Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

vendredi 31 juillet 2009

CENSURE, SIONISTE, LICRA, LIBERTE D'EXPRESSION, OVER-BLOG

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, a la joie de vous annoncer la censure avec fermeture d'un de ses sites, suite à l'article parue sous le titre:

L'HOLOCAUSTE est un mensonge historique.

OVER-BLOG a eu peur de la LICRA et a préféré fermer le site de l'ECHO DES MONTAGNES.

Moralité:
Quittez le site sioniste d'over-blog et allez voir ailleurs!

Cette censure prouve bien ce que dit l'ECHO DES MONTAGNES: la juiverie sioniste veut contrôler tous les médias.


En voici la preuve de la liberté d'expression, selon OVER-BLOG:

Cliquez sur la censure pour l'agrandir et quittez over-blog. Merci de votre action antisioniste.





On voit bien qu'OVER-BLOG confond antisémitisme et antisionisme, donc OVER-BLOG est bien aux mains des SIONISTES.
Donc OVER-BLOG ne sait pas lire le français, ne connait pas la langue de RACINE, puisque ses racines sont dans les kibboutz!

FEMME MUSULMANE, STRING, SIGNE DE CROIX, CRUCIFIX, RELIGION, FASCISME, SIONISME, SIMONE WEIL

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, crie très fort que la LIBERTE ne se saucissonne pas!
Il y a la Liberté de penser, d'écrire, de croire,et aussi de s'habiller.

Les sionistes, dès 1904, ont programmé dans les Protocoles des sages de Sion, puis repris dans les Protocoles de TORONTO, la destruction de la famille, en commençant par la mère de famille, ciment de la société.

Simone VEIL, morte gazée à DACHAU, selon la propagande sioniste sur l'HOLOCAUSTE, a donné le coup de grâce à la mère de famille avec la pillule. La libération sexuelle n'avait pour MOMONE qu'un seul but, que la femme se libère de l'Homme, qu'elle aille travailler pour avoir un compte en banque; car MOMONE est une sioniste, responsable des illuminatis centre europe et dirige le CREDIT PAS MUTUEL d'ALSACE,, LORRAINE,CENTRE EUROPE et avait sous ses ordres NICOLAS SARKOKOKO!

Les sionistes avaient calculé que seuls les hommes travaillaient, donc pour multiplier par deux les avoirs des banquiers juifs sionistes, fallaient libérer la FEMME pour qu'elle travaille et qu'elle ait un compte en banque.
La femme occidentale s'est fait baisée deux fois, par son homme et par les maquereaux juifs sionistes. CQFD.

Et maintenant ils veulent faire subir le même sort à nos concitoyennes musulmanes,
qui sont les gardiennes de leur famille, de leur honneur, de l'éducation de leurs enfants, de leur bonheur et de leur virginité.

Mais cela les juifs sionistes banquiers n'en veulent pas, et c'est la raison pour laquelle leurs larbins de gouvernants veulent interdire aux femmes musulmanes de vivre LEUR LIBERTE de CROIRE.

Pour illustrer mes propos, je vous propose l'article suivant, paru ce jour, sur le site:
http://st.com.net

Laïcité anti-hijaab et anti-niqaab

Le hijaab et le niqaab aux couleurs du drapeau français

Le racisme anti-islamique ne cessera jamais en Europe, surtout en France. Une laïcité islamophobe (raciste anti-islamique) ne laissera jamais les Musulmanes et les Musulmans vivre en liberté et en paix dans le respect de leur croyance. La commission d’enquête parlementaire proposée doit nécessairement garantir la liberté de la fille et de la femme musulmane de porter le hijaab, le niqaab, le jilbaab ou la burqa conformément à sa croyance et son libre choix.

« Liberté, égalité, fraternité », cette utopie francmaçonnique, n’a jamais existé en France, sauf pour ceux qui prônent l’immoralté la plus absolue. La France fait honte au monde civilisé. La campagne infecte contre l’Islam et les Musulmans fait rage sous plusieurs formes. Violant les droits universels de l’homme et de la femme, le gouvernement français a diabolisé le hijaab (le foulard islamique) et l’a interdit dans les écoles publiques et dans le Service Civile au nom d’une laïcité rétrograde et intolérante, appliquée abusivement contre les Muslulmans et l’Islam. Les Sikhs n’ont pas le droit de porter leurs turbans non plus, le hijaab et le turban étant des signes religieux « ostentatoires ». Mais, le gouvernement français sait qu’un hijaab ou un turban Sikh ne peut être caché sous les vêtements comme un crucifix ou une étoile de Rothschild (David). Le terme « ostentatoire » est délibérément utilisé pour s’attaquer aux Musulmans de France qui comptent environ 6 millions d’âmes. Alors qu’un Chrétien peut toujours porter son crucifix, la Musulmane n’aura pas le droit de porter son hijaab.



À l’origine, les Européens prétendaient que les Musulmanes étaient forcées de porter le hijaab, et ils essayaient de les persuader qu’en Europe elles avaient le « choix » (voulant dire qu’en Orient elles n’avaient pas le choix) de ne pas le porter. Mais, ayant échoué lamentablement, ils changent de stratégie et prétendent que le hijaab est une tenue de soumission, et de suppression de la liberté et du progrès. C’est, bien entendu, archi faux, et une abominable invention. Des Françaises (ou Europénnes) de souche devenues musulmanes le portent. Mais, comme toujours, les racistes, qui se sont donnés pour mission de diaboliser tout terme islamique et arabe et veulent aussi interdire le Saint Qur’an en Europe, inventent n’importe quoi pour détruire l’identité musulmane. Ils l’ont essayé pendant 14 siècles, mais l’Islam a toujours survécu.

Maintenant, la France part en croisade « laïque » contre le niqaab et le burqa, une autre tenue décente qu’aiment librement porter certaines Musulmanes. Alors que la tenue vestimentaire connue sous le terme « hijaab » (une tenue qui s’applique aux deux sexes) couvre la tête et le haut du corps en conformité avec certains préceptes islamiques, le niqaab ne couvre que le visage de la femme, et parfois les yeux. Le burqa (d’origine byzantine) couvre le corps tout entier. Certaines Musulmanes modernes estiment qu’elles évitent ainsi les tentations et attaques sexuelles. La femme musulmane qui a fait ce choix librement se sent ainsi protégée contre des regards prolongés et de concupiscence, et des commentaires irrespectueux. Dans la vidéo anglaise sur http://www.msnbc.msn.com/id/21134540/vp/17623215#17623215, Rugena (19 ans) explique qu’elle se sent protégée en portant le hijaab sans lequel elle se sent exposée. De son côté, Rukshana (24 ans), explique que son Professeur avait cru (sans raison aucune) qu’elle était forcée de porter le hijaab et qu’elle lui avait expliqué que c’était son choix après qu’elle ait étudié l’Islam et senti que c’était la bonne chose à faire. Rukshana explique aussi qu’elle travaille en tant q’infirmière d'enfants dans le Département de Secours dans un hôpital local, et que son uniforme est ajusté pour répondre à ses exigences religieuses. La troisième fille Tahura (19 ans), qui porte un niqaab et un jilbaab (longue robe), dit que certains veulent voir interdire en leur refusant ainsi leurs identités propres.

Les racistes européens, dirigeants et peuplades, n’ont pas le sens de la liberté dans la diversité religieuse et culturelle. Ils veulent à tout prix imposer leurs langues, leurs cultures, leurs identités, et leurs valeurs mêmes les plus notoirement immorales. Ils trouvent « exotiques » que certaines Européennes se piquent le visage et le nez et portent des pendentifs au nez, aux arcades sourcilières, aux mamelons, etc. Ils encouragent les filles et les fillettes à s’exhiber les seins et les fesses, et à adopter les modes en provenance de l’industrie pornographique qu’ils prétendent être des signes de liberté, alors qu’en fait c’est symptômatique d’une société malade, perverse, dégénérée, et obsédée par le sexe, à tel point que l’inceste et le viol ont atteint des proportions épidémiques dans leurs sociétés libérales, séculières et laïques.


Le racisme sarkoziste

Dans sa croisade anti-islamique, le Président juif français Nicolas Sarkozy, un proche de la Knesset, prétend que le burqa est un signe d’abaissement de la femme et devrait être interdit en France (et en Europe). D’un côté, les Français (et les occidentaux) prèchent que la femme occidentale a le droit de disposer de son corps afin de justifier des pratiques telles le tatouage, l’indécence, l’avortement, le sado-masochisme, le lesbianisme, la prostitution, la pornographie, l’échangisme, le sexe-libre, la polygamie (avec autant de partenaires qu’ils désirent, mâles ou femelles, à condition qu’ils n’en épousent qu’un seul), et, de l’autre, ils pratiquent de la répréssion contre la femme musulmane et lui interdisent de porter le hijaab, le niqaab ou le burqa et de pratiquer sa religion librement. Par ignorance ou en raison de sa haine viscérale anti-musulmane, Sarkozy sermonne le peuple français : «Le problème de la burqa n’est pas un problème religieux, c’est un problème de liberté, de dignité de la femme. Ce n’est pas un signe religieux, c’est un signe d’abaissement.» « Dans notre pays, nous ne pouvons pas accepter que les femmes soient prisonnières derrière un écran, coupé de toute la vie sociale, déshéritée de toute l'identité. ». Primo, la France est aussi le pays de 6 millions de Musulmans. Secundo, c’est la femme qui décide en toute liberté de porter le hijaab, le niqaab ou le burqa, en dépit de tous les mensonges que colportent les médias et les racistes. Tertio, la femme musulmane (et tout Musulman) a le droit de préserver sa culture, sa religion et son identité que les racistes veulent détruire. De quelle vie sociale et de quelle ‘liberté’ Sarkozy parle-t-il ? D’une société assoifée de sexe, de prostitution, de drogues, de fesses à l’air, de viol, même des bébés, et fabricant de SIDA ? Ce n’est certainement pas au vendu Dalil Boubaker, Recteur (non Imam !) de la mosqué de Paris, de décider ce que la femme musulmane doit ou ne doit pas porter. L’institutionalisation de l’indécence ne sied qu’aux pervers !

C’est le vol de l’identité musulmane, le vol de sa liberté et de ses droits fondamentaux qui rend la musulmane « prisonnière ». Tout pays civilisé doit nécessairement non seulement respecter, mais aussi protéger ces droits. La commission d’enquête parlementaire proposée sur l’affaire doit nécessairement garantir la liberté de la fille et la femme musulmane de porter le hijaab, le niqaab, le jilbaab ou le burqa conformément à sa croyance et son libre choix. Une commission d’enquête similaire devrait se pencher sur l’indécence des filles et des femmes qui portent des jeans serrés, des cuissards, des minis jupes et qui mettent leurs seins et fesses à l’air, car, d’après Sarkozy, elles seraient « prisonnières de la laïcité » !

La femme musulmane doit être félicitée et admirée pour sa conviction religieuse, pour sa foi dans toute sa pureté et pour son courage de s’habiller modestement et décemment malgré le harcèlement et les attaques incessantes des fascistes. La femme musulmane a toujours été la cible des Européens racistes parce qu’elle est le socle de la famille musulmane. En essayant de détruire la visibilité de sa foi et de sa conviction, ils essaient de détruire la famille musulmane. L’écrivain Alain Soral qui n’est pas musulman, dit préférer le hijaab au G string ! Mais, le « grand philosophe » français Bernard Henri Lévi (un nom qui en dit long !) prétend que la tenue vestimentaire de la Musulmane « incite au viol » ! On nage en plein délire !

M Rafic Soormally
Londres
24 juin 2009a

ILES MAURICES, TARIQ RAMADAN,COBAYES, ISLAM, CITOYEN, LAÏCITE,

L'ECHO des MONTAGNES,




dans le légitime but de vous informer, vous livre un article très bien fait qui dit l'essentiel, paru sur htt://st.com.net , concernant TARIQ RAMADAN.

Tariq Ramadan continue à se servir des Mauriciens comme cobayes


À croire que les Mauriciens sont sous un effet hypnotique et ne parviennent toujours pas à comprendre qu’ils n’ont nullement besoin d’un pseudo réformateur qui comprend si peu du contexte musulman spécifiquement mauricien et vient avec une assiduité déconcertante nous balancer ses concepts vides de sens et ses slogans empruntés à ses maîtres de l’occident! Toujours les mêmes accusations contre les Musulmans et la même rhétorique : citoyen-ci, citoyen-ça, son « Islam dans la laïcité », et maintenant, paraît-il, le « Musulman dans la laïcité ». En dépit de sa prochaine neuvième visite dans l’île, nous serions, selon lui, toujours au même point – désorientés et désengagés de nos responsabilités vis-à-vis de l’autre ! Comme d’autres, Tariq Ramadan souffre du syndrome « citoyen » et « laïque » qu’il mélange à toutes les sauces alors que ses initiateurs l’utilisent dans un contexte tout à fait autre!

Il est néanmoins nécessaire de re-définir ces termes de « citoyen » et de « citoyenneté » que certains ne cessent d’utiliser comme cheval de bataille à tout bout de champ afin que les Mauriciens francophones comprennent de quoi il s’agit au juste. Quand on parle de la citoyenneté du citoyen, le terme évoque l’identité nationale ou la nationalité du citoyen comme reconnu sous nos lois. Un citoyen mauricen, par naissance ou adoption, détiendrait un passeport mauricien qui est aussi une pièce d’identité. Certains peuvent aussi bien détenir plusieurs citoyennetés (citizenship et non ‘citizenshipness’). Par exemple, un Mauricien peut être citoyen britannique et mauricien en même temps, soit, il peut détenir une double nationalité d’après les lois et les accords entre les deux pays.


Par ailleurs, la « citoyenneté » de la philosophie des Années Lumières européennes [1745 - 1785] n’a rien à voir avec le citoyen dont la nationalité est reconnue sous les lois d’un pays, voir citoyen russe, citoyen anglais, citoyen égyptien, etc. Cette philosophie prêche une citoyenneté qui est inexorablement liée à la politique de la laïcité, une exception française qui sépare l’Église catholique de l’État français et adoptée par la République française après la révolution de 1789. La laïcité ne reconnaît au niveau de l’État ni religion, ni race, ni culture, ni communauté. C’est un concept intégrateur. Alors, les Français parlent de ‘solution citoyenne’, ‘approche citoyenne’, ‘engagement citoyen’, l’Islam citoyen’. C’est une citoyenneté purement politique et philosophique qui, dans son application, cherche à intégrer et à assimiler les minorités dans la majorité de souche française.

Donc, cette citoyenneté raciste et rétrograde a été importée à Maurice et certains veulent à tout prix l’imposer sur les Mauriciens à travers une propagande mensongère et un endoctrinement radical. La « citoyenneté laïque » est rétrograde par rapport au citoyen de Maurice qui baigne dans le pluriculturalisme. La nationalité (ou citoyenneté) mauricienne est au-dessus de la propagande laïque qui n’a rien à voir avec l’identité du Mauricien. Bien au contraire, la laïcité en France tente de détruire l’identité non-européenne. Si on cherche vraiment à adopter cette laïcité raciste à Maurice, cela équivaudrait à intégrer et à assimiler le citoyen mauricien dans la communauté dite majoritaire. À rappeler que le concept de la Séparation de l’Église de l’État a été adapté pour inclure le Mandir et la Mosquée. Malgré que l’hindouisme n’a jamais été la religion officielle à Maurice comme le catholicisme l’était en France, si les Mauriciens veulent adopter cette politique, ils devraient parler de la « Séparation du Mandir de l’État » car les Hindous sont majoritaires tout comme les Catholiques le furent en France. Conséquemment, tout comme la femme musulmane en France n’a pas le droit de porter un hijaab ou un jilbaab, la femme catholique ou musulmane à Maurice n’aura plus le droit de porter une jupe courte, un fichu, un crucifix ou un jilbaab, car elle devra s’intégrer et s’assimiler de force comme l’ordonne la « laïcité citoyenne » ou la « citoyenneté laïque ».

Il est tout à fait inacceptable que l’islamologue musulman, Tariq Ramadan, citoyen suisse d’origine nord-africaine, vienne s’ingérer dans les affaires internes, religieuses et spirituelles de Maurice en prétendant apprendre aux Mauriciens quelle devrait être le fondement de leur citoyenneté ou aux citoyens mauriciens de foi islamique comment « Se préparer pour le mois du Ramadan ». Un bon Musulman ne tourne pas le dos à ses parents, à sa famille, à son Alim et à son Imam, au Saint Qur’an et aux Ahadith pour apprendre comment se préparer pour le mois sacré du Ramadan d’un agent européen formé dans la pensée nietzschéenne ! On se demande comment les Mauriciens musulmans et d’autres se sont-ils préparés pour affronter le mois sacré du Ramadan pendant des siècles sans Monsieur Tariq Ramadan ! Étant donné que ce monsieur cible les jeunes, c’est une recette pour provoquer l’éclatement du foyer musulman. Je répète que l’islamologie est une invention européenne et non une science islamique. Le gouvernement mauricien a tort de continuer à autoriser l’importation de cette politique perverse à Maurice. Quand une association mauricienne s’identifie comme « Muslim Citizen Council », cela ne peut que confirmer cette perversion pour la bonne et simple raison qu’il ne peut y avoir de ‘Muslim Citizen’, de ‘Catholic Citizen’, de ‘Hindu Citizen’ ou de ‘Atheist Citizen’ à Maurice. Par contre, il existe bien des citoyens mauriciens de foi islamique, catholique ou hindou.

Il est triste de constater qu’on nous parle sans cesse de cet « islamologue » qui se veut le cerveau par excellence de « la réforme de l’Islam » ! Ce prétentieux veut réformer ce que, selon la foi islamique, Dieu Lui-même a dit avoir perfectionné ! Mais, où sont donc passés tous les ‘catholicologues’ et les ‘hindouologues’ ? Les Musulmans de Maurice, sont-ils si arriérés ? Ou, est-ce le jeu infecte d’une minorité d’affairistes qui tentent d’imposer cette idéologie sur les Musulmans ? Pourquoi ce va-et-vient si fréquent de Tariq Ramadan, sa 9ème visite en 14 ans étant prévue pour le 31 juillet 2009. Est-ce une indication que les Mauriciens sont si bêtes que le penseur suisse croit qu’il est si indispensable pour leur enseigner avec autant d’assiduité comment penser et raisonner, à sa manière, bien sûr. Cela ressemble étrangement à un endoctrinement. On sait parfaitement bien que Tariq Ramadan et ses complices se servent de Maurice comme « laboratoire » et des Mauriciens comme cobayes (guinea pigs). La valse médiatique a déjà commencé pour préparer les esprits. Mais, au lieu de nous dresser un bilan de ce qu’il a accompli au bénéfice des Mauriciens, il ne fait qu’exhorter, haranguer et accuser.

Qui dit « Mauricien » dit identité ou citoyenneté nationale, détenteur d’un passeport mauricien, ce qui n’a rien à voir avec cette monstruosité qu’est la laïcité d’importation française. Un Mauricien ne peut exister dans un vacuum et ses droits et son identité religieuse et ethnique sont reconnus au plus haut niveau de l’État et ne peuvent être englouties sous une quelconque notion philosophique et barbare de la citoyenneté. Tariq Ramadan n’a nulle compétence pour enseigner aux citoyens mauriciens ni leur identité nationale et ni leur pluriculture. Qu’il dissémine son islamologie de pacotille ailleurs au lieu de jalonner Maurice pour empoisonner les esprits. Les ‘associations’ qui invitent si régulièrement Tariq Ramadan, avaient-ils invité, par exemple, le regretté Sheikh Ahmed Deedat de l’Afrique du Sud ou le Dr Zakir Naik de l’Hindoustan, des experts en Islam et en religions comparatives bien plus proches de leurs peuples et du savoir vivre mauricien ?

En tant qu’invité du gouvernement impérialiste britannique, et employé à l’Université d’Oxford, Tariq Ramadan est incapable de dénoncer l’injustice contre les Musulmans en Grande Bretagne et de demander la libération des innocents qui sont incarcérés en raison des erreurs judiciaires. Par contre, il se bat pour regagner son visa révoqué pour les États-Unis parce qu’il se croit indispensable in situ, visa qu’il aura sûrement en temps et lieu. Après tout, ne défend-il pas les valeurs européennes, séculières et laïques.


M Rafic Soormally
Londres
Mercredi, 29 juillet 2009

jeudi 30 juillet 2009

HOLOCAUSTE, LICRA, SIONISTE, PROTOCOLE DE QUEBEC, PROTOCOLE DE TORONTO, NAZISME, HITLER

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, continue de vous déclarer que l'holocauste est un MENSONGE HISTORIQUE.



Cette déclaration véridique a fait sortir une association, la LICRA, 5ème colonne, car la FRANCE est en guerre, d'ISRAËL, son mentor et financier.

En effet les illettrés de la LICRA confondent le mot sionisme et antisémitisme: c'est normal pour une association financée par l'ennemi, ils ne connaissent pas la langue de RACINE, puisque leurs racines sont dans le mensonge.

Quel est l'auteur de ce verdict, de ce diktat de supprimer l'article de l'ECHO des MONTAGNES?

Voici l'article:

HOLOCAUSTE, OURADOUR SUR GAZA, JERUSALEM, PROTOCOLES DE TORONTO


L'ECHO DES MONTAGNES , dans le légitime but de vous informer, vous donne les preuves de ses écrits; il y en aura d'autres.
Cliquez sur les textes pour les agrandir, il s'agit des Protocoles de QUEBEC, rédigé en juin 1967, par les sionistes et francs-maçons qui dirigent le monde par l'intermédiaire du NOUVEL ORDRE MONDIAL, relayé par les ILLUMINATIS et les BILDERBERG.

On peut y lire, notamment à la page 6, que ces sionistes remercient leurs anciens d'avoir mis en place le communisme et le nazisme!











Messieurs les censeurs, messieurs les sionistes, messieurs les francs-maçons, oublieux de leurs idéaux, l'ECHO des MONTAGNES, continuera sa lutte pour la Vérité, car l'EDM est AFFIRMATISTE, et non NEGATIONISTE.

mardi 28 juillet 2009

HOLOCAUSTE, OURADOUR SUR GAZA, JERUSALEM, PROTOCOLES DE TORONTO

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous redit que l'holocauste est un mensonge historique.
Je vous rappelle mon dernier article, daté d' hier:

HOLOCAUSTE, VERITE, MENSONGE, PROFESSEUR R. FAURISSON,TOUR DE FRANCE


Cet article a fait sortir une association sioniste, payée par le likkoud, du bois: je parle de la LICRA, j'attends de plume ferme les autres sionistes!

Ce style d'association sioniste attaque les juifs en FRANCE pour faire croire qu'ils sont en insécurité en FRANCE, et que dans le doux pays FRANCE il existe de l'antisémitisme (sacrilège des cimetières, insultes, attaques des librairies, attaque de votre journal et d'autres....).
Le but de la manœuvre des juifs sionistes est de faire peur aux juifs français pour qu'ils quittent la FRANCE et aillent au pays colonisateur dit "ISRAËL", car chaque immigrant est un fusil pour combattre la PALESTINE et conquérir le monde, au nom du NOUVEL ORDRE MONDIAL.

Les sionistes de la licra, aux ordres d'un pays étranger, sont des criminels; je vous rappelle que la FRANCE est en GUERRE. Ces sionistes sont donc une cinquième colonne.
Preuve en est, le texte antidémocratique et anti libéral qu'ils ont écrit contre votre courageux journal; ce texte reflète bien leur pensée hégémonique, assoiffé de pouvoir et de fric et de cadavres d'enfants sacrifiés à OURADOUR-SUR-GAZA.

Voici leur discours coutumier et comme à l'habitude ils ne connaissent pas la langue de Molière, car ils utilisent le mot "antisémite" à n'importe qu'elle sauce, pourvue qu'elle prenne chez les juges sionistes et francs-maçons, oublieux de leurs idéaux:

"Bonjour,
un visiteur de votre blog toutevapeur vient de signaler un contenu litigieux sur les pages dont vous avez la responsabilité.
Voici son message et ses coordonnées.

email : juridique@licra.org
desciption : http://toutevapeur.over-blog.com/article-34305099.html
raisons : Madame, Monsieur Nous vous signalons un contenu illicite diffusé sur votre site à l’adresse suivante : http://toutevapeur.over-blog.com/article-34305099.html Dans l'article, l'auteur se rend coupable de négationnisme en affirmant que l'Holocauste serait un mensonge ; il réière cette pensée par l'expression "le mensonge historique de l'Holocauste". Selon lui, ce seraient les sionistes et les francs-maçons qui auraient inventé les courants idéologiques marxistes et nazis. En vertu de l’article 6.I. 7 de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance en l’économie numérique, les hébergeurs doivent concourir à la lutte contre les activités illicites sur internet, et notamment contre les infractions à la loi du 29 juillet 1881. Nous vous demandons donc de retirer cet article d'une particulière gravité de votre site. Je vous prie de bien vouloir considérer la présente comme valant notification au sens de l’article 6.I.5 de la loi pour la Confiance dans l’Economie Numérique du 21 juin 2004. Désormais bien prévenus du caractère illicite des propos en cause, il vous appartient de prendre « promptement », selon les termes de la loi, toutes les mesures nécessaires pour retirer l’article litigieux publié par cet internaute. A défaut, vous engageriez votre responsabilité. Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’expression de mes salutations distinguées. Le service juridique LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme) 42, rue du Louvre 75001 PARIS 01 45 08 08 08

Dans le cas où cette plainte serait fondée, veuillez modifier voire retirer les textes, images et fichiers incriminés. Afin de régler l'éventuel litige de façon amiable, merci de vous mettre en rapport avec l'auteur de la plainte si nécessaire."

Commentaires rapides de votre journal, car ami(e) lectrice et lecteur, vous êtes assez grand pour vous faire une opinion!

Cet article reflète aussi que la propagande sioniste a marqué la LICRA; cette dernière ne connait même pas son histoire, l'histoire de ROCKFELLER, de ROTSCHILD etc, sionistes en chef et responsables du marxisme et du nazisme,; ces deux fléaux ont été voulu et organisé par les PROTOCOLES DES SAGES DE SION, repris par les PROTOCOLES de QUEBEC et par les protocoles de TORONTO.

Ont participé à ces protocoles ROTSCHILD, ROCKFELLER and CO, et les chefs d'états de ces différentes époques. Le club des "6,6,6" a signé les protocoles de TORONTO et félicitent les "frères sionistes et francs-maçonniques" qui se sont sacrifiés pour leur idéal, le NOUVEL ORDRE MONDIAL, durant le marxisme et le nazisme; l'ECHO des MONTAGNES a déjà publié ces textes et les tient à disposition de toute personne ou association qui en fera la demande; nous nous engageons à les re-publier prochainement pour que la vérité se sache et pour que la LICRA ne meurt pas, imbécile!


Frédéric BERGER, rédacteur en chef, qui apportera d'autres preuves et témoignage que l'HOLOCAUSTE est un MENSONGE HISTORIQUE.



lundi 27 juillet 2009

HOLOCAUSTE, VERITE, MENSONGE, PROFESSEUR R. FAURISSON,TOUR DE FRANCE

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, dans le légitime but de vous dire la vérité, déclare que l'Holocauste est un mensonge historique.

En effet depuis que je suis né les sionistes me harcèlent à la radio, à la télévision d'état, dans les journaux, baveux aux ordres, dans les écoles, dans les salles de cinéma, de l'HOLOCAUSTE.

C'est de la propagande cet harcèlement. Et si jamais vous dites "moi j'ai une autre vérité", l'arme absolue des crétins de sionistes est le "révisionnisme".
Moi je crie, "basta", "assez".

Je suis AFFIRMATISTE en affirmant que l'Holocauste est un mensonge, et ceci en ma qualité de journaliste et de rédacteur en chef qui a le droit de vous informer, mais sur la Vérité et non sur la Vérité revisitée par les sionistes, aidés des francs-maçons.
Ces derniers ont inventé le marxisme et le nazisme, voir les PROTOCOLES DE QUE BEC, qui ont donné naissance 16ans après aux Protocoles de TORONTO.

La devise de l'ECHO des MONTAGNES est je vous le rappelle:

RIEN N'EST SACRE, TOUT PEUT SE DIRE.

Alors disons toute la Vérité.

La liberté d'expression est aujourd'hui mise en demeure de créer les conditions qui en autorisent un usage illimité.

"Rien n'est sacré":

Chacun a le droit d'exprimer et de professer à titre personnel ou non, n'importe qu'elle opinion, n"importe qu'elle idéologie, n'importe quelle religion.
Aucune idée n'est irrecevable, même la plus aberrante, même la plus odieuse.
Aucune idée, aucun propos, aucune croyance ne doivent échapper à la critique, à la dérision, au ridicule, à l'humour, à la parodie, à la caricature, à la contrefaçon.
La liberté d'expression est une valeur humaine dans sa liberté même de dire l'inhumain.La pire façon de condamner certaines idées est de les imputer à un crime.
Un crime est un crime.Une opinion n'est pas un crime. Interdire un propos sous le prétexte qu'il peut être nocif ou choquant,c'est mépriser ceux qui le reçoivent et les supposer inaptes à le rejeter comme aberrant ou ignoble.
La scandaleuse hypocrisie des sionistes et des francs-maçons (oublieux de leurs idéaux) consiste à promulguer des lois contre les propos racistes, xénophobes, sexistes, terroristes, haineux sans obvier à la banalisation de l'horreur que perpétue le fétichisme de l'argent, d'où découle partout dans le monde l'indigne traitement des femmes, des enfants, des hommes, de la faune et de la flore.
N'oubliez pas que les sionistes aiment l'argent et le pouvoir: Rockfeller a financé ADOlF HITLER.

Si nous voulons garder trace des abominations des guerres passées, méfions-nous de la fascination qu'elle exercera, sous couvert du "devoir de mémoire",
(Ce devoir n'est que de la propagande, comme nos le verrons plus loin), tant que nous n'aurons pas construit la situation qui en dissuade à jamais la renaissance. C'est pourquoi il faut cesser le mensonge historique de l'holocauste. Holocauste qui ne sert que de caution à une politique israélienne qui accable le peuple palestinien et accuse d'antisémitisme et de négationnisme, quiconque élève la voix pour la réprouver.

Ce QUI EST ICI MIS EN CAUSE par l'ECHO des MONTAGNES n'est ni le tribut abominable payé à la barbarie par le peuple juif de tout temps d'ailleurs,ni le droit des Palestiniens à vivre dans la paix et la liberté, mais le mensonge historique de l'holocauste , mensonge devenu arme aux mains des sionistes pour asservir et tuer des millions d'individus pour le simple profit, pour le fric, pour le pouvoir, pour reconstruire le TEMPLE de SALOMON à Jérusalem, d'où leur appellation de "jérusalistes".

Illustrons maintenant ces propos par les vidéos suivantes du professeur ROBERT FAURISSON:








.










dimanche 26 juillet 2009

A(H1N1), PROTOCOLES DE TORONTO, VACCINA,TION OBLIGATOIRE, CRISTAUX LIQUIDES, PUCE, NICOLAS SARKOSY, TOUR DE FRANCE

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légiitme but de vous informer, vous donne le secret et le but de la vaccination obligatoire, avec la fausse grippe et faux virus A(H1N1).
Ce secret est écrit dans les articles 1 , 2 et 3 des Protocoles de TORONTO!
Il n'y a qu'à les lire.

Ce qui donne dans la réalité ceci:


La puce RFID dans les vaccins !

http://www.neotrouve.com/?p=363

Les nouvelles générations de puces fonctionnent avec des cristaux liquides directement injectables dans le sang pour se loger dans certaines régions du cerveau.

Le Dr de Brouwer explique à ce propos: “Ces transpondeurs, à partir d’une influence magnétique extérieure, permettent d’agir à l’échelle cellulaire, c’est à dire inconsciente, soit avec des émetteurs, soit avec des antennes télé, soit avec des satellites. Si de tels transpondeurs étaient injectés à des humains, il serait possible d’agir sur les gens à distance avec une antenne cellulaire qui court-circuite la conscience individuelle.

Le journaliste indépendant Serge Monast relate une campagne de vaccination au protocole inhabituel, inclinaison particulière de la seringue, forte pression de quelques secondes exercée à l’endroit de l’injection, recommandation de retirer la seringue très rapidement. “Ce fait rattaché au protocole spécial est d’autant plus étrange dans l’administration d’un vaccin contre la méningite, qu’il ressemble en tous points à la manière dont on injecte un “implant électronique” servant à l’identification personnelle et fabriqué par Texas Instrument.


La méthode est aussi semblable à celle utilisée pour l’injection de cristaux liquides, afin d’empêcher leur retour dans la seringue…
La ressemblance existant entre ce protocole et celui utilisé dans le cadre de l’injection d’implants électroniques devant servir à l’identification des sujets injectés, mais aussi à leur repérage par satellite, ainsi qu’au contrôle direct de l’individu pour des fins politiques est tout à fait troublante, mais réelle"!

C'est ce qui explique aussi le regroupement gendarmerie et police sous un même ministère, celui de l'INTERIEUR, pour ficher tout le monde et faire les vaccins sous la menace d'une arme. Himmler croit rêver, son rêve se réalise.

Ceci est également écrit dans les "Protocoles de Toronto" des sionistes francs-maçons :
"Ainsi pourrons-nous alors inaugurer ce qui fut tant annoncé par nos créations passées: le système communiste qui prophétisait une révolution mondiale mise en branle par tous les rejetés de la terre et le Nazisme par lequel nous avions annoncé un NOUVEL ORDRE MONDIAL pour mille ans"!

Le président français NICOLAS SARHÖSY de NAGY-BOCSA a déjà annoncé à plusieurs reprise l'avènement du NOUVEL ORDRE MONDIAL, ce qui prouve bien qu'il est aux ordres des loges, notamment de la loge Martiniste qui fait des sacrifices d'enfant, voir le dossier de la petite MARIE ou de PIERRE ou de SYLVIE.



samedi 25 juillet 2009

AMIANTE, JUSTICE, FRANCE;, MICHEL LANGINIEUX

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous donne les accusations suivantes:

L'AMIANTE, LES MAGISTRATS ET LA FRANCE

LA PRÉVENTION EN ÉCHEC

Compléments de la plainte à l'encontre de l'État français,

son ministère public, ses pouvoirs exécutifs et pouvoirs publics.

Monsieur le Procureur du Tribunal pénal international

Suivant la plainte que j'ai portée auprès de vous le 13 mai 2008, je tiens à soumettre à votre attention ma lettre du 14 juillet 2008 adressée au Président de la République Française, jointe.

Il s'agit de 76 magistrats - soixante-seize - qui, sur cette affaire d'empoisonnements à l'amiante dans une Université, n'ont simplement pas fait leur travail.

Cela devient coutume.

Pourquoi nos magistrats ne sont-ils pas rendus responsables de leurs actes comme ils le sont dans d'autres pays européens ? Le pouvoir des juges repose ICI sur une véritable imposture concernant le plan constitutionnel. Ces officiels, en effet, se permettent d'exercer un pouvoir sans en avoir été investi par une quelconque élection alors que c'est la règle en démocratie, observée par les deux autres pouvoirs, le législatif et l'exécutif.

Après le scandale des 100 juges d'Outreau, inexistants autant qu'incompétents, le pouvoir de juger son prochain ne saurait plus être sanctifié via simple concours technocratique, d'autant que le dit pouvoir se trouve exercé hors de tout contrôle populaire, ce qui est contraire à tous les principes républicains. Pourquoi leur accorder l'impunité ?

Qu'est-ce qui peut justifier l'inviolabilité de ces derniers alors que, censés être les plus sages, ils se voient munis d'une telle autorité de nuisance, exercée avec les dégâts qui en résultent ?

- Je ne m'étendrai pas sur la corruption financière qui règne ICI. Madame Eva JOLY a su nous préciser les déviations, la disparition de sommes colossales, le mépris de tout droit.

Pour exemple, les "Francs de Polynésie Française" ni Français ni Européens, parfaitement valables en leurs lieux, n'existent pas en fait, non reconnus internationalement.

Ces malversations font le bonheur de banques bien Françaises - elles - et du Trésor Public qui y trouvent leurs comptes sur des fonds doubles à doubles-fonds dans un offshore paradisiaque.

- Plus grave : 40.000 enfants disparaissent chaque année, victimes de prédateurs. 45.000 en 2006. Si tous ne sont pas torturés, violés et tués, comme le décrit le Juge Pierre ROCHE, Président des Chambres de Montpellier à la mort fort suspecte, certains sont simplement vendus. Une industrie "de chez nous", Monsieur le Procureur, avec sa marchandise. Nos Gilles de Rais fonctionnarisés profitent de l'aubaine en groupes organisés, sous une protection évidente. Rien ne bouge.

Sans police ni justice, nous n'avons plus d'autre ressource que de nous adresser à vous. Les requêtes à la CEDH sont refusées par centaines de milliers, ce qui révèle à la fois le degré de corruption et l'incapacité de faire face. Plutôt que d'énoncer la réalité, cette Cour Européenne la cache, d'autant qu'elle est financée par les États criminels qu'elle est censée juger.

Nous avons un besoin absolu d'autorité extérieure.

- Pour le drame sans précédent de l'amiante, j'ai su ouvrir une voie directe qui dénonce ce crime contre l'humanité en France avec pour exemple une Université parisienne la Sorbonne Nouvelle, et prévenir ainsi une jeunesse étudiante désinformée.

Les pays qui envoient leurs étudiants dans nos cages à poisons devront utiliser le chemin inverse : commencer par la protection de populations internationales innocentes à la merci de l'incurie de nos pouvoirs publics, pour remonter vers la cause de ces maux multiples, l'État Français aux fonctions prouvées : mensonges, manipulations et meurtres, sous la traditionnelle façade.

Car cet État tue. Son peuple devra le réaliser au vu des vagues d'empoisonnements collectifs qui s'annoncent. Le monde international devra nécessairement remettre les choses dans l'ordre qu'il n'aurait jamais dû quitter.

- Pour ce qui est de mon action personnelle, veuillez trouver jointe, ma 7e plainte à un Procureur de la République, Madame OBADIA, qui s'occupe des DTA (Dossiers Techniques Amiante) et des multiples façons dont il est éludé en France par les uns et les autres : 70% des entreprises sont irrégulières, amnistiées d'office !

C'est pis encore pour le plomb (le saturnisme), sans contrôle aucun.

Jamais notre pays n'a été, à ce point, à la merci des forces de l'argent, de la tyrannie, d'une corruption totalitaire et de l'absence de moralité. L'ensemble de ces crimes contre l'humanité se pratique de nos jours en France, sous les symboles inexistants de "liberté, égalité, fraternité".

D'où mon cri vers vous, Monsieur le Procureur.

Je ferai mon possible pour parvenir à une formulation recevable pour le TPI. Que votre autorité établisse, s'il vous plaît, pour notre pays dit de pointe, les monstruosités semblables à celles constatées en Afrique et en Serbie, où des primates sophistiqués font passer leurs vices avant toute démocratie, en une absence de compassion caractérisée, totalement illégale.

Avec mes respects citoyens,


SUISSE, TRAFIC d'ENFANTS, ASSASSINAT PAR AMIANTE, GAZA, ORADOUR SUR GLANE,

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, continue son combat pour lancer un cri d'alarme pour le massacre de CENSIER LA SORBONNE-sur-GAZA, faculté baptisée CENSIER A SORBONNE SUR GAZA.
En voici les preuves:

L'AMIANTE, RÉVÉLATEUR D'INEXISTENCE

PUBLIQUE ET CIVIQUE EN FRANCE

À MONSIEUR MARC TRUFFER

DIRECTION SÉCURITÉ DU TRAVAIL EN SUISSE

Monsieur le Directeur,

Je vous écris le jour de la fête des enfants. Ce qui n'est pas anodin car des milliers d’entre eux disparaissent en France, chaque année. Industrie prolifique qui ne coûte rien et rapporte gros, tout juste après celle des armes et des drogues. Une boucherie, une marchandise, où tortures, viols et morts font bon ménage très caché, mais très réel.

Vous avez dû prendre connaissance des quatre dossiers que je vous ai envoyés, lors de mon passage à Gstaad cet été. Deux adressés à Monsieur le Procureur du Tribunal Pénal International. Un à Monsieur SARKOZY. Et un à Madame le Vice-Procureur OBADIA.

Sans réponse de quiconque.

La façon de traiter le drame de l'amiante dans mon pays se voit officiellement étayée par les Rapports Parlementaires et ceux du Sénat, si bien que ce double travail de base consolide irréversiblement la plainte que je porte à l'attention de Monsieur le Procureur du T.P.I.

Ces Rapports, élaborés avec soin, reposent dans nos placards administratifs. Rien ne bouge.

Il me fallait, dès lors, faire connaître les faits internationalement, afin qu'un suivi puisse prendre place dans la réalité concrète. Je souhaite qu'il vous soit donné de lire ces Rapports. Sur certains points, ils peuvent vous être utiles. On y apprend nombre informations, notamment que les victimes n'ont pas le droit ici, de s'exprimer. Seules les élites. Nous nous retrouvons avec une encre officielle sur papier rapporté, et des centaines de milliers de décès sur les bras. C'est là la France, telle quelle s'imprime.

Il me faut parvenir d'urgence maintenant, à une formulation recevable.

En effet, le Principe de Précaution inscrit dans la Constitution rend obligatoire des "mesures provisoires et proportionnées" pour "parer à la réalisation d'un dommage", même s'il est incertain "en l'état des connaissances scientifiques". Aussi, protéger les lanceurs d’alerte.

Pour l'amiante, le risque est définitivement certain, corroboré par des articles scientifiques Suisses.

Sont visés les éventuels dommages à l'environnement et aux hommes, qu'il incombe aux "autorités publiques" de prévenir.

Remarquez, Monsieur le Directeur, combien nous sommes loin de ce Principe de Précaution, et de la Chartre de l'environnement incluse en notre Constitution.

Le contraire s’expose. Nos lanceurs d'alerte se voient, d'office, condamnés (je l'ai été par deux fois), la science éludée, les faits ignorés, et des êtres humains meurent par centaines de milliers face à une inexistence juridique et politique systématiquement entretenue.

Ce drame perdure depuis plus de cent ans.

Depuis la loi du 12 juin 1893 sur la précaution contre les poussières industrielles.

La jouissance du pouvoir (de pouvoir trucider l’autre en toute impunité) n’est que passage à l’acte de fonctionnaires sans réflexion. Le « non-pensé » passe avant le sens. Automatique et soumis, cet état imposé par une autorité hiérarchique qui ne voit pas, ne sait pas, n’entend rien, impose sa dictature d'immobilisme et de carcan administratif, structure schizoïdique sociale si spéciale à la France.

J'aurai besoin de la Suisse, pays neutre - avec son engagement humanitaire auprès de l'O.N.U.- pour obtenir une ouverture auprès de ladite O.N.U., mais aussi l'O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé), afin de diffuser une information indispensable octroyée aux étudiants du monde entier venant étudier dans nos Facs amiantées, sans être avertis. Pour déposer également une enquête préliminaire du côté de la CJI (Cour de Justice Internationale, avec une chambre spécialisée pour affaire, envisagée dès 1993, où un avis consultatif peut être demandé à cette Cour par une organisation internationale).

Pour la CJI, je pense à l'OMS et GREENPEACE. Peut-être aurez-vous d'autres suggestions d’associations qui pourraient intéresser cette Cour. L’O.M.S. dénonce des inégalités criantes, « grossières ».

« La résolution WHA58.22 de l’Assemblée mondiale de la Santé sur la lutte contre le cancer, priait instamment en 2005 les Etats membres d’accorder une attention particulière aux cancers » :

« Le poids des maladies liées à l’amiante est toujours en augmentation ».

« Améliorer le diagnostic précoce, le traitement, la réadaptation sociale et médicale des maladies liées à l’amiante et établir des registres des gens ayant été exposés à l’amiante et/ou l’étant encore : L’OMS recommande vivement la planification et la mise en oeuvre de ces mesures dans le cadre d’une approche nationale exhaustive visant à éliminer les maladies liées à l’amiante. Une telle approche doit également comprendre : l’élaboration de profits nationaux ; une meilleure sensibilisation ; les renforcement des capacités ; un cadre institutionnel ; et un plan d’action national pour l’élimination des maladies liées à l’amiante ».

« L’OMS émet des recommandations en matière de politiques à mener pour aider les pays à arrêter d’utiliser des substances cancérogènes sur les lieux de travail, tout en fournissant aux ministères de la santé des informations les plus récentes qui leur permettront d’élaborer les arguments sanitaires et les mesures légales susceptibles de débarrasser les lieux de travail des substances cancérogènes ».

- Le Dr Maria NEIRA, directeur à l’OMS de la santé publique et de l’environnement, déclare : « Des expositions connues et évitables sont clairement responsables de centaines de milliers de cas supplémentaires de cancer chaque année. Dans l’intérêt de la protection de notre santé nous devons adopter une approche de prévention primaire, c’est à dire débarrasser les lieux de travail des risques cancérogènes ».

- Le Dr Andreas ULLRICH , responsable à l’OMS de la lutte contre le cancer déclare : « l’OMS aide les pays à élaborer des plans nationaux complets de prévention et de lutte contre le cancer, qui sont essentiels pour prévenir des millions de décès chaque année ».

- M. Jorgen SCHLUNDT, directeur de la sécurité des aliments à l’OMS (ce qui n'est pas exactement la nature de l'empoisonnement par fibres) devrait être consulté : « Intoxication du lait en poudre ».

- Mme Nada OSSEIRAN se trouve chargée de sensibilisation et de communication pour la Santé publique et l’environnement à l’OMS, Genève.

- M. Gregory HARTL, Conseiller en communication, s’occupe de Santé et de développement durable à l’OMS.

- M. Nicolas MICHEL, Suisse, ancien secrétaire général adjoint de l'O.N.U. maintenant à l’Université de Genève, pourrait nous aider à ce niveau : « Fin de l’impunité », « La responsabilité de protéger ».

Je n'ai pu vous joindre à nouveau l'été dernier, n'ayant pas à Gstaad les instruments (ordinateur), ni mes dossiers pour vous écrire plus formellement.

(J'ai préféré laisser passer la déferlante de l’écroulement financier : 140 milliards retirés de l’U.B.S. en 9 mois...).

Néanmoins, sur l'inspiration du moment, j'ai pu alerter deux de vos Ministres Conseillères Fédérales, voyant journellement leurs photos dans la presse (copies des lettres jointes).

Sans réponse pour l'instant, de Mesdames CALMY-REY et WIDMER-SCHLUMPF.

Il est important que ces drames humanitaires se sachent, puisque la France, partie prenante, cache son incompétence sous des faits meurtriers. Pourquoi cacher la réalité ? Est-ce pour mieux continuer tranquillement ?

Nous subissons ici, un régime totalitaire dans lequel il est impossible d'obtenir justice, aboutissant à l'extermination de populations entières.

Nos pouvoirs publics et exécutifs, mentent, trichent, trompent et tuent : autant le dire.

Le pli est pris. Le pli de l'horreur pratiquée.

Ne vous étonnez pas, s'il vous plaît, si je m'adresse à la Suisse.

Le peuple, asservi chez nous dès son enfance, perd tout sens de civisme et de prévention, sous une éducation gavage d'oie "sois sage et tais-toi". Où retrouver un questionnement ? Qui va réveiller l'intelligence, libérer l'esprit de pareil couvercle imposé ?

Laisser crever une Faculté comme Censier la Sorbonne Nouvelle pendant 44 ans de façon acharnée, contaminer plusieurs fois le quartier, voilà ce qui prend place ouvertement à Paris.

Comment sortir de cet étau ?

Par le monde international.

Entré en dictature sur bien des plans, notamment en santé publique (l'imposition des traitements, les irradiations, les pesticides, les empoisonnements collectifs) ; également à la merci d'erreurs de jugements et de déni d'évidence (comme le nuage de Tchernobyl), le peuple gobe facilement, même les pires mensonges. Dans un manque total d’éducation réelle, plus c’est gros, mieux cela passe, sur détermination cyclique.

Alerter les plus hautes autorités mondiales s'avère dès lors le but, avant la multiplication des désastres qui s'annoncent, niant délibérément les Droits de l'Homme.

- Y aurait-il moyen d'attirer l'attention de M. Jean ZIEGLER par votre autorité, tout au moins renseigner ce sociologue militant ? Quelles seraient vos suggestions ?

- De M. Nicolas MICHEL, secrétaire général adjoint de l'O.N.U., spécialiste du droit dans un contexte social et de la fin de l'impunité, surtout s’il s'agit d'empoisonnements collectifs.

- De Mme Kathleen GRAVERO, sous-secrétaire général O.N.U, pour le programme Nations-Unies conjoint avec la Suisse.

(L'objectif de l'O.N.U. touche le département fédéral des affaires étrangères : 60 pays ! Dès lors le grand nombre d’étudiants exposés).

- De M. Martin DAHINDEN (directeur de la DDC, Développement et Coopération).

- De votre Ministre de la Santé, M. Pascal COUCHEPIN (dont nous avions parlé au téléphone). Il n’est pas directement concerné, mais peut agir pour la protection des étudiants Suisses et faire connaître la réalité des faits.

La déclaration de Genève en juin 2006 concerne 94 États : réalisez la vague des étudiants !

- L'OFSP (Office Fédéral de la Santé Publique), existe avec ses « Human rights » et « Conventions internationales ».

- La Sécurité au travail de la SUVA - entreprise indépendante, mieux qu’une assurance - peut parler prévention, c’est même son droit. Un signal d'alarme, un éveil pour tous.

D'autres autorités encore, auxquelles vous penserez, étant de la partie et surtout sur place, au courant des tenants et aboutissants, peuvent propager des possibilités d’information et d’action.

- Sans oublier le Bureau International du Travail qui peut littéralement soutenir cette œuvre de salubrité publique (l’Organisation internationale du travail dénonce un trafic lucratif de 27 milliards d’euros sur des exploités incluant les enfants, aux fins sexuelles et ventes d’organes, allant de 800.000 à 2,4 millions de personnes).

Votre collègue spécialiste de l'amiante, M. Christian KETTIGER de la SUVA, aura sans doute des propositions pratiques. Nous devons passer les frontières.

La presse Suisse pourrait publier les faits, contrairement à la presse Française éludant délibérément Censier la Sorbonne. En effet, alertée depuis 12 ans par mon travail, très au courant, dans l'impossibilité de bouger et de prévenir, cette dernière se révèle une presse tenue, non intéressée. Monstrueusement inutile.

Voilà ce qu’offre mon pays et son enseignement supérieur. Plus l'on tarde, plus le mal s'incruste. Nos élites acharnées persistent en ce mal là. C’est le niveau.

L'on y retrouve la même incurie envers les maternelles et les crèches.

La même impudence, la même désinformation. La même désinvolture.

Voilà pourquoi je vous écris le jour de la fête des enfants (la légende dit que Saint Nicolas les sauve du saloir d’un méchant boucher. Rien n’a changé, hélas).

Le « pays des lumières » et sa dure réalité se doit d'être dénoncé au monde entier, pour essayer désespérément de protéger, de prévenir, de court-circuiter ces fourberies monstrueuses, puantes d’insuffisance franchouillarde.

Tout support de votre part, contribution ou participation internationale dans cette œuvre humanitaire de prévention, seraient hautement appréciées.

Vous trouverez sur deux sites Internet (à moins que l’on ne les fasse sauter comme déjà, il y a trois ans, mon Blog qui alertait les étudiants) un grand nombre d’informations :

(rubrique : amiante Censier et Dunkerque).

Vous verrez que l'on tue à Censier la Sorbonne, et comment l'on tue. Mais l'on y tue en cachette : érudition oblige. Pas un érudit ne pipe mot !

Ceci est un S.O.S vers la Suisse parce que nul ne peut plus se taire sur les meurtres autorisés qui sévissent ici (saturnisme, métaux lourds, vaccins, mercure, pesticides, irradiations), et parce que je trouve en votre pays un sens qui n'existe plus en France sous son système de corruption globalisé.

Il aura fallu 7 millions d'années pour l'élaboration d'une dictature démocratisée aux crimes parfaits, sous couvert d'une façade prétentieuse autant qu'illusoire. En tous sens, mortelle.

Je vous prie de recevoir, Monsieur le Directeur, mes salutations respectueuses.

Michel Langinieux

PEDOPHILIE, TRAVAIL DES ENFANTS, JUGES, MAFIA, ILLUMINATI, NOUVEL ORDRE MONDIAL

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous dénonce le crime sioniste suivant: l'esclavage des enfants.

Après la pédophilie des francs-maçons, protégés par les juges francs-maçons et les élus de l'ASSEMBLEE NATIONALE et du pouvoir politique, appliquant les PROTOCOLES DE TORONTO, le travail des enfants rapporte aux sionistes 27 milliards d'euros.
Ce chiffre vient en 3ème position, après le trafic des armes des sionistes et le trafic de la drogue. C'est l'organisation du NOUVEL ORDRE MONDIAL.

Regardez et étudiez ce document du "Monde", cliquez dessus pour l'agrandir:




OURADOUR SUR GAZA, AMIANTE, CENSIER, SIONISTE, FRANC-MACON, JUGES


L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, revient sur le crime organisé que représente l'amiante en FRANCE.
Après vous en avoir parler, clic pour mémoire sur le lien sivant:

AMIANTE, CENSIER, PEINE DE MORT, FRANCS-MACONS, POLITIQUE DE VIE, GOUVERNEMENT, FACULTE EN FRANCE


L'ECHO des MONTAGNES, vous déclare ouvertement que l'amiante est un assassinat voulu et concerté par les pouvoirs politiques sionistes et francs-maçonniques en place.

L'AMIANTE remplace en FRANCE, OURADOUR -SUR-GAZA.

L’amiante en France

Le meurtre autorisé

Impitoyable autant que pitoyable, le drame imposé de l’amiante fait violence en France : un immobilisme forcené des pouvoirs publics, exécutifs et juridiques, incapables de résoudre ce problème majeur depuis 115 ans. Drame étayé par deux rapports officiels du Sénat et de l’Assemblée Nationale en 2005-2006 : « L’indifférence des ensembles des acteurs, employeurs et pouvoirs publics notamment qui, dans cette affaire, est inexplicable ».

Des centaines de milliers de victimes passées et à venir ont déjà dû payer le prix d’une perte irréparable.

« Une catastrophe sanitaire » (page 9), « Une épidémie à venir inéluctable et irréversible » (page 10), « L’inertie de nos décideurs » (page 12), « Le dossier pénal pourrait être le plus important du siècle » (page 15), « Une indifférence singulière face à une menace connue de longue date » (page 35), « Une véritable culture du mensonge » (page 35), « L’administration incapable de passer de la connaissance à la prise de décision » (page 35), un « État anesthésié » (page 71), « Responsabilité des employeurs » (page 93), « La responsabilité de l’État confirmée plusieurs fois pour défaut de réglementation spécifique, tardive, insuffisante » (page 99), « Responsabilité pénale » (page 102), « Le ministère de la Justice responsable de l’action publique et des politiques d’action publique » (page 104), « Le risque d’amiante encore présent » (page 194) « Les procédures pénales bloquées devant les tribunaux » (page arrière), « Les populations principalement exposées dans les bâtiments scolaires et universitaires » (pages 199 à 201) : Les Rapports du Sénat. N° 37. Sans suivi.

. L’INSERM prédit de 10.000 à 20.000 décès par an en France entre 2010 et 2020 (soit cent mille au mieux, 200.000 au pis sur 10 ans). Ce mal se perpétuera jusqu’en 2050 à 2060 environ.

. La Fédération Française des Sociétés d’assurance (FFSA) arrive aux mêmes conclusions : 100.000 à 200.000 décès dans les 20 prochaines années (Journal le Monde, le 26 juin 2002).

Nos autorités responsables, manœuvrant d’irresponsables mises à mort, devraient disparaître. Car rien ne tient plus ici : civisme ou moralité. Ce pays, qui survit sur du mensonge et du frelaté, s’autodétruit, dans l’incapacité d’arrêter son train fou.

. En un siècle, aucun employeur n’a été arrêté, pas un empoisonneur mis en prison.

. Personne ne redresse une situation forcément criminelle qui, dès lors, perdure.

. Il n’y a, à l’évidence ici, personne.

L’élite française se repaît de termes et formules inutiles sous une arrogance masquant sa profonde inexistence. Paraître reste le but. Cette élite entretient un génocide en fermant les yeux. Pis, 76% des chantiers de désamiantage sont en infraction par rapport aux mesures de protection prescrites par la loi (Rapports du Sénat. N° 37. Page 205). Ces chantiers empoisonnent.

(Imités de plus, par des chantiers de saturnisme qui, eux, éradiquent le plomb sans protection. Sous couvert de la police, la justice, et des pouvoirs publics, ils perpétuent leurs méfaits contre des populations entières et 85.000 enfants depuis le décret 88 120 du 1e février 1988, vagues après vagues de mêmes chiffres résultant d’une même mentalité : voir saturnisme ).

Ce refus acharné d’appliquer la réglementation ainsi qu’une protection de base, devient pernicieux dans les Facultés comme Censier Paris-III, Jussieu, la Maison des Sciences et de l’Homme, etc., dans lesquelles des centaines de milliers d’étudiants français et internationaux exposés durent travailler 45 ans durant. Or, tout se sait mais se tait en hauts lieux.

La tragédie abonde également au niveau des Dockers de ports nationaux entre autres, employés de l’État qui meurent sous nos yeux par milliers (5.000 touchés à Dunkerque).

L’hypocrisie administrative se révèle entière : voir (section amiante Censier et Dunkerque). Elle n’est surtout pas prête à changer. Elle en veut et en redemande.

D’où la nécessité de porter à l’attention du Procureur du Tribunal Pénal International de La Haye, un crime contre l’humanité placardé par prétention et lucre, prenant la catastrophe au cœur même de ce drame, à partir de la date de juillet 2002 (pour la formulation recevable), jusqu’à l’éradication finale. Et ce sera justice.

Une indifférence totalitaire concernant pareille épidémie perdure depuis la fameuse loi « sur la précaution » contre les poussières industrielles, du 12 juin 1893 : « L’État se doit de protéger ». Violer sans cesse cette loi propage irrémédiablement la mort par amiante en France, un crime sociétal par infraction intentionnelle (article 121-3 du code pénal).

. Une ouverture vers l’O.N.U devient indispensable pour protéger les étudiants qui arrivent de nombreux pays étudier dans nos Facultés, traités très exactement comme les nôtres en quantités négligeables sans être jamais informés des dangers irréversibles. Nous subissons ici, une niaiserie perverse imposant ses propres règles. Mensonges et tricheries s’affichent sous dictature « d’excellence ». Plus c’est gros, mieux ça passe. En crapulerie inéluctable.

Cette corruption ancrée a détruit des centaines de milliers de citoyens, affirmant : « Ce n’est rien ». Nos pouvoirs publics ne cessent de casser, prétendre, mentir et tuer sous férule d’incompétence. Conditionnés à mort, morts à eux-mêmes, morts aux autres, incapables d’agir ils prétendent le faire pour donner le change. Les meneurs de troupeau font partie du troupeau : « Merci de votre compréhension » (sic) reste rengaine projetée dans les métros et les lieux publics. Ces meneurs propagent ignorance et destruction. Ces meneurs ont perdu le sens. Malheur à qui se trouve à leur merci. L’État voyou ne protège plus, il enfonce.

. Une deuxième ouverture pousse naturellement vers l’O.M.S (Organisation Mondiale de la santé), et GREENPEACE. Une association internationale s’avère, en effet, indispensable pour aborder la C.I.J, Cour internationale de Justice établie par l’article 92 de la Chartre des N.U.

Devant l’amas de meurtres planifiés plus d’un siècle durant ; devant la détermination de ne vouloir changer ni la morgue ni la surdité d’un pays déliquescent qui ordonne, outre ses poussières cancérigènes, ses dogues et leurs crocs ; devant l’irresponsabilité de Chefs d’État, présidents du Conseil Supérieur de la Magistrature ; les lanceurs d’alerte devraient pouvoir prévenir, comme l’exige la Constitution et la Chartre de l’environnement. Or, ils sont traînés en justice. Entre le droit et la réalité, existe un mystère qui n’est pas joyeux, la honte de pouvoir. Du pouvoir des faux derches : trucider en toute tranquillité, en « banalisant ».

Comment obtenir une indispensable justice quand l’être humain se voit traité ici, d’office en sous-produit ? Pour les victimes disparues, rien n’y a fait. Pour les décès assurés qui arrivent, rien n’y fait. L’État impose implacablement l’homicide avec intention de poursuivre sous son ministère de la Justice « responsable de l’action publique et des politiques d’action publique ». C’est dévoiler les pratiques de nos élus, politiques et pouvoirs publics, couverts par les robes de magistrats aux ordres, des pions du faire-semblant. Des magistrats inciviques à qui il manque une case. La case départ.

Ces constats délictueux doivent être soulignés, car produits d’un dictat fonctionnarisé qui jamais n’arrête ses délires. D’où les résultats irréparables, en précipitation organisée.

Les protecteurs de vies comme les frères BLANDIN, qui, dès les années 1950, ont dû protéger des centaines de milliers de personnes par leurs matériaux de substitution furent sciemment cassés. Des lanceurs d’alerte (comme moi-même), d’office condamnés. Face à cet acharnement à faire le mal, l’argent s’impose ici, avant les gens, avant les enfants. Dès lors, la mort.

Personne ne désire s’en rendre compte, surtout pas l’État directement concerné. Quelle culture du mensonge il révèle : son incapacité de passer de la connaissance à une action salubre.

Un exemple notoire illustre cette dramatique réalité. L’Université la Sorbonne Nouvelle démontre impeccablement les façons dont les poisons, les affaires et la justice, s’administrent d’un bloc. Le pli est pris et ce n’est pas fini. Cette Faculté bâtie sans permis de construire avec 6 km et demi de poutres de fer floquées d’amiante, continue à tricher et tuer depuis 1964, soit 45 ans. L’État français, protégé par sa magistrature puissamment inexistante, conserve une normalité acceptée de meurtre autorisé. En effet, l’amiante tue.

Niaiserie érudite et incurie administrative, main dans la main, maintiennent cette cage à poisons sous couvert « d’excellence ». Hypnotisé et soumis, le personnel suit et en crève. La fourberie révèle, sous l’égide d’un État anesthésié, une Sorbonne piège à rats soumise à 76 magistrats ignares des effets de l’amiante - soixante seize - pratiquant sciemment le non-droit.

Les présidents et agents « ACMO hygiène et sécurité » responsables empoisonneurs récurrents de Censier Paris-III, sont défendus par Maître Anne WILLIÉ qui gagne sa vie sur la vie des étudiants et des riverains depuis onze ans. Pas gênée le moins du monde. Cachant à la fois les mauvais chiffres d’août 1998, et le cri d’alarme de l’Expert judiciaire Marcel DELPORTE en novembre 1998, cette experte en inexactitudes (signées de ses mémoires) s’est rendue complice d’empoisonnements de nature à tuer. Qu’elle puisse continuer sans vergogne à œuvrer prouve l’état de déliquescence civique qui s’impose ici. Dans quel but ? Obtenir quelques macchabées de plus pour assurer, largement payée : « Il n’y a jamais rien eu » ?

Les spécialistes officiels se sont tus sur l’amiante, les mensonges et la mort en Sorbonne Nouvelle. À commencer par l’ANDEVA, le COMITÉ ANTI AMIANTE JUSSIEU, BAN ASBESTOS, au courant dès février 1997, ainsi que les experts reconnus dans ce domaine : Henri PÉZERAT, Claude GOT, Michel PARIGOT, etc. Sans oublier les avocats de l’ANDEVA, Michel LEDOUX et Jean-Paul TEISSONNIÈRE : un gros paquet.

Copinage et crapulerie font bon ménage en cette société malade de sa peste. Société incorrigible. Incompréhensible et nulle. Non avenue. Société qui n’a plus lieu d’être, et que l’écroulement financier mondial parvenant à son point zéro - s’il y arrive - mènera à terme. Une mentalité encastrée, parfaitement dégueulasse comme l’amiante, reste encore à éradiquer.

Pour information, voir les sites :

section amiante Censier Dunkerque.

http://www.senat.fr/rap/ro5-037-1/r05-037-11.pdf

http://www.assemblee-nationale.fr/12/pdf/rap-info/I...

Michel Langinieux, le 29 janvier 2009


langinieux_michel@yahoo.fr