Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

samedi 31 janvier 2009

CHEMTRAILS, CRIMES DE GUERRE,GRIPPE AVIAIRE,PROTOCOLES DE TORONTO,FAMINE,EPIDEMIE

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre après le scandale des "chemtrails", celui de la fabrication artificielle de nuages, à partir de gouttelettes d'eau pour commencer et ensuite à partir de produits chimiques toxiques, neurotoxiques et mortelles.

CHEMTRAILS,NUAGES FABRIQUES, CLIMAT

L'ECHO des MONTAGNES revient sur le problème du danger des chemtrails: il y a un an, lorsque nous avons commencé à dévoiler le danger mortel que nous fait courir volontairement le gouvernement mondial, en aspergeant nos champs, nos cultures, nos forêts, nos villes, nos sources, du poison chemtrails, le courrier affluait à la Rédaction de votre journal.
Nos amies lectrices et amis lecteurs découvraient cet assassinat et bien sûr n'y croyait pas.
A force de persévérance, maintenant le chemtrail pourra être considéré comme un crime contre l'Humanité et nous pourrons porter plainte contre MERIEUX and CO dont BARNIER MICHEL pour crimes contre l'humanité (comme pour la fausse grippe aviaire)!
Je vous joints une vidéo en allemand, car c'est la seule météo qui ose en parler et qui ose comme votre journal, DENONCER l'épandage des chemtrails par des avions militaires!
- Meldungen vom Wochenende 28.01.2009
Verschwörungen
Chemtrails bei "ZDF-Wetter"? Mainz/ Deutschland - Hinter dem Schlagwort "Chemtrails" verbirgt sich eine komplexe Verschwörungstheorie, wonach hauptsächlich US-Militärs mittels Flugzeugen ganze Landstriche und Regionen mit Chemikalien besprühen und dabei am Himmel geradlinige Spuren und ganzen Netzwerke aus vermeintlichen Kondensstreifen hinterlassen. Vertreter dieser Theorie wurden am vorletzten Mittwoch aufmerksam, als entsprechend verräterische Muster selbst auf dem ZDF-Wetterradar zu sehen waren ...mehr




Une fois la vidéo visionnée, clic sur la vidéo suivante: "chemtrails news". A voir absolument!!!



vendredi 30 janvier 2009

RACHIDA DATI,NICOLAS SARKOSY,MICHEL BARNIER, EUROPE,ILLUMINATI

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous donne la répartition des sièges en vue de l'élection des députés européens pour les régions françaises.
L'ECHO des MONTAGNES, vous donne aussi le point de vue de NICOLAS SARKOSY, quant à la candidature de M.BARNIER et RACHIDA DATI à ces élections.


Le gouvernement annonce la répartition des sièges pour les européennes.

Les dates des élections européennes et la répartition des sièges entre les circonscriptions ont été dévoilées dans le cadre d’une communication présentée en Conseil des ministres le 28 janvier par Michèle Alliot-Marie.

Pour désigner les élus français appelés à siéger au sein du Parlement européen, les électeurs de Polynésie française, de Saint-Pierre-et-Miquelon, de Saint-Martin, de Saint-Barthélemy et des départements des Antilles et de la Guyane sont appelés aux urnes le 6 juin 2009. Pour le reste du territoire national, les élections se dérouleront le 7 juin.

Répartition des 72 sièges.

La répartition des 72 sièges attribués aux parlementaires français, établie en fonction des recensements de l'Insee, sera la suivante :

  • 10 sièges pour la circonscription du Nord-ouest, qui regroupe la Basse-Normandie, la Haute-Normandie, le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie ;

  • 9 pour celle de l’Ouest, composée de la Bretagne, des Pays de la Loire et de Poitou-Charentes ;

  • 9 sont attribués à la circonscription de l’Est, c’est-à-dire les régions Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Lorraine et Franche-Comté ;

  • la circonscription Sud-Ouest, à savoir les régions Aquitaine, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, éliront 10 parlementaires ;

  • les régions Corse, Provence-Alpes-Côte d’azur et Rhône-Alpes, regroupées au sein de la circonscription Sud-Est, en désigneront 13 ;

  • 5 sièges ont été attribués à la circonscription Massif central-Centre, composée de l’Auvergne, du Limousin et du Centre ;

  • la circonscription Ile-de-France, qui correspond à la région homonyme, élira 13 parlementaires ;

  • 3 parlementaires seront désignés au sein de la circonscription Outre-Mer, qui regroupe Saint-Pierre-et-Miquelon, Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis-et-Futuna.

"Le décret de convocation des électeurs ainsi que celui fixant le nombre de sièges à pourvoir et le nombre de candidats par circonscription électorale en fonction des derniers chiffres du recensement seront publiés, au plus tard le 1er mai prochain", indique le texte de la communication en Conseil des ministres.

Rachida DATI, garde des sceaux et ministre de la justice a rang sur le ministre de l'agriculture MICHEL BARNIER, dans le protocole.

Pourtant elle a un ministère plus important que MICHOU et malgré cela elle se retrouve au 2ème rang, derrière BARNIER! Pourtant elle est largement plus compétente que BARNIER.

Même NICOLAS SARKOSY le reconnait:"Et ce n'est pas avec BARNIER, qui a le charisme d'une huître, qu'on va faire bander les gens. RACHIDA peut être utile pour cela", voila ce que déclare NICOLAS SARKOSY, le 21 janvier 2009.

mercredi 28 janvier 2009

WANTED,PALESTINE,GAZA,ISRAËL, FRANCE,PROTOCOLES DE TORONTO









L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, recherche ces 15 suspects de crimes de guerre sionistes.

"WANTED !" : 15 dirigeants israéliens sur la sellette

Publié le 27-01-2009


Quinze suspects de crimes de guerre israéliens sont recherchés. Une organisation internationale pour les droits humains lance un appel pour recueillir toute information sur les projets de voyage de ces dirigeants israéliens dont vous trouverez les noms et les photos ci-dessous.

La Coalition Internationale contre l’Impunité (International Coalition against Impunity - HOKOK), qui est une organisation non-gouvernementale enregistrée auprès de la Commission économique et sociale pour l’Asie de l’ouest des Nations Unies, a déposé une "Lettre de notification et de saisine" au procureur de la Cour pénale internationale, lettre, qui fournit les grandes lignes de la demande d’arrestation de 15 dirigeants politiques et militaires israéliens pour crimes commis à Gaza en violation du Statut de Rome et de la Quatrième Convention de Genève.

Cette Coalition a également émis un appel international en vue d’obtenir des informations sur les personnes suspectées de crimes de guerre et listées ci-dessous. Toute personne en Israël comme dans le monde entier qui détiendrait des informations relatives aux projets de voyage ou sur la localisation actuelle des suspects listés ci-après s’ils sont hors d’Israël, doit immédiatement en informer :

Le procureur

P.O. Box 19519. 2500 La Haye. Pays-Bas.

Fax +31 70 515 8 555 - otp.informationdesk@icc-cpi.int

Liste des suspects :

Amir Peretz, Avi Dichter, Binyamin Ben Eliezer, Carmi Gillon,

Dan Halutz, Doron Almog, Ehud Barak, Ehud Olmert

Eliezer Shkedy, Gabi Ashkenazi, Giora Eiland, Matan Vilnai,

Moshie Bogie Yaalon, Shaul Mofaz,Tzipi Livni

mardi 27 janvier 2009

CRIMES DE GUERRE,GAZA,ISRAËL,KLARSFELD

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, traque sans cesse les criminels de guerre qui ont massacrés la population à GAZA, pays martyr, transformé en ORADOUR, en VARSOVIE, en camp de concentration à ciel ouvert.

L'ECHO DES MONTAGNES sera donc le KLARSFELD de GAZA!

CRIMES DE GUERRE | Alors que les témoignages de massacres se multiplient, Israël adopte une loi sur l’impunité de ses soldats.




Aussi loin que porte le regard, ce ne sont que des amas de béton brisé et de fers tordus. Des familles fouillent les décombres pour récupérer quelques affaires. Le spectacle de désolation dans le village d’Ezbet Abed Rabbo, au nord de Gaza, témoigne de l’usage massif d’armes lourdes par l’armée israélienne.

Les maisons ont été systématiquement dynamitées. On peut encore voir de grosses mines non explosées sur le sol. Les vergers surplombant la frontière avec Israël, à moins d’un kilomètre de distance, offrent un pas de tir idéal pour les lanceurs de roquettes et constituent un théâtre d’affrontements réguliers avec l’armée. «Nous avons l’habitude des incursions israéliennes.

D’ordinaire, nous restons à l’abri dans les maisons, mais cette fois, c’est du jamais vu», témoigne Mahmoud Abed Rabbo devant les gravats de sa maison. 

A bout portant

Khaled Abed Rabbo, lui, a vu un soldat tirer à bout portant sur ses filles. C’était le 7 janvier à 12 h 50, «dix minutes avant la trêve» (cessez-le-feu humanitaire de deux heures par jour), précise-t-il. Les soldats ordonnent à la famille de sortir par haut-parleurs. Le père de famille s’exécute, accompagné de sa femme et de ses trois filles. «Un soldat est sorti du tank et il a commencé à tirer», raconte-t-il. Amel, 2 ans, et Souad, 7 ans, s’effondrent. Samar, 4 ans, est grièvement blessée. Un voisin ambulancier appelé à la rescousse assure avoir été empêché d’approcher par les soldats. «Mon beau-frère et moi avons pris les enfants dans nos bras et nous avons marché jusqu’à la route Saladin.»

Samar a été évacuée en Egypte puis en Belgique où elle est toujours dans un état critique. «Je veux qu’Israël ouvre une enquête et qu’ils me disent pourquoi ils ont fait ça. Quel danger mes enfants représentaient pour Israël?» lance Khaled Abed Rabbo.

Un possible «crime de guerre» pour Amnesty International qui a dépêché une mission d’enquête sur les lourdes pertes civiles au cours des vingt-trois jours d’offensive israélienne.

«Il est clair que des crimes ont été commis», tranche Donatella Rovera, chef de la délégation d’Amnesty. Reste à en établir l’ampleur et les responsabilités.

Militaires protégés.

Dimanche, le gouvernement israélien a inscrit dans la loi un soutien légal et financier aux militaires qui pourraient faire l’objet de poursuites pour d’éventuels crimes de guerre. «Les officiers et les soldats qui ont servi à Gaza doivent savoir qu’ils sont protégés», a déclaré le premier ministre israélien, Ehud Olmert. «Les possibilités d’action sont limitées», reconnaît Donatella Rovera. «Mais il faut savoir que certains responsables israéliens ne peuvent déjà plus se rendre n’importe où, en raison du risque d’arrestation lié à la juridiction universelle en vigueur dans plusieurs Etats, ajoute-t-elle. Les militaires doivent être responsables de leurs actes et commencer à imaginer que leurs destinations de vacances pourraient se limiter.

L'ECHO DES MONTAGNES ira les chercher même en ISRAËL pour les traîner à la COUR PENALE INTERNATIONALE de LA HAYE.La traque ne fait que commencer!!!!!

PALESTINE,GAZA,CRIMES DE GUERRE,LA HAYE,NÜREMBERG,


L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, paye très fort sa conception de la liberté de la presse; en effet suite à mes articles sur les crimes de guerre, perpétrés par les sionistes d'Israël et leurs chefs d'État complices, contre le peuple Palestinien,votre rédacteur en chef vient d'être victime d'un empoisonnement le 26 janvier 2009, après l'échec de l'empoisonnement au CO² du 13 mars 2008!!!!




Ma comparaison entre le ghetto de VARSOVIE et le ghetto de Gaza ,ma plainte à la Cour Pénale Internationale pour crime de guerre et la comparaison entre ORADOUR SUR GLANE et ORADOUR SUR GAZA, ainsi que ma demande de boycott des produits israéliens, n'ont pas plu à tout le monde; aux empoisonneurs sionistes je réponds ceci:



Les criminels nazis ont été jugés à NÜREMBERG, les criminels sionistes et leurs complices seront jugés à la Cour Pénale Internationale de la Haye, que je sois en vie ou non.



La justice est en marche et dorénavant grâce à internet, les pays du monde entier découvrent le vrai visage d'Israël et de leur complice.

Il n'est de vérité que le temps ne révèle, Victor HUGO!

CITE DU VATICAN, 27 JAN 2009 . Benoît XVI a fait parvenir un message au Congrès national de l'Union italienne de la presse catholique, qui a fêté son cinquantenaire la semaine dernière. Beaucoup de choses ont changé depuis, écrit-il, "notamment en matière scientifique et technologique, économique et géopolitique. Même si cela apparaît moins, l'évolution est plus profonde encore et préoccupante dans le domaine culturel, où le respect de la dignité humaine s'est nettement affaibli, tout comme les valeurs de justice, de liberté et de solidarité qui sont essentiels à la survie de la société".

Il rappelle ensuite combien le travail des journalistes , régi par les principes évangéliques, est plus que jamais difficile. "Aux sens de responsabilité et de service, qui leurs sont propres, ils doivent joindre un professionnalisme croissant mais aussi une grande capacité de dialogue avec les milieux laïques, à la recherche de valeurs partagées". Puis il souligne que leur "témoignage de vie sera d'autant plus cohérent qu'ils réussiront à être entendus. Parmi vos collègues laïques, nombreux sont ceux qui attendent en fait un témoignage profond et sans étiquette, le témoignage d'une action inspirée par la foi".

Puis le Saint-Père dit être conscient de la difficulté d'une tâche de plus en plus exigeante, "où la liberté est souvent menacée et où les intérêts économiques et politiques priment parfois sur l'idée de service et de bien commun. Je vous encourage donc -conclut Benoît XVI- à ne rien concéder sur les valeurs primordiales, à avoir le courage de la cohérence, y compris s'il faut payer le prix fort. Votre conscience n'a pas de prix".
Merci SAINT PÈRE, les assassins de la liberté de la presse et les assassins tout court, essayent de faire taire à jamais notre parole.
Mais ceux qu'ils ne savent pas, c'est que l'ECHO des MONTAGNES ne parle jamais le premier, mais toujours le DERNIER et rien, ni personne n'empêchera l'ECHO DES MONTAGNES d'aller plus haut!




samedi 24 janvier 2009

BOYCOTT,GAZA,CRIME DE GUERRE,PROTOCOLES DE TORONTO, NORVEGE,VEOLIA,

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, est fier de vous annoncer que le boycott, vis à vis des produits sionistes portent ses fruits.
En effet les producteurs de fruits et légumes d'Israël, complices des crimes de guerre contre la population palestinienne, n'arrivent plus à écouler leur production qui pourrit dans leur hangar.
Sachant que 90% de la production sioniste est vendue en Europe.
Saluons la courageuse Norvège qui boycotte, tous les produits venant d'Israël.
La firme française Veolia punie pour sa collaboration avec le
colonialisme israélien **


La multinationale d'origine française Veolia vient de subir un sérieux
revers, en perdant le contrat pour la gestion du métro de Stockholm, la
capitale suédoise.

Dans un communiqué, l'association chrétienne suédoise Diakonia se félicite
de cette déconvenue, qui représentait pour Veolia un marché de plus de 3,5
milliards d'euros sur huit ans.

Fin de l’occupation ! Business de guerre : basta ! Palestine libre !

Aujourd’hui, vers quinze heures, une quarantaine d’étudiants ont « occupé » un des labos de la faculté d’Ingénierie sur le Campus de Parme. Cette intrusion a été décidée par les associations Collettivo Spam, Le Théâtre Polyvalent Occupé de Bologne et l’Aq16 de Reggio Emilia. Les manifestants protestent contre les recherches « guerrières » effectuées par les universités italiennes : « Dans les laboratoires d’ingénierie de l’université de Parme – disent ces collectifs – sont mis au point des appareils de vision nocturne, ainsi que divers systèmes destinés à la multinationale américaine Caterpillar. Caterpillar fournit vend directement ses bulldozers à l’armée israélienne, qui a détruit, à l’aide de ces engins, quelque douze mille maisons palestiniennes. Notre action est une protestation pacifique (au moyen du ‘volantinaggio’, c’est-à-dire de la distribution de tracts [j’adore ces néologismes italiens ! ndt]). Nous demandons que soit suspendue la collaboration de l’université avec Carterpillar. Nous sommes contre la recherche scientifique à finalité militaire ».

(Les étudiants de l’Onda et les protestataires contre la réforme Gelmini se sont joints aux collectifs).

« La multinationale américaine – expliquent les étudiants – a reçu des avertissements y compris du Haut Commissariat de l’Onu et d’Amnesty International, qui lui ont demandé de ne plus vendre ses produits à l’armée israélienne. Nous continuerons à sensibiliser l’opinion publique sur cette question. Nous espérons pouvoir rencontrer le professeur Alberto Broggi, un des responsables du labo, et réussir à le convaincre d’interrompre ce genre de recherche en connexion avec Caterpillar. Nous sommes toujours prêts à défendre la recherche scientifique, mais certainement pas de celle à finalité guerrière ! »

Chronique d’une protestation:

Demande d’une assemblée publique en présence du recteur, du président de la faculté d’Ingénierie et du directeur du Vislab afin d’expliciter les conditions contractuelles entre l’université et Caterpillar, et interruption de la collaboration entre le laboratoire de recherche et toutes les instances impliquées dans des opérations de guerre : telles sont les revendications qui ont été portées au professeur Giorgio Picchi, directeur de la faculté d’Ingénierie de l’information de l’Université de Parme par les étudiants de l’université et de l’Onda, ainsi que par des membres du Collectif Spam de Parme, du Tpo de Bologne et de l’Aq16 de Reggio Emilia, qui ont manifesté ce jour avec des banderoles et des tracts aux environs de la faculté d’Ingénierie.

Au cœur de la protestation, un accord signé au mois de juillet (2008) entre le Vislab et la multinationale américaine Caterpillar. Un accord qui, selon les manifestants, prévoirait la fourniture en direct à l’armée israélienne des bulldozers qui lui servent à démolir les maisons des Palestiniens. Durant l’assemblée publique, dont les représentants de l’Athénée parmesan ont reconnu le caractère factuel, expliquent certains participants au sit-in, les étudiants et les collectifs voudraient affronter aussi le problème plus général de la recherche universitaire appliquée à des fins guerrière. Il s’agit, soulignent là encore certains des manifestants, des accords passés entre le Vislab lui-même et le ministère américain de la Défense".

Il faut boycotter tous les produits commencant par le code "729", ces produits aident le financement des crimes de guerre contre GAZA, contre la PALESTINE, contre l'Humanité avec les chemtrails!

Voici un aperçu de ces produits qu'il ne faut surtout pas acheter:

Parmi les produits israéliens :

Carmel (fruits et légumes)

Jaffa (fruits et légumes)

Kedem (avocats)

Coral (cerises)

Top (fruits et légumes)

Beigel (biscuits apéritifs)

Hasat (agrumes)

Sabra (repas complets)

Osem (soupes, snacks, biscuits, repas complets préparés)

Dagir (conserves de poissons)

Holyland (miel, herbes)

Amba (conserves)

Green Valley (vin)

Tivall (produits végétariens)

Agrofresh (concombres)

Jordan Valley (dattes)

Dana (tomates cerises)

Epilady (appareils d’épilation)

Ahava (cosmétiques de la Mer morte)!


Les produits des entreprises qui soutiennent l'Etat d'Israël (américaines ou européennes)

COCA-COLA - Marques du groupe : Aquarius, Cherry Coke, Fanta, Nestea,
Sprite, Minute Maid, Tropical. Cette entreprise soutient l'Etat d'Israël
depuis 1966.

DANONE - Marques du groupe : Arvie, Badoit, Belin, Blédina, Phosphatine,
Chipster, Evian, Galbani, Gervais, Heudebert, Lu, Taillefine, Volvic.
Danone vient d'investir dans le Golan, territoire syrien occupé depuis
1967 par Israël.

Danone, de part son patron, FRANK RIBOUD, a donné un cours de management aux collaborateurs de MICHEL BARNIER et au ministre aussi, du 15 au 17 octobre 2008,au club MAEVA d'ARLES: coût de l'opération: 250 000 euros, payé par les con--tribuables français pour financer la guerre!!!!

NESTLÉ - Marques du groupe : Aquarel, Cheerios, Crunch, Frigor,
Friskies, Galak, Golden Grahams, Kit Kat, Maggi, Mousline, Nescafé,
Ricoré, Quality Street, Vittel, Perrier, Buitoni. La société suisse
possède 50,1 % des capitaux de la chaîne alimentaire israélienne Osem.
La firme est accusée depuis les années 50 de détruire l'économie et la
santé des peuples du Tiers-Monde, notamment par l'imposition de ses
laits en poudre pour bébés en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

INTEL - Cette grosse entreprise produit la plus grande partie des puces
électroniques PENTIUM 4 utilisées par les ordinateurs PC dans son usine
de Kyriat Gat, installée sur le site de Iraq Al-Manshiya, un village
palestinien rasé après son évacuation en 1949 par les soldats égyptiens.
2 000 habitants furent chassés de leur terre, malgré un engagement
écrit, supervisé par les Nations unies, des sionistes à ne pas toucher à
la population. Une campagne de leurs descendants aux USA en 2003 a amené
INTEL à suspendre un projet d'investissements de 2 milliards de dollars
pour une extension de l'usine Fab 18 de Kyriat Gat.

L'ORÉAL - Marques du groupe : Biotherm, Cacharel, Giorgio Armani
Parfums, Lancôme, Vichy, La Roche-Posay, Garnier, Héléna Rubinstein,
Gemey-Maybelline, Jean-Louis David Shampooings, Le Club des créateurs de
beauté (vente de produits cosmétiques par correspondance), Redken 5th
Avenue, Ralph Lauren parfums, Ushuaïa.

L'Oréal a ainsi investi des millions en créant une unité de production à
Migdal Haemeck, à tel point que le Congrès juif américain a exprimé sa
satisfaction de voir l'Oréal « devenir un ami chaleureux de l'Etat
d'Israël ».

ESTÉE LAUDER - Marques du groupe : Aramis, Clinique, la Mer, DKNY, Tommy
Hilfiger
Outre ses investissements, le directeur est le président d'une des plus
puissantes organisations sionistes US, le Fonds National juif.

DELTA GALIL - Cette entreprise israélienne est spécialisée dans la
sous-traitance de produits textiles notamment dans celui des
sous-vêtements. De nombreux sous-vêtements de marques étrangères
proviennent ainsi directement des usines de Delta Galil. C'est le cas
pour Marks & Spencers, Carrefour (Tex), Auchan, Gap, Hugo Boss, Playtex,
Calvin Klein, Victoria's Secret, DKNY, Ralph Lauren.

LEVI STRAUSS JEANS ET CELIO ( magasins spécialisés dans les vêtements
pour hommes)
Ces entreprises fort bien implantées en France financent les nouvelles
colonies en Palestine mais également les écoles des religieux
extrémistes dans le monde.

TIMBERLAND (Vêtements, chaussures, chaussettesŠ) - Tout comme son
homologue Ronald Lauder, le PDG de Timberland Jeffrey Swartz est un
membre actif du lobby sioniste US. Il a conseillé ainsi d'encourager la
communauté juive US à se rendre en Israël mais également d'envoyer des
soldats israéliens pour mener la propagande pro-israélienne aux USA.

DISNEYLAND - L'entreprise Disney n'a rien d'idyllique et contribue par
son soutien à Israël à semer la mort en Palestine. Elle approuve ainsi
tacitement l'occupation illégale de Jérusalem-Est en faisant de
Jérusalem lors d'une exposition au Centre Epcot en Floride la capitale
d'Israël, cela en violation des résolutions internationales de l'ONU.

NOKIA - Le géant finlandais de la téléphonie commerce activement avec
l'Etat d'Israël. Dans une interview au Jérusalem Post, le manager du
groupe déclarait : qu' Israël faisait partie des priorités de
l'entreprise. Un centre de recherche Nokia a ainsi vu le jour en
Israël.

MC DONALD'S - Entreprise emblématique de l'impérialisme culturel US, la
célèbre chaîne de restaurants fast-food apporte un soutien non
négligeable à l'Etat israélien. McDonald's dispose de 80 restaurants en
Israël et y emploie près de 3000 personnes. Elle y interdit à son
personnel de parler arabe. Aux USA, l'entreprise figure parmi les
heureux partenaires de l'organisation sioniste «Jewish Community » basée
à Chicago. Cette organisation travaille en effet pour le maintien de
l'aide militaire, économique et diplomatique apportée par les USA à
Israël.

CATERPILLAR (Equipement pour bâtiment mais également, vêtements,
chaussures) - Une large campagne doit être menée en France pour dénoncer
la participation criminelle de Caterpillar aux destructions des maisons
en Palestine par ses bulldozers géants. C'est avec un Caterpillar que la
pacifiste américaine juive Rachel Corrie a été tuée par un soldat
israélien en 2003.

La chaîne hôtelière ACCORHOTEL (Etap, Ibis, Mercure, Novotel, Sofitel) -
Cette chaîne a plusieurs hôtels en Israël, et récemment, elle a ouvert
une succursale dans les territoires syriens occupés, dans le Golan.

Les chaînes alimentaires présentes dans les colonies israéliennes :
Domino Pizza, Pizza Hut, Häagen Daaz, Burger King

Autres produits : Cigarettes Morris (dont Marlboro), Produits
Kimberly-Clarck (Kleenex, Kotex, Huggies), SanDisk (informatique), Toys
RUs (jouets)

Voir aussi
La liste des produits fabriqués
dans les colonies de peuplement israéliennes.
http://archivio.carta.org/cartamondo/archivio/asia/allegati/031121prodcolo.pdf



extrait :
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2009-01-05%
2015:36:47&log=invites

Ne pas boycotter ces produits et producteurs, rend complice de crimes de guerre.

"Ne pas dénoncer un crime, c'est se rendre complice du crime", c'est écrit dans le TALMUT!!!!

Réfléchissons :


En achetant les produits produits par ces sociétés, nous soutenons leurs
actions en faveurs d'Israêl et devenons complices du génocide perpétré
par d'Israêl

Si vous n'appréciez pas ces actions alors n'achetez plus jamais ces
produits.

Par la même occasion, vous pourrez réaliser non seulement d'éventuelles
économies, mais aussi vous permettrez à des petits productions non loin
de chez vous de pouvoir "revivre" de leurs productions affaiblies par la
concurrence de ces grands commerçants en participants au renouveau de
l'économie locale.

FRANCE,ISRAËL,TRAFIC d'ARMES,COMPLICE CRIME DE GUERRE

L'ECHO des Montagnes,dans le légitime but de vous informer, vous livre le communiqué suivant provenant de l'ELYSEE.
Ce communiqué prouve l'étroite collaboration des sionistes entre eux pour exterminer le peuple palestinien, donc complices des crimes de guerre contre la PALESTINE.

Communiqué concernant la lutte contre le contrebande des armes vers Gaza.


A l’issue de ses deux déplacements au Proche-Orient, qui ont permis de mettre en œuvre une initiative franco-égyptienne de cessez-le-feu et de retrait israélien de Gaza, le Président de la République reste déterminé à poursuivre ses efforts pour la paix, en liaison avec l’ensemble de ses partenaires.

L'urgence maintenant est de consolider l'actuel cessez-le-feu, ce qui passe par l’action humanitaire, l'arrêt total du trafic d'armes vers Gaza, la réouverture durable des points de passage, la reconstruction et la réconciliation inter-palestinienne.

Déterminé à ce que la France prenne toute sa part à ces efforts, le Président de la République a demandé au Ministre des affaires étrangères et au Ministre de la Défense d’engager des actions immédiates pour lutter contre la contrebande des armes vers Gaza :

- déploiement immédiat d’une frégate porte-hélicoptères qui procédera à des actions de surveillance dans les eaux internationales au large de Gaza, en pleine coopération avec l’Egypte et Israël.

- engagement sans délai d’une coordination étroite avec les Etats-Unis et les partenaires européens pour proposer des actions complémentaires dans la lutte contre la contrebande des armes par voie maritime et terrestre.

- Ces actions doivent s’accompagner d’une réouverture totale et permanente des points de passage vers Gaza. C’est pourquoi, le Président de la République a rappelé son souhait d’une réactivation rapide sous supervision européenne du point de contrôle de Rafah, à laquelle la France prendra toute sa part. La France est également favorable à l’extension de la mission PESD EUBAM Rafah aux points de contrôle entre Gaza et Israël.

Cette démarche est équilibrée : elle propose des mesures concrètes tant pour lutter contre la contrebande d’armes que pour faciliter la réouverture complète des points de passage vers Gaza. Elle est menée en étroite coordination avec l’ensemble des parties prenantes, avec le double objectif de contribuer à assurer la sécurité d’Israël et d’alléger les souffrances du peuple palestinien.

Cette démarche s’inscrit aussi dans le cadre d’une nécessaire et urgente relance du processus de paix par une conférence politique. 2009 doit être l’année de la signature de l’accord de paix.

jeudi 22 janvier 2009

HITLER,NAZI,GAZA,ISRAËL,TORTURES

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, enrichit son dossier de plainte pour "crimes de guerre" de la part d'ISRAËL, de ses dirigeants et de ses Alliés.


GAZA : d’autres témoignages de médecins

Publié le 22-01-2009


Nous poursuivons la publication de témoignages prouvant le caractère criminel des actions commises par l’armée israélienne durant ses massacres dans la bande de Gaza. Les bombardements sont interrompus, mais Israël devra rendre des comptes sur ses atrocités. Le fait d’avoir empêché toute communication pendant les trois semaines de massacres, n’empêchera pas les témoignages d’affluer.

Témoins oculaires : La crise médicale à Gaza Dr Nasez Abou Chaaban (à Gaza) et Dr Miri Weingarten (en Israël) BBC News – 15.01.2009 http://news.bbc.co.uk/go/pr/fr/-/2/hi/middle east/ 70830302.stm

Deux médecins qui oeuvrent pour des programmes soutenus par une fondation humanitaire basée au Royaume Uni rendent compte des difficultés auxquelles ils sont confrontés dans la Bande de Gaza. Le docteur Abou Chaaban dirige l’unité des grands brûlés à l’hôpital Shifa et le docteur Miri Weingarten est directeur de l’association israélienne Médecins pour les Droits de l’Homme. Les témoignages ont été recueillis par la fondation Christian Aid.

DrAbou Chaaban – J’ai travaillé ici pendant 25 ans et je n’ai jamais vu quoi que ce soit de semblable. Je n’ai jamais vu un tel nombre de blessures ni des blessures aussi graves parmi des civils et des enfants de deux ou trois ans. Nous n’avons absolument pas les moyens de traiter le grand nombre de patients que nous recevons. C’est pourquoi, à l’instant où la frontière égyptienne s’ouvre, nous essayons d’y faire passer pour qu’ils soient traités les cas les plus sérieux et nous gardons ici les moins difficiles.

C’est un désastre. Des familles entières ont subi l’effondrement de leurs maisons, certains ont été atteints par des obus, d’autres sont brûlés. Un désastre total.

Nous avons reçu de très nombreux patients atteints de brûlures bizarres, complètement différentes des brûlures que nous avons l’habitude de traiter : des brûlures profondes qui dégagent une forte odeur chimique. Les blessures continuent à fumer pour un long moment. Quand nous essayons de les laver avec une solution saline et de l’eau, le patient se plaint de douleurs extrêmes. Dans certains cas s’observe une grave destruction des tissus et nous avons dû amputer le membre entier.

Nous ignorons quelle sorte de traitement serait à appliquer. Le problème majeur est que nous ne connaissons pas le type d’armes qui a été utilisé. Un médecin suédois qui travaille avec nous suppose qu’il pourrait s’agir de phosphore blanc, mais nous n’en avons pas la certitude. Et même si tel était le cas, nous n’en avons pas l’expérience et ne savons pas comment traiter les blessures qu’il a causées. Nous sollicitons l’aide de tous les médecins à travers le monde : quelles sortes d’armes provoquent de telles blessures et comment les traiter ? L’odeur chimique qui s’en dégage est-elle nocive pour les personnels médicaux ? Quelles en sont les répercussions à long terme ? Nous n’en avons pas idée. Que pouvons-nous donc dire ? Nous essayons de rassurer les patients, mais nous sommes dans l’incertitude. Je n’ai pas eu une minute de sommeil depuis 36 heures. Je ne suis pas un administrateur, j’ignore combien de temps nous pourrons continuer à soigner des malades dans ces conditions. Je continuerai à travailler même avec le minimum de moyens. Je travaillerai aussi longtemps que le bombardement se poursuivra, parce que c’est ce que j’ai à faire.

Dr Miri Weingarten – Il m’est difficile de différencier un jour du suivant. De l’aube jusqu’à la nuit, nous recevons un flux continu d’appels de blessés piégés à Gaza et que nous n’avons pas la possibilité d’aider. Nous sommes une association israélienne oeuvrant pour lutter contre les violations des droits en matière médicale. Nous sommes parvenus à faire sortir de Gaza vers Israël inq personnes blessées à la tête pour qu’elles y reçoivent des soins médicaux ; mais c’était avant que commence l’offensive terrestre. Depuis, nous avons dû nous borner à organiser un mouvement d’ambulances pour atteindre les personnes blessées et les familles prises au piège : beaucoup d’appels au secours, mais peu de succès.

Les rares hôpitaux encore en fonctionnement dans la Bande de Gaza sont surchargés jusqu’au point de rupture. Il n’y a ni places dans les unités de soins intensifs, ni suffisamment d’équipes chirurgicales spécialisées aptes à traiter des blessures graves.

Il y a un afflux massif de blessés qui ne sont pas traités à temps. Les cas désespérés ont simplement été renvoyés chez eux. Il en va de même pour les personnes atteintes de maladies rénales qui ont besoin d’une dialyse bi-hebdomadaire : tandis que la plupart ne sont même pas capables de rejoindre un hôpital pour leur traitement, ceux qui y parviennent sont aussitôt renvoyés chez eux. J’ai entendu parler du père d’un de nos patients, un garçon de 10 ans atteint d’un cancer qui avait été en Israël pour une chimiothérapie. Evidemment, cela n’est plus concevable. L’enfant était en souffrance, il voulait aller vers l’hôpital le plus proche à Gaza, l’hôpital européen de Khan Younès. L’ambulance n’a pas pu les atteindre parce que la route était bloquée ; cet homme a donc emporté son fils à l’hôpital, sur son dos, sur 8 kilomètres. Quand ils y sont arrivés, aucun médicament n’était disponible, il n’y avait même plus d’analgésiques, et le père a donc rapporté son enfant à la maison. La crise ne touche pas seulement les hôpitaux ou les blessés, mais les citoyens ordinaires captifs dans leurs maisons. Ils ont pu avoir quelques réserves de nourriture et d’eau et se sont débrouillés pour survivre, plus ou moins, durant les dernières semaines. Mais maintenant les vivres sont épuisés, l’eau est épuisée, les piles des téléphones mobiles sont épuisées et il n’y a aucun moyen de les recharger. Un sentiment de panique grandit dans la population civile.

Tout ceci est de loin le pire que j’aie vu. Je n’aurais jamais pu penser que quelque chose de semblable puisse arriver si vite, une descente si abrupte en si peu de temps. Nous faisons de notre mieux pour aider les gens auxquels nous parlons, même en sachant que ce n’est réellement pas possible.

Dr Nasez Abou Chaaban (à Gaza) et Dr Miri Weingarten (en Israël)


CAPJPo-euroPalestine


mercredi 21 janvier 2009

GAZA,ISRAËL,COUR PENALE INTERNATIONALE,GENOCIDE

A Gaza : tuée par Israël, dévorée par les chiens

Publié le 20-01-2009


Un autre témoignage atroce. A l’attention de la Cour Pénale Internationale, mais aussi de nos dirigeants, soutiens inconditionnels à Israël.

A Gaza : tuée par Israël, dévorée par les chiens.

Ville de Gaza – “Mon Dieu ! Je n’ai jamais vu de scène aussi terrible” s’écrie Kayed Abou Aukal. Le médecin urgentiste n’en pouvait croire à ses yeux devant les restes de ce qui, quelques jours plus tôt, avait été Shahd, une petite fille palestinienne de 4 ans, toute potelée. Elle est morte quand un obus israélien a été tiré dans la cour de sa maison, dans le camp de réfugiés de Jabaliya, au nord de la Bande de Gaza. Lorsque ses parents ont tenté de se précipiter au secours de leur enfant, tombée à terre dans une mare de sang, une pluie de balles israéliennes les a tenus à distance. Durant les cinq jours suivants, ce qui restait de Shahd est resté dehors, voué à être déchiqueté par les chiens.

« Les chiens n’ont pas laissé intacte une seule partie de la pauvre petite » dit Abou Aukal à travers ses larmes. « Nous avons vu au cours des 18 derniers jours des scènes à fendre le cœur. Nous avons ramassé des enfants dont les corps étaient déchirés ou brûlés, mais rien qui arrive à ce point ».

Cinq jours durant, le frère de Shahd, Matar, et son cousin Mohammed, ont essayé en vain d’atteindre le corps. A chaque fois les forces d’occupation israéliennes ont tiré sur eux. Voyant le corps du petit ange mis en pièces par la meute des chiens, tous deux ont fait une ultime tentative, qui fut pour eux la dernière. Ils ont été submergés de balles israéliennes avant même d’avoir pu atteindre le corps de Shahd, s’ajoutant ainsi à une longue liste de plus de 900 Palestiniens tués par Israël depuis le 27 décembre.

Avec calme, Omran Zayda, un jeune voisin, assure que les Israéliens savaient fort bien ce qu’ils faisaient. « Ils ont chassé sa famille et l’ont empêchée d’arriver jusqu’à son corps, sachant que les chiens le mangeraient », dit-il. « Ils ne se contentent pas de tuer nos enfants, ils le font délibérément de la manière la plus haineuse et inhumaine ». Selon Zayda, les mots, et même les caméras, ne peuvent rendre compte de l’horreur de la scène. « Vous ne pourriez jamais imaginer ce que les chiens ont fait à son corps innocent » dit-il en retenant ses larmes.

Nombreux sont les Palestiniens qui insistent sur le fait que Shahd n’a pas été le premier ou l’unique cas de ce type. A Jabaliya, au moment où la famille d’Abd Radou essayait d’enterrer trois de ses morts, les forces israéliennes ont commencé à tirer sur eux, déclarent des témoins. Ils ont ensuite lâché leurs chiens vers les corps abandonnés par leurs proches en deuil qui cherchaient refuge contre les tirs israéliens. « Ce qui est arrivé est terrifiant et impensable » a commenté Saad Abd Rabou. « Nos fils mouraient sous nos yeux et on nous empêchait même de les inhumer », dit-il « Les Israéliens ont juste lâché leurs chiens vers leurs corps, comme si ce qu’ils avaient commis ne suffisait pas ».

Ola Attallah

Source : THE PALESTINE CHRONICLE, 16.01.2009

http://www.palestinechronicle.com/news.php ?

(Traduit de l’anglais par Anne-Marie Perrin pour CAPJPO-EuroPalestine)

CAPJPO-EuroPalestine

Traduit de l’anglais par Anne-Marie Perrin

BARACK OBAMA,EUROPE, AL QAÏDA,

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre les préoccupations de l'EUROPE, après l'élection de leur messie BARACK OBAMA, subventionné par l'A.I.P.A.C!

La nouvelle administration américaine suscite craintes et espoirs en Europe.

Qu'attendent les Européens du président américain investi hier ? "Après une vague d' 'obamania', l'Europe se montre circonspecte. A Paris comme à Berlin, on s'interroge sur la tournure des relations transatlantiques, laminées par George W. Bush", résume Le Figaro.

En effet, précisent Les Echos, si "les Européens comptent fermement sur la nouvelle administration Obama pour sortir de la crise et restaurer l'image de l'Amérique, ils redoutent aussi ses exigences et l'affirmation des intérêts américains".

D'un côté, donc, l'Europe compte "faire accepter à Washington un arsenal de réformes qui vise sinon à moraliser du moins à réguler le système financier", "entraîner le nouveau président dans [sa] stratégie de lutte contre le réchauffement climatique", attend "une fermeture rapide du centre de détention de Guantanamo à Cuba" et l'engagement immédiat des Etats-Unis "dans le processus de paix en Israël" [Les Echos].

De l'autre, ces espoirs "pour le retour d'une Amérique plus respectueuse des droits de l'homme et plus ouverte sur le monde se doublent cependant de craintes" [Les Echos], concernant en particulier l'implication européenne en Afghanistan, que le nouveau président souhaite voir renforcée. Or, note Le Figaro, à "l'exception des Espagnols, les opinions publiques européennes sont majoritairement contre".

L'Europe s'interroge également sur un possible "retournement de stratégie sur l'Iran" [Les Echos]. Enfin, la "'nouvelle Europe', malgré son tropisme américain, est elle aussi dans l'expectative. A cause du bouclier antimissile américain" [Le Figaro].

D'ici trois mois, les 27 devraient être mieux renseignés sur les stratégies de la nouvelle administration. Barack Obama est "attendu en Europe en avril prochain pour évoquer la crise économique et l'Otan" [Le Figaro].


Les européens obamanéens peuvent se faire du souci pour les prochaines guerres, car BARACK OBAMA va leur resservir le plat AL QAÏDA.

Voir cette vidéo et vous comprendrez pourquoi le ministre des affaires étrangères de sa gracieuse majesté, s'est mis à table.




lundi 19 janvier 2009

DREYFUS,ZOLA,GAZA,GENOCIDE,PAIX,PROTOCOLES DE TORONTO,GAZA,PALESTINE,HAMAS

L'ECHO DES MONTAGNES,dans le légitime but de vous informer, par la voix de son rédacteur en chef, accuse:


Découvrez Arkol!




--J'accuse Israël de crimes de guerre, de crimes contre l'humanité,

--J’accuse l’idéologie sioniste d’avoir défiguré le message universel de DIEU en le réduisant à faire de la possession de la terre – l’Etat d’Israël - l’idolâtrie moderne du peuple juif.

--J'accuse Israël d'avoir volé aux Palestiniens leur Terre de Palestine,d'être une armée d'occupation permanente. L'Etat de Palestine existe, Israël n'existe pas!

--J'accuse Israël de massacrer les enfants palestiniens pour leur voler les gisements de gaz, situés dans les eaux territoriales de la Palestine, afin que les enfants survivants ne puissent pas s'instruire pour vaincre le sionisme!

--J'accuse Israël d'être à la tête des ILLUMINATI et des BILDERBERG pour pouvoir massacrer à souhait les peuples visés par leur expensionisme sioniste et cupide!

--J'accuse Israël de dominer le monde de la presse, des arts, des médias, de la culture, de la science, de l'agroalimentaire,de la chimie, de la médecine, dans le seul but de domination et d'extermination des peuples qui ne leur rapporte pas des dollars.

--J’accuse la communauté internationale - l’Occident - d’être complice des Israéliens en faisant de la Paix un simple processus projeté à l’infini : une fiction de Paix. La finalité de l’idéologie sioniste est de maintenir le statu quo, donc l’occupation.

--J’accuse les médias français d' avoir été un simple facteur des thèses israéliennes, mais aussi pour leur incapacité à donner voix à une autre parole, à celle qui lutte pour sa reconnaissance.

Si l’affaire Dreyfus a divisé la société française, Gaza divise la conscience du monde. Zola, dans sa lettre, visait, bien au-delà de l’affaire Dreyfus, un idéal humain en phase avec les Lumières françaises ; Glucksmann, lui, s’adresse exclusivement à la conscience occidentale. Au lieu d’être hanté par le spectre des enfants innocents qui meurent chaque jour sous les bombardements d’une armée en proie à une haine irrationnelle, de l’état de terreur dans lequel est maintenue une population du fait de l’occupation, il expose sa hantise hallucinatoire d'un danger de l’islamisme, en criant avec le loup BUSH.

Gaza coupe l’histoire du monde en deux. Il y a un avant et un après. Elle signe la fin d’une époque : celle de l’occidentalisation du monde. La sagesse crie dans toutes les rues du monde. Et son cri se fait de plus en plus retentissant, d’autant plus qu’on justifie les horreurs au nom du monde libre. Au nom de la démocratie libérale.

Si, l’injustice faite à l’homme Dreyfus, était pour Zola : « une souillure sur la joue de la France », si l’animosité et le climat de suspicion envers les juifs : « déshonore notre époque » ; quels mots alors pour décrire l’horreur israélienne dans sa logique de folie meurtrière contre un peuple qu’elle a exproprié, terrifié et le maintient sous une occupation humiliante et déshumanisante ?

Le seul droit qu’on lui accorde est de le garder en vie, grâce à l’aide humanitaire de l’ONU. Il peut gesticuler, pulluler, frémir, glapir, hennir mais, il n’a pas le droit à la parole. Le droit de dire « Je », d’exprimer librement ce qu’il est, de s’émanciper : cela lui est refusé. Et au nom de quoi on le prive de son statut d être humain ? Au nom de la civilisation des Lumières qu’Israël incarne dans le Proche-Orient oriental. De Dreyfus à Gaza : un monde s’écroule.

La prédiction de Zola s’est réalisée car elle répondait à un idéal de justice et de vérité. La République est sortie plus affermie dans sa lutte pour la réhabilitation de l’honneur de Dreyfus.


Un nouveau monde naîtra aussi, plus juste et plus humain, des enfants calcinés de Gaza.


« La vérité est en marche et rien ne l’arrêtera », disait Zola dans sa lettre.




CRIMES DE GUERRE,GAZA,ISRAËL,PROTOCOLES DE TORONTO, PROTOCOLES DE SION,GAZ,


L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous donne l'explication du génocide programmé du Peuple Palestinien.


Tous d'abord ce massacre a été voulu par les actuels dirigeants d'Israël pour gagner les élections législatives de février 2009.Les israéliens ne reculent devant rien pour gagner des élections, même le massacre d'enfants palestiniens ne les gênent pas, tellement ins sont avides de pouvoir et de dollar, tellement ils veulent dominer le monde; c'est pourquoi aussi l'association sioniste de l'A.I.P.A.C a payé intégralement la campagne électorale de BARACK OBAMA et d'HILARY CLINTON aux U.S.A.; bien sur pour gagner de l'argent, des dollars et encore des dolars qui ont la couleur du sang des enfants martyrs de GAZA.
Ensuite les Israéliens aimant et adorant le dieu dolar veulent se récupérer les gisements de gaz, situés dans les eaux territoriales de la PALESTINE.
En résumé les sionistes et leurs banques, leurs politiciens, tous appartenant aux ILLUMINATIS, avec l'accord de différents chefs d'ETAT, ont massacrés le Peuple Palestiniens pour des dollars et pour du gaz!!!!!
C'est pour la raison que votre rédacteur en chef préféré à porter plainte à la COUR PENALE INTERNATIONALE le mardi 13 janvier 2009; pour voir la plainte en cliquant sur:

PLAINTE AU TRIBUNAL PENAL INTERNATIONAL LA HAYE,GENOCIDE PALESTINIEN,GAZA,HITLER,STALINE



Mais en attendant les massacres et kles crimes de guerre continuent:

Gaza : le martyr du village de Khuza’a

Publié le 19-01-2009


Les journalistes Fida Qishta et Peter Beaumont, de l’hebdomadaire britannique The Observer, racontent le martyr du village de Khuza’a, victime des exactions de la soldatesque israélienne. Quelque 14 habitants de ce village ont été assassinés pendant le raid, tandis que les militaires tiraient sur des civils arborant le drapeau blanc et que les bulldozers de l’armée attaquaient les maisons avec leurs habitants à l’intérieur.

L’enquête des journalistes de l’Observer corrobore les accusations pour crimes de guerre portées par l’ONG israélienne Bt’selem.

Voici maintenant l’article publié dimanche par The Observer (traduction CAPJPO-EuroPalestine)

« Israel est accusé d’avoir perpétré une série de crimes de guerre, au cours d’une attaque d’une durée de douze heures contre un village du sud de la bande de Gaza où 14 personnes ont trouvé la mort.

Les témoignages recueillis par The Observer auprès des habitants de Khuza’a rendent compte des accusations suivantes à l’encontre de l’armée israélienne :

- tentative de destruction de maisons au bulldozer avec les habitants à l’intérieur

- meurtre de civils cherchant à fuir sous la protection d’un drapeau blanc déployé

- tirs sur une ambulance cherchant à atteindre des blessés

- recours indiscriminé à la force dans une zone civile, et utilisation d’obus au phosphore blanc

Si de telles accusations devaient être avérées, elles constitueraient autant de violations des Conventions de Genève.

Les accusations relatives au village de Kuza’a font suite à des dénonciations répétées de violations du droit humanitaire émanant tant de la Croix-Rouge que d’organisations des Nations-Unies et d’autres organisations des Droits de l’Homme.

L’armée israélienne a annoncé hier qu’elle avait ouvert une enquête, “au plus haut niveau”, à propos de cinq autres attaques contre des civils à Gaza, dont l’attaque de deux installations des Nations-Unies et celle d’un hôpital. L’armée a ajouté que les investigations initiales suggéraient que dans chaque cas, ses soldats avaient répondu à des tirs. « Il n’y a pas le moindre élément objectif appuyant ces accusations de crimes de guerre », a declare Yigal Palmor, un porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères.

Les premières alarmes sur ce qui s’est réellement passé au cours des premières heures du jeudi 8 janvier dans le village de Khuza’a ont été lancées par l’association israélienne de défense des droits de l’homme B’Tselem. Bien qu’un porte-parole de l’armée israélienne ait indiqué « ne pas avoir d’information sur le fait que l’incident allégué ait eu lieu », les témoignages recueillis par l’Observer corroborent ceux recueillis par B’Tselem.

Il y aussi un faisceau d’éléments objectfs que le village de Khuza’a a été la cible d’une dure attaque de blindés et de bulldozers qui ont réduit plusieurs immeubles en miettes.

Les images prises par le photographe Bruno Stevens peu après montrent des destructions importantes, et du phosphore encore en combustion. « Ce que je puis vous dire, c’est que beaucoup, beaucoup de maisons ont été bombardées, et qu’ils ont utilisé du phosphore blanc », a déclaré samedi Stevens, l’un des premiers journalistes occidentaux à avoir pu entrer dans la bande de Gaza. « Il semble que les tirs ont été faits de manière indiscriminée ». Stevens ajoute que des maisons proches du village qui avaient échappé aux bombardements ont été incendiées.

Kuza’a est situé à un demi-kilomètre environ de la frontière avec Israël.

L’enquêteur de terrain de B’Tselem a été contacté mardi 13 janvier par un habitant du village, Mounir Shafik al-Najar, qui lui a dit que les bulldozers israéliens avaient commencé à détruire des maisons à 2h30 du matin le jeudi 15 janvier.

Lorsque Rawhiya al-Najar, une femme âgée de 50 ans, est sortie de sa maison brandissant un drapeau blanc, afin de permettre au reste de sa famille de quitter la maison, elle fut abattue par à faible distance par les soldats israéliens.

Un second témoignage concerne l’après-midi du jeudi, lorsque les troupes israéliennes donnèrent l’ordre à une trentaine de villageois de quitter leurs maisons, et de se regrouper dans une école au centre du village. Au bout de vingt mètres de marche environ, ils ouvrirent le feu sur ces civils, tuant trois d’entre eux.

D’autres détails sur les événements ont été apportés lors d’interviews accordées à un enquêteur palestinien travaillant pour l’Observer, après la décision israélienne d’interdire la presse étrangère dans la bande de Gaza. Iman al-Najar, 29 ans, a déclaré qu’elle a vu les bulldozers entrer en action pour détruire la maison de ses voisins, et qu’elle a vu des villageois terrifiés quitter leurs maisons dont les murs s’écroulaient. “A six heures du matin, les tanks et les bulldozers sont arrivés à la maison”, se rappelle Iman. « On est montés sur les toits, et on a essayé de montrer qu’on était des civils, avec nos drapeaux blancs. On leur a dit qu’on était des civils, qu’on n’avait pas d’armes du tout. Mais les soldats ont commencé à détruire les maisons, même s’il y avait des gens dedans”, ajoute-t-elle. A propos de la mort de Rawhiya, Iman indique qu’ils avaient tous reçu l’ordre des soldats de se rendre au centre du bourg. Alors qu’ils le faisaient, les troupes ont ouvert le feu. Rawhiya se trouvait en tête du groupe.

Marouane Abou Raeda, 40 ans, est infirmier à l’hôpital Nasser de Khan Younès. Il dit : « A huit heures du matin, nous avons reçu un appel téléphonique de Khuza’a. On nous a parlé d’une femme blessée. Je suis parti tout de suite. J’étais à 60 ou 70 mètres de cette femme blessée quand les soldats israéliens ont commence à me tirer dessus”. Alors que j’empruntais une autre route, ils ont recommence à tirer. Douze heures plus tard, Rawhiya fut finalement atteinte, elle était morte.

Iman déclare de son côté qu’elle a fini dans une aire de gravats où un groupe important de personnes s’était mis à couvert, au fond d’un trou créé par les maisons démolies. C’est alors, dit-elle, que les bulldozers se sont mis à pousser les gravats de tous côtés. « Ils voulaient nous enterrer vivants », accuse Iman.

(Traduction CAPJPO-EuroPalestine)

CAPJPO-EuroPalestine


Al 'heure que je publie cet article, deux navires , l'un grec et l'autre allemand, se dirigent vers les ports d'ISRAËL, chargé de 3 000 tonnes de munitions chacun, cargaison affrété et payé par les Etats-Unis!

Oui, frères et camarades, c'est bien le génocide qui est recherché. A votre tour de diffuser cette idée. Liser bien le texte, c'est élément qui pourrait faire évoluer la situtation. merci d'avance


Une « shoah » contre les Palestiniens d’abord, ensuite contre – sous prétexte de lutte contre

l’islamisme extrémiste – contre tous les Arabes…

Portons une étoile jaune comme celle-là :

Cette idée est sérieuse : elle découle objectivement et naturellement de la situation et des lutes de l’humanité contre les grandes injustices ! Lisez SVP jusqu’au bout.

Il n’y a pas de jour qui passe qui ne voit la mort de Palestiniens dans le silence et avec les complicités médiatiques. Les faucons du sionisme – les partisans du Peuple Elu, fort de leur puissance financière et militaire, ont basculé franchement dans le racisme et la haine, et en viennent tout naturellement à penser qu’ <<>>. Arborant avec un cynisme révoltant les valeurs les plus chères à l’Homme que sont la liberté, la démocratie, l’épanouissement politique et économique – et dont ils sont, en réalité, les pires ennemis, ils développent un programme d’extermination du plus grand nombre de Palestiniens, programme qu’ils font passer pour une lutte sans merci contre l’extrémisme, symbolisé en termes de communication par le logo/slogan ici – Hamas, là El quaïda ». Ainsi, il suffit de dire Hamas ou El quaïda pour avoir un visa pour tuer. Cette politique n’est pas une lubie, elle est bien réelle et à plus ou moins courts termes, c’est une catastrophe (shoah en hébreu) pour, dans l’ordre des priorités, les Palestiniens, les Musulmans, les Arabes en tant que Race et l’humanité entière.

Il y a devoir à faire échec à cette politique…

Or militairement, il est difficile de combattre l’idéologie libéralo-sioniste. Assurée du soutien infaillible des USA( Cf http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2009-01-14-US-Israel)l’armée Israélienne est difficile à battre armes à la main. L’inégalité des forces ne le permet pas.

Il y a une autre alternative qui peut qui doit venir en parallèle : l’arme morale. Elle consiste à convaincre des centaines de millions de personnes peuplant la planète de l’existence de ce programme d’extermination, de son caractère génocidaire, et de les amener à se dresser par millions et à travers le monde entier pour faire échec à cette politique raciste dont les auteurs sont à comparer aux membres du sinistre Ku Klux Klan ou aux idéologues nazis.

En effet, la totale maîtrise/domination du système informationnel mondial, le recours systématiques aux spécialistes de la communication – conseiller de Blair qui vient de démissionner par exemple - en charge de vendre « les guerres et l’extermination des Palestiniens en les faisant passer pour des extrémistes (et non des patriotes qui luttent pour leur terre et leur dignité), l’infiltration dans tous les organes politiques de gauche,et bien autres choses, font que la masse de gens de la Terre de comprennent que partiellement les enjeux génocidaires et beaucoup d’entre eux même s’ils se méfient des USA, gobent le principe de lutte contre l’extrémisme.

Le moyen de lutte que nous proposons recèle les capacités à même de faire sauter les verrous de la propagande raciste et exterminatrice du programme sioniste.

L’HISTOIRE des luttes humaines contre l’injuste montre que là où le rapport de force rend dérisoire le seul recours aux formes militaires de combat, s’imposent les moyens

pacifistes qui font appel au stoïcisme et à la conscience morale : de Moise, en passant par Jésus, Gandhi, Luther King,…les exemples ne manquent pas.

Faire porter une étoile jaune qui intègrerait comme référent sémantique le génocide juif (pour dire que l’indifférence d’hier est en train de se répéter et < >> avec mon étoile, je vous préviens du risque de voir l’immonde se répéter, sans que vous puissiez dire je ne savais pas ) par tous les personnes conscientes du danger ( Arabe en premier lieu, mais tout autre serait le bienvenu y compris la frange avancée d’Israéliens – l’honneur des Juifs ) et cela immédiatement un peu partout dans le monde, constituerait un moyen efficace de faire sauter les verrous de la propagande sioniste en interpellant à une échelle massive les consciences humaines.

Techniquement, c’est simple à réaliser. Nous proposons trois mots d’ordre. On peut en trouver d’autres.

Pour ne pas être tué dans l’œuf, ce moyen doit être « mis sur le marché « d’une manière massive et systématique le même jour dans le monde entier, y compris en Palestine et dans les pays arabes (Algérie, Tunisie, Maroc, Jordanie ). – ( Peut-être faut-il commencer de l’utiliser d’abord dans ces pays ! ) C’est là seule façon de le rendre pérenne et d’en assurer la l’efficacité.

Les personnes qui acceptent de porter sous quelque forme que ce soit, s’engageraient de ne jamais utiliser la violence et de ne pas répondre aux provocations même les plus insupportables. Cela est essentiel. Rappelons que ce moyen est un moyen de communication qui véhicule simultanément un double message :

- Vers les personnes – endormies par les médias et qui n’ont pas une réelle mesure de l’enjeu cela pour leur dire « Attention, voilà ce qui se prépare, nous subissons ce racisme chaque jour et chaque jour ce même racisme bascule des millions de jeune dans la désespérance - oui, en tout cas nous le ressentons comme –ça c’est bien quelque chose qui ressemble à ce qu’ont subi des millions de juifs de la part des nazis qui est en train de nous être appliqué juste d’une manière moins voyante mais plus sournoise. Cela même alors que les Arabes qui sont aussi des sémites n’ont rien à se reprocher en ce qui concerne la shoah.

- Vers les tenants du programme d’exterminations des Palestiniens pour leur dire une chose simple : « Vous êtes les plus fort, nous l’acceptons et on va même vous faciliter les choses on va porter un signe distinctif qui montre le degré de « servitude à laquelle nous sommes soumis » mais ce même signe distinctif est un miroir dans lequel vous pourrez admirer votre image de raciste, de haineux, de nouveau nazi….

Hier Hitler tuaient les juifs, aujourd’hui les Juifs tuent les Arabes.