Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

dimanche 30 décembre 2007

HERVE GAYMARD ET L'EMPLOI FICTIF




L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous donne l'information suivante, concernant HERVE GAYMARD, dit "Vévé".
Après son appartement de 600m2 aux frais des con--tribuables, notre "Vévé"
se paye encore les con--tribuables; en effet ces cochons de contribuables lui assurent une belle paye de "Dé--pute" qui correspond en réalité à un EMPLOI FICTIF!
Pourqoui???
Parce que lorsque sa ministre du logement MME CHRISTINE BOUTIN, opus deï comme Vévé,défend son dir cab pour un HLM gratos comme Vévé, notre GAY-mard lit tranquilement des bandes dessinnées sur les bancs de l'ASSEMBLEE NATIONALE. Lors de sa campagne électorale des législatives en SAVOIE (j'étais son principal opposant, en effet je me suis présenté contre lui) GAYMARD avait promis qu'ils s'occuperaient des cons de SAVOYARDS qui ont voté pour lui; même les mecs irradiés par l'incinéra-tueur de SAVOIE ont voté pour lui (bonjour la magouille à la sortie de l'urne)!
Revenons à CHRISINE BOUTIN que le député GAYMARD n'a pas voulu entendre, car elle parlait de logement gratos pour Jean-PAUL BOLUFER, pas inconnu des services du VATI-CON! En effet ce saint-homme, la photo de JEAN-PAUL le Suivant, trônait sur son bureau (comme celui de sa sainteté Christine BOUDIN), fait parti de lA SECTE OPUS DEÏ, de la secte de l'ORDRE de MALTE, également administrateur d'EVANGILE et Société, une secte de la fondation Jérôme LEJEUNE (le beau-père d'HERVE GAYMARD), donc logeait pour pas un rond aux frais du con--tribuable, comme GAYMARD. Faut croire que c'est une habitude chez les cathos faschos de vivre sur le dos de la société.
Mais que lisait donc GAYMARD?
L'ECHO DES MONTAGNES s'est procuré la bande dessinnée que Vévé à mis 4h63mm89s pour comprendre: voir la bd au dessus!
Ecoutons Chantal du GOLGOTHA lui préchaît la bonne parole:



LE 11 SEPTEMBRE ET SES MENSONGES et les "Protocoles de SION".

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre la vidéo suivante, concernant "LES MAÎTRES DU MONDE", à savoir les Illuminati et les BILDERBERG. Pour la compréhésion complète de la vidéo il faut savoir que Nicolas ROCKEFELLER est le patron des BILDERBERG et que Aaron RUSSO est cinéaste, producteur et réalisateur aus Etats Unis d'Amérique à HOLLYWOOD!
Cette vidéo nous apporte bien la preuve que les attentats du 11 septembre ont été voulu et programmé par les maîtres du monde. Pour Aaron RUSSO la guerre contre le terrorisme est une blague, un mensonge, une plaisanterie pour envahir l'AFGANISTAN, l'IRAQ, puis l'IRAN et le Vénézuela.
Aaron RUSSO nous raconte avec ses entrevues avec ROCKEFELLER, que les banquiers doivent diriger le monde, en cela ils appliquent les "Protocoles de SION".
Curieusement, 6 mois après la réalisation de cette vidéo, le grand cinéaste Aaron RUSSO décéde d'un cancer, soit le 24 août 2007, le jour de la SAINT-BARTHELEMY!!!
Ce cancer est dû à une exposition sur-radioactive, proquée par une pastille d'uranium, cachée dans un vase par exemple, comme pour JEAN-LUC LAGARDERE!




Aaron Russo sur le 911, le CFR et Rockefeller
Uploaded by Libre_
En cela les paroles du chansonnier s'avèrent véridiques: "Celui qui dira la vérité, sera assassiné"!
Souhaitons donc pour 2008, que votre journal préféré, l'ECHO DES MONTAGNES, disent toujours la Vérité.


mardi 25 décembre 2007

LE DRAGON ROUGE OU LE GOUVERNEMENT SIONISTE MONDIAL



L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer,vous livre les secrets du DRAGON ROUGE.
Certaines associations sionistes mondialistes veulent censurer le "DRAGON ROUGE" et le texte mis en ligne sur:
http://alterinfo.net/L-imperialisme-du-capital-juif-a11726.html .
L'ECHO DES MONTAGNES, journal indépendant est contre toutes censures, car elles sont illégales et ne servent que l'impérialisme sioniste; c'est pourquoi la rédaction de l'EDM vous rappelle une de ses devises:" Rien n'est Sacré, TOUT peut se dire"!
Dans cette optique la rédaction rappelle aux censeurs les textes de loi suivants:
La Déclaration des Droits de l'Homme,adoptée le 22 novembre 1969 et entrée en vigueur le 18 juillet 1978,stipule en son article 13:" Toute personne a droit à la liberté d'expression et de pensée; ce droit comprend la liberté de chercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considérations de frontières, que ce soit oralement ou par écrit,sous forme imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix. L'exercice de ce droit ne peut être soumis à aucune censure préalable".
--la Charte Africaine des "Droits de l'Homme et des Peuples",adoptée le 12 juillet 1981 et entrée en vigueur le 21 octobre 1986,stipule en son article 9: "Toute personne a droit à l'information, toute personne a le droit de s'exprimer et de diffuser ses opinions".
--le Parlement Européen,dans sa recommandation 1589, texte adoptée le 28 janvier 2003,sur le Liberté d'Expression dans la presse écrite et notamment dans sa 3ème résolution a décidé:
"de mettre fin immédiatement à toutes formes d'harcèlement juridique des médias". La recommandation 1506, texte adoptée le 28 janvier 2003,par le Parlement Européen, impose ce texte à la FRANCE.
--la Convention de Sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés Fondamentales stipule en son article 10:"Toute personne a le droit à la Liberté d'Expression. Ce droit comprend la liberté d'opinion et la liberté de recevoir, de communiquer des informations ou des idées, sans qu'il puisse avoir ingérence d'autorités publiques et sans considérations de frontières".
La FRANCE a été condamné pour violation de la liberté d'expression le mercredi 26 juin 2002 par la COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME. Les arrêts de la CEDH s'imposent à tous les états membres du Conseil de l'EUROPE, dont la FRANCE!
Cette condamnation de la FRANCE signe l'arrêt de MORT pour l'anachronisme "Délit de Diffamation": toute juridiction y faisant référence expose la FRANCE à une nouvelle condamnation.
Dans un pays démocratique ces lois sont appliquées, mais le CRIF ET l'AIPJ ET AUTRES CENSEURS veulent restés les maîtres à penser dans tous les médias et imposer leur pensée sioniste impérialiste bafouant ces lois précitées pour être les maîtres du monde, en s'inspirant des "PROTOCOLES DE SION"!
L'ECHO DES MONTAGNES soutient donc alterinfo contre la censure, comme il a soutenu CHARLIE HEBDO, le REVEIL DES MARMOTTES, le NATIONAL RADICAL etc....!
Sans ce soutien voila ce que sera la liberté de la presse et de pensée, regardez la photographie en haut à gauche!!!!
Résumons un peu le texte d'alterinfo, pour lire le texte en intégralité cliquez sur le lien au- dessus:
http://www.alterinfo.net/L-imperialisme-du-capital-juif-_a11726.html

​​Le livre publié en 1889 « Le Dragon Rouge » de L.B. Woolfolk suggère que l'impérialisme britannique (et étasunien) prend son origine dans le besoin des banquiers sionistes et de leurs confédérés Gentils de convertir l'argent sorti de rien qu'ils pourraient créer (grâce à leur contrôle du crédit), en vraies richesses (c'est-à-dire en possession du monde).
Lire également sur le même sujet les articles suivants de l'ECHO DES MONTAGNES, en cliquant sur les liens suivants:
http://lavapeur.over-blog.fr/article-10382091.html



dimanche 23 décembre 2007

LE PERE NOËL EST UNE ORDURE des MAÎTRES DU MONDE





Dans la tradition catholique, ce saint, évêque de Myre (dans la Turquie actuelle) au IVe siècle, est le protecteur des enfants.

Dans les pays germaniques, le 6 décembre, jour de la Saint-Nicolas, il va visiter les petits distribuant des friandises aux enfants sages et faisant distribuer des coups de martinet par son serviteur le Père Fouettard (Hans Trapp en alsacien, Knecht Ruprecht en allemand, Zwarte Piet en néerlandais) à ceux qui ne le sont pas.
87




Saint Nicolas, l'ancêtre du Père Noël. Ici en version néerlandaise, Sinter Klaas, avec son serviteur Zwarte Piet.



Saint Nicolas à Wintzenheim (Alsace), 1953.



Au XVIIe siècle, les émigrants hollandais qui partaient vers l'Amérique emportèrent avec eux la coutume de Saint Nicolas, Sinter Klaas. Il devint le protecteur de la Nouvelle Amsterdam, qui changea son nom en New York, quand la ville tomba sous la domination anglaise.

Tout au long du XIXe siècle, aux Etats-Unis, Saint Nicolas subit de nombreuses transformations.




Vers la fin du XIXe siècle, Saint Nicolas est devenu Santa Claus, le Père Noël, mais il est encore un lutin, ou un gnome.



Le Père Noël, comme nous pouvons le rencontrer aujourd'hui. On voit qu'il a changé de vêtements et qu'il a grandi.



Le Père Noël est réinventé par de nombreux contes de Noël, de poèmes et de publications de presse et de dessins. Son nom, Sinter Klaas, devient Santa Claus, l'évêque devient un lutin, un elfe ou un gnome, le jour où il passe visiter les enfants pour leur apporter des cadeaux glisse du 6 décembre à la nuit de Noël, et il se déplace désormais dans un traîneau volant tiré par des rennes. Sa résidence est fixée au Pôle Nord.

Ce n'est pas Noël pour tout le monde: "Nicolas, pourquoi tu es sorti avec Carla?"




A cette époque encore, chacun le représentait selon sa fantaisie. Evêque, lutin rondouillard, vieil homme maigre, grand et barbu, voire rasé de près, avec des vêtements de n'importe quelle couleur. Vers la fin du XIXe siècle, il y a eu un Père Noël représenté en vieux bonhomme habillé de fourrure rouge, mais l'image était encore floue. Jusqu'au moment où… Coca-Cola décida de s'approprier ce personnage pour en faire une figure clé de ses campagnes publicitaires.



En Inde notamment, Coca-Cola assèche les nappes phréatiques pour les exigences de ses usines. Les habitants n'ont plus d'eau potable, les paysans n'ont plus d'eau propre pour leurs cultures.




En 1931, Coca-Cola confie à l'un des meilleurs illustrateurs de l'époque, Haddon Sundblom, la charge de fixer une fois pour toutes l'image d'un Père Noël éternel, qui puisse donner envie de boire la boisson qui deviendra la plus connue au monde.




Le premier Père Noël dessiné en 1931 pour la publicité de Coca-Cola par l'illustrateur Haddon Sundblom.



Le Père Nöel relooké par Coca-Cola n'hésite pas à traverser l'Atlantique.



Haddon Sundblom se met au travail. Il tire le portrait de son voisin, Lou Prentice, un vieil homme débonnaire et sympathique, affublé d'une épaisse barbe blanche et d'un ventre rond de bon vivant, et l'habille avec les vêtements que nous connaissons tous, veste, bonnet et pantalons rouges décorés d'un liseré de fourrure blanche - les couleurs de Coca-Cola -, sans oublier les lourdes bottes dont il a besoin pour marcher dans la neige.




Si le Père Noël est gourmand, c'est surtout pour donner envie de boire du Coca-Cola en plein hiver.



"Le" Santa Claus, "Le" père Noël est né ou, plus précisément le Père Coca, puisque c'est Coca-Cola qui l'a inventé pour des exigences publicitaires. Triste, non?
En tous les cas, COCA-COLA fait parti des maîtres du monde: les "illuminatis" et les "Bilderberg"!

mercredi 12 décembre 2007

ERIGNAC CLAUDE A ETE ASSASSINE PAR....


L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous donne l'information suivante, concernant l'assassin présumé du préfet ERIGNAC.
L'ECHO DES MONTAGNES a depuis 1999 clamait l'innocence d'YVAN COLONNA et continue de le faire, seul sur le continent.
Pour cela dans un premier temps l'EDM vous fait connaître les conclusions de Son Altesse Royale, la Princesse Edwige de BOURBON, responsable de l'I.E.T à Bruxelles, http://blog.ifrance.com/iet-ider, dont le Président est JACQUES CHIRAC. Lisons les propos de S.A.R. :
"Ainsi de l’Ile de Cavallo, à la Presqu’ile de Montalivet (Vendays Montalivet 33930 France - et au 46, avenue de l'Europe le CHM Centre Hélio Marin "la Mecque du Naturisme" devenu "le centre néo-naze par la grace des Cappo du Var!) Cette commune, dirigée actuellement par Michel Bibey, le Maire =le Bourgmestre, qui est un grand ami de Charles PASQUA et membre de l’ex SAC le mouvement d’extreme droite dont vous connaissait les recoupements avec l’Opus Dei et le mouvement OCCIDENT, FRANCIA on en passe et des meilleurs, voir la Tuerie du Brabant, les reseaux pédophiles....) bien connu certains de leurs membres sont même fichés au grand-banditisme d’un département français du sud le VAR (34), ils se sont fait une spécialité des blanchiements en tous genre, ou plutôt de toutes les noirceurs à l’encontre des populations. Ils sont spécialisés dans les Casinos et la promotion immobilière, située en Gironde à Bordeaux, à Marseille, à Naples, à Milan, ils ont encerclé le peuple d’irreductibles Medulli-Vivisques (homo sapiens –25000 ans avec JC) qui ont toujours et resistent encore à cet envahisseur qui est passé par l’Ile Rousse et l’Ile de Macao, la boucle du circuit du Triangle d’Or est bouclée".

Lisons également le rapport du juge LEGRAS, rapport interdit de publication par ELISABETH GUIGOU, l'ex-gardeuse des SCEAUX, pour raison de sécurité, dira-t-elle (donc elle connaissait le risque potentiel pour le préfet ERIGNAC)! :
http://www.investigateur.info/affaires/corse/articles/legras.html

"Après les éventuelles commanditaires, passant à la photographie, tirée d'un portrait robot du présumé assassin de CLAUDE ERIGNAC; ce présumé assassin est doté du sang froid des tueurs professionnels, n'hésitant pas à poser calmement l'arme du crime à terre en faisant attention de ne pas l'endommager, et plus loin avec d'infimes précautions dépose le chargeur et s'en va calmement sous la protection de complices placés dans le "sous-marin", garé devant le KALLISTE; ce professionnel du crime, véritable barbouze, ancien légionnaire, ancien du Front National, récupéré par les "R.G." et la "D.S.T" était en relation avec"le squale". Il faisait parti du commando PIETROSELLA qui, dans sa revendication fait référence à "l'esprit légionnaire". La Légion Etrangère est une de nos plus nobles institutions qui n'a rien à voir avec ce beau grand blond, qui a regardé froidement sans tuer la seule témoin de l'assassinat d'ERIGNAC et pour cause.... .
Voici donc sa photographie en noir et blanc: les cheveux sont blonds cendrés:portrait-robot-du-meurtrier-erignac:

Rien à voir avec YVAN COLONNA, n'est-ce-pas? Son prénom IGOR, son nom CART.....et mesure 1,82m.

Aquittez YVAN COLONNA!

Frédéric BERGER, rédacteur en chef de l'ECHO DES MONTAGNES.

lundi 10 décembre 2007

RACHIDA DATI ET LE ROMAN DE LA ROSE


L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, pense qu'une fleur peut faire plus que plusieurs armées, que plusieurs centrales nucléaires, qu'une armée de diplomates pour rapprocher les peuples et instaurer une paix universelle.
Ecoutons d'abord Françoise HARDY:




Puis regardons cette vidéo, où MME RACHIDA DATI est bien "une fleur parmi les fleurs"; regardez le geste de sa main droite qui en dit plus qu'un discours.




Cette fleur a réussi à faire taire toutes les critiques en ALGERIE, oubliez les querelles stériles, oubliez
la colonisations, oubliez les humiliations, les ALGERIENNES et les Algériens ne parlent plus que de cette fleur.
Bravo!


Et ROBERTO ALAGNA, il en pense quoi???

samedi 8 décembre 2007

YVAN COLONNA ET SA CAPTURE

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre les secrêts de l'arrestation d'YVAN COLONNA.

Il existe en FRANCE et ce depuis le Cardinal RICHELIEU, un cabinet noir, place BEAUVAU, qui sert à manipuler l'opinion publique, entre autre mission à la con!

“Un réseau très cloisonné de fonctionnaires et de journalistes travaillant dans l’ombre sans se connaître, non pas au profit de la Direction centrale des RG ou du ministère de l’Intérieur, mais de la seule personne du directeur central des Renseignements généraux” peut-on dire.
“Les ‘agents’ composant ce réseau étaient chargés de recueillir des renseignementsà son intention exclusive, soit parce qu’ils étaient impossibles à recueillir dans le strict cadre de l’institution, soit parce qu’ils étaient destinés à l’usage personnel du ‘patron’,vraisemblablement dans l’intérêt du service”. Vraisemblablement… “Commodité supplémentaire de ce système: ces ‘agents’ étaient tout à fait officieux, ils pouvaient servir de fusibles en cas de dérapage, afin de ne pas mettre en difficulté le patron des "R.G." qui tient sa légitimité illégale du régime de Vichy.

Heureusement que NICOLAS SARKOSY a regroupé ces services avec la DST, mais le cabinet noir reste, les mauvaises habitudes.
Revenons à YVAN COLONNA, accusé à tort, je le répète et à son arrestation.
Yvan Colonna en avait assez de la cavale et voulait se rendre, car il voulait revoir son fils, ce qui est légitime, en disant: "qu'il préférait être un père en prison, qu'un père en cavale"!
Contacté par un "réseau corse" le patron des "R.G." ainsi que BERNARD SQUARSINI, jugent l'information interressante et vont la traité.
Peu de temps après, ce" réseau corse" dira que Colonna pourrait négocier sa reddition et que la médiation pourrait venir à travers un curé. Or, ce détail du curé a visiblement intrigué et Bertrand et Squarcini. A la fin du mois de mai et au tout début de juin 2003, Bernard Squarcini et BERTRAND, se rendent deux fois au Luxembourg où ils rencontrent, deux avocats qui participent à cette réunion. Il s’agit de négocier la reddition de l’homme le plus recherché de France”.
La reddition est en ses termes:
“La condition est que Colonna puisse s’exprimer dans une interview avant son arrestation,et que très vite il puisse voir son fils. Les RG feraient tout pour que la reddition se passe dans les meilleures conditions. Ensuite Bernard Squarcini négocie au téléphone. Les interlocuteurs se sont entretenus quelques minutes au téléphone.C’était le prélude à la fameuse rencontre de l’hôtel Lutétia à Paris."On" appelle Maître Sollacaro, l’avocat d’Yvan Colonna, pour lui indiquer qu’un ‘représentant de l’Etat français’ veut le rencontrer pour discuter de la reddition de son client”!
Yves Bertrand demande un rendez-vous au ministre del’Intérieur. Le patron des RG expose à Nicolas Sarkozy“l’offre de reddition” du berger corse qui lui est parvenue. Il demande à Nicolas Sarkozy de pouvoir se rendre à un rendez-vous avec l’avocat d’Yvan Colonna, Maître Sollacaro. Le ministre de l’Intérieur refuse. NicolasSarkozy interdit au patron des RG de se rendre a cette rencontre.
Il lui ordonne d’envoyer Bernard Squarcini à sa place.
“J’ai confiance en lui”, aurait souligné le ministre. En sousentendant
par là même que sa confiance en Yves Bertrand était plus que limitée. A cette occasion, Nicolas Sarkozy précise bien au directeur central des RG qu’il n’envisageait aucune négociation ni avec Yvan Colonna, ni avec sa famille: “Si on veut nous dire où il se cache, bien. Si non, nous n’avons rien
a nous dire”.
Yves Bertrand n’a donc d’autres choix que d’ordonner à Squarcini de se rendre au rendez-vous organisé.Le 6 juin 2003, l’avocat d’Yvan Colonna se fait accompagner par un confrère, Maître Maisonneuve. Rapidement, Maître Sollacaro et Bernard Squarcini se rendent compte qu’ils n’ont pas grand-chose à se dire. “On m'a dit que vous vouliez me voir”, dit l’un.
“C'est un malentendu. Je crois que c'est vous qui voulez me voir”, répond l’autre. Décidément le rendez-vous organisé et appuyé par le patron des RG débouche sur une situation surréaliste.
L’avocat pense tout de suite à une manipulation, dont le but serait que la rencontre soit rendue publique. Quant au numéro 2 des RG, il ne s’attendait pas grand-chose de la rencontre, d’autant plus que Bernard Squarcini avait déjà un indic dans sa poche, qui lui livrait des informations précises sur la cavale et les planques d’Yvan Colonna. Bernard Squarcini, qui travaillait
avec “son indic” avait pris le soin, avec la bénédiction du ministre, d’écarter Yves Bertrand de ce volet de l’enquête. Le numéro 2 des RG, l’homme de Sarko, se contentait de surveiller les contacts de son patron, tout en poussant son enquête à l'abri des regards de son chef hiérarchique direct. Ce dernier le reconnaît volontiers. “L’arrestation d’Yvan Colonna a été le fait, côté RG, de mon adjoint Bernard Squarcini, qui a mené les choses de main de maître, de sorte que lorsque le ministre a convoqué une conférence de presse pour l’annoncer, je n’y ai pas été convié en raison, m’a-t-on dit,d’une erreur de secrétariat…”! Les coups fourrés tombent sans cesse!
C’est sûrement un hasard, mais quelque temps plus tard, en juin 2004, le nom de Bernard Squarcini apparaîtra, comme par magie, dans le listing, manipulé, des comptes dénoncés parle corbeau de l’affaire Clearstream…
“Des proches d’Yvan Colonna, et notamment son avocat, Me Sollacaro ont rencontré, dans le plus grand secret, le numéro deux de la Direction centrale des RG, Bernard Squarcini. Au cours de cette rencontre, qui s’est déroulée à la demande de ce dernier, il a évidement été question du cas Colonna”.
Cette reddition organisée est un épisode qui agace au plus haut point Nicolas Sarkozy”, souligne de son côté, le 10 juillet 2003, le Nouvel Observateur - “Une historiette typiquement corse qui est venue à peine écorner la grande histoire de l’arrestation d’Yvan Colonna: Antoine Sollacaro, l’un des
avocats du fugitif, a bu un Perrier il y a un peu plus d’un mois avec Bernard Squarcini, le numéro deux des Renseignements généraux, l’un des policiers qui coordonne depuis des mois, voire des années, les recherches engagées contre l’assassin présumé du préfet Erignac, et l’un des conseillers de Nicolas Sarkozy pour la Corse. […] Désormais, cet étrange épisode est
comme un petit caillou dans une chaussure. Une tache sur une aventure policière qui se veut exemplaire? [...] La légende de ‘Nicolas’ contre ‘Yvan’.
Mais Yvan Colonna est innocent!
“Cette arrestation laisse néanmoins planer le doute d’une arrestation préparée. L’heure de l’arrestation, la date (à la fin du procès et avant le référendum) permet de penser qu’il y a eu des contacts entre les autorités et le fugitif”. Tiens tiens…
“Et c’est tant mieux. On imagine mal une fin tragique pourYvan Colonna. De cette manière, Yvan Colonna ne sera pas un martyr et ce, grâce à la persévérance de la police et de quelques alliés. Les Renseignements généraux prennent une revanche sur la police antiterroriste qui l’avait accusé après la fuite d’Yvan Colonna”.
Yvan Colonna, en fuite depuis mai 1999, a été arrêté vendredi 4 juillet 2003 en Corse, vers 19h. Il a été interpellé dans le sud de l'île par des policiers du RAID. Il était 19 heures, le berger de Cargèse se trouvait dans une bergerie, au lieu-dit Margaritaghia, à Porto-Polo, près de Propriano.
“Le jour de son arrestation, j’ai vu Yvan Colonna ici à Olmeto”. Et voici le témoignage. “On a un peu discuté de choses et d’autres. Il m’a dit qu’il
pensait qu’il était surveillé. Je lui ai dit de ne pas retourner à la bergerie. Et puis là, tout aussi tranquillement, il m’a annoncé qu’il retournait à la bergerie. Je ne lui ai pas demandé plus de précisions. Mais ça m’a étonné. Il me
semble que quand vous êtes traqué, vous n'allez pas au devant du danger qui vous guette"!
Il est normal qu'YVAN COLONNA, homme innocent, privé de son fils, de sa famille et de son village,veuille retrouver les siens. N'est-ce-pas Antoine CIOSI ?
Alors écoutez cette mélodie magnifique:

lundi 3 décembre 2007

ERIGNAC CLAUDE ET LE KALLISTE

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous ramène le vendredi 6 février 1998, date de l'assassinat par des barbouzes du préfet ERIGNAC.
Ce soir là, le Préfet accompagné de son épouse DOMINIQUE, se rendit au KALLISTE pour une soirée de concert.
ce soir là il y avait à l'affiche le" concerto pour violon de Mendelssohn", suivi
de la "symphonie héroïque de Beethoven".

Madame Dominique Erignac était dans la salle lors du concerto, que vous pouvez écouter:








Puis ce fût l'entracte: le chef d'orchestre et le régisseur apprennent, la mort du préfet ERIGNAC.
Pour éviter toute panique, le directeur du Kallisté, Pierre Lungheretti, suggère au chef d'orchestre de supprimer l'entracte.
Dominique ERIGNAC ne comprend pas pourquoi on commence à s'agiter, pourquoi les musiciens sont nerveux, moins à leur musique.
Le concert va continuer avec la Symphonie Héroïque de Beethoven.






Voila la soirée qu'aurait su apprécier CLAUDE ERIGNAC, préfet, assassiné par des barbouzes.

dimanche 2 décembre 2007

YVAN COLONNA et le SOUS..................

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer,vous fait le point du procès (injuste) d'YVAN COLONNA.

La quatrième et dernière semaine de débats proprement dits s’ouvre ce lundi 3 décembre au procès d’Yvan Colonna. A compter du 10 décembre, il est prévu que la parole soit successivement donnée aux avocats des parties civiles - notamment Me Philippe Lemaire, conseil de Mme Erignac et de ses deux enfants -, aux deux avocats généraux, Christophe Teissier et Yves Jannier, à qui il appartient de requérir une peine (ou l’acquittement) contre l’accusé, puis à la défense. Conformément à la loi, Yvan Colonna (qui encourt la réclusion criminelle à perpétuité, éventuellement assortie d’une peine de sûreté pouvant aller jusqu’à vingt-deux ans s’il est reconnu coupable de l’assassinat du préfet Erignac) sera invité à s’exprimer en dernier. La cour d’assises de Paris spécialement composée de sept magistrats professionnels se retirera alors pour délibérer et livrer son verdict, sans doute vendredi 14 décembre.

Voyons d'abord toutes les manipulations de cette enquête dûes au Marion-nette et à la "dé-raison d'état"
--le soir du meutre du préfet ERIGNAC, le vendredi 6 février 1998, de 19h30 à 17h du lundi 9 février, était stationnée devant l'entrée du KALLISTE, une grande fourgonnette blanche garée dans le sens de la montée; dans le quartier tout le monde se connaît et par voie de conséquence tout le monde sait à qui appartient tel véhicule stationné; en l'occurence pour cette fourgonnette (le sous-marin, en jargon policier, équipé de radio, de jumelle, d'armes, voir sans être vu) personne ne la connait!!! Personne n'a relevé le numéro de cette fourgonnette (cela ne sert à rien, car à l'intérieur de la dite fourgonnette, il y a plusieurs plaques avec des numéros différents, içi on aura mis la plaque "A" pour ne pas attirer l'attention).
Ce véhicule appartient aux barbouzes....d'où crime d'Etat???
--le tireur, donc l'assassin du préfet, grand plus de 1,80m, svelte, sportif a agit avec un sang-froid et une habitude sans faille,à visage découvert , comparable aux professionnels du crime: vous avez dit, barbouzes, donc crime d'Etat ???
--l'arme qui a tué le préfet vient bien de "Pietrosella" et appartient bien à un gendarme; mais le numéro n'a pas été limé et l'arme a été déposé calmement, sans l'abimer par le tueur professionnel, à l'intersection de l'avenue et de l'impasse, à 6 mètres du corps du préfet, au coin d'une bouche d'égout, et deux mètres plus bas le chargeur. Cette arme a été volé au commando de Pietrosella.
--la disparition du "journal du préfét ERIGNAC" atteste la piste barbouzarde (donc raison d'Etat?), car les écrits dérangeants du préfet ont été la cause de son élimination. Ces écrits concernaient la CODIL dont Stephano CASARIGHI, alors mari de CAROLINE DE MONACO,est président ; ces écrits concernaient
FRANCESCO SOMMARUGA, un des chefs de la loge maçonnique P2, et aussi concernaient FRANCESCO FONOCCHIARO, de l'organisation occulte "les chevaliers du travail de Catane", et enfin le fameux "capo" de Claude ERIGNAC, PIERLUIGGI VIGNUZZI, promotteur de CAVALLO, connu sous le prête-nom de Gregorio del Gallo di Roccogiovine!

Les assassins du préfet ERIGNAC étaient membres de l'ex-groupe Anti-autonomiste FRANCIA, officine barbouzarde, du type S.A.C., dont le patron était CHARLES PASQUA!

Ce crime d'Etat nous rappelle l'assassinat du docteur LAFFAY,exécuté par des tueurs en sortant des studios de France3, le 16 juin 1987 et celui du sous-préfet PIERRE-JEAN MASSIMI,détaché comme secrétaire général du département de la Haute-Corse à BASTIA, le 13 septembre 1983, à MIOMO.
La famille du sous-préfét MASSIMI attend toujours de connaître la vérité d'une enquête mennée au pas de l'escargot ou au pas de l'oie des barbouzes.
L'implication de l'ETAT dans tous les coups tordus menés en CORSE n'est plus à prouver , sous-entendu: pour le préfet ERIGNAC aussi.
Rendons hommage au préfet ERIGNAC en écoutant une de ses chansons préférées: l'AFFICHE ROUGE, poème d'ARAGON, chanté par Léo Ferré:


léo ferré - l'affiche rouge
envoyé par bisonravi1987
De plus le Préfet ERIGNAC aimait écouter le "blues du businessman" de STARMANIA et l'écoutait en boucle en disant: "j'aurais voulu être un artiste...."!


samedi 1 décembre 2007

YVAN COLONNA EST VRAIMENT INNOCENT....

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous confirme l'innocence d'YVAN COLONNA pour le meutre dont on l'accuse.
Votre journal préféré n'a cessé de l'écrire depuis 1999.
Aujourd'hui l'ECHO DES MONTAGNES est fier de vous faire connaître l'excellent article d'ARRITTI, qui dans son dernier numéro, titre "YVAN COLONNA EST INNOCENT"; pour lire l'article demandez le à ARRITTI: arritti@wanadoo.fr .

L'ECHO DES MONTAGNES, vous rappelle les preuves de l'innocence d'YVAN COLONNA, puis vous donnera la piste politique de ce crime politique.
Tout d'abord YVAN COLONNA est trop petit, de plus la rue qui mène à l'opéra est en pente ascendante, ce qui rajoute à la petitesse d'YVAN COLONNA.
Dans ces conditions la trajectoire des balles ne peut être à l'horizontale, comme c'est la cas, constatée par l'expert en balistique, qui n'a pas eu le courage de témoigner devant la cour d'assise spéciale (pourquoi spéciale et la présomption d'innocence?). Le médecin légiste a confirmé la trajectoire horizontale de la balle meutrière qui a touché le préfet ERIGNAC.
L'analyse de la boîte crânienne du préfét ERIGNAC montre un trou parfaitement rond, ce qui confirme une trajectoire horitontale de la balle, autrement le trou serait ovale, en raison de l'oblique.
Ces faits matériels sont la preuve matérielle de l'innocence d'YVAN COLONNA.
Cette innocence est encore appuyée par le témoignage de trois témoins oculaires qui sont tous formels: "Ce n'est pas YVAN COLONNA, le tireur était grand 1m80 et plus, blond et sportif" (tiens on tirait la description d'un barbouze des services spéciaux: grand, sportif avec chaussures de sport, calme et déterminé)!

Le noeud de l'affaire ERIGNAC passe par la "disparition" du journal intime du préfet, et par d'autres révélations troublantes de DOMINIQUE ERIGNAC au juge LAURENCE LE VERT, sur procès-verbal. Son mari lui avait souvent fait part, qu'il apprenait des choses importantes pour l'exercice de ses fonctions ou sur la situation en CORSE.
"On" a éliminé un homme qui en savait trop, très informé, l'un des mieux informés sur toutes les affaires corses par des "circuits tout à fait particuliers".

Claude ERIGNAC est devenu l'homme qui en savait trop, cela est certain. Il a mêlé dans la même enveloppe, enfermée dans son coffre, la note BOUGRIER qui comme l'enquête a pu le prouver, a déclenché, le processus de l'assassinat. ce n'est pas par hasard.
Elle est là, l'affaire d'ETAT, dans la disparition de ces pages, écrites de la main du préfet, et dont l'ETAT ne peut nier l'existence, tant les témoignages sont concordants.
Ce texte existe et une photocopie aussi.
Madame veuve DOMINIQUE ERIGNAC ajoute au procès-verbal de LAURENCE LE VERT qu'elle est très préoccupée et même inquiète de ne pas retrouver toutes ces notes de son époux.
Elle ajoute un détail troublant, elle a été étonnée que pratiquement tout ce que l'on a retrouvé dans le bureau de son mari, concerne la période située avant le mois de juillet 1997. En dehors d'une note concernant le mois de novembre 1997, on a retrouvé aucun manuscrit.
Qu'a écrit le préfet de si brûlant, de si gênant, de si confidentiel entre juillet 1997 et février 1998?
A suivre......

(la photocopieuse est au bout du couloir....)!

lundi 26 novembre 2007

YVAN COLONNA et MARION

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre la vérité quant à ROGER MARION, ancien contrôleur général de la division nationale antiterroriste à la direction centrale de la police judiciaire.
Aujourd'hui ce dernier est sans affectation et a perdu son procès contre DIMITRI DRAGACCI. En effet MARION avait accusé le SRPJ d'AJACCIO de fuite envers la famille COLONNA; donc là déjà MARION avait menti, surtout devant la commission d'enquêtes parlementaires.
Aujourd'hui, le 26 novembre 2007, l'ECHO DES MONTAGNES est en mesure de vous dire que MARION a encore menti, lors du procès d'assises, en accusant YVAN COLONNA d'être "l'assassin du préfet ERIGNAC".
En effet rappelons nous les déclarations faites sous sermon, par devant MR RAYMOND FORNI, président de la commission d'enquête parlementaire, le lundi 12 juillet 1999 et je cite les propos de l'ancien patron de la DNAT:

" Je précise qu'au niveau de l'enquête, j'ai procédé à l'identification des auteurs du meutre,au travers des communications de téléphones portables.
Je précise qu'YVAN COLONNA n'est apparu à aucun moment, puisqu'il n'avait pas de téléphone portable au moment de l'assassinat".
MR MARION précise bien qu'il précise, il est sûr de l'innocence d'YVAN COLONNA.
MR JEAN-PIERRE DINTILHAC, procureur de la République près le T.G.I. de PARIS à l'époque, clame l'innocence d'YVAN COLONNA, par devant la même commission d'enquête parlementaire, le mardi 28 octobre 1999 et je cite le procureur: "Yvan COLONNA ne pouvait pas être considéré comme l'auteur présumé de l'attentat contre le préfet ERIGNAC, puisqu'il n'existait aucun indice susceptible d'orienter l'enquête vers lui. Ceci-je tiens à le dire ici-est par ailleurs, un élément qui me paraît important".
Fermez le ban.
Pour bien comprendre la portée de mon article, je laisse la parole à mon ami ANTOINE CHIOSI, le poète chantant:


MICHEL BARNIER et SARKOSY

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre l'information suivante, parue dans l'excellent hebdomadaire CHALLENGE n°100,
et dans la droite ligne de notre rédaction, concernant MICHOU.

La SAVOIE a voté massivement pour NICOLAS SARKOSY, donc SARKOSY dit la vérité pour les SAVOYARDS; en l'espèce après avoir traité BARNIER de "limande appeurée",poisson-limande.jpg

voici que notre Président surnomme maintenant MICHOU : "le grand mou"!

B-LA-BELLE.JPGA quelle occasion????
Se référant à la fantomatique prestaion de Michel BARNIER, face à la bronca des marins pêcheursn notre président, charitable, estime que l'UNIVERSITE," qui a déjà subi bien des catastrophes est passée très près d'un outrage de plus", en mai lors de la formation du gouvernement . "Deux heures avant que Pécresse soit nommée, c'est BARNIER qui devait prendre le poste".
En effet MR le Président "il faut que je vous dise..." votre jugement est bon.

Récapitulons les surnoms de MICHOU: l'ENDIVE, l'ENDIVE BITUMEE, la Limande appeurée, le MOU, la Belle de Cadix.

lundi 19 novembre 2007

RACHIDA DATI ET NICOLAS SARKOSY

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous donne le nouveau remaniement ministériel.
L'ECHO DES MONTAGNES est un journal d'investigation très bien renseigné avant tout le monde. Encore une fois l'ECHO DES MONTAGNES, vous donne en privilège l'information suivante.
MME RACHIDA DATI, qui a prouvé sa compétence au ministère de la justice va occuper les hautes fonctions de ministre de l'intérieur. Nous voila rassuré, car avec MME RACHIDA DATI les lettres de cachet disparaîtront du paysage démocratique de la FRANCE. En effet votre rédacteur en chef peut témoigner, preuve à l'appui que la Révolution Française de 1789 n'a servit à rien, car la gendarmerie nationale en SAVOIE utilise toujours la lettre de cachet, en vous convoquant sans donné le motif (ce qui viole la loi et notamment l'article 6-1 et 3b de la CONVENTION DE SAUVEGARDE DES DROITS DE L'HOMME et des LIBERTES FONDAMENTALES amendée).
De plus en SAVOIE cette lettre de cachet est doublée d'un complot avec des procureurs complaisants pour vous mettre en garde à vue arbitrairement avec actes de torture (oui en FRANCE j'ai été victime d'acte de torture de la part de la gendarmerie nationale plusieurs fois et cela n'est pas finit). La CHINE a côté de la FRANCE c'est de la "bleuzaille"!!!
Nicolas SARKOSY, bien au courant de ce problème de torture de la part des gendarmes français (gendarmes qui étaient collabos sous le régime de VICHY et mettaient en joue des enfants français.....juifs dans les camps français dont ils assuraient la garde vigilante: à quand un NÜREMBERG pour la gendarmerie française????) a promis et je le cite: "Enfin je souhaite que notre pays progresse sur la voie de la LIBERTE. Je créerai une procédure d'"habeas corpus".... Nous félicitons le Président SARKOSY et avec RACHIDA DATI nous sommes sûr que la promesse électorale du candidat SARKOSY, relative à l'"habeas corpus" verra le jour.
Bon vent RACHIDA.
Qui remplacera RACHIDA DATI au ministère de la justice???
C'est..... l'heureux élu est..... le nominné est...............................
JACK LANG.
Jack LANG est un orfèvre de la négociation et calmera la clique franc-maçonnique des robes noires.

dimanche 18 novembre 2007

RACHIDA DATI REND JUSTICE


L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous donne son point de vue sur la réforme de la carte judiciaire en FRANCE.
Cette réforme concerne 320 tribunaux qui devront être supprimés (enfin!).La justice des francs-maçons a trop longtemps duré.
Le recensement en est le suivant: -23 tribunaux de grande instance
-176 tribunaux d'instance,
-55 tribunaux de commerce,
-67 tribunaux de prud'hommes.
Cette réforme est intelligente car elle a pour but essentiel l'intérêt des justiciables en facilitant l'accès à la justice, sa lisibilité et sa proximité.
Les robes noires, hostiles à cette réforme, ne le sont que parce qu'elles défendent leurs intérêts financiers et non la justice; sous prétexte du mot proximité, elles rejettent cette réforme; mais
lorsque vous êtes dans le bureau d'un avocat pour y exposer votre dossier, il vous demande d'abord de l'argent, ensuite n'écoute que peu votre présentation et ne cesse de vous couper par l'intermédiaire de son téléphone qui sonne sans arrêt. Vous parlez de proximité. la proximité de leur compte en banque plutôt mais pas celle de l'intérêt de la justice de leur client.
Les robes noires défendent leur secte, la franc-maconnerie en accord avec les élus locaux (député, conseillers généraux et maire).
La suppression des 176 tribunaux d'instance n'est pas suffisante pour éradiquer la secte des francs-maçons bien implantée dans ces tribunaux; la palme franc-maçonnique revient aux tribunaux de commerce, où le sermont franc-maçon a priorité sur le sermont judiciaire.
Merci MADAME RACHIDA DATI, garde des sceaux et ministre de la justice d'avoir tenu bon et de respecter la parole de NICOLAS SARKOSY, qui disait:" je veillerai rigoureusement à l'indépendance de la justice... .Mais la justice ne peut pas être un pouvoir à côté des autres, sans aucun contrôle, ni contre-pouvoir. Rendue en votre nom, elle doit vous rendre des comptes".
Pour illustre mon propos écouter cette chanson caricaturale, superbe:

mercredi 14 novembre 2007

SARKOSY ET BARNIER
















































































































































































































































































































































































































































































































L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre la manière dont juge le Président de la République Française son ministre de l'Agriculture et de la Pêche. Notons au passage que Nicolas SARKOSY a une pêche d'enfer, le journal l'en félicite, c'est beau à voir un président qui se défonce enfin pour son pays.Par contre son ministre de la Pêche (aux voix) n'a pas la frite.Déjà l'ECHO DES MONTAGNES le surnommait 'l'Endive". LE JOURNAL LE "REVEIL DES MARMOTTES" LE SURNOMMAIT l'"ENDIVE BITUMEE".Nicolas SARKOSY le surnomme "la limande apeurée" à l'occasion du courageux débat qu'a livré SARKOSY face aux marins pêcheurs à GUILVINEC et d'ajouter sur Michou ces propos formidables: "Barnier n'a pas dit un seul mot,c'est normal les poissons, ça ne parle pas"!!!!!Mais le week-end suivant BARNIER s'est rattrappé en SAVOIE où il a affaire à des cons, et s'est trompé de ministère en parlant de l'ENVIRONNEMENT, c'est vrai il a été " l'ENVIRON--MINISTRE" (un autre surnom!!!!). Ce même week-end notre homme plus courageux devant les lèches-bottes de SAVOYARD que devant les marins pêcheurs a décoré un de ses amis, maire, de la légion d'honneur; à cette occasion les mauvaises langues prétendraient que le maire a reçu la légion d'honneur pour lui avoir donné un terrain situé sur la commune et appartenant aux services techniques pour y édifier une résidence de luxe; cela mérite bien une légion d'horreur de la part de notre "limande apeurée". Merci MR NICOLAS SARKOSY de votre bon jugement.

lundi 12 novembre 2007

Yvan COLONNA EST......

L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer vous rappelle sa position, inchangée depuis 10 années sur l'innocence d'YVAN COLONNA, pour ce dont on l'accuse.En effet votre journal préféré depuis mai 1999 a écrit dans ses colonnes qu'YVAN était innocent de ce qu'on l'accuse, pas moins du meutre d'un préfet de la République, en l'occurence le Préfet Claude Erignac.L'Echo des MONTAGNES, lors de sa création en mai 1999, donc dans son numéro 1, a démontré qu'YVAN COLONNA ne pouvait pas être l'assassin du préfet. Depuis mes articles n'ont jamais été attaqué ni par la famille, ni par le ministère de l'intérieur, ni par personne.L'ECHO DES MONTAGNES renouvelle donc sa démonstration: --feu le préfet ERIGNAC était de taille grande.--Yvan Colonna est de taille plus petite.--la taille du Préfet est augmentée par la pente de la rue qui monte en direction de l'opéra.--la balistique des balles meurtrières est formelle: tirées de haut en bas, donc d'un homme plus grand que le Préfet.... .--le témoin oculaire présent sur les lieux a vu le tireur et il est formel depuis le début de l'enquête, ce n'est pas YVAN COLONNA.C.Q.F.DYvan COLONNA est INNOCENT.La preuve matérielle qui fait foi dans tout procès d'assise vient de vous être rappeler par l'ECHO DES MONTAGNES.

L'ARCHE DE ZOE, TSUNAMI, CLEARSTREAM et le H.C.R.





















































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































L'ECHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre les réflexions suivantes pour vous faire une vraie opinion, concernant l'Arche de ZOE.








































Le titre est curieux, n'est-ce-pas?








































Quel est le dénominateur commun entre l'ARCHE DE ZOE (rebaptisé Children Rescue), le Tsunami en Thaïlande, Clearstream et le H.C.R.?








































La réponse est: le lettre d'évidence (voir sur le site Echo des Montagnes, les explications techniques) qui est une lettre qui permet par un jeu d'écriture banquaire de ramasser au bout de trois mois 100% de sa mise, l'unité de mesure est Un million de dollars.








































Le Haut Commissariat au Réfugié arrive en fin d'année comptable et il reste des milliards de dollars non dépensés; ces milliards interressent les élus du monde entier qui veulent se les récupérer, via la lettre d'évidense, via une banque de compensation, telle Clearstream; je rappelle que Clearstream exerce une activité tout à fait légal, mais pas les élus!!!








































Donc il est arrivé beaucoup de milliards non dépensés sous forme de dons lors du Tsunami (provoqué par la main de l'homme sous forme de nanotechnologie expérimentale).








































Eric BRUTEAU et sa maîtresse l'infirmière étaient présent en Thaïlande pour canaliser ces milliards et les tranformer en lettre d'évidence pour certains élus, sous couvert du ...H.C.R. !!!!








































En retrouvent ces mêmes personnages au TCHAD, via l'arche de ZOE, pour faire la même chose avec l'argent du H.C.R. et en même temps cet argent (milliards de dollars) sert à payer les armes pour le régimes tchadien à leur fournisseur la FRANCE..... !








































C.Q.F.D.








































L'ECHO DES MONTAGNES vous offre les commentaires suivants pour mieux comprendre ces personnages:









































Arche de Zoé: le portrait des accusés


Dix Européens et quatre Tchadiens sont encore détenus au Tchad. Les six Français membres de l’association l’Arche de Zoé sont inculpés « d'enlèvement de mineurs et d’escroquerie ». Les membres de l’équipage espagnol, le pilote belge et les quatre Tchadiens sont quant à eux poursuivis pour "complicité".


Eric Breteau, 37 ans, pompier volontaire à Argenteuil dans le Val-d'Oise, est le fondateur et le président de l’association Arche de Zoé. Il est considéré comme le chef de l’opération au Tchad. Selon le journaliste de CAPA Marc Garmirian, libéré le 4 novembre 2007 « le point de départ pour Breteau, c'est la convention de Genève de 1951 qui justifie le sauvetage d'enfants menacés. Pour lui, ça justifie tout, ça justifie qu'on les sorte sans procédure administrative du Tchad".

Alain Péligat, 56 ans, est un ancien légionnaire originaire de l'est de la France. Il est aujourd'hui formateur de chauffeurs routiers dans un lycée professionnel de Châlons-en-Champagne (Marne). Sa femme Christine est très présente depuis le début de l'affaire. Christine et Alain Péligat ont six enfants, dont trois adoptés.


Emilie Lelouch, 31 ans, artiste de cirque et ambulancière, est la compagne d’Eric Breteau. Ils se sont rencontrés en Indonésie, après le Tsunami de décembre 2004.

Philippe Van Winkelberg, 48 ans, est médecin à Castellane dans les Alpes-de-Haute-Provence. Son arrestation a suscité une vive émotion dans sa ville, où les gens le présentent comme un homme respectable. Dans le reportage de Marc Garmirian, diffusé sur M6 le dimanche 4 novembre, on l’entend répondre « rien n’est jamais sur quand on fait ce genre de choses » au journaliste qui lui demande s’il est certain de l’origine des enfants recueillis.

Nadia Merimi, originaire de Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine, semblait douter de l’opération dans le reportage de Marc Garmirian, diffusé dimanche 4 novembre sur M6. Cette infirmière y déclare qu’elle serait « surprise qu’ils (les membres de l’Arche de Zoé) réussissent leur évacuation »

Dominique Aubry, 50 ans, serait le logisticien du groupe. Selon Ouest-France, il est retraité de l'Armée de l'air et vit dans l'Aude, où il est pompier volontaire. Selon le Monde, ce célibataire sans enfant aurait rencontré Eric Breteau lors d’une mission organisée en Asie par Pompiers Volontaires, après le tsunami de 2004. Anne-Sophie Lagniel, sa nièce, s’est publiquement exprimée : "Il y a les organisateurs de l'opération et les autres qui, comme mon oncle, se sont fait avoir. On lui a dit qu'il s'agissait d'organiser un camp au Tchad pour soigner les enfants sur place. Et rien d'autre. Il n'a jamais été question d'adoption."

Agustin Rey est le commandant de bord espagnol de l’avion qui devait évacuer les 103 enfants vers la France. L’équipage espagnol de la compagnie Girjet est soupçonné d’avoir aidé les membres de l'association l'Arche de Zoé en maquillant l'immatriculation de leur appareil dans le but d'égarer les autorités tchadiennes.

Sergio Munoz est le copilote de l’avion dans lequel les enfants devaient arriver en France. Les avocats espagnols tenteront de prouver que l’équipage n’a pas commis de faute et a agi en pensant travailler pour une ONG reconnue.


Daniel Gonzalez est le steward de cet avion. A la sortie de leur audition chez le juge à N'Djamena, lundi 5 novembre, le pilote, le copilote et Daniel Gonzalez sont sortis détendus et souriants. Visiblement contents, les trois inculpés ont levé les pouces en l'air, à leur sortie du palais de justice, signifiant que tout allait bien.


Jacques Wilmart, un pilote belge à la retraite, âgé de 75 ans, est lui aussi poursuivi de complicité d'enlèvement de mineurs, pour avoir transporté une partie des enfants à Abéché. Wilmart, qui a déjà subi un sextuple pontage, est dans un état de santé grave, qui pourrait justifier de la part des autorités tchadiennes le même traitement que pour les sept libérés du dimanche 4 novembre (trois journalistes français et quatre hôtesses espagnoles).