pistes qu'il suit ne sont pas du goût de tout le monde. Ses rapports avec son supérieur hiérarchique, Yves Jannier, sont loin d'être excellents. Il croule sous les dossiers. Marc Trévidic refuse d'en parler mais reconnaît que certaines enquêtes provoquent des tensions : "Je préférerais que ça aille dans le sens du poil. Vous avez alors beaucoup de moyens. Dans certaines enquêtes, le ministère de l'intérieur met quarante personnes à votre disposition. Parfois, vous avez du mal à en avoir une."

C'est sur ces dossiers sensibles qu'il craint la disparition du juge d'instruction. "Au moins, je peux entendre les personnes comme je veux ", explique-t-il. Il demande une indépendance de l'enquête, qui disparaîtrait avec une police aux ordres du ministère de l'intérieur et un parquet sous le contrôle de la chancellerie. "Plus personne ne croira aux enquêtes du parquet, même s'il fait bien son travail."

Il a fait toute sa carrière de magistrat au pénal. Etudiant en droit, un professeur l'oriente vers le concours de l'Ecole nationale de la magistrature (ENM). Il n'est pas du sérail. Ses parents étaient cadres chez Renault. En sortant de l'ENM, il choisit l'instruction, avec "une image d'Epinal du juge d'instruction", celle des juges "un peu cow-boys", comme Pierre Michel, assassiné par la French Connection à Marseille. Il commence comme juge d'instruction à Péronne (Somme), où il découvre une réalité du métier un peu plus terre à terre.

Il passe alternativement de l'instruction au parquet, au gré de l'évolution de sa carrière. Il préfère l'instruction, mais les places de parquetiers sont plus faciles à obtenir que celles du siège. C'est ainsi qu'il devient substitut à Nantes puis à Paris, où son procureur Jean-Pierre Dintilhac l'affecte rapidement à la section antiterroriste. "C'était une tâche très lourde pour un jeune magistrat, dit-il. C'était un gros travailleur, d'une grande rectitude. Il a fait preuve de courage dans des audiences parfois très difficiles. Il se plonge alors dans les livres de Gilles Kepel ou d'Antoine Sfeir. Il lit le Coran. Jeune, il avait commencé à apprendre l'arabe. Il aimait aller dans le désert algérien. Il parle encore "un chouïa". Le 13 juin 2001, il a fait une conférence, dans le cadre des projets de création d'Eurojust, l'embryon de parquet européen, sur l'historique des réseaux Al-Qaida. D'un voyage au Pakistan, il a rapporté une statuette à l'effigie de Ben Laden, bien avant le 11-Septembre.

Ce magistrat de combat n'a pas l'image d'un juge rouge. Il assume sa fonction de juge antiterroriste et l'efficacité de la législation française en la matière. Il ne veut pas retourner au parquet. "J'y ai eu de très bons moments, mais on respirait un peu plus à l'époque. On faisait davantage confiance aux substituts. Je n'y retournerais pas aujourd'hui. Je ne veux rien faire contre ma conscience. La chape de plomb est lourde à supporter dans les parquets. D'ailleurs, plus on monte dans la hiérarchie, plus on est favorable à la suppression du juge d'instruction."

"J'ai été un peu surpris par ses interventions, explique Jean-Pierre Dintilhac. Je l'ai connu plus discret. Mais un des problèmes de la magistrature, c'est qu'elle manque de voix pour la représenter. Il remplit un rôle important."

Marc Trévidic en a conscience. Il prend le risque de l'exposition, avec un franc-parler rare dans la magistrature.

Dans leur malheur, les familles des victimes de l’attentat de Karachi ont eu la chance de croiser la route du juge Trévidic. «Il faut se méfier des clichés, l’indépendance c’est dans la tête»,les Echos. Il était alors membre du parquet, sous tutelle de la chancellerie. Devenu juge d’instruction, inamovible, l’homme concentre dans son bureau les dossiers les plus sensibles de la République (Karachi, les moines de Tibéhirine, le Rwanda…) et affirme le même attachement à une recherche opiniâtre de la vérité. Quitte à déplaire à l’exécutif. confiait-il en 2005!

TREVIDIC ET L'AMIANTE:

Tous les magistrats du pôle antiterroriste ne se montrent pas aussi désintéressés. Au-delà du TGI de Paris, son indépendance s’expose depuis qu’il a été nommé à la présidence de l’Association française des magistrats instructeurs (AFMI), le 7 septembre. C’est lui qui s’exprime au nom de ses collègues pour se battre contre la fin programmée des juges d’instruction indépendants. À ce titre, il a pris part le 11 octobre à la manifestation des victimes de l’amiante. Elles protestaient contre le projet de suppression des magistrats instructeurs : sans eux, jamais les affaires d’empoisonnement à l’amiante n’auraient pu être instruites - les parquets ont longtemps classé sans suite leurs plaintes.

Né en 1965, Marc Trévidic s’est d’abord fait remarquer comme procureur sur les dossiers islamistes. Avant septembre 2001, il se distingue en mettant fin au réseau de l’algérien Fateh Kamel (condamné à huit ans de prison). Nommé juge d’instruction au pôle antiterrorisme, il ne néglige pas la dimension politico-financière des affaires criminelles.

Illustration avec une affaire DCN bis, où les juges d’instruction du pôle financier, Françoise Desset et Jean-Christophe Hullin, sont empêchés d’élargir leur enquête, strictement délimitée par le réquisitoire introductif d’un parquet aux ordres. Passage de témoin : ils saisissent des documents, les placent sous scellés, les transmettent à leur collègue Trévidic. Lequel, sous couvert d’antiterrorisme, plonge sans entraves dans la traque des flux offshore…

L’affaire de Karachi est la plus belle illustration du danger à remplacer le juge d’instruction indépendant par un parquetier aux ordres. Avec sa double casquette de praticien et porte-parole, Trévidic est désormais en première ligne.

Pour joindre le juge MARC TREVIDIC:

association@afmi.asso.fr

Pour joindre son association:

http://www.afmi.asso.fr
Il faut toujours avoir des petits pois chez soi; c'est vrai ça!!!