Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

vendredi 27 février 2009

YVAN COLONNA,AVOCAT MAISONNEUVE,CLAUDE ERIGNAC,CORSE,MICHEL DENISOT


L'ECHO des MONTAGNES,dans le légitime but de vous informer, vous a toujours déclaré et écrit dans ses colonnes qu'YVAN COLONNA est innocent.
C'est la même conviction qui anime Maître MAISONNEUVE, un des défenseurs d'YVAN.


Ecoutons son interview, réalisé par MICHEL DENISOT, dans "le grand journal:je me permets de terminer la phrase de Maîttre MAISONNEUVE: "Pour la simple raison que COLONNA n'y était pas"!


Original Video - More videos at TinyPic

YVAN COLONNA

CLIC SUR LA PHOTO POUR LIRE MIEUX:


mercredi 25 février 2009

DROITS HUMAINS,CRISE ECONOMIQUE,BENOIT.XVI

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre la position de l'Etat du Vatican et de BENOIT XVI, quant à la crise et aux droits de l'homme, bafoués par les banquiers sionistes.

CRISE ECONOMIQUE ET DROITS DE L'HOMME

CITE DU VATICAN, 25 FEV 2009 . Le 20 février, l'Observateur permanent près l'Office des Nations-Unies de Genève est intervenu lors de la X session spéciale du Conseil des droits de l'homme consacrée à la crise économique et financière mondiale et ses répercussions négatives en matière de droits humains. Rappelant que la crise avait déjà causé la perte de millions d'emplois, Mgr.Silvano Tomasi a dit que beaucoup de pays en voie de développement n'atteignent pas les objectifs de développement du Millénaire. Les droits d'un grand nombre de personnes sont menacés, notamment en matière d'alimentation, d'accès à l'eau potable, à la santé et au travail... Récemment la Banque Mondiale estimait qu'en 2009 53 millions de personnes devront survivre avec moins de deux US$ par jour, un chiffre qui s'ajoute au 130 nouveaux millions de pauvres qui l'an dernier ont subi une forte augmentation des prix alimentaires et énergétiques".

"Les pays pauvres dépendent en grande partie des aides financières extérieures et d'un apport de leurs émigrés, deux facteurs dont on prévoit la diminution avec l'aggravation de la crise... La délégation du Saint-Siège voudrait recentrer l'attention sur un aspect essentiel du phénomène, son impact sur les droits des enfants, qui se répercute sur tous leurs acquis socio-économiques... Dans nombre de pays pauvres les programmes de nutrition et de santé fonctionnent grâce à des aides publiques qui, si elles sont réduites à cause de la crise, les mettront en péril". Dans cette perspective, a poursuivi Mgr.Tomasi, "les enfants risquent d'être privés de leur droit à l'éducation, ce qui aurait un double effet négatif... Moins d'éducation aujourd'hui signifie une croissance mineure demain. La malnutrition réduira l'espérance de vie de ces enfants et accroîtra la mortalité, ce qui dépassera la dimension individuelle pour affecter la société entière".

Le représentant du Saint-Siège a ensuite évoqué une autre conséquence, qui risque d'être particulièrement grave pour la mission de l'ONU: "Trop souvent les récessions économiques ont vu l'avènement de régimes peu démocratiques. Le Saint-Siège espère qu'on évitera ce type d'évolution qui aurait de graves répercussions sur les droits de l'homme dont les Nations-Unies défendent tant la diffusion... Si ces derniers cinquante ans on a enregistré de grands progrès en matière de réduction de la pauvreté...ceux-ci sont menacés. Pour les défendre, il faut faire un effort cohérent, basé sur une nouvelle solidarité en faveur notamment des populations les plus touchées par la crise économique mondiale".


YVAN COLONNA,R.G.,JUSTICE,DREYFUS,CORSE

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous donne son avis sur la mascarade de justice politique, concernant le procès d'YVAN COLONNA, le Dreyfus de la CORSE.

Le procès d’Yvan Colonna – LE BERGER CORSE accusé à tort d’avoir abattu le préfet Erignac – se poursuit, ainsi en a décidé mardi à 19 h. la Cour d’assises spéciale de Paris (réservée aux actes de terrorisme). Il se poursuit donc, mais dans quel état de confusion! Le président Didier Wacogne et ses douze assesseurs ont rejeté la demande des défenseurs de Colonna qui sollicitait un nouveau complément d’enquête.

Longuissime délibération

Le plus étonnant est moins la nature de ce refus que le temps exceptionnellement long qui a été mis pour le prendre: deux heures et demie de délibération! Apparemment, les magistrats professionnels qui composent cette Cour d’assises spéciale ont éprouvé mille peines à se mettre d’accord. Sur ce plan, la défense n’a pas tout perdu puisqu’elle a peut-être enfoncé un coin au sein du collège des juges.

Claude Guéant et le «témoin du vendredi 13».

Il faut dire que les avocats d’Yvan Colonna avaient fait fort en réclamant l’audition de Claude Guéant, le secrétaire général de l’Elysée, soit l’homme le plus puissant de France après le président Sarkozy. Leur requête ayant été rejetée, Claude Guéant évite cet interrogatoire. Il avait suivi de très près la traque d’Yvan Colonna en tant que directeur du cabinet d’un ministre de l’Intérieur nommé Nicolas Sarkozy. Et la défense aurait voulu savoir s’il connaissait l’épisode des deux suspects qui, selon Didier Vinolas le «témoin du vendredi 13», se trouveraient encore dans la nature. Ce qui innocenterait Colonna, à en croire la défense.

On connaît le nom des deux prétendus suspects!

L’audience de mardi après-midi et soir a permis d’éclaircir un mystère. A moins, que la résolution de cette énigme nous plonge encore plus dans le noir! Vendredi 13 février, le témoin Didier Vinolas, commissaire de police et ancien adjoint du préfet assassiné, a exprimé à la barre ses regrets de n’avoir pas parlé plus tôt: un informateur X lui aurait donné deux noms de suspects qui se trouveraient encore dans la nature. Il en aurait tenu informé, le chef d’un important service policier (le Raid) ainsi que le procureur Bot, ami personnel du président Sarkozy,entre deux gendarmes, pas courant, non?


Pour en savoir plus, la Cour avait suspendu les débats la semaine dernière pour ordonner un supplément d’enquête. Deux assesseurs de la Cour ont été chargés d’instruire ce supplément dont les résultats ont été rendus publics mardi. Finalement, Didier Vinolas a confié aux deux assesseurs le nom des protagonistes. L’informateur s’appelle Michel Poirson. Interrogé à son tour, ce policier conteste avoir informé Vinolas. Quant aux deux suspects – ou prétendus tels – ils ont pour noms Michel Artily et Eric Antona.


mardi 24 février 2009

PALESTINE,GAZA,FRANCE,CRIMES DE GUERRE,ARMEE FRANCAISE

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre que cent militaires français sont en poste autour de GAZA pour aider l'armée sioniste d'occupation d'Israël. La FRANCE se rend complice de crimes de guerre, donc!
Videos 1 to 20
Journaliste convoqué par la police après son retour de GazaJournaliste convoqué par la police après son retour de Gaza
from YouTube :: Tag // delhomme
February 19, 2009

Un journaliste d'Alterinfo, M. Abdellah Ouahhabi, convoqué par la branche anti-terroriste de la police pour être fiché, après son retour aux portes de Gaza. Pourquoi convoque-t-on un journaliste à la branche anti-terroriste? Parce qu'il est d'origine arabe?

Ou parce qu'il a été témoin de la venue de 100 soldats Français envoyés en mission à Gaza, qui selon Al Jazeera, auraient été là pour empêcher toute arme de passer à la résistance du Hamas... ?


L'Etat Français cherche à intimider les journalistes qui sont témoins de leur complicité? On les fiche pour les intimider, les terroriser pour qu'ils ne parlent pas, et qu'ils ne soient plus tentés de repartir à Gaza, au risque d'être fichés comme "terroristes"...alors qu'ils vont sur place pour témoigner et faire leur travail de journalistes. Nous étions une bonne trentaine de personnes à l'accompagner, et celui qui l'a convoqué, Mickaël LOUVIER, a décidé de laisser tomber, parce que nous sommes venus avec nos caméras pour essayer de comprendre ce qu'il se passe au pays des droits de l'Homme et de la liberté d'expression. Pourquoi l'État Français convoque un journaliste et un citoyen à la branche anti-terroriste? La réalité, la France par ce genre d'intimidations se rend complice de criminels de guerre.

L'État Français est complice, et nous allons dénoncer toutes ces dérives visant à intimider la liberté de la presse, et toute personne qui cherche à faire éclater la vérité sur les crimes à Gaza.

NOUVEL ORDRE MONDIAL,BILL CLINTON,G.BUSH,NICOLAS SARKOSY,DIABLE,ILLUMINATI


L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous prouve que les dirigeants de la planète font parti des "illuminati", dont la devise satanique est "crâne et os", devise de la WAFFENSS.

La WAFFENSS chantait dans son chant du "nouvel ordre mondial" et je cite" le diable marche avec nous,hahahahahahahha"!

Friday, February 13, 2009

Michelle Obama Flashes El Diablo Hand Signal On Cover Of Vogue 130209vogue

Michelle Obama flashes the ‘El Diablo’ hand signal on the cover of Vogue magazine.

Texe Marrs’ book Codex Magica contains dozens of pictures of members of the elite flashing similar hand signals on the cover of magazines and newspapers. Texe explains the significance of the signal in the article below.

——————————————

Michelle Obama Flashes El Diablo Hand Signal On Cover Of Vogue three_versions_el_diablo

Three versions of the “El Diablo,” the sign of Satan, the horned god. The hand sign at right is also the deaf’s gesture, or signing, for “I love you,” a fact which has many people confused.

Also called Il Cornuto and Diabolicus, the employment by the elite of the hand sign of the horned devil can actually be tracked all the way back to Babylon. On the great wall of Babylon, adjacent to Ishtar’s Gate, was a mosaic image of a horned bull, representing the sun god. The horns were symbolic of the Babylonian god’s power over the hearts of men.

Later, in Imperial Rome, Caesar’s military legions and millions of common people worshipped the sun god, Mithras. Mithraic initiates were baptized in the blood of a horned bull, slain and sacrificed by temple priests.

The Knights Templar, predecessor to today Scottish Rite Freemasons, worshiped the grotesque horned goat god, Baphomet. It is believed that many Illuminists continue to sacrifice to this unspeakable deity to this very day.

Reportedly, the Illuminati take great delight in seeing the masses adopt their ancient symbol of satanic worship on such a vast scale. How easy it has been for the elite to persuade the stupid and gullible to enter into satanic bondage. In giving the El Diablo, that is exactly the message the giver is signalling the devil: “I’m yours forever, Satan, heart and soul I’m yours!”

I Love You, Devil?

The “El Diablo” hand sign often is con-fused with the deaf’s signing of the phrase, “I love you.” While at first this appears an odd resemblance, we register an “ahh, I get it!” emotion when we discover that the person who invented, or created, the hand sign system for the deaf, Helen Keller, was herself an occultist and Theosophist. Did Keller purposely design the deaf’s “I love you” sign to be such a remarkable imitation of the classic sign of Satan? Was Keller saying, basically, “I love you, Devil?”

Then, we have the confusion of the El Diablo hand sign with the University of Texas “hook ‘em horns” sign. Texas’ mascot is the longhorn cow and it is only natural that the horns sign be employed by the student body, alumni, and fans of that great institution.

When Jenna Bush, the daughter of President George W. Bush, gave the horns sign at the 2004 presidential inauguration, it shocked the world. Most viewers of international TV did not know that Jenna is a recent graduate of the University of Texas. However, at that same inaugural gala, the President also was photographed giving the sign, and so was the other Bush daughter. Not only that, but the First Lady, Laura, and even the President’s mother, Barbara Bush, got into the mix. They, too, were seen giving the sign.

However, the inauguration of President George W. Bush was not the first which had featured the giving of the El Diablo sign. President Bill Clinton also did it at his first inaugural, and, in Codex Magica, you’ll see a shocking example of the El Diablo sign of Satan given at the inauguration of George Washington, our nation’s very first President!

Michelle Obama Flashes El Diablo Hand Signal On Cover Of Vogue anton_lavey_el_diablo

High priest of the Church of Satan, Anton LaVey, was honored upon his death in this article in the San Francisco Chronicle. In the picture, LaVey is giving the “El Diablo” hand sign while, on the wall, is the “Baphomet” version of the satanic pentagram star. Was it mere coincidence that on the very day that this wicked satanist died in California, across the sea, in England, Illuminati chief Lord Edmond de Rothschild also passed away?
Marion Berry, then Mayor of the nation’s capital, Washington, D.C. Later arrested for cocaine possession, Mayor Berry once remarked, “Outside of the killings, Washington has one of the lowest crime rates in the country.”

Michelle Obama Flashes El Diablo Hand Signal On Cover Of Vogue marion_berry_el_diablo

Michelle Obama Flashes El Diablo Hand Signal On Cover Of Vogue george_w_bush_el_diablo

President George W. Bush is very adept at giving the sign.

President Bill Clinton is often seen flashing the horned devil sign.




Michelle Obama Flashes El Diablo Hand Signal On Cover Of Vogue prince_william_el_diablo

Prince William of Britain’s royal family.

Partying, Drinking, Rebellion, Or…?

With the rapid rise in popularity of the El Diablo sign among rock music fans, many people seem to be blissfully unaware of the satanic background and dark history of this sign. To some, giving the sign more likely indicates eagerness and gusto for fun, partying, drinking, and rebellion.

I leave it to you, the reader, to decide which of the persons shown here and in my book, Codex Magica, rendering the El Diablo sign, are paying homage to Satan and which are employing it for some other purpose. I have my own opinion, what’s yours? For example, in Codex Magica you’ll discover former President Bill Clinton, entertainer Michael Jackson, and Italian Prime Minister Silvio Berlusconi all giving the sign. Are they telling us they are Texas Longhorns fans..or that they love Satan?

PALESTINE,GAZA,CRIMES DE GUERRE,CARREFOUR,AUCHAN,ANNE ROUMANOFF,DEPORTATION

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous rappelle que votre journal préféré à porter plainte pour crimes de guerre et contre l'humanité, à l'encontre d'Israël, de ses dirigeants et de ses complices, le 12 janvier 2009.
Plainte que vous pouvez lire et reproduire sur le lien suivant:


PLAINTE AU TRIBUNAL PENAL INTERNATIONAL LA HAYE,GENOCIDE PALESTINIEN,GAZA,HITLER,STALINE



Mais le combat continue et avec ces crimes il ne saurait y avoir de prescription; une lectrice nous communique le texte suivant, que nous avons joint à notre plainte, qui a été jugé recevable le 12 janvier 2009.

sabato, 11 novembre 2006
Les femmes de Gaza : Nous avons surmonté notre peur.


Par Jamila Al Shanti à Beit Hanoun, The Guardian, Jeudi 9 novembre 2006.


Les femmes désarmées de la bande de Gaza ont pris la tête de la
résistance à la dernière attaque sanglante d’Israël.

Jamila Al Shanti est un membre élu du Conseil Législatif Palestinien
pour le Hamas. Elle a mené une manifestation de femmes contre le siège
de Beit Hanoun le vendredi 3 novembre 2006.

Hier à l’aube, les forces aériennes israéliennes ont bombardé et détruit
ma maison. J’étais la cible de l'attaque mais à ma place c’est ma
belle-soeur, Nahla, une veuve avec huit enfants à charge, qui a été
tuée. Lors du même raid, l’artillerie israélienne a bombardé un quartier
résidentiel dans la ville de Beit Hanoun dans la bande de Gaza, faisant
19 morts et 40 blessés, dont un grand nombre surpris dans leur sommeil.
Les Athamnas ont perdu 16 membres de leur famille, dont sept enfants,
dans le massacre. La plus âgée, Fatima, avait 70 ans, la plus jeune,
Dima avait un an. Le bilan des morts a dépassé les 90 en une semaine.

Il s’agissait de la dixième incursion d’Israël dans Beit Hanoun depuis
que le retrait de Gaza a été annoncé. La ville a été transformée en une
zone militaire fermée, une punition collective contre ses 28 000
résidents. Pendant des jours, la ville a été encerclée par les tanks et
les troupes israéliennes et soumise à des bombardements. Tout
approvisionnement a en eau et en électricité a été coupé et alors que le
nombre de morts continuait d’augmenter, aucune ambulance n’était
autorisée à entrer. Les soldats israéliens ont fait irruption dans les
maisons, ont enfermé les familles et positionné leurs tireurs sur les
toits, tirant sur tout ce qui bougeait. Nous ne savons toujours pas ce
que sont devenus nos fils, maris et frères depuis que tous les hommes de
plus de 15 ans ont été emmenés jeudi dernier. Ils les ont obligés à
rester en sous-vêtements, les ont menottés et emmenés.

Ce n’est pas facile pour une mère, soeur ou épouse de voir ceux qui vous
sont chers disparaître sous ses yeux. C’est peut être ce qui nous a
aidé, moi et 1500 autres femmes, à surmonter notre peur et à défier le
couvre-feu israélien de vendredi dernier pour essayer de libérer nos
jeunes hommes qui se sont retrouvés assiégés dans une mosquée alors
qu’ils essayaient de nous défendre , nous et notre ville contre la
machine militaire israélienne.dans une mosquée tout en nous défendant
ainsi que notre ville contre la machine militaire israélienne.

C’est sans armes que nous avons affronté l’armée la plus puissante de la
région. Les soldats étaient munis de l’armement le plus moderne, et nous
n’avions rien d’autre que notre présence et notre aspiration à la
liberté. Alors que nous franchissions la première barrière, nous
redoublions de confiance, de détermination pour rompre le siège
asphyxiant. Les soldats des soi-disant forces de défense d’Israël n’ont
pas hésité à ouvrir le feu sur des femmes désarmées. L’image de mes
amies proches Ibtissam Yusuf abu Nada et Rajaa Ouda poussant leur
dernier souffle et baignant dans le sang, restera gravée en moi à
jamais.

Plus tard, un avion israélien a bombardé un bus qui emmenait des enfants
à l’école maternelle. Deux enfants ont été tués, avec leur institutrice.
30 enfants sont morts au cours de la semaine dernière. Quand je me rends
à l’hôpital qui est surpeuplé, il est extrêmement poignant de voir le
nombre considérable de petits corps avec des cicatrices et des membres
amputés. Nous serrons nos enfants très fort lorsque nous allons nous
coucher, en espérant en vain pouvoir les protéger des avions de guerre
et des tanks israéliens.

Mais comme si cette occupation et cette punition collective n’étaient
pas suffisantes, nous, Palestiniens, nous nous retrouvons la cible d’un
siège systématique imposé par le soi-disant monde libre. Nous sommes en
train de mourir de faim et de suffoquer, voici notre punition pour oser
exercer notre droit démocratique qui consiste à choisir qui nous
gouverne et nous représente. Rien ne remet plus en cause les
proclamations de l'Occident en faveur de la défense de la liberté et de
la démocratie que ce qui se passe en Palestine. Juste après avoir
annoncé son projet de démocratiser le Moyen-Orient, le président Bush a
fait tout ce qui était en son pouvoir pour étouffer notre démocratie
naissante, arrêter nos ministres et nos députés. J’attends toujours une
condamnation occidentale du fait que moi, une députée élue, ais eu ma
maison détruite et des proches tués par des bombes israéliennes. Lorsque
les corps de mes amies et de mes collègues ont été retrouvés en
morceaux, celles et ceux qui disent défendre les droits des femmes sur
la Colline du Capitole (siège du Congrès US) ou au 10 Downing Street
n’ont pas prononcé le moindre mot.

Pourquoi nous autres Palestinien, devrions-nous accepter le vol de notre
terre, l’épuration ethnique de notre peuple, emprisonné dans des camps
de réfugiés abandonnés, et le déni de nos droits humains les plus
fondamentaux sans protester ni résister?

La leçon que le monde doit tirer de ce qui s’est passé à Beit Hanoun la
semaine dernière est que nous, les Palestiniens, nous n’abandonnerons
jamais notre terre, nos villes et villages. Nous ne renoncerons jamais à
nos droits légitimes pour un bout de pain ou une poignée de riz. Les
Palestiniennes résisteront à cette occupation monstrueuse qui nous est
imposée à la pointe du fusil, nous résisterons au siège et à la faim.
Nos droits ainsi que ceux des générations futures ne peuvent pas être
négociés.

Quiconque veut la paix en Palestine, et dans la région doit adresser ses
paroles et sanctions à l’occupant, non à l’occupé, à l’agresseur, non à
la victime. La vérité est que la solution incombe à Israël, à son armée
et à ses alliés, et non aux femmes et aux enfants de Palestine.

C'est pourquoi nous devons aider la PALESTINE en boycottant tout ce qui vient d'ISRAËL, tout ce qui aide ISRAËL.

Boycott supermarchés : 3 en 1, dans le Nord !

Publié le 23-02-2009


Samedi, des militants de plusieurs associations, dont EuroPalestine Nord, ont fait une information auprès des clients de trois supermarchés à la fois, pour les mettre en garde contre la vente de produits israéliens.

Petite promenade dans les rayons de "Carrefour" à Wasquehal, de "Auchan" à Roncq, et de "Geant" à Roubaix, avec des caddies joliment décorés, et repérage des produits venant de l’Etat dirigé par des criminels de guerre.

Eux-mêmes bien visibles avec leurs affichettes autocollantes “Gaza on n’oublie pas” et “Je refuse de consommer les produits des criminels de guerre israéliens”, appliquées sur leurs vêtements, nos amis ont pu donner aux consommateurs des informations importantes sur le caractère à la fois immoral et illégal de la présence de ces produits.

Ils ont rencontré un vif intérêt, beaucoup de gens se demandant comment sanctionner Israël, après avoir pris connaissance — eh oui, malgré l’interdiction faite aux journalistes de pénétrer dans la bande de Gaza— de l’ampleur des massacres et ravages causés par l’armée israélienne.

"Une ambiance de fête s’est vite installée dans le supermarché, malgré la mauvaise humeur des responsables du magasin, qui ont été jusqu’à appeler la police, qui n’a pas constaté d’obstruction particulière dans ces échanges pacifiques sur l’art et la manière de consommer "éthique".

Les tracts et les ballons “Boycott Israël” ont été particulièrement bien accueillis dans les trois villes, par les familles, qui ont prodigué remerciements et encouragements aux militants présents.

Une matinée dans la joie et la bonne humeur, qui a fait des émules, bon nombre de passants, exprimant leur désir de se joindre aux prochaines actions de sensibilisation.


CAPJPO-EuroPalestine

Et boycottons les concerts, les spectacles et les émissions de télévision, comme celle d'ARTHUR!

Annulation du spectacle d’Anna Roumanoff en faveur de l’armée israélienne

Publié le 24-02-2009


Le spectacle que devait donner l’humoriste française Anna Roumanoff en faveur de l’armée israélienne, le 2 mars prochain à Genève, a été annulé, a-t-on appris mardi auprès de la maison de production de l’artiste.

L’annonce d’un tel événement a suscité ces derniers jours une vague de protestations, tant en Suisse qu’ailleurs en Europe : un collectif s’est ainsi formé à Genève, pour dénoncer cette entreprise d’apologie de crimes de guerre, et a appelé la population à manifester devant le Théâtre du Léman, le 2 mars, si le concert devait être maintenu.

D’un peu partout, et notamment de France, ont également afflué des courriers adressés à Anne Roumanoff, l’adjurant de ne pas apporter son soutien à une armée qui viole systématiquement les droits du peuple palestinien.

Le message semble avoir été entendu. Dans des courriels envoyés depuis lundi soir, dont les destinataires nous ont adressé une copie, la maison de production d’Anne Roumanoff informe en effet que le spectacle de son artiste a été annulé.

Nous ne pouvons que nous féliciter de cette prise de conscience, ainsi que de la mobilisation citoyenne qui l’a permise.

La France,CRIMINELLE DE GUERRE, deuxième fournisseur militaire d’Israël, dénonce Amnesty International

Publié le 23-02-2009


Si les Etats-Unis constituent, de loin, la principale source d’approvisionnement israélienne en engins de mort, c’est la France qui occupe la deuxième position dans ce sinistre concours, révèle lundi Amnesty International.

Dans un rapport très détaillé sur les crimes de guerre commis par l’armée israélienne lors de la sauvage agression contre Gaza (décembre 2008 – janvier 2009), Amnesty International passe aussi en revue les fournisseurs d’armes et de munitions, et réclame un embargo généralisé sur celles-ci.

Et il n’y a pas, parmi eux, que le gouvernement et les industries américaines, comme on a souvent tendance à le croire, en raison du caractère massif (plusieurs milliards de dollars par an) et ouvertement assumé par Washington de cette politique criminelle.

Amnesty a ainsi découvert, en épluchant des documents officiels de l’Union européenne, que la France a délivré, entre 2004 et 2007, des licences d’exportation de matériels militaires vers Israël d’une valeur de 129 millions d’euros, dont au moins la moitié ont ensuite donné lieu à des livraisons effectives.

La France se retrouve ainsi premier fournisseur d’armes à Israël au sein de l’Europe, même si de nombreux autres pays –Royaume-Uni qui fournit les moteurs de drones, Allemagne qui développe les moteurs des chars lourds Merkava, Serbie, Roumanie, etc. – participent également à cette monstrueuse coalition contre le peuple palestinien.

Le rapport

http://www.amnesty.org/en/library/asset/MDE15/012/2009/en/5be86fc2-994e-4eeb-a6e8-3ddf68c28b31/mde150122009en.html#1.0.9.Arms%20supplies%20to%20Israel%20

dresse également une liste impressionnante des armes utilisées contre la population civile palestinienne à Gaza. Entre autres, l’emploi massif de bombes au phosphore et d’obus à fléchettes, sachant qu’un seul de ces obus délivre plusieurs milliers de pointes acérées capables de tuer un être humain dans un rayon de plusieurs centaines de mètres. Et si la résistance n’a comme on le sait pas de blindés à opposer à l’assaillant, l’armée israélienne a trouvé un emploi à son stock de mines anti-chars : c’est avec ces engins qu’elle fait sauter les maisons des Palestiniens.

Dans un souci « d’équilibre », les auteurs du rapport se sont également penchés sur l’arsenal du Hamas et des autres groupes de la résistance palestinienne. Ils font état, ce qui n’est pas une surprise, de la possession, par ces derniers, de différents types de roquettes de fabrication locale, tout en admettant n’avoir pas pu apporter la preuve que les roquettes de plus longue portée dont disposerait le Hamas, proviennent de l’étranger (Russie, Iran, Chine).


Israël procède à la plus large déportation de familles de Jérusalem depuis le 1967.

Publié le 23-02-2009


La municipalité israélienne de Jérusalem a remis à plus de 100 familles palestiniennes des notifications de la démolition de leurs maisons dans le quartier Silwan de la région Boustan de la ville occupée de Jérusalem, sous prétexte de construction sans permis.

Et la procédure d’expulsion, qui se décrit comme la plus large depuis 1967 va causer le déplacement de plus de 1500 Palestiniens de Jérusalem, et le retrait de leur droit de résidence dans la ville.

L’Organisation christiano-islamique pour la protection des lieux saints chrétiens de Jérusalem a accusé Tel Aviv de mener une « guerre » sur la ville de Jérusalem pour l’élimination des quartiers arabes et demande un soutien arabe et international pour sauver la ville sainte des tentatives de « judaïsation ».

Le secrétaire général de l’organisation Hassan Khatir a déclaré que les habitants du quartier « Hay Al Boustan » au sud de la mosquée d’Al Aqsa sont en grand danger, et leur expusion est devenue certaine. Ce dernier a ajouté que les autorités d’occupation ont réussi à faire fuir des dizaines de milliers de chrétiens à cause des conditions de vie dures imposées aux Palestiniens en général ; dans la ville sainte seulement 1% des habitants sont chrétiens après avoir représenté plus de 5% de la population.

Il a également déclaré : « Nous profiterons de la visite du pape prévue le 8 Mai prochain pour attirer son attention sur le complot sioniste qui vise à vider la terre sainte de toute présence chrétienne."

Source : http://www.aljazeera.net/NR/exeres/7D2E41CC-E4FB-48C3-8B32-B3C0CC6AE12C.htm





samedi 21 février 2009

PEDOPHILIE,TRAFIC d'ENFANTS,VIOLS,INCESTE,INJUSTICE,RESEAU,PEDOCRIMINALITE


L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, continue sa croisade contre la pédophilie et la pédocriminalité, car ces deux crimes sont plus souvent couverts par les représentants de la loi.
Preuve en est:


Au Nom de l'Enfance... Soutenons par une signature.

Pour soutenir le Fils de Madame Poupard, je vous invite à aller signer sa demande sur le site de la Fondation Princesses de Croÿ et Massimo Lancellotti

Fonctionnement du site pour signature:

Cliquez sur "Je persiste et Signe"

Puis sur "Répondre" (C'est ici que vous pourrez poser plume) - Merci

Vers quelque chose d'important...

Dans le but légitime de vous informer sur celles et ceux qui dans le silence et la solitude dénoncent et tentent de faire bouger le monde.

Dans le but légitime de vous informer sur ces acteurs à qui leurs valeurs parfois coûtent les menaces et parfois la vie.

Défendre ses opinions a le prix amer d'être taxé de fou ? ... Sans doute.

Tout comme cette maman qui a besoin de nous.

J'ai signé:

Un jour, j'ouvre mon journal... Je lis une histoire qui me coupe le souffle.
Une maman est menacée d'aller en prison pour non présentation d'enfant.
"Normal" nous dirons nous, elle ne respecte pas la loi.
Seulement, si nous regardons de plus près les raisons de cette non-présentation, peut être allons nous réviser cette "normalité"qui nous traverse ?
Le père de cette petite fille sortait de plusieurs peines de prison pour viols sur mineurs. Oui, le mot viol avec un "s".
Ce "s" correspond à ce que nous n'osons pas nommer car il fait preuve de notre incapacité à protéger les enfants.
Ce "s" qu'on pourrait nommer "Récidiviste"
Ce sera ma seule affirmation ici.
Je vous invite maintenant aux questions peut être que nous devrions nous poser tous ensemble.

Un autre jour, je lis le rapport de Juan Miguel Petit (rapporteur de l'ONU)
Son rapport pointe la France sur ses dysfonctionnements judiciaires et notamment sur la gymnastique habituelle de faire passer le parent "protecteur" pour un être "fou"

Ce rapport est il passé sous silence et si oui, pourquoi ?

J'ai acheté un livre. Le livre de la Honte, écrit par Serge Garde et Laurence Beneux.
Ce livre dénonce précisément le réseau Zandvoort et l'attitude déplorable (ou au moins décevante) de ceux qui perdent des dossiers"dérangeants".
Pour rappel, nous parlons bien ici de cds égarés de photos et vidéos d'enfants abusés jusqu'à des viols de nourrissons.
Soyons certains que les personnes citées dans ce livre ne sont pas des personnes "lambdas".
Non. Ce sont des hommes de pouvoir et qui sans aucun scrupule font des enfants, de nos enfants... de la vulgaire marchandisation sexuelle.

Ce livre parle t il de corruption?

Puis d'autres lectures croisées dénoncent cette même attitude que je vais nommer "à la française".
Je vous conseille vivement la lecture d'"Une société qui consomme des enfants" d'Homayra Sellier, Présidente d'Innocence En Danger.
Comme s'il existait une soif insatiable de consommer l'innocence des enfants.
Comme si les défenseurs des enfants n'avaient pas ou peu de chance,pour ne pas dire le "non pouvoir"... de faire valoir le respect des Droits des Enfants.

Est ce une question d'argent et de place à pourvoir dans la société qui donne le droit de se payer des enfants en toute impunité ?

Je suis également tenter, et cela même au prix que cela peut me coûter de l'aborder ici, de vous parler d'un procès qui dénonçait les dysfonctionnements de la justice.
Plus précisément, Mr Cotten et Mme Portehaut étaient invités à comparaître devant la justice pour avoir co-écrit un texte qui demandait la séparation de la justice et de la Franc Maçonnerie.
11 témoins ont soutenu ce texte en apportant des témoignages de la corruption judiciaire, "éventuelle".
Je ne suis pas de celles dénonçant la Franc Maçonnerie, mais volontiers... Celle qui veut bien participer à dénoncer des dysfonctionnements au nom de l'enfance.
Vous voyez... Je reste prudente dans mes mots.
D'autant plus que Mr Cotten est pourrait on dire "taxé" d'être un personnage un peu fou.
Ma dernière question alors serait celle ci.
Sommes nous tous fous ?

Jusqu'au rapporteur de l'ONU Juan Miguel Petit ?
Jusqu'aux journalistes qui tentent de dénoncer l'existence des réseaux tout en faisant part de la puissance de corruption ?
Jusqu'aux nombreux parents et défenseurs des enfants qui dans leur lutte terminent presque inévitablement avec soit un non lieu, soi tun internement en psychiatrie, soit en prison et parfois même subissent des menaces ?
Jusqu'aux enfants dénonçant les sévices qu'ils subissent et qu'on ne tient pas en compte ?

Non, bien sur que non... Nous ne sommes pas fous.
Et c'est bien parce qu'aujourd'hui j'en suis convaincue que j'apporte mon soutient à Madame Poupard.

Je signe en tant que citoyenne sans engager la responsabilité d'autrui, notamment celle de toutes les personnes que je cite dans mon article.
Notre plume ne doit pas avoir peur de se positionner. Au nom de l'Enfance.

A bientôt Madame Poupard et recevez ici tout mon courage et mon respect.
Stéphanie Tacquet

Voici les liens vous permettant de vérifier le ton de mon soutien:

Le Rapporteur de l'ONU, Juan Miguel Petit a pointé l'urgence en2004
de construire un organe indépendant pour mener une enquête sur
les carences de la justice à l'égard des enfants victimes de sévices sexuels
et des personnes essayant de les protéger

Article du journaliste Serge Garde dans
l'Humanité

Rapporteur spécial sur la vente, la prostitution des enfants et de la pédopornographie
(format pdf)

Rapporteur spécial sur la vente, la prostitution des enfants et de la pédopornographie
(format word)

Je cite d'autres articles de son rapport
"De nombreuses personnes ayant une responsabilité dans la protection des droits de l'enfant, en particulier dans le système judiciaire, continuent de nier l'existence et l'ampleur des sévices sexuels sur des enfants,et notamment ceux commis - aux fins de production de matériel pornographique"- Point 81

Il dénonce en France
"... Le manque de moyens adéquats ou de formation voire de spécialisation, parmi les hommes de lois qui traitent d'agressions sexuelles infligées aux enfants, ce qui aboutit à ce que parfois,les droits de l'enfant ne soient pas respectés.

Dans les procédures civiles, concernant la garde de l'enfant, le mineur n'a pas le droit d'être automatiquement entendu...

Dans de nombreux cas, lorsque, à la plainte pour viol ou agressions sexuelles, se superpose un problème de garde de l'enfant, la tendance en France est d'assimiler la parole de l'enfant à un mensonge et de faire du parent protecteur un manipulateur...

Même si la garde de l'enfant a pu faire l'objet d'allégations fallacieuses de maltraitance sexuelle, l'intérêt supérieur de l'enfant n'est pas respecté..."

Juan Miguel Petit (rapporteur de l'ONU)



J'ai rencontré toutes les personnes suivantes pour essayer de mieux comprendre pourquoi on peut abuser en France des enfants en toute impunité.
Comprendre l'inconcevable.

Je suis au regret de constater que finalement la réponse se trouve dans les ruelles de la mafia.
L'économie parallèle que nous avons conscience et que nous voulons bien croire sur le trafic d'armes, d'organes, de drogues... existe sur la marchandisation sexuelle des enfants.
Le pouvoir et l'argent.

J'aurai tant aimé pouvoir me dire qu'on avait encore au moins une valeur humaine.
Celle qu'on ne touche pas aux enfants !

- Le livre de la Honte
- Une société qui Consomme des Enfants
- Le procès
Merci de votre attention.

CANCER,INCINERATEUR,JUSTICE,BARNIER MICHEL,HERVE GAYMARD,ALBERTVILLE,SAVOIE


L'ECHO des MONTAGNES,dans le légitime but de vous informer, continue sa lutte contre les incinérateurs et en particuliers, celui d'ALBERTVILLE,en SAVOIE.
En effet nous avons déjà parlé de cet incinéra-tueur, dont les présidents de conseil général étaient et sont MICHEL BARNIER et actuellment HERVE GAMARD.

MICHEL BARNIER était aussi environ-ministre= ministre de l'environnement, et HERVE GAYMARD était secrétaire d'état à la SANTE (celle de son protefeuille) mais pas des savoyards.
En effet ces deux élus, vu leur fonction conaissaient les risques de la dioxine sur la santé des riverains, veaux, vaches et cochons compris.Le vice-président du conseil général et également maire d'ALBERTVILLE, ALBERT GIBELLO cumulait aussi la fonction de patron de la société pourrie qui exploitait cet incinératueur.

Mais la protection de la justice aidant ce trio a été blanchi (pas comme l'argent de COURCHEVEL, station du conseil général de la SAVOIE et du département de la SAVOIE): ils ne sont pas responsables, circulez il n'y a rien à voir.
L'injustice est un métier, surtotu à ALBERTVILLE et à MOUTIERS-TARENTAISE, en SAVOIE. Les juges Barnier et Gaymard BOYS font la loi et disent même du mal de leur ministre et garde des sceaux.
L'Echo des Montagnes
Numéro 17 - Page 2
23 novembre 2005
LA DIOXINE TUE
ou l’INCINERATUEUR
DE GILLY SUR ISERE.

http://echosdesmontagnes.chez-alice.fr/Echo_des_Montagnes/Num_17/Page_02.htm
Revenons au blanchiment de ces élus sous le prétexte que l'incinératueur ne provoque pas de cancer, tel a été la position du palais de l'Injustice d'ALBERTVILLE.
Et bien Messieurs les juges vous avez tout faux.
En effet,

Dans un document de synthèse, l'InVSInstitut de veille sanitaire : créé en juillet 1998, il succède au Réseau national de santé publique (RNSP), avec pour mission de surveiller en permanence l\'état de santé de la population et son évolution. Il est chargé, en particulier, de détecter toute menace pour la santé publique et d\'en...');" onmouseout="killlink()">Institut de veille sanitaire fait le point sur les effets sanitaires des incinérateurs d'ordures ménagères. Conclusion : « des éléments convaincants » confirment des observations déjà existantes d'un impact sur la santé humaine.

En passant de 300 en 1990 à 128 en 2006, le nombre d’incinérateurs d’ordures ménagères a littéralement fondu en France ces 15 dernières années. C'est une bonne nouvelle puisque la plupart des installations fermées étaient vétustes. Mais malgré des efforts certains dans ce domaine, notre pays accueille encore sur son sol le plus grand parc d’incinérateurs d’Europe.

C’est ce qu’indiquent les rédacteurs du Bulletin épidémiologique Hebdomadaire (BEH, édité par l'Invs, Institut de veille sanitaire) qui, dans un numéro thématique, se sont penchés sur les effets sanitaires des incinérateurs. « Nous avons de bonnes raisons d’être satisfaits car [les] anciens incinérateurs ont induit des risques pour la santé des populations avoisinantes » explique dans un éditorial le Pr Denis Zmirou-Navier (université de Nancy, Inserm U954 et Ecole des Hautes études en Santé publique).

Corrélation avec plusieurs CancerUn cancer est une pathologie caractérisée par la présence d\'une (ou de plusieurs) tumeur(s) maligne(s) formée(s) à partir de la transformation par mutations et/ou instabilité génétique (anomalies cytogénétiques), d\'une cellule initialement normale.
La transformation cellulaire tumorale se traduit...');" onmouseout="killlink()">cancers:

L’étude de terrain menée de 1990 à 1999 illustre d’ailleurs cette réalité. Haut-Rhin, Bas-Rhin, Isère et Tarn : les alentours des usines d’incinération de ces quatre départements ont été passés à la loupe. L’objectif était d’observer une éventuelle relation entre l’incidence locale des cancers et l’exposition aux polluants émis par les usines.

Au-delà de la complexité des chiffres avancés, « l’étude a mis en évidence des relations significatives entre l’exposition [aux polluants] et l’incidence de plusieurs cancers » précisent les auteurs. La corrélation est particulièrement nette chez la femme et pour toutes sortes de cancers : du foie, du poumon, du sein, les LeucémieLes leucémies sont des cancers du tissu sanguin pouvant toucher le tissu lymphoïde (15% (globules blancs= LB,LT)) mais aussi (et surtout) le tissu myéloïde (globules rouges, mégacaryocytes, polynucléaires, etc...).');" onmouseout="killlink()">leucémies, les SarcomeFamille de tumeurs malignes qui se développent à partir des cellules du tissu conjonctif, cellules assurant le lien entre les éléments d\'un même organe et occupant une fonction de remplissage et de soutien (armature). Les sarcomes représentent environ 10% de tous les cancers.');" onmouseout="killlink()">sarcomes des tissus mous…

Une étude démarrée il y a douze ans dans neuf grandes villes françaises vient de fournir une réponse à laquelle on s'attendait : oui, la pollution urbaine augmente les risques d'hospitalisation et de décès « à court terme ». C'est la première fois qu'une étude nationale est publiée en France.

La pollution augmente-t-elle les risques d’hospitalisation et de décès ? Pour répondre à cette question, l’InVSInstitut de veille sanitaire : créé en juillet 1998, il succède au Réseau national de santé publique (RNSP), avec pour mission de surveiller en permanence l\'état de santé de la population et son évolution. Il est chargé, en particulier, de détecter toute menace pour la santé publique et d\'en...');" onmouseout="killlink()">Institut de Veille sanitaire (InVS) a lancé dès 1997 un Programme de surveillance AirMélange de gaz contenant 78% d\'azote, 21% d\'oxygène, environ 1% d\'argon et des traces de néon, de krypton, de xénon et d\'hélium.');" onmouseout="killlink()">air et santé dans neuf agglomérations, dont Paris. Cette couverture quasi-nationale est une première. Les résultats viennent d'être publiés dans le Bulletin épidémiologique Hebdomadaire
Les auteurs se sont intéressés à trois indicateurs de pollution : le dioxyde d’azote (NO2), le dioxyde de soufre (SO2) et l’OzoneGaz contenant trois atomes d\'oxygène dans chaque molécule. Présent dans la haute atmosphère, il protège la Terre de la majorité du rayonnement ultraviolet du soleil.');" onmouseout="killlink()">ozone (O3). Leurs niveaux respectifs ont été régulièrement relevés entre 2000 et 2004. Les résultats ont ensuite été comparés aux registres de mortalité de neuf villes : Bordeaux, Le Havre, Lille, Lyon, Marseille, Paris, Rouen, Strasbourg et Toulouse.
(BEH).

Lien de cause à effet:

Il en ressort que plus les taux de pollution sont élevés, plus les risques d’hospitalisation et de mortalité « à court terme » sont importants. « Le risque de décès toutes causes ou pour causes cardiovasculaire et cardiaque est significativement associé à l’ensemble des indicateurs de pollution étudiés » concluent en effet les rédacteurs du BEH.

Même si cette relation de cause à effet entre pollution et mortalité est prouvée depuis bien longtemps, c’est en revanche la première fois que la France publie des résultats d’envergure nationale.


Dioxine

Groupe de substances chimiques organiques persistantes dont les effets réels sont particulièrement difficiles à cerner : les dibenzodioxines polychlorées (PCDD), les dibenzofuranes polychlorés (PCDF) ou les biphényles polychlorés (PCB), la plus toxique de ces substances paraît cependant être la tétrachloro-p-dibenzodioxine (TCDD).

Ces substances sont omniprésentes dans le sol, les SédimentsDépôt meuble laissé par les eaux, le vent et les autres agents d\'érosion, et qui, selon son origine, peut être marin, fluviatile, lacustre ou glaciaire.');" onmouseout="killlink()">sédiments et l'AirMélange de gaz contenant 78% d\'azote, 21% d\'oxygène, environ 1% d\'argon et des traces de néon, de krypton, de xénon et d\'hélium.');" onmouseout="killlink()">air. Elles sont produites involontairement lors de processus thermiques mettant en présence du chlore et des substances organiques. Elles peuvent aussi être produites par l'activité des VolcanOrifice de la croûte terrestre d\'où s\'échappent, lors des éruptions, de la lave (constituée de magma), des gaz (dioxyde de soufre, gaz carbonique, azote, par exemple), des cendres.
L\'étude des volcans est la volcanologie ou vulcanologie. L\'activité volcanique est l\'une des manifestations de...');" onmouseout="killlink()">volcans
, par définition incontrôlable, ainsi que par les incendies de forêts, mais les principales sources d'ÉmissionFait d\'émettre (des particules, des radiations, une substance, etc). En particulier, dans le cas de gaz nocifs, dégagement ou rejet de contaminants.');" onmouseout="killlink()">émission susceptibles d'être contrôlées sont les incinérateurs de déchets. Véhiculées par l'air, elles se déposent dans les champs et les rivières et se fixent particulièrement sur les graisses, les viandes, poissons, œufs et produits laitiers (y compris le lait maternel) .

Les dioxines s'accumulent dans l'organisme et peuvent dérégler les système hormonal, provoquer des MaladieDysfonctionnement d\'un organisme, caractérisé par différents symptômes et une certaine évolution dans le temps.
La plupart des maladies sont multifactorielles et leur occurrence dépend de l\'environnement, du vécu de l\'individu, mais aussi des prédispositions que lui confère son patrimoine...');" onmouseout="killlink()">maladie
de peau, réduirent les défenses immunitaires et, à terme, provoquer des CancerUn cancer est une pathologie caractérisée par la présence d\'une (ou de plusieurs) tumeur(s) maligne(s) formée(s) à partir de la transformation par mutations et/ou instabilité génétique (anomalies cytogénétiques), d\'une cellule initialement normale.
La transformation cellulaire tumorale se traduit...');" onmouseout="killlink()">cancers
.

L'incinération incontrôlée des déchets dans les décharges est une
source majeure de dioxines dans l'environnement.

A quoi correspondent la dioxine et les dioxines ?

La dioxine dite de Seveso (ville du Nord de l’Italie, lieu d’explosion en
1976 d’une usine de fabrication de composés chimiques organiques polychlorés)
correspond à la 2,3,7,8-Tétrachlorodibenzo-para-dioxine (2,3,7,8-TCDD).
La dioxine ou 2,3,7,8-TCDD fait partie de la famille des dioxines qui
regroupe les polychlorodibenzo-para-dioxines (PCDD) et les
polychlorodibenzofuranes (PCDF), contaminants omniprésents dans
l’environnement.

Le Conseil Scientifique de Consultation (Science Advisory Board, SAB) de
l'EPA donne son approbation définitive pour la clôture finale du rapport sur la
dioxine.
L'effort de 10 années de travail de l'Agence pour la Protection de
l'Environnement (Environmental Protection Agency, EPA) pour réévaluer les
risques pour la santé de la dioxine va peut-être finalement aboutir. Mais c'est loin
d'être le cas de la controverse engagée autour de la dioxine entre l'EPA et les
industriels.
Cela est dû au fait que la réévaluation de l'EPA classe les dioxines parmi
les plus dangereux produits chimiques connus. L'EPA estime que la dioxine
dans la nourriture et dans l'environnement entraîne des risques de cancer entre
0 et 1 pour 1000 pour les individus les plus exposés. Cette estimation des
risques est 10 fois plus élevée que celle présentée dans le rapport d'étape de
l'EPA en 1994.

Emissions de dioxines.

En 1995, la plus importante source de libération de dioxines aux Etats-Unis était
l'incinération.
Incinération 31 %
Déchets brûlés dans les jardins ou arrière-cours 19 %
Feux dans les décharges 19 %
Extraction de métaux non-ferreux 11 %
Production d'énergie 6 %
Feux de forêt, de broussailles, de paille… 4 %
Boues municipales non incinérées 4 %
Fours à ciment 3 %
Divers 5 %
Principales sources d’émission des dioxines (EPA, 1995)

Le 16 mai 2001, le comité de direction du SAB de l'EPA approuva
unanimement le rapport d'étape qu'un délégué du SAB avait préparé, concernant
les risques pour l'Homme liés à l'exposition à la dioxine. Le comité de direction
du SAB a exprimé le souhait de faire changer l'éditorial pour le soumettre le 1er juin
2001 à l'actuel administrateur de l'EPA : Christine Todd Whitman. Ensuite, selon les
responsables de l'EPA, l'agence va préparer la révision de ce rapport et le faire
parvenir aux spécialistes concernés du SAB dans le but de mettre au point dans
les trois mois avenirs un rapport final.
La révision du rapport sur les dioxines par l'EPA est une
longue et complexe histoire.
En 1985, l'EPA publia une étude sur les impacts de la dioxine sur la santé
qui estimait les risques de cancer dus à une exposition ancienne à 1 pour
10.000, une probabilité de risque de cancer des plus élevées par rapport à n'importe
quel autre produit chimique.
Craignant une réglementation plus stricte, les directeurs de quatre grandes
sociétés industrielles se rencontrèrent début 1991, avec William K. Reilly,
administrateur de l'EPA sous la présidence de Georges W. Bush. Ils demandèrent à
William Reilly d'entreprendre de nouvelles études sur les dioxines, qui reverraient à
la baisse les risques de la dioxine.
En 1994, l'EPA terminait son nouveau rapport provisoire qui regroupait plus
de 3000 pages.
En 1995, le SAB réexamina cette étude provisoire et accepta la majeure partie
de son contenu. Cependant, il demanda que les chapitres sur la caractérisation des
risques et sur les doses actives soient profondément révisés, affirmant que les
analyses de l'EPA n'appuyaient pas assez fortement les conclusions du rapport final.
L'EPA révisa les chapitres incriminés, ce qui lui prit quatre années.
Le nouveau chapitre sur la caractérisation des risques conclut que ces bas
niveaux de dioxines (dus aux expositions anciennes) posent des problèmes qui sont
plus importants que ceux qu'ils avaient estimé lors de la révision de 1994. Cela
s'explique en partie car la plupart des preuves montrant que la dioxine peut
entraîner des malformations à la naissance, perturber la reproduction, les
systèmes endocrinien (thyroïde) et immunitaire de jeunes enfants ne furent
accessibles qu’après 1991.
En novembre 2000, un comité délégué du SAB appelé le Comité Délégué à la
Révision du Rapport sur la Dioxine (Dioxin Reassessment Review Subcommitte,
DRRS) tint un meeting public et réexamina les deux nouveaux chapitres proposés. Il
prépara un bref rapport, expliquant ce qui avait émergé de ce meeting.
Mais quand ce rapport fut publié, il déclencha une intense controverse. Le
député administrateur pour la science de l'EPA, William H. Farland, des groupes
pour l'environnement, plusieurs membres du Congrès et même quelques membres
du DRRS déclarèrent que ce rapport ne reflétait pas les conclusions majeures de la
réunion de novembre 2000.
Pour tenter de résoudre ces problèmes, le DRRS prépara une visioconférence
(téléconférence) à la mi-avril 2001 et décida que certains aspects de ce rapport
seraient révisés. Leurs positions sur certains sujets avaient changé. Si la plupart des
membres étaient d'accord, une minorité ne l'était néanmoins pas. A l'issue de cette
conférence, un résumé du rapport fut préparé.
Maintenant que le comité de direction du SAB a recommandé que ce
rapport de l'EPA soit rapidement publié, ce long épisode de la saga de la dioxine
sera peut-être bientôt classé ?
Mais la controverse perdure autour de différents points de litige concernant la
caractérisation des risques de la dioxine. De ce fait, l'intense activité de lobbies
des industries des produits chimiques et de l'agroalimentaire pourrait retarder encore
la publication du rapport final par Christine Whitman.

Par ailleurs, pour bien argumenter l'estimation des risques de la dioxine, le rapport de l'EPA conclut que la 2,3,7,8-tétrachlorodibenzo-p-dioxine (2,3,7,8-TCDD) est un cancérogène reconnu pour l'Homme et que les autres composés de type dioxine sont vraisemblablement aussi des cancérogènes potentiels pour l'Homme. Le rapport affirme aussi qu'en plus de leur pouvoir cancérogène, les dioxines perturbent les systèmes endocrinien et immunitaire ainsi que le développement du foetus. Des effets ont été observés sur des personnes qui ont été exposées à des concentrations seulement 10 fois supérieures à des niveaux moyens d'exposition anciens, conclut le rapport.


William H. Glaze, professeur à l'Université de Chapel Hill, en Caroline du
Nord, qui préside le comité de direction du SAB juge que la révision de l'EPA est "un
énorme pas en avant" vers des contrôles éventuellement plus stricts.
Les porte-paroles de l'industrie prédisent que si la révision est publiée dans sa
forme plus ou moins actuelle, de nombreuses normes environnementales seront
revues et certainement à la hausse, et de manière pas forcément justifiée mais
surement plus strictes. David Fischer, conseiller général du Conseil de la Chimie du
Chlore (Chlorine Chemistry Council, CCC), qui fait partie du Conseil de la Chimie
Américaine (American Chemistry Council) assure que "la révision pourrait toucher les normes préconisées pour le programme Superfund".

Le rapport pourrait aussi avoir une certaine influence, si un plan d'eau donné
venait à être classé "contaminé par la dioxine", dit C. T. (Kip) Howlett Jr., le patron du
CCC. Encore actuellement, la baie de San Francisco est considérée comme
contaminée par la dioxine et les populations ne doivent pas manger les poissons qui
proviennent de la baie, bien que le taux de dioxines dans les poissons ne soit pas
plus important que celui dans d'autres poissons pêchés ailleurs de par le monde,
explique-t-il.
Plus encore, le rapport de l'EPA pourrait avoir de l'influence sur ce que l'on considère comme un niveau sans danger de dioxines dans la nourriture, comme la viande (de boeuf), la volaille ou les produits laitiers, en SAVOIE notamment!


D'après le rapport, chaque Américain ingurgite en moyenne 1 pg de dioxine
par kg (de son poids) par jour. Ces dioxines viennent des graisses animales
alimentaires. Mais il est vraisemblable (d'après les calculs par rapport aux risques de
cancer) que 0,01 pg par kg par jour, soit une dos avec danger.
Les porte-paroles de l'industrie agroalimentaire affirment qu'il serait inutile et
de toute façon presque impossible de réduire le niveau des dioxines dans la
nourriture d'un facteur 2. Pour eux, "la viande de boeuf est sans danger et des efforts
de régulation pour encore diminuer le taux de dioxines devraient se focaliser dans
les secteurs où cela est possible et où cela sera efficace", dit la National Cattlemen's
Association (Association nationale des professionnels du bétail).Tiens, pardi.

Dans le rapport de l'EPA, les dioxines sont définies comme correspondant aux
biphényles coplanaires polychlorés, aux dibenzodioxines et aux
dibenzofuranes polychlorés et polybromés .

Comment l'EPA définit-elle les dioxines ?

Pour l'EPA, les dioxines correspondent aux dibenzo-para-dioxines et aux
dibenzofuranes polychlorés (Z = Cl) et polybromés (Z = Br).


En plus, l'EPA intègre dans le groupe des dioxines les biphényles
coplanaires polychlorés (PCB) et polybromés (PBB). Ceux-ci correspondent à des
composés du biphényle (deux noyaux benzéniques non accolés) dont les
hydrogènes sont substitués par des atomes de chlore ou de brome, et dont les
encombrants atomes d'halogènes (Cl ou Br) n'empêchent pas la libre rotation
des deux noyaux aromatiques autour de leur axe commun.


Biphényle Positions de substitution par rapport au noyau aromatique
Dans un biphényle non substitué en position ortho (2 et 6) et ortho' (2' et
6'), les deux noyaux benzéniques tournent librement autour de l'axe qui les relie,
et cette molécule occupera un espace minimal (molécule plane).
Parmi les biphényles coplanaires doués d'activité dioxine-like (activité
proche de celle de la 2,3,7,8-TCDD), on trouve le 3,3',4,4',5'-
Tétrachlorobiphényle (3,3',4,4',5'-PeCB) qui est le composé le plus actif parmi
les 13 PCB dioxine-like toxiques (tableau 5).
En cas d'encombrement au niveau des positions ortho-ortho', les deux
noyaux aromatiques vont se placer perpendiculairement l'un par rapport à
l'autre, faute de pouvoir tourner librement autour de leur axe.
Dans ce groupe de composés du biphényle non-coplanaires qui n'ont pas
d'activité dioxine-like (mais qui peuvent avoir d'autres activités toxiques) on
trouve par exemple le 2,2',6,6'-Tétrachlorobiphényle (2,2',6,6'-TCB).

Le groupe des biphényles comprend aussi les dérivés bromés
correspondants dont certains sont utilisés comme agents ignifugeants
(retardateurs de flamme).
Parmi les dérivés bromés utilisés comme ignifugeants, on trouve aussi les
biphénylethers et des bisphénols-A.

Un point commun pour tous ces composés, polluants des écosystèmes, est
qu'ils sont susceptibles d'être des perturbateurs endocriniens au niveau de la
reproduction.

Les seuls dibenzodioxines et dibenzofuranes qui sont considérés comme
toxiques sont ceux qui possèdent au moins quatre substitutions par des atomes
de chlore ou de brome en position 2, 3, 7 et 8. En définitive, le groupe des
dioxines, furanes et PCB qui sont considérés comme ayant une activité toxique
dioxine-like regroupe environ 30 composés.

Dans ce groupe, la 2,3,7,8-TCDD est la plus toxique.
Si l'on considère que tous les composés qui ont des effets biologiques par le
même mécanisme toxique doivent être pris en considération, la toxicité d'un
composé donné s'exprime grâce à des "facteurs d'équivalence toxique" (TEF), qui
évaluent la toxicité de ce composé par rapport à celle de la 2,3,7,8-TCDD, prise
comme témoin.


Facteur d'équivalence toxique international (I-TEF) de quelques congénères
parmi les 30 congénères toxiques PCDF, PCDD et PCB coplanaires
(OMS, 1994, repris par l'EPA, juin 2000)
Pe = Penta, T = Tétra

Bien que le risque de cancer dû à la dioxine soit élevé, selon le rapport de
l’EPA, la situation s'est améliorée. Les émissions de dioxines par les grandes
industries ont baissé de 75 % entre 1987 et 1995 et les quantités présentes dans
l'environnement ont nettement diminué. Cependant, selon ce rapport, des sources
relativement mal définies, comme les déchets incinérés dans les jardins et les
feux accidentels (ou non) dans les décharges, ne sont pas réellement évaluées.

Selon le rapport de l’EPA, actuellement, aux Etats-Unis, 95 % des
expositions de l'Homme aux dioxines proviennent de la nourriture.
Les aliments les plus fortement contaminés sont les poissons d'eau
douce, d'eau de mer, le porc, le boeuf, la volaille et les produits laitiers. La
principale source de contamination de la nourriture par les dioxines est le dépôt
aérien sur les plantes et les retombées dans les plans d'eau.
La plus importante controverse du rapport de l'EPA est la suivante : est-ce que
la 2,3,7,8-TCDD est un cancérogène pour l'Homme, oui ou non ? Basé sur la classification des cancers que l'agence développa en 1996, le rapport dit que la 2,3,7,8-TCDD est un cancérogène humain reconnu.Vu le Tribunal d4albertville, en SAVOIE!!!!!


Toutes les parties s'accordent pour dire que la 2,3,7,8-TCDD augmente la
fréquence de certains cancers pour toutes les espèces animales testées.


Environ un tiers des membres du DRRS du SAB pense que la 2,3,7,8-TCDD
devrait être classée comme cancérogène reconnu pour l'Homme. Ils s'appuient
sur les études épidémiologiques auprès de travailleurs fortement exposés à la
dioxine dans de nombreux sites industriels. Tous les groupes testés indiquent une
augmentation de la fréquence des cancers associés à la 2,3,7,8-TCDD. Ces
membres du DRRS confirment qu'il est difficile d'identifier d’autres facteurs que la
2,3,7,8-TCDD, ce qui pourrait expliquer leurs conclusions .

D'autres scientifiques examinèrent les recherches sur les dioxines et
conclurent que la 2,3,7,8-TCDD est un cancérogène humain reconnu. L'IARC
(Agence internationale pour la Recherche sur le Cancer) l'a aussi classé ainsi en
1997 et le NTP américain (Programme National de Toxicologie) aboutit à la même
conclusion en janvier 2001..

EXPOSITION DES POPULATIONS VIETNAMIENNES AUX DIOXINES.

Des quantités extrêmement importantes de 2,3,7,8-TCDD ont été trouvées au VietNam
Des études épidémiologiques sur des populations fortement exposées au
VietNam peuvent contribuer à comprendre la persistance dans la nature de la
dioxine ainsi que ses effets sur la santé humaine.
Trente ans après que les Américains aient arrêté d'utiliser, comme agent
défoliant, l'Agent Orange au VietNam, les habitants d'une ville du sud du
VietNam montrèrent des taux alarmants de dioxines dans leur sang. Selon une
étude menée par Arnold Schecter de l'université de l'Ecole de Santé publique du
Texas (Dallas), les échantillons de sang de 20 habitants de Bien Hoa City
montrèrent des taux de 2,3,7,8-tétrachlorodibenzo-p-dioxine (2,3,7,8-TCDD)
jusqu'à 135 fois supérieurs à ceux d’un groupe de 100 habitants de Hanoi.
Les niveaux élevés de 2,3,7,8-TCDD furent retrouvés chez des personnes
qui n'ont pas vécu dans la région pendant la guerre du VietNam, et même chez
des enfants nés après la fin de la guerre !
Ainsi, en 1971, des milliers de gallons d'Agent Orange (un gallon américain
est équivalent à 3,785 litres), contaminés par de petites quantités de 2,3,7,8-
TCDD, ont fui d'un réservoir de stockage souterrain près de Bien Hoa City. Les
fortes teneurs en 2,3,7,8-TCDD dans le sang sont peut-être le résultat de la
"concentration des dioxines accumulées dans la terre puis dans les sédiments de
la rivière, ensuite dans les poissons et, pour finir, dans les graisses des
populations consommant ces poissons." "D'après cette étude, la 2,3,7,8-TCDD
semble être stockée indéfiniment dans l'environnement".
L'Institut national des Sciences environnementales de la Santé (National
Institute of Environmental Health Sciences) est actuellement en train d'étudier
la possibilité de réaliser un programme de recherche en partenariat avec le
gouvernement vietnamien, étude dont l'objectif serait d'étudier les effets des
dioxines sur la santé et la contamination de l'environnement qui préexiste
toujours par suite de l'utilisation intensive de l'Agent Orange durant la guerre
du Vietnam. Les membres du gouvernement vietnamien et les scientifiques
vietnamiens et américains se sont rencontrés à Singapour au mois de novembre
2000 afin d’élaborer un programme international sur ce sujet.
TABLEAU 6
Pour s’opposer à William Farland, Marcie Francis, industriel et directrice de la
politique scientifique de CCC (Conseil de la Chimie du Chlore), affirme que l'EPA a
tenté de faire adopter les conclusions de la réévaluation des dioxines sans prendre le
temps de bien chercher à comprendre le pourquoi de l’opposition du milieu industriel.

Malgré le fait que certains administrateurs et scientifiques de l'EPA soient
déterminés à publier la réévaluation des dioxines, il y aura sans doute de
nombreuses pressions dans le sens opposé. Les industries de la chimie et ceux de
la viande animale vont tenter de faire pression sur Christie Whitman afin de retarder
la publication de cette réévaluation, et ceci jusqu'à ce le Ministère de l'Agriculture et
l'Administration chargée de l'Alimentation et des Médicaments (Food and Drug
Administration) puissent mener leurs propres études. Ils peuvent aussi demander un
délai jusqu'à ce qu'une étude sur la dioxine dans l’alimentation, qui est juste en cours
d’évaluation par le Conseil National de la Recherche (National Research Council),
soit terminée. "L'industrie de la viande bovine est en faveur d'un réexamen
permanent de l'évaluation des risques préparée par l'EPA, réévaluation qui selon eux
serait souhaitable d’être fait par l'Académie Nationale des Sciences", conclut
l'Association Nationale des Eleveurs de Bovins.


jeudi 19 février 2009

YVAN COLONNA,CORSE,DREYFUS,LAFAY,MASSIMI,JOSPIN,CHARLES PASQUA, MONTE-CARLO

L'ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, pense que la journée donnée par la COUR SPÉCIALE D'ASSISE, ayant pour mission de condamner YVAN COLONNA, n'est pas un acte de justice, mais un acte d'aumône.
En effet les superflics et politiques magouilleurs doivent résoudre un assassinat en une journée, ce qu'ils n'ont pas réussi à faire en 10ans! Mais en une journée avec l'aide des barbouzes on peut faire des accidents...!
Rappelez-vous, l'assassinat du docteur LAFAY et du sous-préfet MASSIMI en CORSE n'ont pas été résolu!
Le juge THIEL a curieusement dessaisit la gendarmerie de l'enquête. La gendarmerie avait levé le voile sur l'identité de la quasi-totalité des assassins du préfet.Or elle se trouve dessaisie au profit de la DNAT de MARION, orientée à cette date, sur une toute autre piste!!!!!

JUSTICIABLE, on se fout de toi, encore une fois de plus.

L'ÉCHO des MONTAGNES est certain de deux choses dans ce dossier de justice à la Dreyfus:

--LE Préfet CLAUDE ERIGNAC a été assassiné le 6 février 1998.
--YVAN COLONNA est innocent.

Voyons de plus prêt les déclarations faites sous serment du divisionnaire MARION (L'EDM avait écrit: "arrêtons les marion-nettes"), car ce divisionnaire là a non seulement fait fausse route ,avec sa piste agricole et a ainsi loupée l'enquête, mais son action s'est surtout borné à diffamer le divisionnaire DRAGACCI et à lui "faire un chantier", tout comme à votre rédacteur en chef préféré.

Mais écoutons la déposition de MARION,sous serment, concernant YVAN COLONNA:"Yvan COLONNA ne figurait dans aucune note de renseignements,ni dans aucune surveillance de gendarmerie. Il était sous surveillance des R.G. (Police politique de Vichy, note de la rédaction) qui avait sous-traitée cette surveillance au RAID". Salut Chrisitan LAMBERT.

Ecoutons le divisionnaire Démétrius DRAGACCI, un superflic, très courageux et très droit,incorruptible qui a une haute idée de sa fonction: "Je sais que la concubine MARANELLI, que je ne connais pas, cite le nom d'YVAN COLONNA"!

Ecoutons encore la déposition sous serment de Dragacci: "Seule la DNAT de MARION est saisi dans l'incidente Lorenzoni. En fait pour être honnête, ces dossiers incidents vous permettent de ne pas faire figurer dans le dossier principal certaines données qui échappent ainsi à la défense".

Donc les avocats de COLONNA doivent demander ces dossiers incidents, le président de la COUR SPECIALE aussi!

Ecoutons toujours le divisionnaire DRAGACCI sur le meutre du préfet: "Tout comme l'on voit trois individus participer à l'assassinat du préfet".Procés verbal du 12 juillet 1999!!!!

Pourquoi s'est-on acharné sur YVAN COLONNA et n'a-t-on pas exploré la piste de DRAGACCI qui a été mis curieusement à la retraite d'office?

Que repproche la justice politique à YVAN COLONNA?

Lisons l'extrait du procès verbal de la seconde audition de MR ROGER MARION, en date du mercredi 6 octobre 1999: "MR MARION a précédemment évoqué le témoignage de la femme de MARANELLI (témoignage sans valeur car fait sous la pression et le chantage sur ses enfants!),selon lequel YVAN COLONNA est venu prendre un café chez son compagnon quelques jours après l'asassinat du préfet ERIGNAC".

Voila la charge qui pèse sur YVAN COLONNA: ÊTRE ALLE BOIRE UN CAFE!
Risquez la perpétuité pour un café dans un pays dit démocratique!

Pourquoi le Président DIDIER WACOGNE n'auditionne-t-il pas LIONEL JOSPIN, premier ministre lors de l'assassinat du préfet ERIGNAC, car LE PREMIER MINISTRE dispose selon l'article 20 de la Constitution du 4 octobre 1958 "de l'administration et de la force armée"?
Jospin doit donc savoir beaucoup de choses très importantes concernant les mobiles et l'assassinat du préfet; Jospin doit aussi connaître la teneur des 50 pages disparues du journal intime du Préfet ERIGNAC. Le préfet avait écrit des choses importantes et cité des noms de personnalité politique entre juillet 1997 et février 1998, sur ces pages mystérieusement disparues.
Ces pages manuscrites concernaient-elles, les réseaux africains de CHARLES PASQUA?
Et si on allait voir du côté de l'île de Cavallo et posé des questions à Stefano Casiraghi (alors mari de Caroline de Monaco) et à la SOGO et Cie SA de Neuilly-sur-Seine?
Et si on posait des questions à Claude GUEANT,à l'époque directeur général de la police national, sur l'île de Cavallo et l'argent mafieux italien blanchi, actuellement secrétaire général de l'Elysée?