Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

dimanche 30 novembre 2008

MEDECINE,TRADITION,CHINE,REFLEXOLOGIE

L'ECHO des MONTAGNES, vous fait part de son attachement à la médecine traditionnelle chinoise qui soigne, tandis que la médecine occidentale cartésienne soulage.
Voyons cela de plus près:

Qu'est-ce que la réflexologie ?

Introduction

Pour cette Question/Réponse, Futura-Sciences s'aventure hors des sentiers de la science occidentale et part en exploration au cœur de la médecine chinoise. Notre guide sera David Tran, qui pratique la réflexologie, une technique qui considère la voûte plantaire comme une télécommande pour agir sur le reste du corps... Communément pratiquée en Chine, elle est considérée par les médecins occidentaux comme, au mieux, une technique de massage.

Laissant à d'autres générations le soin de rapprocher ces pratiques ancestrales de réalités physiologiques, David Tran évoque son art comme une évidence. Le doute n'est pas de mise dans les médecines traditionnelles. Il faut y croire... La méthode scientifique n'a d'ailleurs guère de prises pour un débat.

Bien sûr, Futura-Sciences ne cautionne en rien les affirmations sur les flux d'énergie ou les cinq éléments fondamentaux de l'univers. On peut s'y intéresser, même avec les yeux du scientifique, quand la réflexologie, comme le reste de la médecine chinoise, affirme l'importance du psychisme dans l'évolution d'une maladie. Les médecins occidentaux constatent eux aussi l'effet du moral et des convictions d'un patient. Ils préfèrent parler d'effet placebo, par exemple. Des réalités sous-jacentes sont peut-être encore à découvrir...

David Tran nous donne sa vision de la réflexologie.

Qu'est-ce que la réflexologie ?

La réflexologie est une médecine traditionnelle chinoise. Elle revendique cinq mille ans d’existence. Les Chinois ont toujours considéré que le pied était à la fois sentinelle et porte-parole de la santé physique et mentale.

L’étymologie du mot « pied » en chinois signifie littéralement « partie du corps qui sauvegarde la santé ».

Les Chinois ont toujours accordé une place prépondérante à cette partie du corps bien souvent ignorée en Occident. Dans certains temples en Chine, on honore encore le culte du pied de Bouddha. On raconte que Bouddha a mesuré l’Univers en faisant sept pas dans chacune des directions de l’Espace, de la Terre, du Ciel et du Monde Intermédiaire.


Réflexologie palmaire

Autrefois, dans les grandes familles chinoises, l’homme pouvait avoir plusieurs concubines. Le soir, la jeune femme choisie recevait un privilège exclusif : une séance de massage des pieds. Un professionnel, en général le médecin de famille, stimulait ainsi son tonus sexuel.Cette pratique constituait une étape indispensable aux préliminaires amoureux.

Vers 1644, l’invasion des Mandchous, que les Chinois n’estimaient guère, a mis un terme à cette coutume. Un autre usage vit le jour, le « Kien Lien », qui devint obligatoire pour les filles dès l’âge de douze ans : les jeunes filles qui désiraient entrer dans une famille bourgeoise en tant que concubine ou épouse officielle avaient des chances d’être choisies si leurs pieds ne mesuraient que dix centimètres.


Fillettes chinoises aux pieds bandés prise vers 1900

On mit au point la technique dite du « Kien Lien » qui signifie « Lotus d’Or ». Avec une bande de tissu blanc, on rapprochait les quatre petits orteils le plus possible du talon en pliant la plante du pied en deux. Ce bandage était porté pendant deux ou trois ans. La douleur était insupportable pendant les six premiers mois. Elle diminuait progressivement jusqu’à la perte complète de toute sensibilité. Cette technique maintenait sous une continuelle tension les zones des systèmes génitaux situées au niveau du talon, c’était une sorte de réflexologie plantaire mal appliquée, soumise au bon vouloir d’un maître qui tenait à sa disposition un corps enfermé, toujours prêt à répondre à ses désirs et à assurer la fécondation souhaitée.

En Chine, le pied est considéré comme la racine de l’arbre. Quand la racine n’absorbe plus l’eau de la terre, l’arbre meurt. Quand une partie du corps fonctionne mal, l’énergie vitale est entravée, elle ne parvient plus à circuler dans l’organe malade. Elle retourne vers le pied. Au niveau de la plante, on trouve alors un point sensible. Cette sensibilité signale la déficience de l’organe correspondant.

Le réflexologue expérimenté sent sous ses doigts une enflure, des grains de sable, des cristaux : ce sont les toxines. Celles-ci bloquent l’influx nerveux et l’énergie vitale.

Le thérapeute intervient alors en utilisant différentes techniques de pression et de stimulation sur ces points sensibles qu’on appelle « points réflexes ».

L’accumulation de stress, une mauvaise hygiène de vie, le manque de sport, les soucis familiaux ou professionnels, une prise importante de médicaments créent un excès de tension. Le corps explose. Avant d’exploser, le corps s’exprime. Il nous parle par les pieds.

La réflexologie est une médecine à la fois préventive et curative. Son but est d’identifier et de soigner la cause des déficiences physiques ou psychiques, énergétiques ou fonctionnelles ; puis de rétablir le pouvoir d’autoguérison du corps. La méthode est simple à pratiquer et naturelle.

Tout le monde peut l’apprendre, à condition de respecter certaines règles. La première est le fondement même de cette médecine ancestrale : tout est lié dans le corps. La seconde règle est plus difficile à intégrer pour un esprit formé à la culture occidentale : le but de la réflexologie est de soigner la cause, et pas seulement les symptômes de la maladie.

Pour les Chinois, le pied est une partie spirituelle du corps. Toucher le pied, c’est toucher l’âme de la personne. C’est aussi une partie du corps qui garde le contact en permanence avec le sol, la Terre, l’Univers. Par le pied, le corps se recharge en énergie tellurique. Il existe un lien entre tous les organes comme il existe un lien entre physique et psychique, corps et Univers.


L’exercice quotidien du Sumo ( Demi-Dieu ), de plus de 130 kilos, consiste à taper chaque pied sur le tatami plus de 300 fois.

La médecine traditionnelle chinoise:

En médecine orientale, le pied fait partie d’une thérapie ancestrale. Il reçoit toutes les énergies captées par les mains et les achemine par les voies énergétiques appelées « méridiens» en acupuncture. Il régule la circulation de l’énergie vers toutes les parties du corps.

Le pied est une sorte de télécommande. Les points réflexes sont considérés comme les touches de la télécommande. Quand un organe ou une partie du corps fonctionnent mal, l’énergie vitale est entravée. Sa circulation est gênée dans la zone concernée. Elle retourne vers le pied et se focalise sur un point de la plante des pieds qui devient sensible. Cette sensibilité ponctuelle signale la déficience de l’organe correspondant. Tout se passe comme dans une voiture dont les témoins lumineux signalent, en clignotant ou en s’allumant, telle ou telle défaillance.

Les points réflexes sont répartis dans tout le corps. Le pied en compte le plus grand nombre, il est donc le récepteur le plus riche, le plus sensible au massage. Il est le messager par excellence. Il exprime les maux, physiques et psychiques. Le réflexologue expérimenté les interprète. Par ses techniques de stimulation, il lui transmet le message thérapeutique.

Les médecins chinois ont étudié tous les phénomènes pathologiques et forgé leurs principes thérapeutiques à partir du pied. Ils ont mis au point une « zonothérapie » qui est présentée dans le Grand Livre de la médecine chinoise. Son titre en chinois, Huang Di Nei Jing, signifie « médecine interne et énergétique ».

La réflexologie occupe une place importante dans la vie quotidienne des Chinois. On soigne les enfants dès qu’ils commencent à marcher. La prévention est l’âme de la médecine chinoise, elle est un moyen de garder une communication permanente avec le corps. Elle est l’amie qui dit bonjour, écoute, interprète et sauvegarde la santé de votre corps.


Réflexologie chez les enfants

En Chine, on rémunère les médecins pour leurs soins préventifs, quand on est en bonne santé. On ne règle pas la consultation lorsqu’on est malade. On considère que c’est une conséquence de l’incapacité du médecin qui n’a pas assuré les soins préventifs.

La médecine chinoise n’appréhende pas les pathologies à la manière de la médecine classique occidentale. Face à une demande de soins, la médecine classique propose de soulager immédiatement le symptôme perturbateur. La pathologie est identifiée, nommée, classée avec son registre de remèdes, chimiques ou chirurgicaux. Quelquefois, un simple remède de confort sera proposé. Ce qui apparaît comme important, c’est de donner une réponse immédiate. D’éliminer le symptôme.

La médecine chinoise s’efforce de situer chaque pathologie dans une histoire. Elle lui reconnaît un passé, qui peut se transformer en passif bien plus tard dans la vie du sujet. Le médecin cherche à retrouver le lien intrinsèque entre l’histoire du patient, et ce qui, en médecine chinoise, s’apparente à un cri : la maladie qui se déclare est ici perçue d’abord comme un appel de détresse.

Le patient nous dit qu’il a mal au rein ou au sein. Le mal avance masqué au travers d’une manifestation physique. Le médecin chinois, à ce moment d’évolution de la maladie, soigne autant par sa maîtrise des techniques thérapeutiques que par la circulation de la parole et de la confiance. Il s’agit de dés-enfouir la cause occultée du mal, de l’identifier en clair. La médecine telle que nous la concevons en Occident considère le corps de façon extrêmement morcelée, morceau par morceau. Le patient se sent souvent dépossédé de lui même.Il arrive qu’il démissionne. La médecine chinoise apprend au patient à se battre non pas contre son propre corps et sa maladie, mais pour et avec lui-même.

Lorsque la maladie est à un stade plus avancé, la médecine classique commence à utiliser des médicaments forts. Antibiotiques, cortisone et chimiothérapie sont déployés. Cette étape est un bras de fer entre maladie et médicaments. Face à cette lutte, la maladie peut alors choisir de s’intérioriser et de progresser en silence. Elle est bien réelle mais elle n’apparaît plus. Elle s’est enfouie dans le non-dit. Elle étouffe son cri. Elle tait toute forme d’appel au secours. Elle a sorti l’arme la plus fatale : le silence qui tue. Elle développe une armure insensible à toute action médicamenteuse. Les traitements n’arrivent plus à atteindre le mal. Le mal mûrit à l’intérieur de son bouclier. Il mûrit en douce, jusqu’à la mort.

La médecine classique fait appel à sa plus puissante armada. Mais la seule réponse qu’elle obtient, c’est une grande fatigue du corps. Et la maladie continue sa course silencieuse vers la mort. Le chemin fatal peut s’appeler cancer ou sclérose en plaques. Le langage qu’a choisi le corps s’est tourné vers l’intérieur, il a choisi le registre de la destruction totale.

À ce stade crépusculaire de l’évolution de la maladie, la médecine chinoise attend le miracle du corps. Si le corps réagit bien, tout est encore possible. L’issue dépendra de l’énergie dont dispose le sujet souffrant. L’énergie héréditaire ou ancestrale. Mais aussi l’énergie développée par l’hygiène de vie, alimentaire et environnementale. Ces facteurs pèseront de tout leur poids. Le sujet décidera-t-il de transformer sa façon de vivre ? S’il ne le fait pas, aucune médication ne peut plus lui venir en aide. L’aide décisive ne peut venir que de l’intérieur, de la volonté de survivre du sujet souffrant.

La maladie a sa vie propre. Elle fonctionne comme un organisme. Elle traverse tous les âges de la vie. Elle se nourrit aussi des émotions qui traversent l’être. Elle est sensible à l’environnement affectif du patient. À son mode de vie. Elle réagit et respire différemment si l’énergie intérieure et environnementale est positive.

samedi 29 novembre 2008

PALESTINE,JERUSALEM, ISRAËL, SIONISTE,GENOCIDE et OCCUPATION

L'Echo des Montagnes, dans le légitime but de vous informer, ne cesse de vous répéter que le peuple palestinien subit un vrai génocide de la part d'Israël.
Les faucons sionistes d'Israël n'ont rien retenu de l'Histoire, et pourtant ils osent nous propagander avec la SHOA, avec ce qu'ils font en PALESTINE.

Jérusalem-Est : Mohamed Kamal Al Kurd n’a pas survécu à l’expulsion de sa maison

Publié le 28-11-2008


Mohammed Kamal Al Kurd vient de mourir. il n’a pas survécu à l’expulsion de sa maison de Jérusalem-Est. Voici le texte de la lettre envoyée hier à tous les membres du Parlement Européen par Luisa Morgantini, Vice-présidente du Parlement Européen.

Chers Tous

Vous vous souvenez bien sûr que jeudi dernier, en séance plénière, nous avons passé une résolution d’urgence concernant l’expulsion de la famille Al Kurd de la maison qu’ils avaient achetée à Jérusalem-Est et dans laquelle ils vivaient depuis 1956. Un groupe de colons extrémistes proclamaient qu’ils étaient propriétaires de cette maison et de 26 autres maisons du quartier, sur la foi de titres de propriété ottomans datant de 1886, dont l’authenticité est douteuse et que contestent aussi les Etats-Unis. Le projet de ces associations juives est de construire des centaines d’unités de logements pour remplacer les maisons palestiniennes.

Mohammed Kamal Al Kurd le mari de Umm Kamal n’a pas survécu ; oui, il était déjà malade, mais son expulsion, et la destruction par la police israélienne de la tente qui l’hébergeait depuis son expulsion de sa demeure, lui a été insupportable. Il est mort à l’hôpital.

Ne pouvant assister à ses funérailles, j’ai demandé à un ami de lui apporter des fleurs de ma part. Les fleurs sont maintenant sur sa tombe, avec ces mots : "PARDONNEZ-NOUS".

Sincèrement

Luisa Morgantini

(traduit par Carole SANDREL)

CAPJPO-EuroPalestine

O.G.M.,STAVROS DIMAS,MONSANTO,SYNGENTA,PIONEER/DOW,ENVIRONNEMENT,ABEILLES,OISEAUX

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, est toujours contre les O.G.M., nuisibles à notre santé et à notre environnement. Et vous?

Soutenir la position anti OGM du commissaire Européen.


Pour une fois que l'on peut soutenir une décision européenne autant en profiter, à vous de choisir !
Si vous vous sentez concernés voici une info à diffuser largement !
Paris, France, Fin octobre, le Commissaire européen à l'Environnement, Stavros Dimas, s'est courageusement opposé aux grandes compagnies de l'agrobusiness en proposant l'interdiction de la culture de deux maïs OGM (le Bt11 et le 1507) développés par les firmes Syngenta et Pioneer/Dow.

Des scientifiques ont en effet démontré que la culture de ces OGM censés combattre des insectes nuisibles au maïs pouvait provoquer des conséquences graves, notamment sur des insectes non nuisibles du maïs, comme le papillon monarque ou sur des "organismes non ciblés" comme des oiseaux. Récemment, il a également été prouvé que les écosystèmes aquatiques pouvaient aussi être affectés.

Si la proposition de Dimas était adoptée, il s'agirait d'un véritable tournant. Très favorable aux OGM, la Commission a jusqu'à présent toujours donné son feu vert aux demandes d'autorisation d'OGM, et les autres Commissaires européens, par peur de froisser les puissants intérêts pro-OGM, notamment américains, risquent de s'opposer à l'initiative courageuse de Stavros Dimas. Mais celui-ci vient de confirmer publiquement sa position. « Le risque est trop élevé pour
l'environnement selon plusieurs études scientifiques récentes, a indiqué M. Dimas à Bruxelles le 22 novembre. J'envisage de donner un avis négatif pour la demande d'autorisation. »

Il faut absolument soutenir la position prise par Stravros Dimas, qui, si elle est adoptée par la Commission européenne, sera le premier rejet d'OGM dans l'histoire de la Commission européenne et représentera un pas décisif pour une Europe sans OGM. Une mobilisation massive est nécessaire pour cette opportunité historique !

Cap sur les 100 000 signatures !

Le plus grand nombre possible d'Européens doivent interpeller la Commission européenne pour que la santé publique et l'environnement priment sur les intérêts de quelques multinationales et que les maïs Bt11 et 1507 ne soient pas autorisés.

Signez et faites signer la pétition à destination de Manuel Barroso, Président de la Commission européenne, et aux Commissaires Dimas, Kyprianou (consommateurs), Fischer-Boel (agriculture) et Barrot (transports). Plus de 75 000 européens l'ont déjà signée en quelques semaines, dont 10 000 en France... La pétition française s'adresse également à Jacques Barrot, Commissaire européen aux transports, car il votera également sur la proposition de Stravros Dimas et doit tenir
compte de l'avis des citoyens français et de la nouvelle ligne politique française sur les OGM à l'issue du Grenelle de l'environnement.

Signez la pétition : http://write-a-letter.greenpeace.org/332

et transmettez-la à votre réseau de connaissances !

Merci !

vendredi 28 novembre 2008

RACHOIDA DATI,SYNDICAT DE LA MAGISTRATURE,RESPONSABILITE PENALE DES JUGES,GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE


L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, pense que MME RACHIDA DATI doit poursuivre ses réformes, malgré l'opposition illégale de certains magistrats.
Voyons d'abord cette opposition, puis ensuite l'action légale du GARDE DES SCEAUX, Ministre de la Justice.

Le syndicat de la magistrature appelle à la "résistance" à la politique Dati.

— Déjà critiquée de toutes parts, y compris au plus haut niveau de la magistrature, la politique de la garde des Sceaux Rachida Dati a été la cible d'appels à la "résistance" vendredi, lors du congrès du Syndicat de la magistrature, classé à gauche et deuxième dans la profession.

Ce congrès est "un moment de résistance", a lancé la secrétaire générale du SM, Hélène Franco, en ouverture de deux jours de débats au palais de justice de Paris, qui marquent le 40e anniversaire du syndicat.

Traditionnel opposant à la politique pénale des gouvernements de droite, le SM se fait aussi le porte-parole cette année d'un malaise plus général des juges face aux réformes et à la méthode de Rachida Dati, depuis son arrivée place Vendôme en mai 2007.

"Saccage brutal" de la carte judiciaire, "acharnement déraisonné à faire appliquer" les peines plancher contre les récidivistes, "abjection philosophique" d'une "rétention de sûreté" après la prison pour les criminels jugés les plus dangereux ou encore "attaques régressives" contre l'ordonnance de 1945, symbole de la primauté de l'éducation sur la répression des mineurs délinquants...

"On a une déferlante de textes qui cherchent à nous habituer à l'affaiblissement de principes fondamentaux comme l'indépendance des magistrats ou l'individualisation des peines", a estimé Vincent Lemeunier, substitut du procureur à Nancy.

Ce jeune magistrat s'est indigné du sort fait à son collègue de bureau Philippe Nativel, convoqué à la Chancellerie à l'été 2007 pour des propos jugés critiques par le ministère contre les peines plancher.

Une illustration de "la brutalité des méthodes de cette ministre", selon M. Lemeunier, qui a cité aussi l'exemple de l'enquête interne dirigée contre des magistrats mosellans à la suite du suicide d'un mineur à la prison de Metz.

Cette dernière affaire a valu jeudi à Mme Dati un sévère rappel à l'ordre du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), l'organe suprême de la profession lui reprochant une "mise en cause précipitée" des juges qui n'ont fait qu'appliquer la loi.

A la suite de l'affaire de Metz, une journée d'action intersyndicale avait mobilisé l'ensemble des professions judiciaires, le 23 octobre, pour dénoncer une volonté politique de faire des juges des "boucs émissaires". Une pétition lancée ce jour-là a recueilli 534 signatures de magistrats pour exiger des "excuses publiques" de Mme Dati.

Marie-Hélène Heyte, substitut du procureur à Agen, a aussi évoqué les "tirages d'oreilles mis en scène" par la Chancellerie en convoquant des procureurs généraux pour des statistiques jugées insuffisantes en matière de peines plancher.

Vice-présidente au tribunal de Nevers, Catherine Ramon s'est également émue de lettres émanant de la Chancellerie pour exiger des cours d'appel "qu'elles fassent remonter les +bonnes pratiques+ des juges".

"On ne nous respecte pas, on nous méprise", a insisté Odile Barral, juge d'instance à Albi qui a vécu comme "un cataclysme majeur" la suppression de 178 de ces petites juridictions dans la refonte de la carte judiciaire.

"Le fait du prince punit des magistrats et en récompense d'autres qui sont aux ordres", a assuré Jean-Pierre Deschamps, président de chambre à Aix-en-Provence.

"Extrêmement choqué", ce juge, à deux ans de la retraite, a conclu en s'adressant à ses jeunes collègues: "magistrat, c'est-à-dire diseur de justice, c'est dans la société d'aujourd'hui être rebelle".

L'ECHO DES MONTAGNES, pense que MME RACHIDA DATI doit poursuivre les réformes engagées,car la rébellion des juges est dictée par de basses motivations, comme la jeunesse de RACHIDA DATI,contre sa beauté,son origine immigrée et parce qu'elle est magistrat!

MME SIMONE VEIL a souligné le courage de MME DATI pour les réformes engagées.

Se révolter contre son supérieur hiérarchique, quand c'est un ministre d'un gouvernement chargé d'appliquer une politique voulue par un président de la République,élue au suffrage universel, c'est à dire dans les règles de la démocratie, est plus que surprenant! Les lois sont votées par des députés et des sénateurs eux-mêmes représentants élus du Peuple!

Que penserait-on de cadres supérieurs s'opposant ouvertement à la politique de leur PDG, approuvée par le conseil d'administration?

Par contre l'ECHO DES MONTAGNES,remercie Mr JEAN-PIERRE DESCHAMPS de dire la vérité que crie votre rédacteur en chef préféré depuis des années ,qu'il y "a des juges aux ordres des politiques"!

Comme en SAVOIE où certains magistrats obéïssent aveugément aux BARNIER et GAYMARD, élus corrompus et voleurs de l'argent du Peuple, avec la complicité de certains avocats du Barreau "de ma CHAISE LONGUE"!







Original Video - More videos at TinyPic

CLEARSTREAM,GALOUZEAU de VILLEPIN, NICOLAS SARKOSY, HAKLUYT & CO

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre la mise en correctionnelle de l'ancien premier ministre, Dominique de Villepin.

Avertissement:

Si l'on veut comprendre la magouille liée à l'affaire dite "Clearstream",il faut toujours avoir en tête, que JACQUES CHIRAC était contre la guerre en IRAK, dont le fameux discours prononcé à l'ONU par DOMINIQUE DE VILLEPIN.
Les sionistes américains et israéliens n'ont jamais pardonné à l'équipe CHIRAC-DE VILLEPIN de ne pas avoir engagé la FRANCE, à leur côté dans la guerre en IRAK.
D'où le complot appelé "CLEARSTREAM" monté par la C.I.A. et le M16 avec l'aide d'HAKLUYT, pour briser la carrière politique de de Villepin et de CHIRAC!

Clearstream : Villepin jugé pour l'ensemble des chefs de sa mise en examen:

Alors que le parquet ne voulait retenir que la « complicité de dénonciation calomnieuse », l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin sera finalement jugé devant le tribunal correctionnel pour l'ensemble des chefs de sa mise en examen dans l'affaire Clearstream. « Le recel d'abus de confiance » et « le recel de vol » reprochés à Dominique de Villepin sont justifiés, selon les juges Henri Pons et Jean-Marie d'Huy, par le fait que les faux listings adressés à la justice, et accusant des personnalités parmi lesquelles figure Nicolas Sarkozy, provenaient de vrais listings de Clearstream illégalement conservés par un auditeur d'Arthur Andersen, Florian Bourges. Pour les quatre autres protagonistes de l'affaire renvoyés en correctionnelle, dont Imad Lahoud, Jean-Louis Gergorin, Florian Bourges et Denis Robert, les juges ont suivi les recommandations du parquet. Aucun des prévenus n'a la possibilité de faire appel de cette ordonnance de renvoi. Seul le parquet peut légalement la contester.

L'Elysée n'a fait aucun commentaire, hier, après l'annonce du renvoi en correctionnelle. « Le chef de l'Etat ne s'est pas exprimé au cours du Conseil des ministres sur cette question », a indiqué Luc Chatel. En revanche, le député UMP Jean-Pierre Grand, proche de l'ancien Premier ministre, ne s'est pas privé de critiquer cette décision de justice : « On traite Dominique de Villepin comme un dissident soviétique. Dans un moment où la France a besoin de sérénité dans notre majorité, le harcèlement dont il est l'objet est dévastateur », a-t-il déclaré à l'AFP.

L'ECHO DES MONTAGNES conseille aux juges PONS et d'HUY de lire l'article suivant paru sous nos colonnes:


CLEARSTREAM, NICOLAS SARKOSY, DOMINIQUE DE VILLEPIN,JOHN NEGROPONTEet FRANK WISNER JR,C.I.A.et M16,DOMINIQUE STRAUSS-KAHN, OUSSAMA BEN LADEN,

Dans cet article vous pouvez lire ceci, notamment:
En réalité, les faux listings ont été mis en circulation par des membres de la Fondation franco-américaine, dont John Negroponte était président et dont Frank Wisner Jr. est administrateur. Ce que les juges ignorent et que nous révélons ici, c’est que les listings ont été fabriqués à Londres par une officine commune de la CIA et du MI6, Hakluyt & Co, dont Frank Wisner Jr. est également administrateur.

Ce cabinet de renseignement économique et d'investigation financière aurait reçu la somme de 1,8millions d'euros de commandes par an, de la part de JEAN-LOUIS GERGORIN, vice-président d'EADS, pour des missions de renseignements.
Lire à ce sujet l'article paru dans le journal russe: "Profile".
Dominique GALOUZEAU est membre du "The international Raoul WALLEMBERG Fondation", basée à New-York, Jérusalem et BUENOS AIRES.




jeudi 27 novembre 2008

F.A.O., BENOIT XVI, VATICAN, O.N.U.

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre les dernières cogitations de la conférence de la F.A.O.(Food and Agriculture Organization of the United Nations)!

CONFERENCE DE LA F.A.O.

CITE DU VATICAN, 27 NOV 2008. Aujourd'hui a été publié le discours prononcé par le chef de la délégation du Saint-Siège devant la 35 session spéciale de la Conférence de la F.A.O., consacrée à sa gestion et aux propositions pour une amélioration du monde agricole dans une perspective alimentaire. L'approche du Saint-Siège, a dit Mgr.Renato Volante, "ne débouche pas sur des solutions techniques mais tend à indiquer une orientation morale qui aille de pair avec les besoins des personnes, surtout lorsque celles-ci sont soumises à des conditions de vie indignes... Les données relatives à son activité montrent que la F.A.O. répond de plus en plus à la demande des états membres, de ceux dont l'économie réclame des solutions particulières pour un développement agro-alimentaire répondant à des besoins croissants.... Mais la prospective exige une adaptation aux nouveaux enjeux du secteur, c'est-à-dire des efforts supplémentaires que seule la F.A.O. peut fournir à ses membres".

"Réformer la F.A.O. signifie partager la conviction que la lutte contre la faim est déterminée par une multiplicité de facteurs mais aussi par ses propres objectifs d'élaboration de stratégies qui, malheureusement, favorisent tel ou tel secteur plutôt qu'une vue d'ensemble de la problématique. Un telle vue globale a pour centre les exigences des personnes. Les effets négatifs du fonctionnement de la F.A.O. touchent le secteur agricole, en particulier dans les régions les plus pauvres, sous développées, souffrant de malnutrition ou d'un environnement dégradé". La délégation du Saint-siège, a poursuivi Mgr.Volante, "est fermement convaincue que structurellement comme en matière d'objectifs la F.A.O. doit conserver sa fonction clef de développement de l'agro-alimentaire. Elle doit édicter des critères de gestion précis et lancer des initiatives répondant aux besoins pratiques, et non se contenter de gérer... Il faut renforcer la production agricole pour faire face à une demande alimentaire croissante, sans négliger la sécurité, la santé des consommateurs, mais aussi la soutenabilité productive et le respect de la nature. Ces critères, plus ou moins reconnus par tous, sont prioritaires et il est nécessaire que la F.A.O. puisse continuer de disposer des ressources de la Communauté internationale comme de sa confiance... Le Saint-Siège réaffirme la disponibilité de l'Eglise catholique et de ses organismes a partager ces efforts, afin que chacun reçoive son pain quotidien, ainsi que l'affirme la devise même de la F.A.O., Fiat Panis!".


LIBERTE DE LA PRESSE, LIBERTE DES DIPLOMATES, CONVENTIONS DE VIENNE, ISRAËLet les CAMPS DE CONCENTRATIONS,MOINES DE TIBHIRINE ET GAZA

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer,vous livre le scandale suivant, concernant nos diplomates en poste au pays du sionisme.

Cette lamentable affaire a eu pour réponse de la part de KOUCHNER: "nous déplorons". C'est comme cela que nos moines de TIHBIRINE ont été assassinés à cause de l'attitude de MICHEL BARNIER, à l'époque ministre des" affaires qui lui étaient étrangères"!


Publié le 26-11-2008


C’est osé la correspondance sur Gaza intitulée "Gaza interdit aux diplomates et aux journalistes", sur le blog de Bruno Brunetti, à une époque où non seulement l’audiovisuel est sous contrôle absolu du président, mais où internet est en liberté surveillée. (Nouvelle rengaine sur le petit écran : voyez comme nos enfants courent des risques en se connectant ! Que fait le pouvoir pour les "protéger" ?).

"J’évoquais l’autre jour la fermeture de Gaza à tous les journalistes étrangers depuis 2 semaines. Alors qu’il n’y a pas d’opération militaire majeure, pas de danger au passage d’Erez, les autorités maintiennent cette étrange interdiction, qui n’était jamais arrivée dans le passé même lors de l’incursion massive en février à Jabalya.

Les diplomates sont aussi concernés. Pas un seul consul, conseiller diplomatique ou culturel n’a pu entrer depuis le 5 novembre. Une vingtaine de pays européens ont tenté d’envoyer des représentants lors d’un convoi le 13 novembre dernier. 14 voitures à plaque diplomatique se sont présentées aux passages d’Erez avec différents personnels diplomatiques. Le consul général français Alain Remy était accompagné du président de l’Association Française de Developpement pour venir surveiller l’avancement de travaux d’assainissement de la station d’épuration de Beit Lahya.

Le programme des différents représentants diplomatiques avait même été fourni aux autorités israéliennes. Rien n’y a fait. Les 14 voitures diplomatiques ont dû faire demi-tour.

Autre conséquence, le personnel français du Centre Culturel Français de Gaza ne peut plus sortir. Actuellement, seuls les personnels de l’agence de l’ONU, l’UNRWA, ainsi que le Comité International de la Croix Rouge peuvent passer.

Comme rarement dans le monde et dans le travail des journalistes (même à Grozny, Fallouja en Irak, ou dernièrement en Ossétie , il était toujours possible d’entrer) , Gaza et 1,5 million d’habitants sont devenus un "trou noir", impossible d’accès, sinon par téléphone ou par transmission d’images par satellite. Ou bien les journalistes devront-ils désormais passer par les tunnels de contrebande à la frontière de l’Egypte ?"

Denis Brunetti


mercredi 26 novembre 2008

BENOIT XVI, JEAN-PAUL II, BEAUTE, VERITE,ADONIS,APHRODITE


L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, se souvient d'un proverbe vietnamien: "La plus belle femme du monde n'appartient pas à un seul homme, mais à tout le monde"!
Qu'en est-il de la beauté au sens chrétien du terme?

Réponse donnée par le pape BENOIT XVI, aujourd'hui:

BEAUTE ET QUETE DE LA VERITE

CITE DU VATICAN, 25 NOV 2008 . Benoît XVI a fait parvenir une lettre à Mgr.Gianfranco Ravasi, Président du Conseil pontifical pour la culture, à l'occasion de la session publique annuelle des Académies pontificales, organisée cette année par l'Académie des beaux arts du Panthéon autour de l'universalité de la beauté, l'esthétique et l'éthique se répondent. "La nécessité de relancer un dialogue entre esthétique et éthique, entre beauté, vérité et bonté -y écrit le Pape- se dégage du débat culturel et artistique mais aussi du quotidien. A plusieurs niveaux se manifeste une scission dramatique, et jusqu'à un choc entre une recherche du beau réduite à la forme extérieure, entre une apparence à atteindre à tout prix et la dimension du vrai et du bon développée pour accomplir un but réel".

"Une recherche du beau qui serait étrangère ou contraire à celle de la vérité et de la bonté deviendrait comme souvent un simple esthétisme. Pire, ce serait pour les plus jeunes une voie vers l'éphémère, banale et superficielle, un fuite vers des paradis artificiels qui offusquent ou masquent un vide et une inconsistance intérieure". Puis le Pape réaffirme "la nécessité d'élargir les horizons de la raison...pour dégager l'étroite connexion entre quête de la beauté, quête de la vérité et de la bonté. Si cela vaut pour tous elle l'est encore plus pour le croyant, pour le disciple du Christ appelé à témoigner de la beauté et de la vérité de la foi". La beauté des oeuvres accomplies par les croyants pour glorifier le Père selon le mandat du Fils s'exprime en synthèse dans une qualité du geste qui n'a d'égal "que la cohérence et la sainteté de qui en a fait usage... Notre témoignage doit donc se nourrir de cette beauté...ce qui implique de savoir communiquer par images et symboles...de manière à toucher efficacement nos contemporains".

Puis le Saint-Père évoque le récent Synode où les participants ont souligné "la pérennité de tout beau témoignage d'annonce évangélique, mais aussi l'importance de savoir lire et comprendre la beauté de l'art inspiré par la foi...car la découverte d'une telle démarche rapproche de Dieu et de sa Parole". Citant enfin la Lettre aux artistes de Jean-Paul II, invitant ces derniers à se pencher sur "le dialogue fécond entre l'Ecriture et les diverses expressions artistiques, source de tant de chefs-d'oeuvre", il a lancé un appel aux académiciens et aux artistes pour qu'ils "suscitent l'émerveillement et le goût du beau, qu'ils forment la sensibilité et alimentent la passion de tout ce qui constitue l'authentique expression du génie, reflet de la beauté divine".

RACHIDA DATI,LES JUGES, les FRANCS-MACONS,les AVOCATS, IMPÔT,ANNECY

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, pense que MME RACHIDA DATI est dans le vrai pour ses réformes judiciaires.
Ses réformes sont nécessaires, preuve en est l'histoire suivante
.
Et l'on comprend mieux maintenant pourquoi les juges francs-maçons s'opposent à leur Garde des SCEAUX. Car ces juges francs-maçons se protègent entre eux et ont pour complice les avocats, presque tous francs-maçons, comme les députés et sénateurs.

Courage, lisez la suite et vous comprendrez pour qui vous payez vos impôts!

Exclusif: une juge convoquée dans l'affaire de corruption de magistrats d'Annecy
Comme Marianne vous le révélait il y a quelques semaines, l'enquête pour corruption visant plusieurs magistrats d'Annecy commence à porter ses fruits. Une magistrate est convoquée chez le juge d'instruction, et une dizaine d'autres sont soupçonnés d'avoir, eux aussi, reçu de l'argent ou des cadeaux d'un administrateur judiciaire.

Après des années de souffrance, l’enquête pour corruption présumée de magistrats au tribunal d’Annnecy va enfin entrer dans une phase active. Mme Véronique Nève de Mévergnies ancienne juge à Annecy, aujourd’hui conseillère à la cour d’appel de Douai, est convoquée le jeudi 11 décembre, par Jean-Pierre Berthet et Thierry Soulard deux juges d’instruction de Lyon en charge du dossier. Elle devra s’expliquer sur des cadeaux et/où chèques qu’elle aurait touchés d’une administrateur judiciaire. A l’issue de ce premier interrogatoire les magistrats instructeurs décideront de la mise en examen de leur collègue ou de son placement sous le statut moins désobligeant de « témoin assisté ».

L’information judiciaire ouverte pour « corruption, mise en danger d'autrui, complicité de publication de faux bilan, escroquerie, faux, obstacle à la manifestation de la vérité » devrait connaître d’autres rebondissements. Car, il y a quelques jours, les deux juges d’instruction se sont déplacés à la Chancellerie, place Vendôme, pour se faire communiquer une copie du rapport de l’Inspection générale des services judiciaires (IGSJ), datant de 2002 et portant sur les mêmes faits. Selon ce document une dizaine d’autres magistrats d’Annecy auraient également reçu des cadeaux. Ironie de l’histoire, deux d’entre eux exercent actuellement à Lyon…

A l'origine de l'affaire, un chef d'entreprise:
L’affaire révélée par Marianne (voir notre édition du 6 septembre, numéro 594) trouve son origine dans le combat farouche mené par Fernand Vogne, un chef d’entreprise, contre les dévoiements de la justice locale et notamment contre Robert Meynet, un des principaux administrateurs judiciaires de la région.

En 2001, Fernand Vogne découvre ainsi que des chèques ont été signés par des administrateurs judiciaires au profit de magistrats et notamment du juge commissaire, magistrat professionnel chargé du règlement des procédures commerciales. Il obtient même copie des chèques en question. Après de multiples péripéties le parquet d’Annecy finit par ouvrir, en 2003, une enquête préliminaire. Les policiers établissent alors qu’une quinzaine de chèques, la plupart signés par Me Robert Meynet entre 1995 et 2002 pour un montant global de plusieurs dizaines de milliers de francs, ont été établis au profit de magistrats. De surcroît, parmi ces « cadeaux », ils découvrent qu’en 1995, le voyage de noces en Israël de la juge commissaire Melle Lamoine, épouse Nève de Mervergnies, aurait entièrement été réglé par l’administrateur judiciaire. Malgré cela, le parquet d’Annecy refuse de pousser plus avant les investigations…

Mais Fernand Vogne ne renonce pas. Dans son interminable combat il obtient la saisine de la Cour de cassation. Et au mois d’août dernier, la chambre criminelle de la juridiction suprême décide de l’ouverture d’une information judiciaire confiée à un juge de la cour d’appel de Lyon. Officiellement engagée le 2 septembre, l’enquête a toutefois mis encore du temps avant de démarrer, les deux juges d’instruction attendant plus de trois mois pour procéder au premier interrogatoire…

Un voyage de noces offert par un administrateur judiciaire:

Interrogé par Marianne, à la fin du mois d’août Mme Nève de Mévergnies n’avait pas contesté les faits mais s’était expliquée en ces termes : « Je sais qu’une fois de plus cette histoire va donner une image déplorable de la Justice. Et je me sens terriblement coupable. Pourtant je n’ai strictement rien à me reprocher… » Au sujet des chèques, elle nous avait déclaré qu’elle les recevait sur son compte mais « pas à titre personnel. Ils étaient destinés à financer les cadeaux de départ » de ses collègues. Enfin, concernant son voyage de noces, elle affirmait que Robert Meynet, avait insisté pour lui offrir « un voyage en terre sainte ». « J’ai fini par accepter malgré mes réticences. Aujourd’hui je regrette terriblement. Je comprends bien que ces cadeaux sont totalement disproportionnés et je comprends aussi parfaitement que cela donne une très mauvaise image de la justice. Mais je garantis que ces cadeaux n’ont donné lieu à aucun dysfonctionnement, aucune contrepartie. »

Egalement interrogé par Marianne fin août, Me Robert Meynet, après avoir prétendu « tout ignorer », nous avait indiqué que « ces cadeaux avaient été effectués dans le cadre d’un GIE (groupement d’intérêt économique) réunissant six administrateurs, que ceux-ci étaient tous parfaitement au courant. Sauf dans un cas, ils correspondent à des cadeaux pour des départs de magistrats. » Depuis, l’administrateur judiciaire se refuse à toute déclaration avant d’être entendu par les juges. Il ne devrait plus avoir beaucoup à attendre.

La vidéo sans les images, mais uniquement le son, sur un avocat:





Original Video - More videos at TinyPic

RIRE,PLEURER, DROGUE, CHIEN, GENDARMERIE,PROFESSEUR,NAZISME LIBERAL

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, pense qu'il faut rire avant d'aborder les choses graves.
Il vaut mieux charger ses batteries avant de voir la vidéo, qui prouve qu'en EUROPE, nous sommes dans un régime que j'appelle de nazisme libéral!



Un Berger faisait paître son troupeau au fin fond d'une campagne quand, d'un nuage de poussière, surgit une rutilante Range Rover venant dans sa direction.

Le chauffeur, un jeune homme dans un complet Armani, chaussures Gucci, verres fumés Ray Ban et cravate Hermès, se penche par la fenêtre et demande au berger :
- Si je peux vous dire exactement combien de moutons il y a dans votre troupeau, m'en donnerez-vous un ?

Le Berger regarde le jeune homme, puis son troupeau broutant paisiblement et répond simplement :
- Certainement.

L'homme gare sa voiture, ouvre son ordinateur portable, le branche à son téléphone cellulaire, navigue sur Internet vers la page de la NASA, communique avec un système de navigation par satellite, balaie la région, ouvre une base de données et quelque trente fichiers Excel aux formules complexes ; finalement, il sort un rapport détaillé d'une dizaine de pages de son imprimante miniaturisée et s'adresse au Berger en disant :
- Vous avez exactement 1 586 moutons dans votre troupeau.

- C'est exact, dit le Berger. Et comme nous l'avions convenu, prenez-en un.

Il regarde le jeune homme faire son choix et expédier sa prise à l'arrière de son véhicule, puis il ajoute :
- Si je devine avec précision ce que vous faites comme métier, me rendez-vous mon mouton ?


- Pourquoi pas ? répondit l'autre.

- Vous êtes énarque et vous faites des AUDITS, dit le Berger.

- Vous avez parfaitement raison, comment avez-vous deviné ?

- C'est facile, vous débarquez ici alors que personne ne vous l'a demandé, vous voulez être payé pour avoir répondu à une question dont je connais la réponse et, manifestement, vous ne connaissez absolument rien à mon métier. Maintenant, rendez-moi mon chien...



« C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con ».
L'homme peut être un PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE....au travail partiel!
La suite est moins drôle en EUROPE du nazisme libéral:
On se croirait à l'époque des rafles du type "vel div"!




lundi 24 novembre 2008

BESANCENOT,TASER, COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME,ESPION

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, pense que le "taser" SERAIT dangereux,car si la personne sur laquelle tire le policier a une pile électrique cardiaque, je ne sais s'il y aura court-circuit de la pile.
Le principe de précaution prévaut dans ce cas là, puisque la peine de mort est abolit en FRANCE.
BESANCENOT,chef politique caviar ne parle jamais de la lutte des classes, par contre dans sa campagne présidentielle il a parlé à juste titre du "TASER".

Taser France perd son procès en diffamation contre Olivier Besancenot.

Olivier Besancenot arrive au palais de justice de Paris, le 20 octobre 2008

Après sa défaite contre l'association RAID-H, l'importateur français du Taser a subi lundi un second revers en justice, cette fois face à Olivier Besancenot, assigné en diffamation pour avoir affirmé que le Taser avait provoqué des décès aux Etats-Unis.

SMP Technologies, qui distribue le Taser en France, reprochait au porte-parole de la LCR d'avoir affirmé sur son blog, en juin 2007, que ce pistolet "aurait probablement déjà fait taire plus de 150 personnes aux USA", des chiffres tirés d'un rapport d'Amnesty International.

"Dans le meilleur des cas, il y a des doutes. Dans le pire, le Taser peut tuer", avait-il confirmé dans une interview au quotidien 20 minutes.

L'affaire avait pris une nouvelle dimension avec la mise en examen, courant octobre, du directeur de Taser France, Antoine di Zazzo, soupçonné d'avoir commandité l'espionnage d'Olivier Besancenot.

Le directeur de Taser France, Antoine di Zazzo, le 17 septembre 2007

M. di Zazzo reconnaît avoir engagé des détectives privés mais, dit-il, uniquement afin de trouver l'adresse de Besancenot pour lui envoyer son assignation,(ndlr, il n'avait qu'à demander à votre journal l'ECHO des MONTAGNES, qui lui aurait donné l'adresse d'OLIVIER dans le chic VIIème arrondissement)!

Alors que l'entrepreneur avait éludé l'audience du 20 octobre, le dirigeant trotskiste avait lui saisi l'occasion pour lancer "le débat public" sur le Taser, espérant que "ce procès servira(it) au moins à obtenir le moratoire nécessaire", "le temps de déterminer si cette arme est ou non dangereuse".

Lundi, la 17e chambre civile, présidée par Nicolas Bonnal, a estimé que l'homme politique avait échoué à apporter la preuve de ses affirmations.

Toutefois, relativise-t-elle plus loin, "il y a lieu de constater que la société demanderesse ne contredit que partiellement les éléments sur lesquels il s'est fondé".

A cet égard, le tribunal rappelle que la société Taser "a indiqué publiquement qu'elle n'entendait pas poursuivre Amnesty International, ce qui contribuait à crédibiliser les propos de celle-ci".

Photo prise le 15 octobre 2008 du pistolet à impulsion électrique (PIE) Taser X 26, à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or

En outre, les études scientifiques "permettent seulement de conclure qu'il n'est pas médicalement démontré de lien entre l'usage de l'arme et des décès", souligne le tribunal, mais ce n'est qu'avec force précaution, qu'ils se prononcent sur l'innocuité du Taser.

Pour trancher le litige, la 17e chambre a finalement octroyé à M. Besancenot le bénéfice de la bonne foi, relevant qu'il avait "conservé à ses propos une suffisante prudence" et qu'au moment des faits, il "participait, en sa qualité de responsable d'un parti politique au nom duquel il venait d'être candidat à l'élection présidentielle, au débat démocratique".

"Cette décision est logique. Il est normal qu'une personne qui se présente aux suffrages de ses concitoyens s'exprime lorsqu'un problème social est en cause", a réagi son avocat, Me Antoine Comte.

Le conseil de SMP Technologies, Me Catherine Hennequin, se réjouissait quant à elle que le tribunal ait jugé qu'Olivier Besancenot "ait échoué dans son offre de preuve". "C'est un élément absolument fondamental", a-t-elle souligné, avant d'affirmer que "le débat n'était pas clos". Elle ignorait lundi si son client ferait ou non appel.

SMP Technologies a déjà fait appel d'une autre décision, celle qui le 27 octobre l'avait débouté de son action en "dénigrement" contre le Réseau d'alerte et d'intervention pour les droits de l'Homme (RAID-H).

En revanche, l'entreprise n'ira pas plus loin dans sa campagne contre L'Express, qui avait révélé l'affaire d'espionnage d'Olivier Besancenot. Le 5 novembre, le TGI de Paris a en effet jugé irrecevable son action en diffamation contre l'hebdomadaire.

L'ECHO des MONTAGNES vous rappelle que le délit de DIFFAMMATION n'existe pas,la jurisprudence de la COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME est constante à ce sujet et condamne la FRANCE régulièrement pour ce faux délit.

Les politiques pourris français et leurs copains entrepreneurs ou juges ou avocats utilisent et fabriquent ce faux délit pour emmerder les opposants!


samedi 22 novembre 2008

GUERRE,KRACH,FRANCE,SUBPRIME,RETRAITE, HITLER

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, pense que la 3ème guerre mondiale, commence par la crise financière, puis économique, puis sociale et enfin nucléaire.Et tout cela est voulu et programmé par les "Maîtres du Monde", des sionistes fous et dangereux: HITLER à côté fait figure d'amateur!

LA FRANCE DU TROISIEME MILLENAIRE:

BOOM OU KRACH ?

Quatre torpilles financières se dirigent à grande vitesse vers notre économie
et pourraient réduire en fumée la richesse de centaines de milliers d'épargnants français...

Mais vous avez sous les yeux toutes les clés pour éviter le désastre
et faire croître votre argent au-delà de ce que vous pensiez possible

Continuez votre lecture pour découvrir...

*Le pays où investir MAINTENANT : Chine, Inde, Russie... tous connaissent une croissance qui laisse l'Occident loin derrière, mais une nouvelle génération de pays émergents est déjà en train de naître -- et l'un d'entre eux en particulier a tout pour se démarquer : voici comment vous positionner avec une longueur d'avance.

*Le secteur dont vous devez vous débarrasser sans plus attendre : il ne peut que baisser dans les mois à venir, et entraîner votre patrimoine avec lui. Nous vous révélerons 3 manières de ne pas couler avec le navire.

*Votre pouvoir d'achat est la proie d'un véritable tueur silencieux : il existe un seul moyen infaillible de vous en protéger -- et si tout se passe comme nous le pensons, vous pourriez doubler votre capital par la même occasion.

*Votre retraite est-elle aussi sûre que vous le croyez ? Découvrez la petite cuisine comptable que le gouvernement français préférerait vous cacher... mais aussi comment protéger votre avenir financier quoi que nous réserve l'économie mondiale.

Cher Lecteur,

Imaginez un ami qui aurait l'étrange talent de savoir interpréter pour vous les événements futurs. Quelqu'un qui serait prêt à prendre des risques pour faire des prédictions au premier abord invraisemblables et qui, pourtant, se vérifieraient presque à chaque fois.

Fin janvier 2003, par exemple, alors que tout le monde ne jurait que par les actions et la reprise de l'économie mondiale, il vous aurait parlé de la future remontée de l'or et du long et lent déclin du dollar... vous aidant ainsi à profiter de l'envolée du métal jaune et multipliant votre capital par plus de 2,5.

Toujours en 2003, en février, cette fois-ci, il aurait attiré votre attention sur la Chine et sa croissance spectaculaire. A l'époque, la majorité des investisseurs restait frileuse sur l'Empire du Milieu... mais grâce à cette prédiction, vous auriez pu vous positionner avant le reste du marché et voir vos gains augmenter alors que le PIB chinois alignait cinq années de hausse consécutives (et ce n'est pas fini).

Début 2004, il aurait été parmi les premiers à vous parler des matières premières et du supercycle haussier. Vous auriez ainsi pu profiter d'une tendance qui multiplierait le cours du pétrole par plus de 4... tandis que le cuivre grimpait de 70%... le nickel de 160%... le zinc de 123%... et j'en passe.

Dès 2006, il aurait vu venir la baisse de l'immobilier aux Etats-Unis... vous protégeant ainsi de la spirale infernale qu'elle déclencherait à l'été 2007 : crise des subprime, crise du crédit, faillites en série chez les particuliers comme chez les entreprises, krach boursier, crise des valeurs financières...

Toutes ces prédictions se sont vérifiées. Et une personne qui aurait pu les connaître à l'avance aurait pu agir en conséquence pour se protéger et gagner beaucoup d'argent.

N'aimeriez-vous pas savoir ce que cet ami aurait à vous dire maintenant ?

En ce moment, quelques grandes tendances se dessinent qui font peser une lourde menace sur la France.

Par exemple,

*Quel sera l'impact de l'effondrement économique et financier global auquel nous nous attendons actuellement ? Bizarrement, les Américains sont la principale cause du problème, mais ils seront moins affectés que nous. Nous, les Français, nous en souffrirons beaucoup plus. Dans un instant, je vous dirai pourquoi nous sommes particulièrement vulnérables.

*Les plus vulnérables de tous seront les retraités et tous ceux qui s'apprêtent à partir bientôt à la retraite. Parce que comme vous le savez, notre système de retraites est au bord de la faillite. Et quand celle-ci sera déclarée, le gouvernement n'aura pas d'autre choix que de réduire radicalement les chèques des retraites. Si possible en noyant le poisson par des tours de passe-passe dont il a le secret et sans nous le dire clairement. Et ça ne se passera pas dans sept ou dix ans comme certains experts le disent... cela viendra beaucoup plus vite qu'on le croit ! Je vous dirai comment.

*Les conséquences de l'émergence de la Chine seront gigantesques. Nous sommes confrontés à une révolution similaire à la découverte de l'Amérique. A son époque, le développement de ce nouveau continent a bouleversé l'ordre établi. Rappelez-vous... l'émergence des Etats-Unis a été à l'origine d'une révolution industrielle -- mais elle a aussi mené à des guerres et des révolutions ! Quelles entreprises bénéficieront de l'ascension de la Chine ? Lesquelles en souffriront ? Qu'en est-il des autres pays émergents ? Comment le paysage économique et social français sera-t-il affecté ? Je vous le dirai tout à l'heure.

Je veux vous parler de toutes ces choses et davantage encore. Mais d'abord, je veux vous convaincre qu'il ne s'agit pas d'un exercice futile. Il y a un côté pratique à tout ceci. Parce que c'est une affaire d'argent... de votre argent. Et nous savons que vous avez beaucoup de décisions à prendre dans ce domaine.

Faut-il acheter de l'immobilier ou des FCP ? Compte tenu du niveau actuel des taux, faut-il investir dans l'obligataire ? Faut-il acheter des francs suisses ? Ou de l'or ? L'assurance-vie est-elle encore intéressante ?

Nous voudrions vous aider à répondre à toutes ces questions. En vous aidant à comprendre ce qui se passe dans le monde et où tout cela nous mène. Vous aurez un avantage décisif sur vos concitoyens. Un avantage secret dans chaque conversation... et dans chaque décision financière que vous aurez à prendre.

Voyons de plus près ce qui nous attend :

Torpille n°1 :
Le cauchemar de l'effondrement du système des retraites

Prenons le cas d'Isabelle Brulé. Isabelle a 53 ans. Son mari François a 55 ans. Son employeur vient de le mettre en préretraite.

Il y a quelques années encore, c'est avec joie qu'ils envisageaient leur retraite. Pour passer plus de temps ensemble, pour voyager... et simplement pour profiter enfin de tout ce qu'ils ont versé leur vie durant pour accumuler des points de retraite. Le gouvernement dit à des gens comme Isabelle et François de ne pas s'inquiéter, qu'il y a de l'argent dans les caisses de retraite pour longtemps encore.

Mais Isabelle et François n'en sont pas si sûrs. Ils aimeraient y croire mais ils se posent bien des questions. Parce que l'argent n'est pas dans les caisses pour Isabelle ou François. Ni pour personne d'autre. Cet argent des retraites n'est pas encore encaissé, ce sont en fait des impôts qu'il faudra collecter dans le futur. Tant que les contribuables peuvent payer, pas de problème. L'argent rentre et l'Etat le redistribue.

Mais la réalité, c'est que l'ensemble du système des retraites est en train de couler tel le Titanic. Trop d'inactifs, trop peu d'actifs. Le déséquilibre ira croissant, jusqu'à l'implosion du système -- et les choses s'accélèrent.

Depuis 2005, les comptes de la caisse nationale chargée des retraites du régime général, la CNAV, sont dans une véritable spirale infernale des déficits : de -1,8 milliards d'euros en 2005, on est passé à -2,4 milliards d'euros en 2006... puis -4,7 milliards d'euros en 2007.

Ces chiffres sont déjà assez inquiétants en soi, mais attendez : il y a plus grave encore. Parce qu'en fait, la Sécurité Sociale prévoyait qu'on atteindrait un tel niveau de déficit en 2009-2010 seulement ! En d'autres termes, la faillite du système des retraites a des années d'avance sur le "programme" établi par les autorités.

Et le gouvernement le sait -- puisqu'il essaie de faire passer coûte que coûte des réformes mal pensées et impopulaires, tout en appliquant des mesures qui reviennent à poser un cataplasme sur une jambe de bois.

Il suffit de regarder ce qui se passe en ce moment : depuis quelques mois, le chômage baisse en France. Par conséquent, les caisses de l'UNEDIC sont pleines, avec un excédent de 3,5 milliards d'euros en 2007, et 5 milliards attendus pour 2008.

Eh bien, le gouvernement lorgne désormais sur cet excédent pour financer les retraites... tout en sachant pertinemment que l'UNEDIC a par ailleurs des dettes se montant à 10 milliards d'euros... que son financement dépend de la conjoncture... et que les conditions économiques, justement, sont en train de se dégrader.

Imaginez qu'une récession mondiale touche la France : le chômage se mettrait aussitôt à regrimper, les comptes de l'UNEDIC reviendraient dans le rouge -- et ce serait la fin de cette éphémère "solution" pour les caisses de retraites.

Et croyez-vous que le gouvernement fera quelque chose pour sauver le système ? Augmenter les impôts, par exemple. C'est justement impossible. Les prélèvements obligatoires ont déjà largement dépassé les plafonds du tolérable. Et dans une récession, quand vous augmentez les impôts, vous créez des chômeurs et vous réduisez d'autant le montant des impôts que vous pouvez prélever.

Venons-en aux causes. D'où viendra la crise qui mettra le feu aux poudres ?

Torpille n°2 :
Le système financier mondial s'effondre

La richesse de la France tient à sa capacité à exporter des produits à haute valeur ajoutée : des Airbus, des satellites, des produits de luxe, de l'agro-alimentaire, du vin. Autre grande source de richesse pour la France : les touristes. Or les Louis Vuitton, Moët-Hennessy, PPR et les autres ont été gravement touchés par la crise financière de ces derniers mois. Mais ce n'était qu'un avertissement : la vraie crise est devant nous...

Qu'en sera-t-il quand les touristes déserteront la France ? Qui viendra quand il n'y aura plus d'argent à dépenser, qui achètera notre champagne ? Nos avions Rafales ? Qui assistera à nos défilés de mode haute couture ? Personne. Les restaurants et les hôtels seront vides et l'argent cessera de circuler.

Résultat : bientôt, l'afflux de nouveaux chômeurs aura vidé les caisses de l'Etat.

Quel rapport entre la France et les Etats-Unis ?

Les Américains sont les plus gros consommateurs au monde. S'ils arrêtent d'acheter, le monde entier est concerné.

Mais qui est le grand perdant dans une crise économique ? Certainement pas les Américains, leur économie est souple, elle s'adapte rapidement. Leur banque centrale, la Réserve Fédérale, a prouvé qu'elle était prête à tout pour empêcher le pays de sombrer dans la récession.

Les Asiatiques aussi seront vite sur pied. Ils savent produire très bon marché. Bien meilleur marché que la France -- et c'est elle qui risque de souffrir le plus. En effet, la France produit des biens de luxe tels que le vin, la haute couture, bref, tout ce que les gens aiment acheter lorsque les temps vont pour le mieux, mais dont ils peuvent se priver quand c'est nécessaire.

Difficile à croire ?

Peut-être. Mais bien des prédictions de nos analystes il y a quelques années paraissaient difficiles à croire aussi. Pourtant, elles se sont vérifiées, et souvent de façon spectaculaire.

Par exemple :

*Dès 2000, nos spécialistes avaient repéré l'effervescence qui régnait sur le secteur des dot.com. Nous avons su prévoir que la situation se développerait en bulle affectant tout le marché, et qu'elle s'accompagnerait de malversations financières et comptables du type Enron, Parmalat, etc. Et contrairement aux soi-disant experts qui affirmaient que nous étions entrés dans une "Nouvelle Ere" de prospérité éternelle, nous savions que cette bulle finirait par éclater, entraînant la perte de milliards de dollars et la ruine de millions de petits épargnants.

*Nous avions également prévu de longue date le déclin du dollar US. A la naissance de la monnaie unique européenne, il fallait 0,8 $ pour acheter un euro ; aujourd'hui, il en faut 1,56 $. Mais en 2002, personne ne pensait voir le dollar perdre la moitié de sa valeur en quelques années. Personne... sauf nous. Nous avions vu clair dans le jeu de la Réserve fédérale ; alors que tout le monde chantait les louanges d'Alan Greenspan puis de Ben Bernanke, nous savions que leur politique ne pouvait que détruire le dollar... ce dont l'euro -- et d'autres devises mondiales -- ne pourrait que profiter !

* Bien avant qu'elles ne fassent la couverture des journaux financiers, nos spécialistes se sont intéressés aux matières premières : le pétrole, bien entendu, mais aussi les métaux précieux, les métaux industriels, le béton, le charbon, l'uranium... Entre la consommation fiévreuse de l'Occident et la croissance exponentielle de la Chine et de l'Inde, les besoins en ressources naturelles ne pouvaient que connaître une véritable explosion, comme nous l'avions anticipé.

Pourquoi prévoir toutes ces choses ? Dans quel but ?

Notre maison d'édition est spécialisée dans la finance. Nous avons nos propres analystes financiers et avons mis en place un réseau mondial de correspondants qui nous tiennent informés des évolutions locales. Cette infrastructure est très efficace et l'information est indépendante, ce qui est rare de nos jours.

Prenons quelques exemples :

*En 2004, alors que les marchés commençaient tout juste à se remettre de la crise de 2001-2003, nous suivions depuis des mois la croissance de la Chine, de l'Inde et d'autres pays émergents. Jugeant que leur évolution était désormais assez solide, notre spécialiste a recommandé à ses lecteurs de se positionner sur un titre bien précis qui leur a permis de profiter en toute simplicité du développement des pays émergents... et d'engranger 102% de gains par la même occasion !

*Je vous parlais de l'émergence de l'Inde et de l'influence qu'elle a sur les marchés occidentaux. Eh bien, l'un de nos analystes s'est intéressé au cas d'Arcelor, à l'époque de sa fusion avec Mittal. En anticipant cette tendance, il a sélectionné un warrant sur le titre Arcelor, qu'il a recommandé à ses lecteurs. Grâce à ce conseil, ils ont pu engranger un gain de 679% entre le 20 et le 17 janvier 2006...

*Les matières premières font elles aussi couler beaucoup d'encre -- mais nous n'avons pas attendu le battage médiatique actuel pour nous y intéresser. En nous positionnant avant la majeure partie des investisseurs, nous avons pu engranger des gains de 149% sur la valeur du secteur de l'uranium UrAsia... 137,50% sur Bolsini, une valeur aurifère... 61% sur GeneralMoly, qui comme son nom l'indique, se spécialise dans le molybdène... et j'en passe.

*Et est-ce que je vous ai parlé des petites valeurs ? Nos spécialistes ont été parmi les premiers en France à proposer des recommandations basées exclusivement sur les small caps -- et ils ont de belles performances à leur actif, avec par exemple un gain de 74% en 4 mois grâce à Groupe Silicomp... 43,17% avec Etam... 60% grâce à Maison France Confort et la hausse de l'immobilier... ou 53,8% avec Solucom... et bien d'autres encore.

Mon équipe et tout mon réseau sont composés d'analystes et de spécialistes de la Bourse, de l'investissement et de l'économie. Des gens qui vont sur le terrain et savent de quoi ils parlent. Ils connaissent les difficultés des investisseurs individuels comme vous. Et ils savent comment y répondre.

Nous avons un double objectif. Analyser l'avenir pour anticiper les tendances et les événements qui pourraient détériorer votre santé économique et ruiner votre avenir financier.

L'enjeu est énorme. Toutes les décisions que vous prenez aujourd'hui décideront de vos succès ou échecs à venir. Vous devez prendre les BONNES décisions, et ne pas vous tromper. Vous réalisez à quel point votre décision sera plus juste si vous savez de quoi demain sera fait.

*Est-ce le moment d'acheter de l'immobilier ? Ou de vendre ? Si vous financez une nouvelle maison, devez-vous vous engager définitivement sur un taux d'intérêt à taux fixe aux niveaux actuels ?

*Que deviendra la Bourse ? Jusqu'où les actions peuvent-elles chuter ? Si vous possédez des actions, est-ce le moment de les vendre ? Pour le savoir, il faut anticiper l'avenir. C'est notre objectif.

*Et qu'en est-il des fonds communs de placement ? La plupart des fonds ne valent que si la Bourse monte. Mais que se passe-t-il quand elle descend ? Ne seriez-vous pas intéressé par de nouveaux fonds qui vous protègent de la chute des cours... et qui vous donnent une chance de DOUBLER votre argent dans un marché en chute libre ?

Je peux vous assurer que les prochaines années seront plus difficiles que la plupart des gens ne l'imaginent.

Torpille n°3 :
La France marginalisée

De plus en plus, la France est laissée de côté. Marginalisée. En perte de vitesse... Les avions atterrissent plus nombreux à Londres... les nouveaux contrats industriels se signent de plus en plus avec l'Allemagne... et de moins en moins avec la France.

Pourquoi ? Parce que notre économie est pétrifiée.

Dirigiste à une époque où le dirigisme ne fonctionne plus. L'économie moderne est trop complexe et trop rapide pour être dirigée de Paris. Ou de Bruxelles.

Et il n'y a pas grand'chose que le gouvernement français puisse faire pour arrêter cette évolution. Trop de lois. Trop de paperasserie. Trop d'impôts. Trop d'obstacles en tous genres nuisent à la libre entreprise et au développement de l'activité en France.

Ne vous demandez-vous jamais pourquoi Hollywood a fait main basse sur l'industrie cinématographique ? Et pourquoi la Silicon Valley détient un quasi-monopole sur l'industrie informatique ? C'est la forte imposition sur les salaires et autres contraintes et obligations qui font fuir les gens les plus dynamiques de France, vers l'Euroland en général et même des endroits comme l'Inde. Ces "exilés" savent qu'ils gagneront plus d'argent ailleurs, et qu'ils auront un travail plus intéressant. En fait, le système économique et politique français inhibe l'innovation et la prise de risque. Les innovateurs et créateurs d'entreprises fuient la France.

Vous me direz sans doute que vous n'y pouvez rien. Certes. C'est le syndrome de la fuite des cerveaux...

Torpille n°4 :
Le pouvoir d'achat en chute libre

Selon le gouvernement, votre pouvoir d'achat a grimpé de 1,9% en moyenne. Mais ce chiffre cache une réalité qui est loin d'être aussi idyllique que les statistiques le laissent croire.

Parce que face à la "hausse" du pouvoir d'achat, il y a un véritable "tueur financier" : la hausse des prix. Même si votre pouvoir d'achat augmente, à quoi cela peut-il servir si l'inflation grimpe plus rapidement ? Le calcul est simple : votre pouvoir d'achat est à 1,9%... mais l'inflation est à 2,6%. Résultat : en réalité, votre pouvoir d'achat recule lentement mais implacablement.

Le principe est tout à fait simple : ces dernières années, les autorités financières du monde entier ont créé et injecté toujours plus d'argent dans leur système monétaire, ce qui diminue la valeur. Plus il y a de monnaie en circulation, moins elle vaut. C'est logique.

Ensuite, les pays producteurs de matières premières ont augmenté leurs prix. Cette hausse a été répercutée dans les prix à la consommation, c'est-à-dire ce que vous payez au jour le jour.

Certes, avec la mondialisation, les prix de certains produits baissent. Les téléphones portables, télévisions ou fers à repasser made in China ou made in Poland coûtent effectivement moins cher... mais combien de télévisions achetez-vous tous les mois ?

La vérité, c'est que les prix grimpent là où ça fait le plus mal. Les autorités ont beau manipuler à la fois les chiffres de la masse monétaire ET les chiffres de l'inflation, le résultat concret est bel et bien là -- et vous le sentez chaque mois dans votre budget :

Au cours des 12 derniers mois, le prix du lait a grimpé de 14%... une consultation chez le médecin vous coûte 20% plus cher... votre facture de gaz a grimpé de 22%... sans parler des prix du carburant : avec un baril de pétrole à plus de 130 $, ils ont grimpé de 117% ces cinq dernières années.

Et la hausse des matières premières n'est pas terminée ; cela ne fera que peser plus encore sur la croissance française. Elle est déjà menacée par le ralentissement américain, et freinée par l'euro fort : non seulement il ne parvient pas vraiment à amortir les effets de l'inflation, mais en plus, il diminue la compétitivité des exportations françaises par rapport au reste du monde.

Et au final, c'est vous, simple citoyen, qui en subissez les conséquences. Mais il existe un moyen de vous protéger...

Le seul investissement anti-crise

Traditionnellement, l'or prend de la valeur durant les périodes d'inflation élevée et de dévaluation monétaire. Durant les années 70 inflationnistes, l'or était l'un des meilleurs investissements. Dans les années 90, quand l'inflation était basse, la demande d'or a fondu comme neige au soleil et les entreprises du secteur aurifères ont réduit l'exploration.

Mais depuis que les prix ont atteint un plancher en 1999, l'or a vu sa valeur plus que doubler. En tant que réserve de valeur traditionnelle pour une grande partie de l'Asie, l'or profite d'une demande en hausse alors que cette partie du monde se développe. Et pendant ce temps, en Occident, un intérêt accru pour les investissements "en lieu sûr" attire de plus en plus d'investisseurs vers le métal précieux.

L'une des raisons pour lesquelles nous aimons l'or, c'est qu'il peut gagner de la valeur dans les périodes d'inflation comme des les périodes de récession. Si les banques centrales laissent l'inflation grimper (en maintenant les taux d'intérêt au plancher), les devises perdront de la valeur par rapport à l'or. Mais si les banques augmentent trop leurs taux d'intérêt (déclenchant une récession), l'or conservera bien plus sa valeur que les actifs papier, si bien que son prix grimpera.

En d'autres termes, l'or fournit une assurance contre toutes sortes de maux économiques.


*Quelles valeurs aurifères sont actuellement sous-évaluées

*Comment profiter des fusions-acquisitions dans le secteur de l'or.

*Pourquoi certaines valeurs aurifères ont produit des gains colossaux ces dernières années -- et où trouver des opportunités du même genre en ce moment.

*Nos 10 "métaux mystère", bien partis pour fournir des profits majeurs -- et les actions qui en profiteront.

L'investissement doit être repensé. Il faut être au-dessus de la mêlée pour s'en sortir. Les valeurs spéculatives, junk bonds, et autres produits à haut risque sont délaissés au profit de placements sûrs et tangibles. Des biens qui ne "s'évaporent" pas subitement en temps de crise. Déjà d'importants flux monétaires ont déserté la bourse.

Tout ce qui suit est très important. Il y a quelques années, nous vous aurions recommandé de vous positionner sur les ressources naturelles et les secteurs qui leur sont liés. Notre équipe internationale d'analystes financiers a fait gagner beaucoup d'argent à tous ceux qui ont bien voulu suivre ces recommandations.

Certains de leurs conseils ont battu le marché. Les résultats sont éloquents :

... Notre spécialiste des valeurs françaises a recommandé CFF Recycling, avec à la clé, un gain de 72,3%.
... J'ai moi-même recommandé une société aurifère, Rochester, qui a rapporté une plus-value de 78,57%.
... Notre spécialiste des petites valeurs a conseillé l'achat de Ginger, qui avait grimpé de 41% lorsqu'il a recommandé de vendre.
... Notre expert en matières premières a engrangé une plus-value de 41,5% grâce à China Natural Resources.
... Notre analyste warrants a permis un gain de 129,41% grâce au Warrant Put Vivendi.

Et ce ne sont là que quelques exemples des bénéfices que nos lecteurs ont pu réaliser grâce au secteur des ressources naturelles.

Mais aujourd'hui, le monde a changé de façon spectaculaire. Et aujourd'hui, notre toute première recommandation financière sera bien différente...

2008 - 2009 : Où investir

C'est très clair : l'époque où l'Occident avait le contrôle de la planète est terminée. On vit actuellement un basculement historique de l'équilibre mondial -- à tous les niveaux : économique, géopolitique, financier...

Il suffit de comparer les taux de croissance. Les USA sont en perte de vitesse spectaculaire. Quant à la Zone euro, n'en parlons pas. Si on atteint les 1,5% cette année, ce sera un miracle.

Maintenant, regardez l'Inde, la Chine, la Russie... Depuis quelques années, il n'est pas rare d'y voir un PIB augmentant de 4%, 8%, voire 11% en un an. Et ce n'est qu'un début. Jusqu'à présent, ces pays étaient considérés comme des fournisseurs de biens, de services et de matières premières bon marché à l'Occident. On ne pensait pas qu'ils nous feraient concurrence un jour sur notre propre terrain. "Nous avons les idées, la créativité, l'avance technologique", pensait-on, "ils ne font qu'exécuter".

Mais la situation évolue. Désormais, l'Inde forme de plus en plus d'ingénieurs... la Chine fait avancer ses pions sur l'échiquier mondial... les pays d'Amérique du Sud avancent à pas de géants dans l'exploitation de leurs ressources...

Combien de temps avant que les principales places financières mondiales passent de la City à Shanghai ? Combien de temps avant que les innovations technologiques soient transférées de la Silicon Valley à Lahore ? Et combien de temps avant que les nouvelles tendances du luxe se décident à Moscou plutôt qu'à Paris ?

Ca vous semble tiré par les cheveux ? Un baril de pétrole à 132 $ aussi semblait impensable en 2003. C'était il y a 5 ans seulement.

En tant qu'investisseur, vous devez savoir anticiper les grandes tendances, et en tirer les bonnes conclusions. Aujourd'hui, une seule s'impose : le 21ème siècle sera le siècle des pays émergents.

Alors que la France, l'Europe, les Etats-Unis sombrent sous le poids des déficits, des réglementations paralysantes et de structures vieillissantes, les pays émergents prennent de la vitesse. Leurs entreprises s'améliorent, leurs sociétés se modernisent. Une nouvelle classe moyenne émerge, impatiente de s'équiper et de consommer.

Tout cela, vous vous en doutez, créée des marchés gigantesques : infrastructures, biens d'équipement, automobiles (et tous leurs composants), construction... et j'en passe. Les opportunités sont spectaculaires, comme on n'en voit qu'une fois dans une vie d'investisseur.

Ce que vous ne savez pas, c'est comment faire pour en profiter. Ca, nous vous le dirons... Vous ne voudriez tout de même pas maquer de si belles opportunités ? Je suis sûre que non. Et je veux vous aider à ne pas passer à côté, grâce à des conseils comme...

*La Chine et l'Inde sont en plein développement -- mais d'autres pays émergent déjà, prêts à prendre la relève : l'un d'entre eux en particulier promet de prendre de la vitesse dans les mois qui viennent, notamment grâce à un excellent positionnement dans le secteur des matières premières et des éco-carburants. Nous vous dirons comment profiter de sa hausse sans prendre de risques inutiles.

*L'Australie offre une combinaison ultra-profitable pour les investisseurs : riche en or, en métaux de base et autres ressources naturelles précieuses, sa proximité avec la Chine et le reste de l'Asie lui donne accès à des marchés gigantesques et en pleine expansion. Quelques placements bien choisis vous aideront à profiter de ce potentiel spectaculaire.

*L'Afrique semble être lanterne rouge dans le classement économique mondial. Pourtant, ce continent méconnu mérite d'être en bonne place dans votre portefeuille pour les années qui viennent. Nous vous dirons pourquoi, et nous vous indiquerons les meilleurs moyens de vous positionner en toute sécurité.


Ce secteur ne peut que baisser dans les mois qui viennent :
voici comment ne pas couler avec le navire

Mais vous aider à construire votre richesse, ça passe aussi par vous dire où ne PAS investir. Et c'est particulièrement important en ce moment. La désinformation financière fait des ravages dans les portefeuilles des investisseurs individuels, particulièrement vulnérables suite aux récentes turbulences boursières dues à la crise des subprime.

Il suffit de regarder ce qui se passe avec l'immobilier. Partout dans le monde, le boom de l'immobilier a atteint son sommet. En France, les prix de l'immobilier ont grimpé de 120% depuis 1997. Aux Etats-Unis, ils ont doublé. Et on constate des sommets record en Amérique Latine, en Afrique et en Asie.

Le problème -- comme avec tous les booms immobiliers -- c'est que les propriétés finissent par être hors de portée de l'acheteur moyen, ce qui provoque un effondrement de la demande.

Rien qu'au cours du premier trimestre 2008, les ventes de logements neufs en France ont chuté de 27,9% par rapport à la même période de 2007, selon le Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire. Sur la période, 28 800 logements ont été mis en vente, soit 28,3% de moins qu'an an auparavant.

Cela ne pourra que ralentir la hausse des prix ; les propriétaires d'immobilier de location et autres spéculateurs verront leurs plus-values potentielles disparaître. Ils essaieront de vendre leurs propriétés aussi rapidement qu'ils le peuvent, faisant baisser les prix plus encore. C'est ce qui est en train de se passer aux Etats-Unis et en Angleterre, c'est ce qui se passera en France.