Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

jeudi 29 avril 2010

DIEUDONNE, TELEVISION, ZEMMOUR, PARTI ANTISIONISTE, YAHIA GOUASMI, LICRA, MRAP,



L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre le sionisme, en vous donnant ce communiqué du parti antisioniste:


PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, AMIANTE, FREDERIC BERGER, MICHEL LANGINIEUX, RENE HOFFER, GENDARMERIE, JUSTICE, FRANC-MACON, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GUY BEART, LA VERITE
Votre rédacteur en chef préféré, Frédéric BERGER, continue donc de vider les poubelles de la ripoux-blique sioniste maçonnique française:








Dieudonné à la télé !


M. Éric Zemmour a déclaré que la plupart des trafiquants en France, sont Noirs ou Arabes. Ces propos ont causé un tollé. La LICRA devait porter plainte mais ne le fera pas et par fausse symétrie, le MRAP, lui, porte plainte…Attendons.


M. Zemmour a reçu, au nom de la liberté d’expression le soutien de nombreux habitués de nos médias sionisés.

M. Zemmour est toujours présent à la télévision (dans l’émission de haut niveau culturel « On n’est pas couché ! » de son ami Ruquier.
M. Zemmour a le droit de tout dire !

Les derniers naïfs qui ne croient pas à l’existence du lobby sioniste dans les médias peuvent comparer le cas de M. Zemmour avec celui de M. Dieudonné.


Ce dernier est toujours interdit de télévision (avec une ou deux exceptions, récemment).

Sous la pression du CRIF et d’autres associations communautaires, aucun maire de France n’ose louer une salle à M. Dieudonné. Les propriétaires de salles privées subissent de telles pressions qu’ils y ont renoncé.
M. Dieudonné doit se produire dans son théâtre personnel ou dans son autocar, quand il sillonne la France. Et ce, avec des tentatives « d’interdiction de stationner » toujours sous la pression du lobby sioniste.
M. Dieudonné a répondu, récemment, à M. Zemmour qui, bien-sûr, refuse tout débat public avec lui.

« La rébellion » et « la transgression » ont des limites que M. Zemmour connaît très bien. Ce sont les limites qui distinguent les vrais rebelles des bouffons de service. Et qui, en plus, se savent protégés et peuvent dire n’importe quoi en toute impunité. Protégés par qui ? Pourquoi ? Chacun a le droit d’avoir son opinion, à ce propos ! Certains crient déjà au deux poids - deux mesures.


Il y aurait bien un moyen pour faire taire cet odieux soupçon :

Dieudonné à la télé !


Le Président,

Yahia Gouasmi

Site Web: www.partiantisioniste.com



PARTI ANTISIONISTE, YAHIA GOUASMI, ISRAËL, NICOLAS SARKOSY, DEPUTE


L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre le sionisme, en vous donnant ce communiqué du parti antisioniste:


PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, AMIANTE, FREDERIC BERGER, MICHEL LANGINIEUX, RENE HOFFER, GENDARMERIE, JUSTICE, FRANC-MACON, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GUY BEART, LA VERITE
Votre rédacteur en chef préféré, Frédéric BERGER, continue donc de vider les poubelles de la ripoux-blique sioniste maçonnique française:




L’indéfendable sionisme

La Commission pour la politique étrangère de l’Assemblée Nationale française s’est réunie à Paris, en présence de l’Ambassadeur israélien. Divers sujets ont été abordés : la colonisation par les sionistes, le nucléaire israélien, le retour des réfugiés. Beaucoup de ces parlementaires se déclarent ouvertement « amis d’Israël », c'est-à-dire en accord avec le sionisme mais pour reprendre l’expression du Député Henri Plagnol, se disent « désorientés, déboussolés » face à la politique israélienne. Ces élus, pourtant très liés au lobby sioniste en France, ont un problème : la politique israélienne n’est plus « présentable » à l’opinion publique française. D’où les difficultés de ces parlementaires « amis d’Israël ».

Ainsi, comment justifier le mur et la colonisation massive dans les territoires occupés tout en parlant d’un état palestinien ? La politique israélienne brise, chaque jour, l’illusion ou l’imposture que représente la théorie des deux « Etats démocratiques côte-à-côte ». La création d’un gouvernement palestinien aux côtés de l’entité sioniste est la position du gouvernement français (Sarkozy / Kouchner) pour mieux endormir l’opinion arabe et internationale. Mais en politique, les réalités sont toujours plus fortes que les illusions ou les mensonges. La colonisation est la logique du sionisme et le sionisme, c’est la colonisation ! On comprend les difficultés de nos parlementaires sionisés !

Autre sujet qu’a abordé lors de cette réunion, le Député Jacques Mayer : le nucléaire israélien. Ce Député a déclaré qu’Israël devrait annoncer avoir en sa possession l’arme nucléaire. Et d’ajouter à l’adresse de l’ambassadeur, « en raison du soutien qu’elle vous a apporté, la France sait mieux que quiconque que vous possédez l’arme nucléaire. Reconnaissez-le donc », avouant que c’est la France qui a donné le nucléaire à Israël. Par ses propos, ce Député soulève le vrai problème nucléaire de la région (qui n’est pas l’Iran mais le nucléaire israélien) tout en reconnaissant la lourde responsabilité de le France (les socialistes français ont donné l’arme atomique à Israël).Un autre Député Jean Luc Reitzer a évoqué le retour des réfugiés, dont Israël ne veut pas entendre parler. Il a ajouté que la politique de colonisation « équivaut à étouffer dans l’œuf l’état palestinien ».

Que disent, en fait, ces Députés « amis d’Israël » ?

- La politique de l’entité sioniste (colonisation massive, mur, répression etc.) est un démenti permanent aux illusions que sèment tous ceux qui font miroiter la création d’un « état palestinien » pour mieux endormir l’opinion. La politique Sarkozy / Kouchner (soutien total à Israël et promesse d’un « état » aux Palestiniens se trouve battue en brèche.

- La brutalité et le cynisme d’Israël compliquent énormément la tâche du lobby sioniste à Paris : rallier l’opinion française à l’entité sioniste.

- L’opinion comprend, de plus en plus, que la vraie menace est le nucléaire israélien et non l’Iran, contre lequel le gouvernement Sarkozy / Kouchner a adopté les positions les plus agressives à la demande de Tel-Aviv.

Ce malaise parmi ces Députés « amis d’Israël » est symptomatique de l’hostilité que provoque le sionisme dans l’opinion. Pour tous les vrais anti-sionistes, c’est un premier résultat et un précieux encouragement. Ces Députés français ne sont là que pour améliorer l’image de l’entité sioniste et leur inquiétude n’a pas d’autre but. Mais, cela les oblige à parler de sujets qui, il n’y a pas si longtemps, étaient tabous : le nucléaire israélien et le rôle de la France dans cette affaire, la colonisation, le retour des réfugiés palestiniens, les milliers de résistants emprisonnés par Tel-Aviv.

Récemment, une autre voix s’est faite entendre à l’Assemblée Nationale, celle d’un homme politique qui, lui, se place résolument aux côtés des victimes (les Palestiniens) sans chercher à rendre Israël « présentable ». Il s’agit de Monsieur Hervé de Charrette, ancien Ministre des Affaires Etrangères. Evoquant la décision du régime israélien de construire 1600 nouveaux logements à Qods Est (Jérusalem), le blocus inhumain de la bande de Gaza qui fait vivre ses habitants dans une prison à ciel ouvert, M. De Charrette a critiqué l’attitude de la France et de Bernard Kouchner vis-à-vis d’Israël : « Qu’ont fait la France et l’Europe ? Rien ! Qu’est-ce que vous avez fait pour arrêter la colonisation ? Rien ! Je vous demande d’entendre les cris du peuple palestinien qui est victime d’une injustice historique.» L’indignation de M. de Charrette, c’est la voix de la France que nous aimons, de la France qui n’accepte pas la soumission aux diktats de Tel-Aviv et de Washington, la France qui se range aux côtés des victimes et non des bourreaux.

Pendant ce temps, le maire de Paris, Bertrand Delanoë (socialiste) a encore aggravé la « pollution » dans la capitale, donnant le nom du purificateur ethnique Ben Gourion à une esplanade. Cette décision a été votée, à l’unanimité, par le Conseil Municipal de la ville de Paris (y compris les communistes et certains Verts qui prétendent soutenir la cause palestinienne). Des manifestations et des protestations ont marqué l’inauguration de cette esplanade, malgré le silence des médias aux ordres. Il est intéressant de remarquer la parfaite unité existant entre la politique de Sarkozy et le PS, vis-à-vis d’Israël et du sionisme. Après tout, en passant du Parti Socialiste au gouvernement de M. Sarkozy, M. Kouchner n’a rien trahi, il continue à servir le même lobby.

En conclusion, il y a un malaise chez certains hommes politiques français au service d’Israël et du sionisme (« amis israéliens, mettez les formes, on n’arrive plus à vous défendre ! ») mais un plein soutien à Israël, du gouvernement Sarkozy / Kouchner, avec l’appui du Parti Socialiste. Face à cela, des critiques de plus en plus nombreuses viennent d’hommes politiques et d’analystes. L’image de l’entité sioniste se dégrade, chaque jour, et l’opinion publique est de plus en plus consciente du caractère raciste et criminel d’Israël et des risques de guerre que sa politique fait courir à la planète. Avec la complicité de M. Sarkozy et des socialistes, Tel-Aviv cherche à entraîner la France dans une guerre contre l’Iran, dont les Français ne veulent pas. La paix et la justice passent par l’élimination du lobby sioniste de la classe politique de notre pays. Pour notre part, nous nous y employons, sans relâche, dénonçant le lobby, y compris ceux qui le servent, en se prétendant amis du peuple palestinien.

Le Président,

M. Yahia Gouasmi


lundi 26 avril 2010

NOTAIRE, SAVOIE, FRANC-MACONNERIE, CHAMBERY, AVOCAT, IMPÔT, ELU, DEPUTE, SENATEUR,

L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre les officiers ministériels véreux, contre les fonctionnaires véreux, contre les juges véreux, contre les politiques véreux, enfin bref contre les véreux qui sévissent en SAVOIE ; sous la protection des autorités policières et gendarmesques, préfectolaresques, complices de leurs crimes.
ll faut libérer la SAVOIE de cette vermine véreuse maçonnique sioniste!

Pour la liberté d'expression et de la presse, clic sur le lien suivant:


PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, AMIANTE, FREDERIC BERGER, MICHEL LANGINIEUX, RENE HOFFER, GENDARMERIE, JUSTICE, FRANC-MACON, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GUY BEART, LA VERITE

Votre rédacteur en chef préféré, Frédéric BERGER, continue donc de vider les poubelles de la ripoux-blique sioniste maçonnique française:

Ce texte vous donnera l'ampleur de la corruption en SAVOIE.

Un notaire savoyard ... indélicat ?

"En 2001, une famille confiait à un notaire de la Combe de Savoie la succession d'une parente décédée à MONTPELLIER.

En juin 2005, les services fiscaux de l'Hérault signalaient à cette famille qu'à la suite d'un « contrôle de routine », certaines données inventoriées par le notaire étaient erronées et soumettaient la famille à un redressement consistant, grosso modo, à lui reprendre la totalité du legs.

Surprise, cette famille demandait ses explications au notaire et ne recevait qu'une réponse évasive ; interrogée à son tour, la Chambre des Notaires répondait de même.

Etonnée par ces propos « à côté du sujet », la famille décidait d'examiner elle-même les « erreurs » et leurs traces dans les comptes de la succession.

Après de multiples recoupements, il apparaissait que les « erreurs » résultaient, en fait, d'ententes passées entre le notaire et des agents véreux des services fiscaux de l'Hérault en 2001/2002, qu'elles avaient été faites en vue d'un futur « contrôle de routine » qui ne devrait rien au hasard !

Le service de contrôle interne du fisc de l' Hérault était alerté : au lieu d'enquêter, il restait inerte malgré l'évidence des détournements organisés sous couvert de certains agents parfaitement identifiés ... De là à penser à l'existence de « réseaux mafieux » au sein des services fiscaux de MONTPELLIER, il n'y avait qu'un pas.

Cette hypothèse a été soumise à la Directrice des Finances Publiques et au Préfet de l' Hérault, au Directeur du Budget à PARIS : espérons qu'ils trouveront la solution sauf à indiquer leur « complaisance » avec ces « réseaux » !

Pour sa part, le notaire savoyard visé a mis en avant sa clerc ; ceci confirme au moins son incompétence : n'est-il pas tenu de contrôler la bonne marche de son étude ? Plus précisément, combien de temps encore pourra-t-il soutenir, et la Chambre des Notaires avec lui, que 1=0 ?

La réponse est entre les mains du procureur de Chambéry chargé du contrôle du notariat ; statuer pour savoir si 1=0 ou non lui est difficile, tant la réponse à cette question est délicate, explosive !

Cette affaire révèle en tous cas les connivences « singulières » entre des notaires (une majorité au vu des réactions du Conseil Supérieur du Notariat et des Présidentes des Chambres notariales concernées), des dirigeants et agents du fisc, de hauts « responsables » des Pouvoirs Publics, des élus, etc.

En agissant ainsi, ces « notables » ne participent-ils pas à l'effondrement moral de la France ? Manifestement, peu leur chaut puisqu'à l'instar des voyous de Goldmann-Sachs, les effondrements leur remplissent les poches "!

Votre journal préféré tient une liste noire de tous ces voyous, escrocs en col rouge de sang et le jour de la libération de la SAVOIE, ils seront condamnés jusqu'à la mort s'il le faut, en fonction du droit SARDES.

Sont donc ajoutés sur notre liste noire le notaire surnommé "Jean de FLORETTE" et l'avocat surnommé "Boomerang". L'ÉCHO des MONTAGNES vous publiera également à quelle loge maçonnique satanique ils émargent.

samedi 24 avril 2010

PARTI ANTISIONISTE, YAHIA GOUASMI, LOBBY, DE GAULLE, SIONISME, JERUSALISME, PARTI COMMUNISTE, LES VERTS, PARIS, CRIF, UMP, PS,


L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre le sionisme.!

Pour la liberté d'expression et de la presse, clic sur le lien suivant:


PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, AMIANTE, FREDERIC BERGER, MICHEL LANGINIEUX, RENE HOFFER, GENDARMERIE, JUSTICE, FRANC-MACON, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GUY BEART, LA VERITE

Votre rédacteur en chef préféré, Frédéric BERGER, continue donc de vider les poubelles de la ripoux-blique sioniste maçonnique française:

Grande-Synthe, 20 avril 2010.


Lobby or not lobby,

Le vote, à l’unanimité, par le Conseil municipal de la ville de Paris donnant le nom de Ben Gourion à une esplanade confirme l’accord de tous ces partis politiques français quand il s’agit du sionisme. Certains de ces partis qui ont voulu « honorer » le purificateur ethnique Ben Gourion appuient ou dirigent des organisations « de soutien à la Palestine ». Nous pensons aux communistes et à certains Verts. Ils ont même poussé
l’hypocrisie et l’indécence jusqu’à manifester en signe d’opposition lors de l’inauguration de l’esplanade par Bertrand Delanoë et Shimon Perez, le dirigeant israélien à qui les socialistes français ont offert la bombe atomique, en secret, en 1956, introduisant le nucléaire au Moyen-Orient.

Il est vrai qu’une inauguration sur la voie publique, c’est plus
voyant qu’un vote unanime dans la Salle des délibérations de l’Hôtel de Ville de Paris.
Interrogeons-nous sur ces « amis » du peuple palestinien. Ces gens condamnent, le plus souvent, du bout des lèvres, les effets les plus scandaleux de la politique israélienne (colonisation en Cisjordanie, agressions contre le Liban et contre Gaza, emprisonnement de résistants palestiniens, etc.) mais se refusent à en voir la cause. Ilsréduisent le drame de la Palestine à une sorte de conflit frontalier entre Israël et ses
voisins. Ils évacuent ainsi la cause fondamentale qui est une idéologie bien précise, le sionisme, idéologie raciste, d’apartheid et de domination. Cette idéologie n’est pas que « régionale » mais agit internationalement, grâce à ces groupes de pression que l’on appelle lobbies. Et ce lobby sioniste est particulièrement puissant en France, depuis de nombreuses années. Il est parvenu à s’imposer et gouverne de fait toute la classe politique française représentée dans les institutions. Nous parlerons, une autre fois, des faux antisionistes tels le NPA de Olivier Besancenot et autres officines, soit disant, « hors système », mais qui ne sont là que pour dévoyer le combat antisioniste.

Comment le lobby sioniste exerce t-il sa mainmise sur la classe politique ?

- Tout d’abord par la culpabilisation permanente des prétendues élites et de l’opinion (rappel constant des persécutions subies en Europe par la communauté juive en minimisant les autres persécutions).
- Par le chantage : l’accusation d‘antisémitisme est portée à tous ceux qui osent dénoncer le sionisme et Israël.
- La mentalité coloniale toujours vivante en France et une islamophobie
soigneusement entretenue rejoignent le sionisme dans ses bases doctrinales.
- Ajoutons de puissants intérêts financiers qui permettent de relier au lobby et de tenir un grand nombre de personnes (affairisme, perspectives de carrière, etc.). Aucun des Partis du Système ne peut prétendre sérieusement être indépendant de ce lobby. Certains (UMP, PS) s’en réclament ouvertement et sans complexe, d’autres (PCF, Verts, NPA)
font semblant de ne pas le voir et agressent - verbalement ou physiquement - ceux qui ont le courage de le dénoncer. C’est ici que passe la ligne de démarcation entre les authentiques antisionistes et les autres. Il suffit de poser une simple question : existe-t-il en France, un lobby sioniste qui influe sur toute la politique de notre pays ?
Le Général de Gaulle et M. Raymond Barre (pour n’en citer que deux) pensaient que oui, il existe un lobby sioniste qui pèse sur la vie politique de la France.
On peut affirmer, sans risque de se tromper, que les hommes politiques, les journalistes, les artistes, etc. qui prétendent que ce lobby sioniste n’existe pas, cherchent à tromper ceux qui les écoutent et d’une manière ou d’une autre, servent Israël et le sionisme. Il ne suffit pas de s’apitoyer, depuis Paris, sur le sort des Palestiniens pour être antisioniste. Encore faut-il reconnaitre l’existence du lobby sioniste en France et vouloir
le combattre dans son propre pays. Comment expliquer l’unanimité de la classe politique de la ville de Paris autour de Ben Gourion sanmentionner le lobby (CRIF et toutes les autres organisations annexes) ?

Pourquoi M. Zemmour peut-il tenir des propos racistes à l’encontre des Arabes et des Noirs sans être interdit de télévision ?
Demandez donc à M. Dieudonné qui a sans doute son opinion à ce sujet ! La raison en est simple, lobby oblige, lobby protège !
Il y a donc bien en France un lobby sioniste dominant dont le pivot visible est le CRIF et ses deux principaux partis sont l’UMP et le PS, avec quelques satellites (PCF, Verts, NPA). Il a été donné une mission particulière à ces satellites du lobby : prendre en charge le soutien de la cause palestinienne pour mieux endormir les Français, en ne
parlant jamais du lobby sioniste au pouvoir. Ce soutien apparent et hypocrite à la Palestine permet de « donner le change » …jusqu’au jour où il faut voter, à l’unanimité, pour maculer Paris, avec le nom de Ben Gourion. Il faut bien que les masques tombent !
L’agressivité d’Israël (menaces de frappes contre Gaza, la Syrie, le Liban, l’Iran) et le CRIF dictant sa loi ouvertement à tous les niveaux de la société font que le double jeu et l’hypocrisie sont chaque jour, plus difficiles. Nombreux, y compris dans leurs rangs, sont ceux qui commencent à ouvrir les yeux.
Le Parti Anti Sioniste ne cache pas sa raison d’être : dénoncer et combattre le lobby sioniste en France. Pour cela, il faut l’unité la plus large. Mais à condition que cette unité se réalise sur une base antisioniste, précise et claire. Et non pas sur des faux semblants ni avec ceux qui veulent avoir, en même temps, un pied au CRIF à Paris et un
autre pied en Palestine. Nous reviendrons, bien sûr, sur ces faux amis de la cause palestinienne et sur certaines autres officines qui n’ont qu’un but : canaliser l’indignation causée par le sionisme pour mieux en protéger son lobby en France. Ne pas les dénoncer, c’est leur permettre de continuer la confusion et la division. Un réel mouvement de
soutien au peuple palestinien passe par une dénonciation implacable de tous ces infiltrés.

En France, comme partout dans le monde, il est temps que chacun choisisse son camp, avec Ben Gourion expulsant les Palestiniens ou avec les victimes.

Avec le lobby ou avec ceux qui le combattent : c’est aussi simple que cela !

Le Président,
M. Yahia Gouasmi

mardi 20 avril 2010

PARTI ANTISIONISTE, YAHIA GOUASMI, TEHERAN, WASHINGTON, GUERRE, IRAN, MAHMOUD AHMADINEJAD





L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre le sionisme.!

Pour la liberté d'expression et de la presse, clic sur le lien suivant:


PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, AMIANTE, FREDERIC BERGER, MICHEL LANGINIEUX, RENE HOFFER, GENDARMERIE, JUSTICE, FRANC-MACON, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GUY BEART, LA VERITE

Votre rédacteur en chef préféré, Frédéric BERGER, continue donc de vider les poubelles de la ripoux-blique sioniste maçonnique française:


Grande-Synthe,
Le 18 avril 2010

Bruit de guerre à Washington, vent de Paix à Téhéran.

La Conférence sur le nucléaire organisée par la République Islamique d’Iran s’est
tenue à Téhéran, les 17 et 18 avril 2010. Elle a réuni une soixantaine de participants (dont 14 Ministres des Affaires Étrangères, 10 Vice-ministres, des représentants de l’AIEA et des Nations Unies ainsi que le Président de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) Ekmeleddin Ihsanoglu). Parmi les nations participantes, on peut citer la Russie et la Chine (ayant droit de véto au Conseil de Sécurité), mais également, l’Irak, la Syrie, le Qatar, les Emirats Arabes Unis, l’Algérie, le Venezuela, la Turquie. Le thème de la Conférence était « l’énergie nucléaire oui, l’arme nucléaire non. » Juste avant l’allocution de M. le Président Mahmoud Ahmadinejad, le guide suprême, Ali Khamenei, a réaffirmé dans un message, que « l’utilisation des armes nucléaires est interdite par l’Islam » ajoutant : « seul le gouvernement américain a commis un crime nucléaire. Le seul criminel atomique du monde ment en se présentant lui-même comme opposé à la prolifération, alors qu’il n’a pris aucune mesure sérieuse dans ce domaine. »

Pour sa part, le président Mahmoud Ahmadinejad a proposé la création d’un
« organe international indépendant disposant de pleins pouvoirs donnés par l’Assemblée Générale de l’ONU, afin de superviser le désarmement nucléaire et d’empêcher la prolifération ». Il a demandé également que les Etats ayant l’arme nucléaire, ceux l‘ayant utilisée ou ceux ayant menacé de l’utiliser, et particulièrement les Etats-Unis, soient suspendus de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA). Enfin, la nouvelle politique d’Obama, qui menace l’Iran et la Corée du Nord (y compris de frappes nucléaires) a été dénoncée. Cette Conférence a été boycottée par les pays occidentaux, c’est-à-dire, ceux dont les gouvernements sont sous la coupe du lobby sioniste.

Quels enseignements peut-on, d’ores et déjà, tirer de cette Conférence ?

Il s’agit d’une victoire morale et diplomatique de la République Islamique d’Iran.
En affirmant l’interdiction de l’usage du nucléaire par l’Islam, le guide suprême,
Ali Khamenei, non seulement affirme un principe religieux et moral, mais il met
également au défi d’autres chefs d’Etat qui se disent Chrétiens, Judaïques, adeptes des « Droits de l’Homme », d’affirmer un tel principe. Bien au contraire, Obama (après Bush) et les dirigeants sionistes ont affirmé leur volonté d’utiliser l’arme nucléaire. Quel est d’ailleurs le seul pays à s’en être servie ? Celui-là même qui depuis 1945, s’est érigé en gendarme du monde au nom de Dieu, des Droits de l’Homme et de la défense de l’entité sioniste.
Il s’agit également d’une victoire diplomatique. Le nombre et la qualité des pays
participants indiquent clairement que l’Iran n’est pas isolé. La présence de nombreux pays, dits émergents, et parmi les plus peuplés de la planète, montre également à contrario, ce qu’a été le sommet de Washington, autour d’Obama, une réunion au cours de laquelle l’USraël et l’Union européenne sionisés ont tenté de parler au nom d’une opinion publique mondiale qu’ils ne représentent en aucun cas. Ainsi, se trouve bien illustrée la coupure entre les pays, dits émergents, qui n’acceptent plus de subir le diktat américano-sioniste et les vieilles nations impérialistes dont le lobby sioniste s’est emparées. Cette coupure est encore confirmée par les réticences pour ne pas dire le refus des pays du BRIC (Brésil,Russie, Inde, Chine) réunis le 15 avril, à Brasilia. Ici également, on peut constater que ces pays se réunissent en dehors de toute ingérence de l’Usraël, échappant ainsi, à sa mainmise.

La Conférence de Téhéran contribue aussi à démasquer la politique de guerre
d’Obama. Ce dernier, en refusant de placer le nucléaire israélien au centre des vrais
dangers pour la Paix mondiale, en menaçant l’Iran et la Corée du Nord, se démasque
chaque jour, un peu plus. Comme l’a écrit le journal de Téhéran, Resaalat, « le phénomène Obama est une fabrication politique pour restaurer le crédit des Etats-Unis».
Se cachant derrière de grands discours humanistes, Obama prépare politiquement et
psychologiquement l’agression contre l’Iran. La fameuse menace « d’attentat nucléaire » brandie par Obama en est une illustration. Avec ou sans « attentat nucléaire », la menace mise en avant, joue exactement le même rôle que les « armes de destruction massives » de son prédécesseur Bush.
La Conférence sur le nucléaire tenue à Téhéran a un mérite immense. Elle ose
poser la vraie question :
- Qui affirmera solennellement, comme l’Iran, que ses valeurs morales ou
religieuses, l’empêchent d’utiliser l’arme nucléaire ? Certainement pas les Etats-Unis, qui l’ont déjà utilisée et qui menacent de l’utiliser à nouveau, ni Israël, état-voyou nucléaire, se déclarant, lui-même, au-dessus et en dehors de tout droit international et menaçant de l’utiliser contre ses voisins.

Devant l’hypocrisie et le bellicisme des Etats-Unis et d’Israël, il est normal que
les nations soucieuses de Paix et d’indépendance souhaitent les écarter des instances
internationales (comme l’AIEA) ou en crée d’autres, comme le groupe de Shanghai
(Russie, République d’Asie Centrale, Chine et l’Iran, au titre d’observateur) ou le BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), autant de structures de concertation qui contournent la domination américano-sioniste. Et cette Conférence, qui vient de se terminer à Téhéran, est un nouveau pas dans cette direction. La République Islamique d’Iran, par sa rigueur morale et sa fermeté politique, démontre que l’on peut tenir tête à l’Usraël, et à tous les gouvernements sionisés. Depuis cette Conférence, les nations surarmées et belliqueuses n’ont plus le monopole de la parole aussi humaniste qu’hypocrite. Il est triste de constater que la Vieille Europe soit absente de ce vaste mouvement, qui déjà, englobe la majorité de la population de la planète. Seul un combat déterminé contre le lobby sioniste qui nous
gouverne, en France et dans l’Union Européenne, peut nous libérer de Tel-Aviv et de
Washington, afin de rejoindre le camp de la Paix et de la Justice.
Le Président,
M. Yahia Gouasmi

CREDIT MUTUEL, CAISSE, BANQUE, SOCIETE, STATUT, ASSOCIATION DES VICTIMES DU CREDIT MUTUEL, ASSURANCES, FREDERIC BERGER



L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre le CRÉDIT MUTUEL et en exclusivité , vous déclare que la CAISSE CENTRALE DU CRÉDIT MUTUEL est une société non déclarée et n'a pas de statut légal!!!!

Pour la liberté d'expression et de la presse, clic sur le lien suivant:


PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, AMIANTE, FREDERIC BERGER, MICHEL LANGINIEUX, RENE HOFFER, GENDARMERIE, JUSTICE, FRANC-MACON, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GUY BEART, LA VERITE

Votre rédacteur en chef préféré, Frédéric BERGER, continue donc de vider les poubelles de la ripoux-blique sioniste maçonnique française:


Voir le document ci-joint, pour le crédit pas mutuel de l'association des victimes du crédit mutuel.
CLIC SUR LES DOSSIERS POUR LES LIRE, merci!

dimanche 18 avril 2010

SAVOIE, TRAITE ANNEXION, COLONIALISME, TRAITE DE TURIN, JUSTICE, PATATE, POUR LA SAVOIE, PARMENTIER, ALBERTVILLE, FREDERIC BERGER, NICE, CORSE
















L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, continue sa lutte contre le colonialisme sionsite français en SAVOIE.
La SAVOIE est souveraine, indépendante, car le traité d'Union de 1860 est ABROGE.
Pour la liberté d'expression et de la presse, clic sur le lien suivant:


PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, AMIANTE, FREDERIC BERGER, MICHEL LANGINIEUX, RENE HOFFER, GENDARMERIE, JUSTICE, FRANC-MACON, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GUY BEART, LA VERITE

NOUVELLES DU FRONT:

La justice française aux ordres des maçons pervers et sataniques, du moins ceux oublieux de leurs idéaux, continue sa saga en territoire occupée.
Preuve en est l'affaire dit de "patate".


Daniel Parmentier, dit "patate" a été condamné à 6 mois de prison avec sursis pour l'agression d'une magistrate!!!!

Clic sur la photographie pour tout voir:

Le 12 avril 2010, le tribunal de CHAMBÉRY attendait le sieur Patate; à 10h l'intéressé n'étant toujours pas là, le procureur aux ordres qui n'existe pas (selon l'arrêt de la CEDH) , ne renvoie pas l'affaire. Avec le président, ils décident de juger patate par défaut, car l'affaire est "chaude"!

Les faits datent du 23 mars 2010, Patate est jugé pour excès de vitesse à NICE. Il est venu à l'audience pour rappeler à la justice française qu'elle n'a aucune légitimité en SAVOIE,NI à NICE, car le traité de TURIN est abrogé. Dans la salle comble des amis dePARMENTIER, tous membres du parti "POUR LA SAVOIE", (P.L.S.) les commentaires fusent: "justice de maçon, de pacotille, justice colonialiste, vendu, corrompu etc...."; mais ces mots sont prononcés calmement, poliment et dans la dignité savoyarde!!!!!

La juge de proximité décide de suspendre l'audience, alors les membres du P.L.S. bloquent les issus. Patate (qui est resté calme et froid) empêche la juge de sortir en se mettant devant elle!
Celle-ci porte plainte en déclarant que Patate l'a poussé....et obtient un certificat médical avec une ITT de 5 jours.
Le tribunal a reconnu PARMENTIER coupable de violences envers la juge de proximité d'ALBERTVILLE et a été condamné à 6 mois de prison avec sursis et à 500euros d'amende.
MORALITE:

La justice française est corrompue en grande partie ; elle a protégé un de ses membres, obéissant ainsi au sermon maçonnique et à l'envahisseur français.

Cette justice est scélérate, car elle a violé le traité abrogé, car en effet, c'est le droit sarde qui s'applique en SAVOIE.

De plus cette justice est une mascarade, car elle fait ce qu'elle veut et bafoue ses propres règles, d'EGALITE.
Preuve: votre rédacteur en chef a porté plainte contre les consorts Alain GIROD et Marinette MURAZ de SAINT-OYEN en SAVOIE pour "tentatived' assassinat par empoisonnent, ayant caus
é 40 jours d'interruption temporaire de travail (25 +15) !!

Clic sur le dossier pour lire:



A CE JOUR ET DEPUIS 2 ANS PAS DE NOUVELLE DE LA PLAINTE avec
40 jours d'ITT!
Donc un juge avec 5 jours d'ITT a obtenu un jugement en sa faveur en 1 mois,
M.FREDERIC BERGER, avec 40 jours d'ITT et une plainte depuis 2 ans, n'a toujours pas obtenu réparation par la justice colonialiste maçonique sioniste française!
Question pour HERVE GAYMARD et MICHEL BARNIER, grands corrupteurs de la SAVOIE: dans combien de siècles l'affaire BERGER sera-t-elle jugée?
Nos 2 cancres étant dans l'impossibilité de répondre, l'EDM vous fournit la réponse:

Début septembre 2010, lorsque la SAVOIE sera reconnu par l'O.N.U.
CQFD!

CONCLUSION:

La justice française vient de prouver avec l'affaire Patate qu'elle était illégale et injuste.
Car pour que votre plainte soit entendue par la FRANCE colonisatrice mieux vaut être juge, juge par-jure, que citoyen savoyard.
Donc tous ces juges figurent désormais sur la liste noire du pays souverain de la SAVOIE, en bonne compagnie de gendarmes, préfets, sous-préfets, avocats, huissiers et hommes et femmes politiques.

L'heure de la revenche viendra; en SAVOIE, cela sera une chute volontaire dans une crevasse!

Désormais le nom de DANIEL PARMENTIER figure sur le tableau d'honneur des martyrs du colonialisme français, pour que le peuple de SAVOIE n'oublie pas!

Lepeuple de SAVOIE, outre les droits que lui confert l'abrogation du traité
d'ANNEXION ne supporte plus les magouilles de la justice, de la police et de la gendarmerie, forces d'occupation de la SAVOIE.

De plus la boule de "crystal" de votre journal prévoit un 22 avril 2010 très noir pour le nain de la FRANCE, avec comme nouvelle épreuve olympique, le "lancer de nain élyséen".

vendredi 16 avril 2010

POLOGNE, TUPOLEV, RUSSIE, KACZYNSKI, CRASH, ATTENTAT,


L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit , clic sur le lien suivant pour te rappeler ce droit:

PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, AMIANTE, FREDERIC BERGER, MICHEL LANGINIEUX, RENE HOFFER, GENDARMERIE, JUSTICE, FRANC-MACON, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GUY BEART, LA VERITE


Donc nous revoilà avec le "crah attentaté" du tupolev présidentiel polonais:


Les autorités polonaises se penchent sur une vidéo amateur, prise très peu de temps après le crash, qui a coûté la vie au président Kaczynski et à 95 officiels. On y entend de mystérieux coups de feu.


Quelques minutes après l'accident, un homme s'approche de l'épave en feu près de Smolensk et filme la scène. Après quelques secondes, on entend résonner une voix lui enjoignant, en russe, de déguerpir. C'est alors que retentissent plusieurs coups de feu, rapporte "Blick".

"On ne peut pas prendre cette séquence à la légère", a déclaré Jerzy Artymiak, porte-parole du procureur général polonais, sur les ondes de Radio ZET.

Regardez la vidéo: pour votre information le pilote du tupolev parlait couramment la langue russe, contrairement aux affirmations des autorités russes .


Donc votre journal revient sur le "crash forcé" de l'avion du président polonais et de ses compagnon

jeudi 15 avril 2010

SAVOIE, CORSE, TRAITE de TURIN, ITALIE, FRANCE, UNION, ABROGATION, ENREGISTREMENT, O.N.U.




L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, vous déclare officiellement que la FRANCE occupe illégalement la SAVOIE depuis le 24 mars 1860.
En effet le traité d'union de la SAVOIE à la FRANCE est abrogé, car non enregistré à l'ONU, comme l'exige le traité de 1947.






L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit , clic sur le lien suivant pour te rappeler ce droit:

PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, AMIANTE, FREDERIC BERGER, MICHEL LANGINIEUX, RENE HOFFER, GENDARMERIE, JUSTICE, FRANC-MACON, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GUY BEART, LA VERITE

La SAVOIE est un pays indépendant, souverain, car le traité d' ANNEXION du 24 mars 1860 est abrogé.

La non inscription du Traité de Turin au secrétariat de l’O.N.U. et sa signification hors délais à l’Italie, sont sanctionnées par l’article 44 du Traité de Paix : « Les Traités qui n’auront pas fait l’objet de cette procédure seront abrogés ».




En effet et je cite le député YVES NICOLIN, lors de sa question écrite au gouvernement français: "En effet, la question brutale de savoir si ce traité du 24 mars 1860 est bien toujours en vigueur se pose or ce traité est la clef de voute de tout l'édifice juridique et administratif français en Savoie. Le problème est simple : la France a enregistré à l'ONU sous le n° I-747 le traité de paix du 10 février 1947 dont elle est signataire et dépositaire. Ce traité comportait un article 44 faisant obligation à la France de notifier à l'Italie les traités antérieurs suspendus par l'effet des hostilités de la Seconde Guerre mondiale (traités au rang capital desquels se trouvait naturellement le traité de rattachement territorial de la Savoie et Nice de 1860). Cet article 44 comportait un 2e alinéa emportant l'obligation formelle d'enregistrer cette notification et ce traité auprès du secrétariat général de l'ONU, organisation créée deux ans auparavant en 1945. Cet enregistrement n'a pas eu lieu. Le même article 44 prévoyait un alinéa 3 stipulant qu'à défaut, la sanction encourue est l'abrogation (dans le texte : « les traités qui n'auront pas fait l'objet d'une telle notification seront tenus pour abrogés »).

Il en est de même du traité de cession de la CORSE à la FRANCE par la République de Gênes du 15 mai 1768. Donc la FRANCE occupe illégalement la CORSE.

La FRANCE doit quitter immédiatement ces deux pays souverains, car le traité
n'a pas été enregistré, donc il est ABROGE, donc:

"FRANCIA D'SOUR"

en français:

"La FRANCE dehors"!!!!

La preuve du non enregistrement: agrandit en cliquant sur le texte, merci:




mercredi 14 avril 2010

PARTI ANTI SIONISTE, NUCLEAIRE, GUERRE, YAHIA GOUASMI, TERRORISME, CIBLE, BARACK OBAMA


L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit constitutionnel et international, vous donne le message important, du Président YAHIA GOUASMI, du Parti ANTISIONISTE.

Pour la liberté d'expression et de la presse, clic sur le lien suivant:


PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, AMIANTE, FREDERIC BERGER, MICHEL LANGINIEUX, RENE HOFFER, GENDARMERIE, JUSTICE, FRANC-MACON, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GUY BEART, LA VERITE

Site Web: www.partiantisioniste.com
Grande-Synthe,
Le 13 avril 2010

«Terrorisme nucléaire»…Qui sera la cible ?

En ce moment (12 et 13 avril), se déroule à Washington, un sommet contre
« le terrorisme nucléaire ».
A l’heure où nous écrivons, nous ne connaissons pas encore la résolution finale
(s’il y en a une) ou les différentes positions qui auront été adoptées par les participants.
Rien n’a été épargné par Barak Obama pour donner à ce sommet tout le prestige qui
convient : comparaison avec la Conférence de San Francisco d’avril 1945, qui a fondé les Nations Unies, ce « machin » comme l’avait défini le Général-de-Gaulle. Tout le monde, aujourd’hui, peut constater l’inutilité de cette institution et son rôle de paravent légal pour les grandes puissances du moment.

A ce sommet, consacré au «terrorisme nucléaire», participent 47 pays dont 38
chefs d’Etat ou de gouvernement. Certains pays n’ont pas été invités (la Corée du Nord, l’Iran, la Biélorussie et la Syrie). L’ordre du jour a été défini par Barak Obama :
- le « terrorisme nucléaire » est « la plus grande menace » pour les États-Unis et le
reste du monde. Et d’ajouter, « nous savons que des organisations comme Al Qaida sont en train d’essayer de mettre la main sur une arme nucléaire ».
Nous comprenons mieux maintenant le but réel de ce sommet : permettre à
Obama de continuer sa préparation psychologique de l’opinion en vue d’une agression contre l’Iran. Les deux dernières agressions nord américaines (contre l’Afghanistan et l’Iraq) avaient été précédées par le fameux Onze septembre. Nous laissons à chacun le soin de penser ce qu’il veut de cet « attentat »…Nous connaissons la suite : dénonciation de la présence « d’armes de destruction massive » et invasion de l’Iraq. Bien-sûr, l’Iraq ne possédait aucune arme de destruction massive.

Tout indique que le « terrorisme nucléaire » d’Obama est destiné à jouer le même
rôle d’intoxication et de propagande que « les armes de destruction massive » de M. Bush.
Il s’agit donc, de conditionner l’opinion, de lui agiter une nouvelle menace; et bien
entendu, on nous ressort le fameux Al Qaida et son insaisissable Ben Laden. Dans le cas de Bush, « l’attentat-provocation » a précédé la campagne d’intoxication sur « les armes de destruction massive ».
Nous prépare-t-on un scénario inverse ? Avec M. Obama, il se peut que
l’intoxication précède, cette fois-ci, l’attentat. Cette hypothèse n’est pas du tout à exclure quand on connaît les soutiens de sa candidature (le lobby sioniste américain) et les illusions que ce Président a pu semer dans une partie de l’opinion mondiale, pendant un certain temps. Ses origines (malgré un parcours personnel et politique assez nébuleux), ontpu faire croire que quelque chose avait changé à la Maison Blanche. C’est ignorer totalement le mode de sélection des candidats à la présidentielle nord américaine et les gages de fidélité qu’il faut avoir donné au lobby sioniste (AIPAC, entre autres). D’ailleurs, l’entourage proche du Président (des sionistes confirmés) est là pour rappeler à Obama pour quoi on l’a poussé à la présidence.

On constate que Netanyahou boycotte le sommet nucléaire de Washington. La
seule puissance nucléaire du Moyen-Orient sera représentée par M. Dan Meridor, qui n’estpas une personnalité israélienne de deuxième plan, puisque Vice-Premier Ministre chargédes services de renseignements et de la Commission israélienne pour l’énergie atomique.
On note, avec intérêt, comment le renseignement et le nucléaire ne font qu’un dans la
« démocratie sioniste ». L’arsenal nucléaire israélien est évalué par les experts occidentaux à 200 à 300 ogives nucléaires, de missiles à moyenne et longue portée (l’Europe n’est pas à l’abri !) et de sous-marins susceptibles d’être équipés de missiles. Ajoutons à cet arsenal, le réseau mondial de complicités que possède le sionisme parmi les nombreuxgouvernements tombés sous sa coupe.

Nous verrons, parmi les participants de ce sommet « anti-terroriste nucléaire »,
quels chefs d’Etats oseront parler du nucléaire israélien qui, aujourd’hui, constitue le
principal risque non seulement de catastrophe atomique, mais également de possibles etmystérieux attentats. Quand on connaît la longue expérience de l’USraël dans les provocations de toutes sortes, on peut craindre un nouvel Onze septembre pour « relancer la machine ». Nous reviendrons sur cet aspect de la question qui est déjà pris au sérieux à très haut niveau.

Obama n’a jamais caché sa volonté de casser la République Islamique d’Iran.
L’encerclement de ce pays par l’USraël et ses auxiliaires, dont la France de Sarkozy –
Kouchner, se renforce. Obama ne cesse de vouloir durcir les sanctions contre l’Iran avec l’aval du Conseil de Sécurité (donc, avec la Russie et la Chine) afin de se donner,
contrairement à Bush, une caution « légale et internationale ». Vu l’importance de l’enjeu et les risques incalculables, on comprend que certaines grandes puissances, telles la Russie et la Chine, se montrent réticentes.

Ce sommet de Washington est donc un pas de plus dans la guerre que nous
prépare l’USraël contre la République Islamique d’Iran et, d’une manière générale, contre toutes les nations qui refusent de se soumettre au sionisme. Obama, c’est la politique de Bush par d’autres moyens, une recherche patiente d’un consensus (c'est-à-dire de complices), tout en préparant l’opinion à la pire des escalades (« le terrorisme nucléaire »).

Il nous incombe, en France, de dénoncer toutes ces manoeuvres qui ne peuvent que nous entrainer dans des guerres qui ne sont pas les nôtres.

Avec ou sans le sourire d’Obama, les Français ne veulent pas mourir pour Tel-Aviv.

Le Président,
M. Yahia Gouasmi

mardi 13 avril 2010

SAVOIE, TRAITE ANNEXION, YVES NICOLIN, UMP, LIBERTE, INDEPENDANCE, CORSE,






L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit , clic sur le lien suivant pour te rappeler ce droit:

PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, AMIANTE, FREDERIC BERGER, MICHEL LANGINIEUX, RENE HOFFER, GENDARMERIE, JUSTICE, FRANC-MACON, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GUY BEART, LA VERITE

La SAVOIE est un pays indépendant, souverain, car le traité d' ANNEXION du 24 mars 1860 est abrogé.

La non inscription du Traité de Turin au secrétariat de l’O.N.U. et sa signification hors délais à l’Italie, sont sanctionnées par l’article 44 du Traité de Paix : « Les Traités qui n’auront pas fait l’objet de cette procédure seront abrogés ».


Un député français s'est penché, enfin, sur la question et l'a posée au gouvernement:

. La République française, se trouve désormais face à ses responsabilités en cette année où certains fêtent le 150e anniversaire d’un traité abrogé.

Bien que la presse parisienne ait occulté la SOUVERAINETÉ de la SAVOIE il n’a fallu que peu de temps pour qu’un parlementaire français, conscient de l’importance capitale de ce texte, réagisse et porte le débat devant l’Assemblée nationale française, par le biais d’une question écrite.

La question écrite suivante insérée au Journal Officiel à été posée aux ministres concernés :

-

"M. Yves Nicolin attire l'attention de M. le secrétaire d'État à l'intérieur et aux collectivités territoriales sur les risques juridiques, politiques et institutionnels majeurs qu'entraîne le traité d'annexion de la Savoie. À l'occasion du 150e anniversaire de l'annexion de la Savoie par la France, des cérémonies et diverses festivités et visites officielles sont programmées durant toute l'année 2010 notamment à partir du 24 mars puisque c'est par un traité signé à Turin le 24 mars 1860 que les arrondissements de Nice et la Savoie (les deux départements 73 et 74 actuels) ont été rattachés à la France du second empire. Sa question se pose pour deux raisons juridiques précises : d'abord et avant tout à l'échelle nationale parce que se pose sans doute une question d'intégrité territoriale susceptible en conséquence d'entraîner des effets internes importants. En effet, la question brutale de savoir si ce traité du 24 mars 1860 est bien toujours en vigueur se pose or ce traité est la clef de voute de tout l'édifice juridique et administratif français en Savoie. Le problème est simple : la France a enregistré à l'ONU sous le n° I-747 le traité de paix du 10 février 1947 dont elle est signataire et dépositaire. Ce traité comportait un article 44 faisant obligation à la France de notifier à l'Italie les traités antérieurs suspendus par l'effet des hostilités de la Seconde Guerre mondiale (traités au rang capital desquels se trouvait naturellement le traité de rattachement territorial de la Savoie et Nice de 1860). Cet article 44 comportait un 2e alinéa emportant l'obligation formelle d'enregistrer cette notification et ce traité auprès du secrétariat général de l'ONU, organisation créée deux ans auparavant en 1945. Cet enregistrement n'a pas eu lieu. Le même article 44 prévoyait un alinéa 3 stipulant qu'à défaut, la sanction encourue est l'abrogation (dans le texte : « les traités qui n'auront pas fait l'objet d'une telle notification seront tenus pour abrogés »). Il lui demande si le traité d'annexion de la Savoie du 24 mars 1860 a été ou non enregistré auprès du secrétariat général de l'ONU et, si cela n'est pas le cas, quelles mesures sont prises par le Gouvernement pour traiter les problèmes subséquents au plan juridique interne ?

La question se pose également à l'échelon international où elle rebondit sous l'angle de l'obligation de respect par la France des normes de droit international en vigueur et qu'il s'agit, en fait comme en droit, rien moins que de l'image et de la réputation de l'État français dans la communauté internationale. Il n'ignore pas que la charte de l'ONU de 1945, et notamment son article 1er, ainsi que de multiples résolutions adoptées par l'assemblée générale, ont enjoint les États à faire aboutir le processus général de décolonisation qu'avait initié dès 1941 la charte de l'Atlantique. Il se trouve que 2010 marque officiellement la dernière année de la deuxième décennie de la décolonisation onusienne. En 2010 pourtant, la plupart des ministères et des administrations projettent cependant de participer à des événements commémoratifs ou d'organiser des cérémonies officielles en Savoie ou à Nice. Cela apparaît paradoxal si ce traité d'annexion a été caché à l'ONU et qu'il est abrogé par l'effet d'un traité signé à Paris. Si le traité de 1860 est abrogé du fait de son non-enregistrement auprès de l'ONU, un processus de désengagement de la France aboutissant à un référendum local vis-à-vis de la Savoie et de Nice est inéluctable sauf à prendre le risque d'une condamnation de la France par la Cour internationale de justice de La Haye. Il ne s'agirait pas de voir la France internationalement sommée de fournir des explications qu'elle n'aurait pas ou aurait insuffisamment préparées, voire d'essuyer une grave condamnation puisque la zone territoriale concernée couvre deux départements et demi.

Au lieu d'apparaître comme subissant une crise dans une affaire juridiquement délicate voire perdue d'avance et doublement aggravée par la découverte de la dissimulation grossière d'un territoire ayant fait l'objet d'une annexion et par des commémorations officielles défiant (au sens étymologique des termes) le droit international, ne pourrait-on imaginer une prise en compte immédiate et en amont de cette question mettant à l'abri la France de l'avalanche de questions juridiques et politiques internes et internationales délicates que ce défaut d'enregistrement risque d'engendrer et que l'annonce de festivités officielles durant toute l'année 2010 risquent de déclencher et d'aggraver encore ? Il souhaite donc connaître les mesures que le Gouvernement entend prendre pour faire face et anticiper à l'ONU le risque certain de reconnaissance internationale de la Savoie par un ou plusieurs États étrangers ravis de brandir le traité de Paris de 1947 et reconnaître un nouveau micro-état géopolitiquement stratégique et juridiquement détaché de la France sans aucune préparation ni concertation."

-

http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-76121QE.htm

-

-

Il est bien évident que le gouvernement français va user de procédés dilatoires afin de tenter de ne pas répondre a la question, mais le Traité de Paix de 1947 place la question de l’abrogation du Traité de Turin sur le plan international. En effet, selon le Traité de Paix, le Traité de Turin est définitivement abrogé ; Nice et la Savoie doivent retrouver un statut de souveraineté.


Retrouvez la SAVOIE avec cette vidéo personnelle, chantée par Thérèse du BOUQUETIN de CHAMPAGNY.. en SAVOIE!





CHAMPAGNY LE HAUT EST DEVENU UNE PRINCIPAUTE
envoyé par SAVOIEINDEPENDANTE. - L'actualité du moment en vidéo.

POLOGNE, LECH KACZYNSKI, SMOLENSK, RUSSIE, MISSILE, U.S.A., O.T.A.N., IRAN, LIBERTE D 'EXPRESSION,




L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, ce qui est un droit , clic sur le lien suivant pour te rappeler ce droit:

PRESSE, LIBERTE D'EXPRESSION, AMIANTE, FREDERIC BERGER, MICHEL LANGINIEUX, RENE HOFFER, GENDARMERIE, JUSTICE, FRANC-MACON, SAVOIE, CORSE, TRAITE ANNEXION, GUY BEART, LA VERITE



Donc votre journal revient sur le "crash forcé" de l'avion du président polonais et de ses compagnons.

Voici le rideau de fumée, donné par la propagande russe, digne du rideau de fer:

"L'un des contrôleurs de l'aérodrome militaire près de Smolensk (ouest de la Russie), où l'avion du président Lech Kaczynski devait atterrir, a ainsi raconté au quotidien populaire russe Komsomolskaïa Pravda les circonstances ayant précédé l'accident.

"Avant l'arrivée de l'avion polonais, deux avions devaient atterrir. Le premier, un Yak-40, a pu atterrir avec succès. Le second était un Il-76. Mais la visibilité sur la piste d'atterrissage n'était pas satisfaisante, et l'équipage a décidé d'atterrir ailleurs. Il a atterri avec succès à Vnoukovo, à Moscou", a raconté Anatoli Mouraviev.

L'avion polonais "est arrivé plus tard et la météo a commencé à se dégrader", a-t-il poursuivi, "Nous doutions qu'il puisse atterrir normalement. Le chef des contrôleurs aériens a dit trois fois à l'équipage d'atterrir ailleurs, mais l'équipage n'a pas écouté", a ajouté le responsable.

M. Mouraviev a expliqué que face à ce refus, l'équipe au sol n'avait d'autre choix que de "guider" l'appareil qui a commencé les manoeuvres d'atterrissage "sans autorisation".

"Et puis, nous n'avons pas reçu les données sur les mouvements (de l'avion) et l'altitude. Le pilote aurait dû nous les donner", a-t-il encore relevé.

Le chef de la tour de contrôle, Pavel Pliousnine, dans un entretien au site internet Life News, a confirmé que l'avion du président n'avait pas transmis "les données sur l'altitude". Interrogé sur les raisons de ce manque de communication, M. Pliousnine a répondu: "Comment pourrais-je le savoir? Peut-être parce qu'il ne parlait pas bien le russe. Ils parlaient russes, mais les chiffres, c'était quelque chose de difficile pour eux".

Le pilote "m'a dit : 'J'ai assez de carburant, je vais faire une approche, et si je ne peux pas atterrir, j'irai vers un autre aéroport' ", a encore raconté le contrôleur aérien en chef.

L'avion du président Kaczynski, s'est écrasé samedi matin dans une forêt près de l'aéroport militaire non loin de Smolensk, à 420 km à l'ouest de Moscou, après plusieurs tentatives d'atterrissage dans un épais brouillard. Les 96 personnes qui se trouvaient à bord ont péri."

Voici pour l'intox, version officielle que les journaleux et les baveux vont accepter, pour obéir à leurs maîtres.

Voici la version de l 'ÉCHO DES MONTAGNES, journal indépendant des Protocoles de TORONTO, de notre envoyé spécial en RUSSIE:

"Voila, le corps de notre président, Lech Kaczyński, est arrive en Pologne à 15 h par avion militaire. Sur Internet on dit que son corps sera expose publiquement... mais cela m'étonne car après un tel accident, le corps ne doit pas être intacte et donc ce serait moche de le voir.

Les médias polonais disent que quand ils sont arrivés, un quart d'heure avant l'avion du Président, il n'y avait pas de brouillard, rien.
Et 15 minutes après, ils ont entendu des explosions puis quelques secondes après ces bruits, un avion militaire est sortit du brouillard et a atterrit sur la piste, sans problèmes... Le brouillard c'était de la fumée ! Ou alors, l'avion militaire était envoyé exprès pour "déstabiliser" l'avion polonais et c'est peut-être pour cela qu'il a baissé d'altitude et a un petit peu tourné à gauche pour éviter l'avion. Mais dans les deux cas, il se serait écrasé...".
En même temps, les russes font tout pour éviter que cette version ne prenne corps, et l'imbroglio qui s'en suivrait avec les polonais arrangerait bien les ricains... alors...

Les USA se préparent à faire eux-mêmes des représailles contre l'Iran, pour éviter de mettre Israël en première ligne.


Des armements importants sont stockés sur l'île de Diego Garcia, située à un endroit qui permet de ne survoler aucun pays, en vue de cette attaque.

Différentes autres bases sont utilisées par les USA, ce qui irrite la Russie, d'autant qu'en même temps, des missiles doivent êtres installés en Pologne, où le gouvernement est pro OTAN, et pourtant, reste un élève rebelle quand il s'agit d'obéir aux ordres de l'OMS..


alors un crash d'avion règle le problème!